Regulatory News:

Vicat (Paris:VCT):

  • Résultats en forte progression au premier semestre
  • Des marchés dynamiques et des prix de vente bien orientés
  • Nouvelle Gamme bas carbone « DECA »
  • Forte génération de cash-flows sur la période

Comptes de résultats simplifié

(En millions d’euros)

30 juin 2021

30 juin 2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre

et taux de change

constants )

Chiffre d’affaires consolidé

1 560

1 304

+19,6%

+26,2%

EBITDA

300

213

+41,0%

+48,3%

Taux de marge (en %)

19,2%

16,3%

 

 

EBIT

171

76

+126,3%

+137,4%

Taux de marge (en %)

11,0%

5,8%

 

 

Résultat net consolidé

102

29

+247,0%

+260,9%

Taux de marge (en %)

6,5%

2.3%

 

 

Résultat net part du Groupe

94

27

+246,3%

+256,1%

Capacité d’autofinancement

240

175

+36,8%

+43,9%

Dans le cadre de cette publication, Guy Sidos, Président-Directeur Général a déclaré :

« Les résultats du groupe Vicat poursuivent leur progression, portés par le dynamisme de ses marchés. Le Groupe démontre une nouvelle fois sa réactivité et sa capacité d’adaptation et valide ainsi la pertinence de sa politique de développement industriel et commercial. Focalisé sur l’atteinte de ses objectifs de réduction de son empreinte carbone, Vicat a accéléré la commercialisation de gammes de matériaux bas carbone adaptés aux enjeux climatiques ».

Avertissements :

  • Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les variations sont exprimées sur une base annuelle (2021/2020), et à périmètre et taux de change constants.
  • Les indicateurs alternatifs de performance (IAP), tels que les notions de « périmètre et change constants », de « chiffre d’affaires opérationnel », « d’EBITDA », « d’EBIT », « d’endettement net », de « gearing » ou encore de « leverage », font l’objet d’une définition accessible dans ce communiqué de presse en page d’annexe.
  • Ce communiqué de presse peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Document de Référence de la Société disponible sur son site Internet (www.vicat.fr). Elles ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations.

Des informations plus complètes sur Vicat sont disponibles sur son site Internet www.vicat.fr.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’activité du Groupe au cours du premier semestre 2021 affiche une forte progression compte tenu du dynamisme de ses marchés et d’une base de comparaison favorable. En effet, l’activité du Groupe avait été particulièrement affectée au deuxième trimestre 2020, notamment en Inde et en France, par la progression du Covid 19 et des mesures gouvernementales prises pour y faire face. Si le phénomène épidémique s’est poursuivi en ce début d’année, et si certains marchés sont restés perturbés, les mesures mise en place ont permis au secteur de la construction de poursuivre ses activités.

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe atteint 1 560 millions d’euros, contre 1 304 millions d’euros au premier semestre 2020, soit une progression de +19,6% en base publiée et de +26,2% à périmètre et change constants.

L’évolution du chiffre d’affaires consolidé en base publiée résulte :

  • D’une croissance organique de l’activité de +26,2%, soutenue par des marchés dynamiques sur l’ensemble des zones d’activité du Groupe et un effet de base favorable.
  • D’un effet de change défavorable de -6,8%, correspondant à un impact négatif de -89 millions d’euros sur le semestre en raison l’appréciation de l’euro ;
  • Et d’un effet périmètre de +0,3%, qui se traduit par un impact positif de +3 millions d’euros, lié pour l’essentiel à de petites acquisitions dans l’activité Béton et Granulats en France.

Le chiffre d’affaires opérationnel du Groupe s’établit à 1 771 millions d’euros, en croissance de +19,8% en base publiée et de +26,4% à périmètre et change constants. Chacune des activités du Groupe a contribué à cette évolution favorable. En effet, l’activité Ciment (938 millions d’euros) affiche une hausse de +20,7% en base publiée et de +29,1% à périmètre et taux de change constants. Le chiffres d’affaires opérationnels du Béton & Granulats (585 millions d’euros) progresse de +16,5% en base publiée et +22,1% à périmètre et change constants. Enfin, l’activité Autres Produits et Services (249 millions d’euros) est en croissance de +24,7% en base publiée et de +26,6% à périmètre et change constants.

L’EBITDA consolidé du Groupe atteint 300 millions d’euros au cours du premier semestre 2021, en progression de +41,0% en base publiée et de +48,3% à périmètre et change constants. La marge d’EBITDA s’établit à 19,2%, soit une hausse de 290 points de base. L’évolution de l’EBITDA publié tient compte d’un effet de change défavorable de près de -16 millions d’euros et d’une croissance organique de +103 millions d’euros.

A périmètre et change constants, la progression de l’EBITDA résulte :

  • D’une activité dynamique sur l’ensemble de ses marchés ;
  • D’une tendance générale des prix de vente bien orientée ayant permis de compenser l’inflation des coûts ;
  • Et aussi d’une base de comparaison favorable compte tenu de l’environnement sanitaire du 1er semestre 2020.

L’EBIT atteint 171 millions d’euros contre 76 millions d’euros à la même période en 2020, une progression de +126,3% en base publiée et de +137,4% à périmètre et taux de change constants après prise en compte d’une reprise de provision nette de 6,8 millions d’euros du fait de la fin du régime de retraite article 39. La marge d’EBIT sur le chiffre d’affaires consolidé atteint 11,0%, en hausse de 520 points de base. Cette évolution traduit une très forte amélioration de la rentabilité opérationnelle en France, dans la zone Amériques, en Asie et en Afrique. Les zones Europe (hors France) et Méditerranée sont globalement stables à périmètre et change constants sur la période.

