ADVFN Logo ADVFN

Hot Features

Registration Strip Icon for default Inscrivez-vous gratuitement pour obtenir des cotations en temps réel, des graphiques interactifs, un flux d'options en direct et plus encore.

Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Saint Gobain - Correction Attendue ! (SGO)

- Modifié le 10/12/2014 11:45
zebulon1 Messages postés: 180 - Membre depuis: 14/11/2014

L'action Saint Gobain fait apparaître une divergence baissière en journalier, pile au moment ou le cours teste la borne haute de son canal baissier.... Avec la fermeture des marchés US à venir pour Thanksgiving, les marchés Européens pourrait corriger ce qui va dans le sens de l'analyse.

Zébulon, fan du site CentralCharts





Réponses
383 Réponses
 ...   5   ... 
81 de 383 - 03/2/2015 22:32
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Prochains événements 25 fév 2015 | Résultats 2014
Après Bourse
82 de 383 - 05/2/2015 20:14
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, gagnant 2.12%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 10.66%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est supérieur à sa ligne de signal et positif. La configuration est haussière à court terme. Enfin, le titre est supérieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 41.8 puis 43.2. Tandis que les prochains supports sont sur : 37.1 puis 36.2.

Notre préférence : Le titre Saint-Gobain (SGO) est haussier tant que 36.2 est support.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 36.2.
Cours de référence : 39.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
83 de 383 - 06/2/2015 12:01
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Tout en maintenant son conseil 'neutre' sur l'action du chimiste suisse du bâtiment Sika (Other OTC: SKFOF - actualité) , Credit Suisse (NYSE: CS - actualité) a relevé ce matin son objectif de cours de 2.845 à 3.200 francs suisses. Si les changes, et notamment la forte hausse du franc suisse, devraient peser, la chute du pétrole est un catalyseur positif pour le groupe. Mais l'incertitude liée à l'éventuelle de prise de contrôle par Saint-Gobain prévient toute prise de position plus agressive sur le titre.

A la Bourse de Zurich, l'action Sika se tasse de 0,9% à 3.180 francs suisses.

En effet, Credit Suisse estime que les matières premières représentent environ 54% du total des coûts de Sika. Les analystes que les dérivés du polyuréthane représentent environ 40% des coûts des matières premières supportés par Sika. En y ajoutant des polymères qui eux aussi sont des dérivés du pétrole, la proportion atteint 70%.

En raison de la baisse de l'ordre de 50% du prix du brut en un an, Credit Suisse que la marge brute de Sika pourrait ainsi remonter vers 55%, comme en 2009 et 2006.

Attention cependant à la vive hausse du franc suisse, qui devrait pénaliser les ventes de l'ordre de 6,5% cette année.

Au total, la marge opérationnelle de Sika devrait cette année se situer à 12,6%, soit environ 300 points de base sous sa moyenne des cinq dernières années. Et ce alors que l'action Sika se paie environ 15 fois ses profits attendus en 2015, ce qui semble raisonnable.

Au final, 'nous identifions peu de raison d'acheter l'action tant que l'incertitude quant à l'issue juridique du litige qui oppose Saint-Gobain à Sika ne sera pas levée', écrit Credit Suisse. 'Le risque pesant sur la valeur reste considérable', termine la note.
84 de 383 - 09/2/2015 08:51
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

SAINT-GOBAIN : Le mouvement reste haussier

SYNTHESE

Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. On constate que le potentiel de hausse du RSI n'est pas épuisé. Les stochastiques, pour leur part, se trouvent dans la zone de surachat, une correction est probable à court terme. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 34.59 EUR, puis à 32.51 EUR et la résistance est à 42.91 EUR, puis à 44.99 EUR.
Dernier cours : 38.55
Support : 34.59 / 32.51
Resistance : 42.91 / 44.99
Opinion court terme : positive
Opinion moyen terme : positive
85 de 383 - 09/2/2015 08:56
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - L'unité fonctionnelle des systèmes et procédés de Saint-Gobain Performance Plastics a annoncé lundi une évolution de son portefeuille de marques afin de positionner son offre de manière 'stratégique'.

La filiale de Saint-Gobain a indiqué que ses clients devaient s'attendre à de nouveaux logos, de nouveaux slogans et, dans certains cas, de nouveaux noms de marque de produit.

Le nouveau portefeuille va notamment consister en la mise en place de deux nouvelles marques, Versilon et Covison.

Les produits de la marque Versilon comprennent des tuyaux, des boyaux et des accessoires et ceux de la marque Covison comprennent des garnitures et des joints d'étanchéité fabriqués sur mesure.

