Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Direct Energie Ex Poweo (DIREN)

- 18/4/2018 10:22
waldron Messages postés: 8741 - Membre depuis: 17/9/2002
Intraday Stock Chart: Direct Energie (delisted)Graphiques historiques: Direct Energie (delisted)
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

TOTAL BUY IN



Réponses
3 Réponses
1
1 de 3 - 18/4/2018 10:22
waldron Messages postés: 8741 - Membre depuis: 17/9/2002


Direct Energie bondit de 30,4% avec l'offre de Total


Jean-Noël Legalland,



publié le 18/04/2018 à 09h32








Direct Energie bondit de 30,4% avec l'offre de Total






Crédit photo © Direct Energie



(Boursier.com) — Direct Energie s'envole de 30,4% pour débuter la journée ce mercredi, à 42 euros, dans un volume représentant 1,4% du tour de table. Total
a signé un accord avec les principaux actionnaires de Direct Energie
portant sur un projet d'acquisition de 74,33% du capital, sur la base
d'un prix de 42 euros par action, coupon de 0,35 euro détaché, soit un
prix global d'acquisition d'environ 1,4 milliard d'euros.

Une fois
cette opération réalisée, Total déposera auprès de l'Autorité des
marchés financiers une offre publique obligatoire portant sur les titres
de Direct Energie admis aux négociations sur Euronext Paris au même
prix par action de 42 euros, faisant ressortir une prime de 30% par
rapport au cours de clôture du 17 avril 2018. Direct Energie est ainsi
valorisée à environ 12,5 fois son EBITDA prévisionnel 2018. Dans le
cadre de cet accord et du protocole d'accord de rapprochement signé avec
Direct Energie, le conseil d'administration de Direct Energie réuni le
17 avril a approuvé à l'unanimité cette opération et a déjà fait part de
son intention de recommander aux actionnaires, sous réserve d'une
confirmation du caractère équitable de l'offre publique par l'expert
indépendant, d'apporter leurs titres à l'offre qui sera déposée.

2 de 3 - 18/4/2018 18:59
The Grumpy Old Men Messages postés: 901 - Membre depuis: 02/1/2007

Total (EU:FP)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Mercredi 18 Avril 2018

Plus de graphiques de la Bourse Total


François Schott,



Agefi-Dow Jones






Paris (Agefi-Dow Jones)--En proposant de racheter le fournisseur
alternatif d'électricité Direct Energie (DIREN.FR) pour 1,4 milliard
d'euros, Total (FP.FR) paie le prix fort pour assouvir ses ambitions sur
le marché français de la distribution de gaz et d'électricité et
diversifier son modèle économique.



Le prix de 42 euros
par action offert par le géant pétrolier fait ressortir une prime de 30%
par rapport au dernier cours coté de Direct Energie, et de 13% sur la
moyenne des six derniers mois pondérée par les volumes. Le fournisseur
alternatif se retrouve valorisé à environ 12,5 fois son résultat brut
d'exploitation (Ebitda) prévisionnel 2018. "C'est un peu cher si l'on
considère que les valorisations dans le secteur européen des utilities
se situent entre 5 et 10 fois", souligne Biraj Borkhataria, analyste de
RBC Capital Markets. "L'intérêt du deal réside dans la base de clientèle
de Direct Energie et dans sa forte croissance", ajoute-t-il.




Avec une base de clientèle de 2,6 millions de foyers, en croissance de
24% en 2017, Direct Energie est le seul acteur indépendant à avoir la
taille critique sur un marché encore largement dominé par les opérateurs
historiques EDF et Engie. Le groupe a bénéficié du cadre réglementaire
mis en place en 2011 et du rachat de son principal concurrent Poweo
l'année suivante pour accélérer sa croissance et devenir enfin rentable.
Mais l'arrivée de nouveaux acteurs sur ce marché depuis un an - et pas
des moindres, à l'exemple d'ENI, Total, ou encore C-discount, filiale de
Casino - a suscité quelques interrogations de la part des
investisseurs, et poussé Direct Energie à faire évoluer son modèle. De
simple fournisseur d'électricité, le groupe est également devenu
producteur, en rachetant deux centrales à gaz ainsi que le producteur
d'énergies renouvelables Quadran.



En s'alliant à Total,
le groupe se donne les moyens de poursuivre cette stratégie et de mener
à bien ses nombreux projets dans les énergies renouvelables. Par
ailleurs l'offre apparaît comme une très bonne opportunité pour les
actionnaires de Direct Energie, après un très beau parcours boursier au
cours des dernières années. Les principaux actionnaires de la société -
Jacques Veyrat, Stéphane Courbit, Jean-Paul Bize, ainsi que son
fondateur Xavier Caïtucoli - ont d'ores et déjà conclu un accord avec
Total afin de céder leurs parts, représentant 74% du capital. Le
pétrolier lancera ensuite une offre publique obligatoire sur les titres
restant en circulation. L'opération ne devrait pas rencontrer d'obstacle
du côté des autorités de la concurrence, étant donné la faible part de
marché du futur ensemble autour de 12%, et devrait être bouclée comme
prévu au troisième trimestre 2018.