Le résultat d’exploitation atteint 161 millions d’euros, en hausse de +161,4% en base publiée et de +174,3% à périmètre et change constants. Cette performance résulte pour l’essentiel des améliorations de la rentabilité opérationnelle tant au niveau de l’EBITDA que de l’EBIT, ainsi que d’une dépréciation complémentaire de 11 millions d’euros sur des créances liées aux investissements en Egypte.

La baisse du résultat financier de -2 millions d’euros (qui s’élève à -18 millions d’euros, contre -16 millions d’euros au premier semestre 2020) résulte d’une part d’une baisse de près de 2 millions d’euros du coût de l’endettement financier net à la suite de l’opération de refinancement d’une partie de la dette en 2020 et d’autre part d’une baisse des autres produits et charges financières liée à la constatation d’un produit non récurrent au Brésil en 2020.

La charge d’impôts augmente de -25 millions d’euros compte tenu de la progression du résultat avant impôt. Le taux apparent diminue par rapport au 30 juin 2020, de 42,8% à 30,7% en 2021. Cette réduction du taux d’impôt provient essentiellement de la baisse des taux d’impôts en France et en Suisse, d’un mix pays favorable ainsi que d’une reprise d’impôt différé liée à la signature définitive de l’avenant de la convention minière au Sénégal.

Le résultat net consolidé est de 102 millions d’euros en 2021 en hausse de 73 millions d’euros par rapport à la même période en 2020 (29 millions) soit +260,9% à périmètre et change constants et de +247,0% en base publiée.

Le résultat net part du Groupe s’élève à 94 millions d’euros, en progression de +256,1% à périmètre et taux de change constants et +246,3% en base publiée.

La capacité d’autofinancement s’établit à 240 millions d’euros, en hausse de +36,8 % en base publiée et de +43,9% à périmètre et taux de change constants, compte tenu de la forte progression de l’EBITDA généré du semestre.

1. Compte de résultat par zones géographiques

1.1. Compte de résultat France

(En millions d’euros)

30 juin 2021

30 juin 2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre

et taux de

change constants )

Chiffre d’affaires consolidé

562

444

+26,5%

+25,7%

EBITDA

104

56

+83,9%

+83,7%

EBIT

66

14

+379,8%

+380,5%

Sur les six premiers mois de l’année, en ligne avec la tendance observée au second semestre 2020 et compte tenu d’une base de comparaison très favorable, la performance du Groupe en France progresse fortement. Si les effets du contexte sanitaire sont restés contraignants sur cette première partie de l’année, les mesures gouvernementales pour y faire face, ainsi que celles mises en place au sein du Groupe, lui ont permis de saisir l’ensemble des opportunités de croissance et d’enregistrer une bonne performance sur l’ensemble de ses activités.

Dans ce contexte, l’EBITDA est en très nette progression sur l’ensemble de la période en dépit d’une légère progression des coûts de l’énergie et d’une base de comparaison défavorable liée aux effets du plan de réduction des coûts non récurrents mis en place à la fin du premier trimestre 2020 pour faire face à l’impact des mesures de confinement.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel est en hausse de +23,0% à périmètre constant sur l’ensemble de la période compte tenu de la base de comparaison favorable du premier semestre 2020 et d’un environnement sectoriel favorable sur les marchés du Groupe. Ces éléments ont permis de très largement compenser l’impact d’une météorologie plus défavorable, le secteur progressant sensiblement sur l’ensemble de la période. Dans ce contexte favorable, les prix de vente sont en progression et l’EBITDA généré par cette activité progresse de +63,8% sur cette période, et la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’améliore de 600 points de base.
  • Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Béton & Granulats est en hausse de +29,6% à périmètre constant. Cette évolution résulte d’une augmentation de l’activité dans le béton et dans les granulats. Les prix de vente sont en progression dans les granulats et stables dans le béton. Sur ces bases, l’EBITDA généré par cette activité progresse de +106,1% à périmètre constant sur cette période, et la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’améliore de 450 points de base.

Dans l’activité Autres Produits & Services, le chiffre d’affaires opérationnel est en progression de +30,9% à périmètre constant sur la période. L’EBITDA de cette activité progresse de +154,5% sur la période et la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’améliore de 320 points de base.

1.2 Compte de résultat Europe (hors France)

(En millions d’euros)

30 juin 2021

30 juin 2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre

et taux de

change constants )

Chiffre d’affaires consolidé

203

198

+2,5%

+5,3%

EBITDA

39

40

-1,9%

+0,8%

EBIT

19

20

-0,9%

+1,8%

L’activité en Europe (hors France) regroupe les performances de la Suisse et l’Italie. Le marché Suisse, qui n’a été que peu affecté par la pandémie au cours du premier semestre 2020, progresse légèrement sur ce début d’année. L’Italie a, quant à elle, bénéficié d’une base de comparaison très favorable compte tenu de la situation sanitaire et macro-économique particulièrement difficile du premier semestre 2020. L’EBITDA sur l’ensemble de la région reste stable (+0,8%) à périmètre et change constants et recule de -1,9% en base publiée

