PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les marchés actions européens évoluent en ordre dispersé jeudi, à la mi-journée, alors que les investisseurs analysent une nouvelle série de résultats d'entreprises.



A 13h00, l'indice Stoxx Europe 600 cédait 0,1%, à 412,9 points. A Paris, le CAC 40 était stable tandis que le le SBF 120 s'adjugeait 0,1%. A Francfort, le DAX 30 perdait 0,3%, et le FTSE 100 à Londres avançait de 0,2%.



Wall Street devrait ouvrir en baisse. Le contrat à terme sur l'indice sur l'indice S&P 500 cède 0,3%, tandis que celui sur le Nasdaq 100 abandonne 1%. Le contrat sur le Dow Jones (DJIA) est stable.



Le président de la Réserve fédérale (Fed) a réaffirmé mercredi la détermination de la banque centrale américaine à soutenir durablement l'économie à travers sa politique de taux bas et de rachats de titres obligataires. Lors de sa deuxième journée d'audition au Congrès, Jerome Powell a également souligné que les objectifs de la Fed en matière d'emploi et de hausse des prix "[auraient] probablement besoin d'un certain temps" pour être atteints.



Ces propos ont rassuré les investisseurs, qui craignent une hausse des taux d'intérêt et un resserrement de la politique monétaire de la Fed en cas de surchauffe de l'économie. Néanmoins, les rendements obligataires ont repris leur hausse ce jeudi, signe que les investisseurs anticipent une remontée de l'inflation.



En France, le Premier ministre, Jean Castex, doit s'exprimer jeudi à 18h00 dans un contexte de dégradation de la situation épidémique. Face à une nouvelle flambée des contaminations au Covid-19, les villes de Nice et Dunkerque ont annoncé ces derniers jours la mise en place d'un confinement le week-end.



SUR LES AUTRES MARCHES:



-Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans évolue à 1,459%, contre 1,382% mercredi soir. Le rendement du Bund allemand de même échéance s'établit à -0,244%, contre -0,299% mercredi soir.



-L'euro gagne 0,5% face au billet vert, à 1,2226 dollar.



-Les contrats pétroliers poursuivent leur hausse, soutenus par une vague de froid exceptionnel au Texas et les anticipations des opérateurs avant la réunion, la semaine prochaine, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses alliés. Le contrat d'avril sur le Brent de la mer du Nord prend 19 cents, à 66,37 dollars le baril, tandis que celui de même échéance sur le brut léger doux (WTI) coté au Nymex gagne 14 cents, à 63,36 dollars le baril.



VALEURS A SUIVRE :



-Nexity (+6,7%) prévoit un résultat opérationnel courant (ROC) "en forte augmentation" en 2021, "à au moins 350 millions d'euros, soit un taux de marge supérieur à 7%". En 2020, le ROC du promoteur immobilier a chuté de 19%, à 285 millions d'euros, dégageant un taux de marge de 5,9%.



-Ipsos (+3,1%) a renoué avec la croissance organique au quatrième trimestre de 2020, et observe un niveau d'activité moyen "positif" depuis le début de cette année.



-Axa (+4,2%) compte verser en 2021 un dividende de 1,43 euro, soit le niveau qu'il comptait initalement verser l'année dernière, après avoir enregistré un bénéfice net en baisse de 18% au titre de l'exercice écoulé.



-Veolia (+0,8%) a indiqué jeudi ne pas avoir repris les discussions avec son rival Suez depuis le dépôt de son offre publique d'achat hostile, et a annoncé viser une amélioration de ses performances en 2021. Le groupe a en outre publié des résultats annuels pour 2020 marqués par l'impact de la crise mais également par un retour de la croissance au quatrième trimestre.



-SES (-5,2%) estime que les conditions de marché actuelles devraient susciter une contraction de ses principaux indicateurs financiers en 2021.



-Alten bondit (+5,1%), à la suite du relèvement de la recommandation d'Invest Securities sur la valeur, de "neutre" à "achat". Le courtier vise un nouvel objectif de cours de 110 euros, au lieu de 96 euros précédemment.



-Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer (-4,3% à Francfort) a annoncé jeudi un bénéfice net et un chiffre d'affaires en baisse au titre du quatrième trimestre.



-Le brasseur belge Anheuser-Busch InBev (-5% à Bruxelles) a publié jeudi un bénéfice net en hausse au titre du quatrième trimestre, soutenu par un net recul des frais financiers, et a annoncé s'attendre à une amélioration de ses résultats en 2021 par rapport à l'an dernier.



-François Schott et Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: ECH-FRB



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



February 25, 2021 07:01 ET (12:01 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA
Alten (EU:ATE)
Graphique Historique de l'Action
De Avr 2022 à Mai 2022 Plus de graphiques de la Bourse Alten
Alten (EU:ATE)
Graphique Historique de l'Action
De Mai 2021 à Mai 2022 Plus de graphiques de la Bourse Alten