La branche de Saint-Gobain précise que le travail de consolidation des marques commencera au cours des prochains mois et pourrait prendre plus d'un an.

Saint-Gobain Performance Plastics a son siège social à Aurora (Ohio) et compte 5700 employés dans 22 pays. La société est un leader mondial dans le domaine des plastiques à haute performance
86 de 383 - 09/2/2015 15:53
blue34 Messages postés: 27 - Membre depuis: 19/1/2015
SAINT GOBAIN : Le PDG de St-Gobain propose de rencontrer les dirigeants de Sika

Le PDG de Saint-Gobain , Pierre-André de Chalendar, a écrit lundi aux dirigeants de Sika pour leur proposer une série de rencontres sur son projet de prise de contrôle qui suscite une forte opposition à la tête du chimiste suisse.

"Je vous (..) invite à une table ronde et je propose que les échanges soient conduits à travers une délégation de chaque entreprise, et que je sois présent", écrit le PDG dans un courrier dont Reuters a obtenu une copie, en réponse à une lettre des dirigeants du Sika datée du 3 février.

Il propose également de fixer un agenda détaillé pour ces discussions, dont la première séance se tiendrait en Suisse.

"Notre achat de Schenker-Winkler Holding, l'entreprise détenant les actions de Sika, n'est pas du tout hostile", ajoute Pierre-André de Chalendar, tout en précisant:

"Notre décision de nous conformer au contrat signé avec la famille fondatrice, par lequel nous faisons l'acquisition de SWH, est (..) irrévocable."

Sika a annoncé fin janvier disposer du soutien d'actionnaires représentant 40% de son capital contre l'offre de prise de contrôle de Saint-Gobain. Le groupe français compte boucler l'opération au plus tard au second semestre.
87 de 383 - 10/2/2015 08:56
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
AOF) - Dans le cadre de l'optimisation de son portefeuille, Saint-Gobain Distribution Bâtiment a cédé deux activités non stratégiques et à faibles synergies avec le reste de ses opérations : Meyer Decorative Surfaces (MDS) aux Etats-Unis et Ashworth au Royaume-Uni. MDS est un distributeur régional proposant une large gamme de produits de surface et d'accessoires pour le secteur de l'aménagement de la cuisine et de la salle de bain (bois, stratifiés et produits associés)
MDS compte 15 sites et 200 employés en Géorgie, en Caroline du Nord, en Caroline du Sud, au Tennessee et en Virginie. Son chiffre d'affaires en 2014 s'est élevé à 66 millions de dollars. Les actifs de MDS ont été vendus le 31 décembre 2014 à Rugby Architectural Building Products.

Ashworth distribue des tuyaux, des valves et des raccords pour les marchés des équipements mécaniques et les industries de transformation depuis 6 sites au Royaume-Uni. Ashworth compte 135 employés et a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 32 millions de livres. L'accord a été signé le 5 février 2015 avec GIL Investments. La cession doit intervenir le 28 février 2015.



AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Leader mondial du vitrage organisé en quatre divisions : distribution (44 % des ventes), produits de construction (28 %), matériaux innovants et vitrages plats (22 %) et emballage.
- Depuis 2007, recentrage sur les métiers de l'habitat avec un positionnement sur le domaine porteur de l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments (32 % des ventes, dont 27 % en France) ;
- Priorité donnée aux produits et solutions à forte valeur ajoutée qui devront passer à 53 % des ventes en 2018 contre 24 % en 2013 ;
- Enracinement local des implantations de la branche Distribution ;
- Retour de la capacité à accroître les prix de vente, notamment dans le vitrage, pour compenser la hausse des coûts de matières premières ;
- Réduction de l'endettement et amélioration de la situation financière par la cession de la filiale américaine Verallia.

Les points faibles de la valeur
- Caractère cyclique de l'activité, 4/5èmes des ventes étant réalisées dans le secteur de la construction ;
- Présence encore trop forte en Europe -71 % des ventes- loin devant les émergents -19 %- et l'Amérique du nord ;
- Erosion des marges dans l'emballage en Europe et dans la distribution en France ;
- Abandon du plan stratégique 2011-2015 en raison des incertitudes macro-économiques.