En Suisse, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe est en progression de +3,9% à périmètre et change constants (+1,0% en base publiée). Dans ce pays, l’activité s’est poursuivie normalement sans impact significatif de l’épidémie sur l’environnement sectoriel. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires consolidé recule de -80 points de base pour s’établir à 19,5%.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel affiche une hausse de +6,3% à périmètre et change constants soutenu par une bonne tenue des marchés et des activités de valorisation des déchets. Les prix de vente sont en retrait sur le semestre compte tenu d’un mix client défavorable. Dans ce contexte, et compte tenu d’un élément non récurrent intervenu au premier semestre, l’EBITDA généré par cette activité est en retrait de -19,9% à périmètre et change constants, la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’établie à 25,3% contre 33,6% au premier semestre 2020.
  • Dans l’activité Béton & Granulats, le chiffre d’affaires opérationnel recule de -6,7% à périmètre et change constants en raison de conditions climatiques moins favorables, notamment au premier trimestre, et des prix de vente en légère baisse. En revanche, l’activité recyclage a enregistré une solide progression des prix. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA généré par cette activité progresse de +3,5% à périmètre et taux de change constants, avec une marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel qui s’améliore de 180 points de base sur ce semestre.
  • L’activité Autres Produits et Services enregistre un chiffre d’affaires opérationnel en hausse de +11,9% à périmètre et change constants. L’EBITDA généré par cette activité est de nouveau largement positif sur ce premier semestre, s’établissant à près de 4 millions d’euros, alors qu’il était à l’équilibre sur la même période en 2020. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à 5,7%. Par ailleurs, le Groupe a finalisé la cession de l’activité Creabeton Materiaux (préfabrication légère) le 30 juin 2021.

En Italie, compte tenu de l’arrêt de l’activité pendant 30 jours au cours du premier semestre 2020, le chiffre d’affaires consolidé progresse de +36,7% sur la période. L’activité et les prix de vente sont en nette progression sur le semestre. Ainsi l’EBITDA s’affiche en hausse de +44,5% sur le semestre. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires s’améliore ainsi de 60 points de base par rapport au premier semestre 2020.

1.3 Compte de résultat Amériques

(En millions d’euros)

30 juin 2021

30 juin 2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre

et taux de

change constants )

Chiffre d’affaires consolidé

319

298

+7,1%

+20,1%

EBITDA

70

56

+24,9%

+41,2%

EBIT

43

26

+63,3%

+86,0%

Aux États-Unis comme au Brésil, en dépit d’un environnement sanitaire préoccupant, tout particulièrement au Brésil, l’activité est restée bien orientée. Ainsi, l’accélération de la croissance observée au Brésil à compter du troisième trimestre 2020 s’est poursuivie à un rythme soutenu en ce début d’année. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires et l’EBITDA de la zone Amériques sont tous deux en forte amélioration.

Aux Etats-Unis, l’environnement macro-économique et sectoriel est resté favorablement orienté sur ce premier semestre. Il est à noter que le second trimestre a été impacté en Californie par une base de comparaison défavorable compte tenu des volumes records livrés au cours de cette période en 2020, notamment sur les mois de mai et juin. Au demeurant, le chiffre d’affaires consolidé affiche une progression de +11,1% à périmètre et change constants, à 238 millions d’euros. L’EBITDA atteint 46 millions d’euros sur la période, en progression de +21,5% à périmètre et change constants.

La construction d’une nouvelle ligne de cuisson de 5 000 tonnes jour dans l’usine de Ragland en Alabama, initiée en 2019 s’est poursuivie. Ce nouvel outil sera mis en service au premier trimestre 2022. Cette installation permettra à la fois d’accroitre la capacité de l’usine pour répondre à la forte demande du marché, de réduire sensiblement les coûts de production et de participer activement aux objectifs du Groupe en termes de réduction de ses émissions de CO2.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel progresse de +4,9% à périmètre et change constants au 30 juin 2021 grâce à une bonne tenue des marchés sur lesquels le Groupe opère et des prix de vente en progression sur la période.Dans ce contexte, l’EBITDA généré par cette activité affiche une croissance de +16,7% à périmètre et change constants. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’améliore de 290 points de base.
  • Dans l’activité Béton, le chiffre d’affaires opérationnel affiche une croissance de +14,9% à périmètre et taux de change constants, soutenu là aussi par la solidité des marchés de référence, notamment dans la région du Sud-Est, et des prix moyens de vente en hausse. Sur ces bases, l’EBITDA de cette activité s’améliore sensiblement de +37,9% à périmètre et change constants sur la période. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel progresse de 130 points de base.

Au Brésil, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 81 millions d’euros en progression de +53,1% à périmètre et change constants. La progression de l’activité est dynamique en dépit d’une situation sanitaire qui reste préoccupante. L’EBITDA affiche une solide croissance sur le semestre, s’établissant à 24 millions d’euros contre 15 millions d’euros à la même période de 2020. La marge d’EBITDA s’améliore de 660 points de base.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à 67 millions d’euros, contre 52 millions d’euros au premier semestre 2020, soit une hausse de +55,1% à périmètre et change constants. Cette performance résulte du dynamisme des marchés sur lesquels le Groupe opère et d’évolutions favorables des prix permettant de pleinement répercuter la hausse des coûts, notamment énergétiques. Sur ces bases, l’EBITDA s’élève à 22 millions d’euros sur la période, contre 13 millions d’euros sur la même période de 2020, la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’établissant à 32,6%.
  • Dans l’activité Béton et Granulats, en ligne avec la progression enregistrée dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel s’élève à 23 millions d’euros, en progression de +80,9% à périmètre et change constants. L’amélioration des conditions de marché s’est accompagnée d’une progression des prix, tant dans le béton que dans les granulats. Ainsi, l’EBITDA généré sur la période progresse de +54,6% à périmètre et change constants.

1.4 Asie (Inde et Kazakhstan)

(En millions d’euros)

30 juin 2021

30 juin 2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre

et taux de

change constants )

Chiffre d’affaires consolidé

206

149

+38,5%

+51,2%

EBITDA

58

38

+51,3%

+65,4%

EBIT

40

19

+114,4%

+134,5%

La zone Asie, et plus particulièrement l’Inde, reste sensiblement affectée par la crise sanitaire impactant l’environnement macro-économique et sectoriel de façon nettement moins marquée qu’au premier semestre 2020. Les mesures prises par le Gouvernement indien pour y faire face ont permis au Groupe de poursuivre son activité, contrairement à la situation du premier semestre 2020 qui avait exigé l’arrêt total des deux usines du Groupe pendant plus d’un mois.