Même s'il paie un
peu cher sa cible, Total ne réalise pas un achat inconsidéré. Après
s'être renforcé dans les activités pétrolières avec le rachat de Maersk
Oil pour 7,5 milliards de dollars, le pétrolier entend se diversifier
"sur l'ensemble de la chaîne de valeur du gaz - électricité", et
développer les énergies renouvelables. L'acquisition de Direct Energie
répond à ces deux objectifs. "Ce rapprochement permettra à Total
d'accélérer sa pénétration du marché de l'électricité et du gaz en
acquérant un parc clients déjà établi et en bénéficiant directement du
savoir-faire historique de Direct Energie en matière de gestion de la
clientèle", souligne Pierre Vaurice, chez Midcap Partners. Les objectifs
commerciaux fixés par le groupe, à savoir atteindre 6 millions de
clients en gaz/électricité en France d'ici 2022, contre 4 millions
aujourd'hui (avec Direct Energie) semblent réalisables, sur un marché
certes plus concurrentiel, mais où il dispose d'une force de frappe
commerciale et d'une marque reconnue.



"Le groupe se met
également au diapason de la société et de la pression croissante des
investisseurs en faveur de la transition énergétique", souligne Biraj
Bokhataria.



Alors qu'il a réduit ses coûts de
production dans son coeur de métier grâce à un programme d'économies de 5
milliards de dollars sur la période 2014-2020, Total doit réinvestir
une partie de ces ressources dans de nouvelles activités. Ce rachat lui
en donne l'opportunité, sans dégrader sa rentabilité.



-François Schott, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



April 18, 2018 12:22 ET (16:22 GMT)

3 de 3 - 26/4/2018 12:46
maywillow Messages postés: 1153 - Membre depuis: 27/1/2002


Engie a regardé le dossier Direct Energie


Jean-Baptiste André,



publié le 26/04/2018 à 11h58








Engie a regardé le dossier Direct Energie









(Boursier.com) — Engie a regardé le dossier Direct Energie
mais n'a pas donné suite. Lors d'une conférence de presse, Isabelle
Kocher a déclaré: "Nous savions qu'ils allaient vendre à un moment
donné...mais nous n'avions pas besoin d'acheter un ticket d'entrée sur
le marché français de l'électricité, nous sommes déjà là". Total a annoncé la semaine dernière le rachat du distributeur d'électricité dans le cadre d'un accord qui en fera un challenger majeur d'EDF.

"Pas l'intention de scinder le groupe"

La
directrice générale d'Engie a souligné qu'elle n'avait pas l'intention
de scinder le groupe comme cela a pu se passer en Allemagne avec E.ON,
RWE et Innogy. Cette annonce a été une surprise pour l'industrie, qui
suivra de près l'expérience allemande, a précisé la dirigeante. Elle a
déclaré que la restructuration représentait un pari selon lequel un
groupe utilitie peut être un meilleur producteur d'électricité sans un
portefeuille de clients, et un meilleur exploitant de réseau sans avoir
un accès privilégié aux actifs de production d'électricité. "Nous
n'avons pas fait ce pari, bien au contraire, nous sommes un groupe qui
se présente à ses clients comme un architecte capable de tout faire".

"Nous ne sentons pas la pression du marché pour une opération de ce genre"

Egalement
interrogée sur un éventuel spin-off de certaines activités afin
d'augmenter la valeur de l'action Engie, I.Kocher a déclaré que ce
n'était pas quelque chose que le marché demandait. "Nous ne sentons pas
la pression du marché pour une opération de ce genre". "Nous sommes
l'une des sociétés les mieux valorisées de l'industrie... Il y a eu un
moment où nous avons souffert d'une décote, mais ce n'est plus le cas".

3 Réponses
1
Messages à suivre: (3)
Dernier Message: 26/Avr/2018 10h46

Titres Discutés
DIREN 0.00 0.0%
Direct Energie (delisted)
Direct Energie (delisted)
Direct Energie (delisted)
Indices Mondiaux
Australia 0.2%
Brazil 0.0%
Canada 0.0%
France 0.4%
Germany 0.6%
Greece -0.0%
Holland 0.3%
Italy 0.3%
Portugal 0.0%
US (DowJones) -0.4%
US (NASDAQ) 0.0%
United Kingdom 0.6%
Palmarès Hausse (%)
ESP 0.15 46.8%
ALIMP 0.14 22.6%
4421S 7.12 21.5%
MLMMC 0.66 20.0%
4949S 0.85 16.4%
H971T 0.13 15.8%
SOP 105 15.4%
MLAHC 5.00 15.2%
ALORD 4.60 13.6%
E236S 1.76 12.8%
Dernières Valeurs Consultées
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P: V: D:20190222 12:36:12