Comment suivre la valeur
- Evolution en Europe des mises en chantier et des permis de construire d'une part, des ventes automobiles d'autre part ;
- Forte sensibilité à la parité de l'euro contre le dollar, la livre, le real brésilien et le peso argentin ;
- Réalisation de la stratégie 2014-2018 : 66 % des actifs industriels hors de l'Europe occidentale, notamment en Amérique du Nord, Asie et Afrique, accélération de la rotation du portefeuille, forte croissance externe, avec 4 Mds? de cibles déjà identifiées ;
- Vers un durcissement du programme de réduction des coûts, qui sera chiffré en février 2015 ;
- Spéculations sur la vente de la filiale américaine de distribution Norandex ;
- Réalisation de l'objectif 2014 d'une « nette progression du résultat d'exploitation attendue entre 5 et 10 %» ;
- Capital éclaté, avec Wendel (Paris: FR0000121204 - actualité) comme premier actionnaire (12 % et 20 % des droits de vote), mais non opéable en raison de la présence de la Caisse des Dépôts (2,5 %) et d'une grande implication des salariés (2,5 %).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Construction - Matériaux
Alors que l'année avait plutôt bien commencé, l'Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction), a alerté fin décembre sur les difficultés du secteur. La Fédération estime que les deux principales activités de la filière (près de 90% du chiffre d'affaires à elles deux), la production du béton prêt à l'emploi et les granulats, devaient chacune subir un recul compris entre 5% et 6% en 2014 par rapport à 2013. Selon l'Unicem le segment des granulats affiche ses plus faibles volumes depuis plus de quinze ans. Quant au béton prêt à l'emploi, l'activité a reculé de 11,1% en novembre 2014, par rapport à novembre 2013, et de 2,8% par rapport à octobre. Ces mauvaises performances sont étroitement liées à la crise que traverse le secteur du BTP. Dans cet environnement difficile, les acteurs s'allient. Ainsi, en fusionnant pour donner naissance au premier cimentier mondial, Holcim (Other OTC: HCMLF - actualité) et Lafarge (Paris: FR0000120537 - actualité) espèrent réaliser 1,4 milliard d'euros de synergies. Autre intérêt de la fusion : pouvoir satisfaire les énormes besoins en ciment de la Chine. Ce pays a consommé trois fois plus de ciment en trois ans que les Etats-Unis tout au long du XXe siècle.
88 de 383 - 10/2/2015 09:32
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Saint-Gobain Distribution Bâtiment annonce la cession deux activités non stratégiques et à faibles synergies avec le reste de ses opérations, à savoir Meyer Decorative Surfaces (MDS) aux Etats-Unis et Ashworth au Royaume-Uni, dans le cadre de l'optimisation de son portefeuille.

Proposant des produits de surface et des accessoires pour l'aménagement de la cuisine et de la salle de bain, MDS compte 15 sites et 200 employés dans le Sud-Est des Etats-Unis. Son chiffre d'affaires en 2014 s'est élevé à 66 millions de dollars. Ses actifs ont été vendus le 31 décembre à Rugby Architectural Building Products.

Ashworth distribue des tuyaux, des valves et des raccords pour les marchés des équipements mécaniques et les industries de transformation depuis six sites au Royaume-Uni. Il compte 135 employés et a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 32 millions de livres. L'accord a été signé le 5 février avec GIL Investments et la cession doit intervenir le 28 février.
89 de 383 - 10/2/2015 10:47
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Saint-Gobain (SGO.FR) a annoncé la cession de deux activités non stratégiques, Meyer Decorative Surfaces, ou MDS, aux Etats-Unis et Ashworth au Royaume-Uni. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué. MDS est un distributeur régional proposant des produits de surface pour l'aménagement de la cuisine et de la salle de bain. MDS compte 15 sites et 200 employés aux Etat-Unis. Son chiffre d'affaires en 2014 s'est élevé à 66 millions de dollars. Ashworth distribue des tuyaux, des valves et des raccords pour les marchés des équipements mécaniques et les industries de transformation. Ashworth compte 135 employés et a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 32 millions de livres. L'action Saint-Gobain gagne 0,7% à 38,50 euros. (thomas.varela@wsj.com)
90 de 383 - 10/2/2015 14:46
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
AOF) - Par la voix de son PDG Pierre-André de Chalendar, Saint-Gobain a redit que l'opération de rachat du chimiste suisse Sika (Other OTC: SKFOF - actualité) devrait être effective au second semestre 2015. "L'acquisition (de la holding SWH), elle est faite, j'attends les autorisations antitrust, ce qui pourrait arriver dans le courant du deuxième semestre. Il n'y a pas de changement de calendrier, les processus sont en cours", a déclaré le dirigeant, cité par Reuters. Saint-Gobain est soutenu par la famille propriétaire de Sika mais pas par le management de Sika qui s'oppose au rachat.
Hier, Pierre-André de Chalendar a envoyé une lettre aux dirigeants de Sika pour leur proposer une "table ronde" pour discuter de l'opération. Dans ce courrier publié par Reuters, le PDG de Saint-Gobain qualifie l'acquisition d'"irrévocable".