A la lumière de ces éléments, et compte tenu de la base de comparaison favorable du premier semestre 2020, l’activité en Inde est en forte progression au premier semestre soutenue par une forte demande et par les effets des plans de relance mis en place par le gouvernement. La pénurie de main d’œuvre dans les grandes zones urbaines, provoquée par les dernières mesures de restrictions liées à l’évolution de la pandémie dans certains états, a eu un impact notamment sur les grands travaux d’infrastructures au cours de cette période, mais semble désormais se résorber progressivement. Dans ce contexte, les prix sont restés bien orientés sur la période. Ainsi, le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 177 millions d’euros au 30 juin 2021, en hausse de +60,5% à périmètre et taux de change constants.

Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA s’établit à 49 millions d’euros, en progression de +87,6% à périmètre et change constants. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 27,6%, en hausse de 400 points de base.

Au Kazakhstan, le Groupe enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 30 millions d’euros, en hausse de +13,9% à périmètre et change constants. Cette performance résulte d’une nouvelle progression de l’activité du Groupe sur son marché domestique permettant de compenser la baisse des exportations. Compte tenu de ce mix géographique favorable et du dynamisme du marché kazakh, les prix sont en nette progression.

L’EBITDA généré sur la période progresse de +2,7% à périmètre et taux de change constants et s’élève à 9 millions d’euros.

1.5 Compte de résultat Méditerranée (Égypte et Turquie)

(En millions d’euros)

30 juin 2021

30 juin 2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre

et taux de

change constants )

Chiffre d’affaires consolidé

103

75

+37,4%

+71,5%

EBITDA

-6

-9

+35,5%

+35,4%

EBIT

-16

-18

+11,3%

-0,5%

La zone Méditerranée est affectée par une situation macro-économique et sectorielle qui reste dégradée, même si elle se caractérise par une amélioration progressive, notamment en Turquie. En Égypte, l’environnement sécuritaire et concurrentiel est resté difficile au cours de ce premier semestre. Compte tenu de ces éléments, le Groupe enregistre de nouveau un EBITDA négatif sur cette zone au 30 juin 2021.

En Turquie, si l’environnement macro-économique et sectoriel reste toujours affecté par les conséquences de la dépréciation continue de la devise depuis août 2018 et par l’impact de la crise sanitaire, le marché de la construction poursuit néanmoins son redressement. Ainsi, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 69 millions d’euros, en progression de +71,0% à périmètre et taux de change constants. L’EBITDA est en nette progression sur le semestre, s’établissant à 2 millions d’euros, contre une très légère perte au premier semestre 2020.

  • Dans l’activité Ciment, l’amélioration de la tendance observée depuis fin 2020 s’est poursuivie au cours du premier semestre 2021, soutenue par une météorologie favorable en début d’année. Ainsi, l’activité et les prix de vente sont en nette progression par rapport au premier semestre 2020. Sur ces bases, le chiffre d’affaires opérationnel de cette activité s’élève à 50 millions d’euros, en hausse de +72,6% à périmètre et change constants. Compte tenu de ces éléments l’EBITDA à périmètre et change constants généré par cette activité a été multiplié par sept sur la période. Néanmoins, la hausse des prix n’a permis de compenser que partiellement la forte inflation des coûts liée à la dépréciation de la devise.
  • Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Béton & Granulats s’établit à 31 millions d’euros, soit une hausse de +64,5% à périmètre et change constants. L’activité a bénéficié au cours du semestre de la poursuite de l’amélioration des conditions de marché et d’une météorologie favorable qui ont favorisé une hausse des prix. L’EBITDA généré par cette activité est légèrement positif sur ce premier semestre, à comparer à une légère perte sur cette même période en 2020.

En Égypte, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 34 millions d’euros, en hausse de +72,7% à périmètre et taux de change constants. Dans un contexte difficile depuis plusieurs années, et dont tout le secteur a largement souffert, il est important de noter que ce premier semestre a été marqué par la conclusion d’un accord de régulation du marché entre le gouvernement égyptien et l’ensemble des producteurs. Cet accord, qui est entré en vigueur en juillet 2021, a été validé par l’Autorité de la concurrence et a pour objectif de ramener plus de rationalité entre les différents acteurs en limitant (à autour de 65% de leurs capacités) pendant un an les ventes de toutes les usines sur le marché domestique. De fait, les prix de marché du ciment ont enregistré au cours du semestre leur première augmentation depuis le troisième trimestre 2018, même si, sur le semestre, ils restent en moyenne inférieurs à ceux du premier semestre 2020.

Si ces éléments apparaissent comme les premiers signes d’un changement longtemps attendu, l’EBITDA généré en Égypte reste néanmoins négatif de -8 millions d’euros sur ce semestre (contre -9 millions d’euros au premier semestre 2020).

1.6 Compte de résultat Afrique (Sénégal, Mali, Mauritanie)

(En millions d’euros)

30 juin 2021

30 juin 2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre

et taux de

change constants )

Chiffre d’affaires consolidé

167

140

+19,4%

+19,7%

EBITDA

35

32

+11,4%

+11,8%

EBIT

18

15

+20,8%

+21,5%

Sur la zone Afrique, le Groupe bénéficie toujours d’un environnement sectoriel favorable, en dépit de la crise sanitaire, soutenu par l’amélioration des performances de l’usine de Rufisque et la montée en puissance du nouveau broyeur au Mali.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel de la zone Afrique progresse de +20,1% à périmètre et change constants s’appuyant sur le dynamisme du marché ouest-africain, notamment au Sénégal, ainsi que sur la montée en puissance du nouveau broyeur au Mali. Les prix de vente au Sénégal sont en retrait par rapport au premier semestre 2020 compte tenu de la mise en place de la nouvelle taxe sur le Ciment depuis le mois de mai 2020. Il est à noter que cet effet de base défavorable a pris fin et que les prix en mai et en juin 2021 sont en légère progression par rapport à la même période en 2020. Le Mali et la Mauritanie bénéficient d’un environnement prix orienté favorablement. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA généré par cette activité s’améliore de +10,4% sur la période, avec une marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel en baisse de -170 points de base, à 19,0%.
  • Au Sénégal, l’activité Granulats affiche un chiffre d’affaires consolidé de 15 millions d’euros, en hausse de +16,8% à périmètre et change constants sur la période, porté par la reprise progressive des grands chantiers d’État dans un contexte de prix plus favorable. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA progresse de +21,0%, avec une marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel en progression de 110 points de base.

     

2. Évolution de la situation financière au 30 juin 2021

Au 30 juin 2021, le Groupe maintient une structure financière solide avec des capitaux propres importants et un endettement net maîtrisé. Ainsi, à cette date, les capitaux propres s’élèvent à 2 459 millions d’euros contre 2 411 millions au 31 décembre 2020.

La dette financière nette s’élève à 1 320 millions d’euros au 30 juin 2021 contre 1 202 au 31 décembre 2020.

Sur ces bases, les ratios financiers du Groupe s’établissent à 2,05x pour le « leverage » (contre 2,16x au 31 décembre 2020 et 2,49x au 30 juin 2020) et à 53,7% pour le « gearing » (contre 49,9% au 31 décembre 2020 et 52,9% au 30 juin 2020).

Compte tenu du niveau de l’endettement net et de la liquidité du bilan du Groupe, l’existence des « covenants » contenus dans les contrats de financement à moyen ou long terme ne constitue pas un risque sur la situation financière du Groupe. Au 30 juin 2021, le Groupe respecte l’ensemble des ratios visés par les « covenants » contenus dans les contrats de financement.

Sur le premier semestre 2021, les investissements industriels nets se sont élevés à 170 millions d’euros et concernent pour une large part la poursuite de la construction du nouveau four de Ragland aux Etats-Unis.

Enfin, le cash-flow libre du Groupe ressort à -52 millions d’euros sur ce premier semestre.

3. Évènements récents

Finalisation de la cession de Creabeton Matériaux en Suisse :

Le 30 juin 2021, la filiale suisse du groupe Vicat, Vigier Holding SA a finalisé la cession de Creabeton Matériaux SA au groupe Müller Steinag Holding, basé en Suisse.

Creabeton Matériaux SA, spécialisé dans la préfabrication de produits en béton, fort d’un effectif de près de 380 salariés, a réalisé un chiffre d’affaires de 91 millions de francs suisses en 2020. Vigier Holding SA conserve son activité Rail, disposant de la taille critique dans ce secteur spécifique.

Avec cette acquisition, le groupe Müller Steinag Holding, co-détenteur de la marque Creabeton depuis 2002, sera en mesure de renforcer ses positions dans la préfabrication, au cœur de son activité, et d‘accéder à de nouveaux marchés. Creabeton Matériaux SA pourra de son côté s’appuyer sur un leader disposant d’une taille critique dans un secteur fortement compétitif et disposer des moyens nécessaires pour poursuivre avec succès son développement.

Organisation d’un « Capital Markets Day » :

Le Groupe organisera le 16 novembre 2021 un « Capital Markets Day » afin d’exposer sa stratégie, sa feuille de route et ses ambitions de réduction d’émissions de CO2.

Les éléments précis quant à l’organisation de cet évènement seront communiqués ultérieurement et seront fonction de l’évolution de l’environnement sanitaire.

4. Perspectives 2021

En 2021, l’environnement macro-économique de chacun des pays dans lesquels le Groupe opère devrait toujours être affecté par la pandémie de la Covid-19 avec des impacts différents en fonction du contexte sanitaire et des réponses gouvernementales apportées pour y faire face.

Aujourd’hui, l’activité reste menée dans le cadre strict de procédures adaptées à la situation sanitaire qui prévaut dans chaque pays d’implantation du Groupe. Dans ce cadre il est important de préciser que :

  • Les douze pays d’implantation du Groupe sont touchés, mais à des degrés différents, par l’épidémie du Covid-19 ;
  • Les partages d’expérience entre pays permettent de mettre en œuvre les bons procédés et modes opératoires afin de répondre aux exigences de la situation dans chaque pays et de poursuivre l’activité dans les meilleures conditions ;
  • Dans cet environnement, la volatilité de l’activité peut varier sensiblement.

Par ailleurs, trois éléments prévisibles auront une incidence sur l’évolution des performances financières du Groupe et sur son cadencement au cours de l’année 2021 :

  • Les évolutions défavorables des taux de changes observés en 2020 auront un impact négatif sur l’ensemble de l’exercice 2021. Le Groupe rappelle à ce titre que son risque de change est essentiellement un risque de conversion ;
  • Les coûts de l’énergie sont attendus en hausse, avec un impact qui sera marqué sur le second semestre. Sur l’ensemble de l’année, la hausse des coûts de l’énergie est attendue autour d’environ +9% ;
  • Enfin, compte tenu du rebond et du rattrapage de l’activité observés en France, en Inde et en Italie au cours du troisième trimestre 2020, la base de comparaison devrait être défavorable sur le troisième trimestre et, mais dans une moindre mesure, sur le quatrième trimestre en 2021.