La holding SWH que Saint-Gobain va contrôler héberge les parts de la famille propriétaire de Sika.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Leader mondial du vitrage organisé en quatre divisions : distribution (44 % des ventes), produits de construction (28 %), matériaux innovants et vitrages plats (22 %) et emballage.
- Depuis 2007, recentrage sur les métiers de l'habitat avec un positionnement sur le domaine porteur de l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments (32 % des ventes, dont 27 % en France) ;
- Priorité donnée aux produits et solutions à forte valeur ajoutée qui devront passer à 53 % des ventes en 2018 contre 24 % en 2013 ;
- Enracinement local des implantations de la branche Distribution ;
- Retour de la capacité à accroître les prix de vente, notamment dans le vitrage, pour compenser la hausse des coûts de matières premières ;
- Réduction de l'endettement et amélioration de la situation financière par la cession de la filiale américaine Verallia.

Les points faibles de la valeur
- Caractère cyclique de l'activité, 4/5èmes des ventes étant réalisées dans le secteur de la construction ;
- Présence encore trop forte en Europe -71 % des ventes- loin devant les émergents -19 %- et l'Amérique du nord ;
- Erosion des marges dans l'emballage en Europe et dans la distribution en France ;
- Abandon du plan stratégique 2011-2015 en raison des incertitudes macro-économiques.

Comment suivre la valeur
- Evolution en Europe des mises en chantier et des permis de construire d'une part, des ventes automobiles d'autre part ;
- Forte sensibilité à la parité de l'euro contre le dollar, la livre, le real brésilien et le peso argentin ;
- Réalisation de la stratégie 2014-2018 : 66 % des actifs industriels hors de l'Europe occidentale, notamment en Amérique du Nord, Asie et Afrique, accélération de la rotation du portefeuille, forte croissance externe, avec 4 Mds? de cibles déjà identifiées ;
- Vers un durcissement du programme de réduction des coûts, qui sera chiffré en février 2015 ;
- Spéculations sur la vente de la filiale américaine de distribution Norandex ;
- Réalisation de l'objectif 2014 d'une « nette progression du résultat d'exploitation attendue entre 5 et 10 %» ;
- Capital éclaté, avec Wendel (Paris: FR0000121204 - actualité) comme premier actionnaire (12 % et 20 % des droits de vote), mais non opéable en raison de la présence de la Caisse des Dépôts (2,5 %) et d'une grande implication des salariés (2,5 %).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Construction - Matériaux
Alors que l'année avait plutôt bien commencé, l'Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction), a alerté fin décembre sur les difficultés du secteur. La Fédération estime que les deux principales activités de la filière (près de 90% du chiffre d'affaires à elles deux), la production du béton prêt à l'emploi et les granulats, devaient chacune subir un recul compris entre 5% et 6% en 2014 par rapport à 2013. Selon l'Unicem le segment des granulats affiche ses plus faibles volumes depuis plus de quinze ans. Quant au béton prêt à l'emploi, l'activité a reculé de 11,1% en novembre 2014, par rapport à novembre 2013, et de 2,8% par rapport à octobre. Ces mauvaises performances sont étroitement liées à la crise que traverse le secteur du BTP. Dans cet environnement difficile, les acteurs s'allient. Ainsi, en fusionnant pour donner naissance au premier cimentier mondial, Holcim (Other OTC: HCMLF - actualité) et Lafarge (Paris: FR0000120537 - actualité) espèrent réaliser 1,4 milliard d'euros de synergies. Autre intérêt de la fusion : pouvoir satisfaire les énormes besoins en ciment de la Chine. Ce pays a consommé trois fois plus de ciment en trois ans que les Etats-Unis tout au long du XXe siècle.