En 2021, le Groupe poursuit ses efforts d’investissements, qui concerneront pour l’essentiel :

  • La construction du nouveau four de Ragland aux Etats-Unis ;
  • Des efforts sur ses outils de production en Inde afin d’augmenter marginalement leurs capacités, et des investissements dans de nouveaux terminaux afin d’élargir son marché et réduire ses coûts logistiques ;
  • Et enfin, la montée en puissance de projets liés aux objectifs de réduction de son empreinte carbone.

Sur ces bases, les investissements industriels sont attendus en hausse par rapport à 2020 et devraient s’établir autour de 385 millions d’euros. Le Groupe se gardera la possibilité d’adapter ces projets d’investissements en fonction de l’évolution de ses marchés et de sa génération de cash-flows.

Concernant les évolutions attendues par pays, le Groupe souhaite apporter les éléments d’appréciations suivants, qui resteront néanmoins très dépendants de l’évolution de la crise sanitaire et de son impact sur chacun d’entre eux :

  • En France, l’activité devrait rester bien orientée sur l’ensemble de l’exercice. Le Groupe s’attend au second semestre à une progression moins dynamique que celle observée au premier semestre compte tenu du très fort rebond enregistré sur cette période en 2020 ;
  • En Suisse, les activités Ciment et Béton & Granulats devraient bénéficier d’un secteur de la construction porteur. L’activité « Autres Produits et Services » sera bien entendu marquée par la sortie du périmètre de l’activité Préfabrication suite à la finalisation de sa cession le 30 juin 2021. Il est important de noter que la cession de cette activité aura un impact relutif sur cette activité, mais aussi sur l’ensemble des résultats du Groupe en Suisse. Quant à l’activité Rail, la reprise progressive observée au premier semestre devrait se poursuivre ;
  • Aux Etats-Unis, l’activité devrait poursuivre sa croissance tant en termes de volumes que de prix de vente. La mise en place du plan de relance de l’économie tel que présenté par le nouveau gouvernement américain ne devrait se faire ressentir qu’en fin d’année, et de façon plus visible à partir de 2022 ;
  • Au Brésil, l’environnement devrait rester favorable. Néanmoins, compte tenu de la base de comparaison élevée que constitue le second semestre 2020, le Groupe s’attend à une stabilisation graduelle de sa progression en 2021 ;
  • En Inde, sous réserve de l’évolution actuelle de la pandémie, le Groupe devrait bénéficier en 2021 d’un marché attendu en croissance. Dans ce contexte favorable, les prix, bien orientés au premier semestre, pourront néanmoins rester volatils ;
  • Au Kazakhstan, les performances atteintes au cours de l’exercice 2020 constituent une base de comparaison élevée dans un contexte de marché qui devrait néanmoins rester favorable, mais dans un environnement concurrentiel qui pourrait être plus tendu au second semestre ;
  • En Turquie, compte tenu de la stabilisation de l’environnement sectoriel et de l’amorce d’une reprise observée en 2020, la situation devrait poursuivre son amélioration progressive sur le second semestre, en dépit de la faiblesse persistante de la devise.
  • L’Egypte n’offre à ce stade que peu de visibilité sur l’évolution du marché de la construction qui restera lié à la mise en œuvre effective des décisions gouvernementales afin de rétablir un environnement de marché rationnel ;
  • En Afrique de l’Ouest, l’activité devrait rester dynamique dans le Ciment. La base de comparaison sur les prix sera plus favorable au second semestre et devrait être accompagnée par la poursuite d’une progression des volumes vendus. L’activité Granulats au Sénégal devrait poursuivre son redressement progressif.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments et des résultats du Groupe au premier semestre, le Groupe s’attend à une progression de son EBITDA sur l’ensemble de l’exercice. Bien entendu, cette attente reste susceptible d’être modifiée au cours de l’exercice en fonction de l’évolution de la pandémie et de son impact sur l’environnement macro-économique et sectoriel des pays dans lesquels le Groupe opère.

Conférence téléphonique

Dans le cadre de cette publication, le groupe Vicat organisera une conférence téléphonique qui se tiendra en anglais ce Mercredi 28 juillet 2021 à 16h30, heure de Paris (15h30 heure de Londres et 10h30 heure de New York).

Pour participer en direct, composez l’un des numéros suivants :

France : +33 (0) 1 7037 7166 Royaume-Uni : +44 (0) 33 0551 0200 États-Unis : +1 212 999 6659

Une diffusion en direct et en audio de la conférence, accompagnée de la présentation, sera accessible à partir du site internet de Vicat ou en cliquant ici.

Un enregistrement de cette conférence sera immédiatement disponible pour retransmission à partir du site internet de Vicat ou en cliquant ici.

Prochaine publication :

Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2021 le mercredi 3 novembre 2021 après clôture de la bourse.

À propos du groupe Vicat

Le groupe Vicat emploie plus de 9 000 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 2,805 milliards d'euros en 2020, provenant de ses activités de production de Ciment, de Béton & Granulats et Autres Produits & Services. Le Groupe est présent dans 12 pays : France, Suisse, Italie, États-Unis, Turquie, Égypte, Sénégal, Mali, Mauritanie, Kazakhstan, Inde et Brésil. Près de 64% de son chiffre d’affaires est réalisé à l’international. Le groupe Vicat, groupe familial, est l'héritier d'une tradition industrielle débutée en 1817 avec l'invention du ciment artificiel par Louis Vicat. Créé en 1853, le groupe Vicat exerce aujourd’hui 3 métiers principaux que sont le Ciment, le Béton Prêt à l'Emploi (BPE) et les Granulats, ainsi que des activités complémentaires à ces métiers de base.

À propos de la Fondation Louis Vicat

Créée en 2017 à l’occasion du bicentenaire de l’invention du ciment artificiel, la Fondation s'est donnée pour objectifs : la promotion de la culture scientifique et technique, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine, l’éducation et la solidarité. A ce titre, la Fondation a mené en 2020 une série d’actions inclusives au profit des personnes en situation de handicap et éloignées de l’emploi. L’année 2021 sera l’année des Femmes.

Groupe Vicat – Information financière– Annexes

Définition des indicateurs alternatifs de performance "IAP" :

  • Les données à périmètre et change constants permettent de déterminer l’évolution organique d’agrégats chiffrés entre deux périodes et de les comparer en neutralisant les impacts liés aux variations de taux de change et du périmètre de consolidation. Elles sont déterminées en appliquant aux chiffres de la période en cours, les taux de change et le périmètre de consolidation de la période antérieure.
  • Le chiffre d’affaires opérationnel d’un secteur géographique (ou d’une activité) correspond au chiffre d’affaires réalisé par le secteur géographique en question (ou l’activité) sous déduction du chiffre d’affaires intra-secteur (ou intra-activité).
  • Valeur Ajoutée : elle est égale à la valeur de la production diminuée des consommations intermédiaires.
  • Excédent Brut d’Exploitation : il est égal à la valeur ajoutée, diminuée des charges de personnel, des impôts et taxes (hors impôts sur les résultats et impôts différés) et augmentée des subventions d’exploitation.
  • EBITDA (Earning Before Interest, Tax, Depreciation and Amortization) : il se calcule en sommant l’Excédent Brut d’Exploitation et les autres produits et charges ordinaires
  • EBIT : (Earning Before Interest and Tax) : il se calcule en sommant l’EBITDA et les dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations ordinaires.
  • Capacité d’autofinancement : elle est égale au résultat net avant prise en compte des charges nettes calculées sans impact sur la trésorerie (soit principalement les dotations nettes aux amortissements et provisions, les impôts différés, les résultats de cession et les variations de juste valeur).
  • Cash-flow libre : il est égal aux flux nets opérationnels après déduction des investissements industriels nets de cessions.
  • L’endettement financier netreprésente la dette financière brute (composée du solde des emprunts auprès d’investisseurs et des établissements de crédit, de la dette résiduelle sur contrats de location financement, du solde des autres emprunts et dettes financières hors options de vente et de la trésorerie passive), nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie, y inclus la réévaluation des dérivés de couverture et de la dette.
  • Le Gearing est un ratio relatif à la structure financière correspondant à l’endettement net / capitaux propres consolidés.
  • Le Leverage est un ratio relatif à la rentabilité correspondant à l’endettement net / EBITDA consolidé.

     

Principaux états financiers du premier semestre 2021.

L’ensemble des états financiers du premier semestre 2021 sont disponibles, ainsi que les annexes, sur le site internet de la société : www.vicat.fr

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE  

 

30 juin 2021 30 juin 2020 (en milliers d'euros)

Notes

 

Chiffre d'affaires

13

1 559 667

1 303 695

Achats consommés

 

(992 025)

(820 485)

Valeur ajoutée

1.23

567 642

483 210

Charges de personnel

 

(250 214)

(245 721)

Impôts, taxes et versements assimilés

 

(34 644)

(38 552)

Excédent brut d'exploitation

1.23

282 784

198 937

Autres produits et charges ordinaires

15

17 248

13 916

EBITDA

1.23

300 032

212 853

Dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations ordinaires

14

(128 844)

(137 206)

EBIT

1.23

171 188

75 647

Autres produits et charges non ordinaires

15

(17 592)

132

Dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations non ordinaires

14

7 483

(14 161)

Résultat d’exploitation

 

161 079

61 618

Coût de l’endettement financier net

17

(16 647)

(18 141)

Autres produits financiers

17

7 403

9 129

Autres charges financières

17

(8 519)

(6 635)

Résultat financier

17

(17 763)

(15 647)

Quote-part dans les résultats des sociétés associées

 

3 154

3 066

Résultat avant impôt

 

146 470

49 037

Impôts sur les résultats

18

(44 589)

(19 676)

Résultat net consolidé

 

101 881

29 361

Part attribuable aux intérêts minoritaires

 

8 339

2 351

Part attribuable au Groupe

 

93 542

27 010

 

Résultat par action (en euros)

 

Résultat net part du groupe de base et dilué par action

9

2,08

0,60

ETAT DU RESULTAT GLOBAL CONSOLIDE   (en milliers d'euros) 30 juin 2021 30 juin 2020   Résultat net consolidé

101 881

29 361

  Autres éléments du résultat global   Eléments non recyclables au compte de résultat : Réévaluation du passif net au titre des prestations définies

8 656

(6 606)

Impôt sur les éléments non recyclables

(2 336)

1 900

  Eléments recyclables au compte de résultat : Ecarts de conversion

29 862

(149 563)

Couverture des flux de trésorerie

1 075

6 592

Impôt sur les éléments recyclables

(278)

(1 703)

  Autres éléments du résultat global (après impôt)

36 979

(149 380)

  Résultat global

138 860

(120 019)

Part attribuable aux intérêts minoritaires

12 826

(19 944)

Part attribuable au Groupe

126 034

(100 075)

ETAT DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES   (en milliers d'euros)

Notes

30 juin 2021 30 juin 2020

 

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles

 

 

Résultat net consolidé

 

101 881

29 361

 

Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence

 

(3 154)

(3 066)

Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence

 

1 073

1 296

Charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité :

 

- amortissements et provisions

 

121 010

148 490

- impôts différés

 

5 261

2 518

- plus ou moins values de cession

 

(3 437)

(997)

- gains et pertes latents liés aux variations de juste valeur

 

62

108

- autres (2)

 

17 128

(2 598)

 

Capacité d'autofinancement

1.23

239 824

175 112

 

Variation du besoin en fonds de roulement

 

(122 035)

44 980

 

Flux nets de trésorerie générés par les activités opérationnelles (1)

19

117 789

220 092

 

Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement

 

 

Décaissements liés à des acquisitions d'immobilisations:

 

- immobilisations corporelles et incorporelles

 

(177 339)

(122 497)

- immobilisations financières

 

(8 839)

(12 848)

 

Encaissements liés à des cessions d'immobilisations:

 

- immobilisations corporelles et incorporelles

 

7 033

2 239

- immobilisations financières

 

657

1 576

 

Incidence des variations de périmètre

 

9 915

0

 

Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissement

20

(168 573)

(131 530)

 

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement

 

 

Dividendes versés

 

(73 974)

(70 866)

Augmentations / Réductions de capital

 

Emissions d’emprunts

11

151 673

48 117

Remboursements d’emprunts

11

(29 315)

(33 461)

Remboursements des dettes locatives

11

(25 865)

(24 548)

Acquisitions d'actions propres

 

(11 543)

(4 931)

Cessions – attributions d'actions propres

 

14 073

4 303

 

Flux nets de trésorerie liés aux opérations de financement

 

25 049

(81 386)

Incidence des variations de cours des devises

 

3 848

(16 547)

Variation de la trésorerie

 

(21 887)

(9 371)

Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à l'ouverture

21

359 159

328 674

Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à la clôture

21

337 271

319 303

(1) :- Dont flux de trésorerie provenant des impôts sur le résultat : (45,5) millions d’euros en 2021 et (9,0) millions d’euros en 2020. - Dont flux de trésorerie provenant des intérêts décaissés et encaissés : (14,9) millions d’euros en 2021 dont (5,6) millions d'euros au titres des frais financiers sur contrats IFRS16 et (19,3) millions d’euros en 2020 dont (5,2) millions d'euros au titres des frais financiers sur contrats IFRS16.   (2) :- Incluant au 30 juin 2021 les reprises et dotations non ordinaires. ETAT DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES   (en milliers d'euros) Capital Primes Auto - contrôle Réservesconsolidées Réserves deconversion

Capitaux propres

part du Groupe

Intérêts

minori-taires

Total capitaux

propres

Au 1er janvier 2020

179 600

11 207

(52 416)

2 598 620

(405 843)

2 331 168

264 767

2 595 935

  Résultat semestriel

27 010

27 010

2 351

29 361

Autres éléments du résultat global retraité (1)

(3 513)

(123 572)

(127 085)

(22 295)

(149 380)

  Résultat global

23 497

(123 572)

(100 075)

(19 944)

(120 019)

  Dividendes distribués

(66 373)

(66 373)

(5 042)

(71 415)

Variation nette des actions propres

1 733

(1 751)

(18)

(18)

Variations de périmètre et acquisitions complémentaires Autres variations

764

764

(1 678)

(914)

  Au 30 juin 2020

179 600

11 207

(50 683)

2 554 757

(529 415)

2 165 466

238 103

2 403 569

  Au 1er janvier 2021

179 600

11 207

(53 587)

2 679 297

(640 130)

2 176 387

234 306

2 410 693

Résultat semestriel

93 542

93 542

8 339

101 881

Autres éléments du résultat global (1)

9 066

23 426

32 492

4 487

36 979

  Résultat global

102 608

23 426

126 034

12 826

138 860

  Dividendes distribués

(66 187)

(66 187)

(7 876)

(74 063)

Variation nette des actions propres

1 808

507

2 315

2 315

Variations de périmètre et acquisitions complémentaires

(13 327)

(13 327)

(3 057)

(16 384)

Autres variations

(2 701)

(2 701)

(90)

(2 791)

  Au 30 juin 2021

179 600

11 207

(51 779)

2 700 197

(616 704)

2 222 521

236 109

2 458 630

1) Stock par nature des autres éléments du résultat global : Les autres éléments du résultat global comprennent pour l’essentiel les écarts de conversion cumulés à la clôture depuis fin 2003. Pour mémoire, en application de l’option offerte par IFRS1, les écarts de conversion accumulés avant la date de transition aux IFRS ont été reclassés en report à nouveau à cette date.     Les réserves de conversion groupe se ventilent comme suit par devises (en milliers d'euros) au 30 juin 2021 et 2020 : 30 juin 2021 30 juin 2020 Dollar

19 754

44 208

Franc suisse

186 194

215 065

Livre turque

(304 901)

(283 139)

Livre égyptienne

(124 233)

(126 675)

Tengué kazakh

(95 164)

(95 957)

Ouguiya mauritanien

(8 837)

(11 789)

Réal brésilien

(82 556)

(91 337)

Roupie indienne

(206 961)

(179 791)

(616 704)

(529 415)

 

Relations Investisseurs : Stéphane Bisseuil : Tél. + 33 1 58 86 86 05 stephane.bisseuil@vicat.fr

Presse : Marie-Raphaelle Robinne Tél. +33 (0)4 74 27 58 04 marie-raphaelle.robinne@vicat.fr

Vicat (EU:VCT)
Graphique Historique de l'Action
De Juin 2022 à Juil 2022 Plus de graphiques de la Bourse Vicat
Vicat (EU:VCT)
Graphique Historique de l'Action
De Juil 2021 à Juil 2022 Plus de graphiques de la Bourse Vicat