@YahooFinanceFR sur Twitter, devenez fan sur Facebook
1 - 4 sur 100
Articles associés

SAINT-GOBAIN maintient l'objectif du second semestre pour - Agence Option Finance
LAFARGE : Deutsche Bank maintient sa recommandation à - Agence Option Finance
SAINT-GOBAIN : cession de deux activités dans la distibution - Agence Option Finance
Lafarge : résistance à 67.8. - Chart's
91 de 383 - 11/2/2015 13:32
laurencefily Messages postés: 45 - Membre depuis: 06/1/2015
Une transaction peut en cacher une autre. L'offensive de Saint-Gobain sur le suisse Sika a relégué à l'arrière-plan la décision du français de se séparer de sa filiale d'emballages en verre Verallia. Mais pour pouvoir prendre le contrôle de Sika, mieux vaudrait pour le géant des matériaux de construction qu'il parvienne à céder Verallia dans de bonnes conditions.



Deux opérations de tailles presque comparables



Dans le principe, les deux opérations ne sont pas liées. "Je n'ai pas besoin de l'une pour faire l'autre et de l'autre pour faire la première", a affirmé Pierre-André de Chalendar, le PDG de Saint-Gobain. Toutefois, a reconnu le dirigeant, une cession de Verallia permettrait de réduire la dette du groupe industriel français et/ou de financer en partie le rachat d'une participation dans Sika.



L'opération coûterait 2,75 milliards de francs suisses à Saint-Gobain, ou environ 2,6 milliards d'euros au cours actuel du franc suisse. En comparaison, Verallia pourrait être valorisé entre 2 et 2,3 milliards d'euros, selon les analystes. Pour leur part, les agences de notation de crédit Moody's et Standard & Poor's ont certes maintenu leurs notes sur Saint-Gobain. Mais elles se sont inscrites dans le scénario d'une cession de Verallia en parallèle d'une entrée au capital de Sika.



Mais des doutes sur le prix de cession de Verallia



Une acquisition de Sika sans cession de Verallia ne manquerait pas de tendre le bilan de Saint-Gobain. Bien qu'en baisse, la dette nette du groupe s'élevait à 8,5 milliards d'euros à la mi-2014, ce qui représente 2 fois son excédent brut d'exploitation. Moody's et S&P attribuent à la dette de Saint-Gobain des notes seulement deux crans au-dessus de la catégorie spéculative.



Malheureusement, une sortie de Verallia dans de bonnes conditions n'est pas acquise. Certes, Saint-Gobain se montre plutôt confiant. Le groupe a évoqué plusieurs marques d'intérêt, ce qui pourrait pousser les prix à la hausse. Mais à l'inverse, il a exclu une introduction en Bourse, suggérant un manque d'appétit du marché pour le groupe. En outre, une cession à un industriel semble exclue pour des raisons de concurrence, selon les analystes. Le nombre de candidats au rachat de Verallia pourrait ne pas être aussi élevé que cela.



La prise de contrôle de Sika mal engagée



Une vente à un prix inférieur aux attentes de Verallia serait d'autant plus décevante que Saint-Gobain est prêt à payer le prix fort pour entrer au capital de Sika. L'industriel français a concédé que la transaction ne serait créatrice de valeur qu'à partir de la quatrième année.



En outre, l'opération est mal engagée. Saint-Gobain veut prendre le contrôle de Sika en ne rachetant que sa holding de tête, qui détient 16% du capital mais 52% des droits de vote, sans proposer de conditions de sortie équivalentes aux autres actionnaires du groupe. Bien que légale en Suisse, cette proposition a provoqué l'ire de la direction de Sika, d'une partie de son conseil d'administration et d'actionnaires représentant 40% du capital. Saint-Gobain tente actuellement de nouer le dialogue avec la direction de Sika.



Déjà un sujet d'inquiétude pour les actionnaires de Saint-Gobain, la prise de contrôle de Sika perdrait un peu plus de sa pertinence si le groupe ne parvenait pas à vendre Verallia à bon prix.
92 de 383 - 12/2/2015 20:02
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, gagnant 0.5%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 11.21%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est supérieur à sa ligne de signal et positif. La configuration est haussière à court terme. Enfin, le titre est supérieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 42.2 puis 43.7. Tandis que les prochains supports sont sur : 37.3 puis 36.4.

Notre préférence : Le titre Saint-Gobain (SGO) est haussier tant que 36.4 est support.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 36.4.
Cours de référence : 39.2.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
93 de 383 - 13/2/2015 10:01
trader176 Messages postés: 48 - Membre depuis: 05/2/2015
Saint-GOBAIN BOUGE TOI !!!!!
94 de 383 - 13/2/2015 10:09
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
beaucoup de rire


merci trader
95 de 383 - 13/2/2015 10:16
Anonyme
WS PAYE TOI UNE MONTRE ET MET TOI TON SIFLET OU JE PENSE!!!!
96 de 383 - 16/2/2015 09:25
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


SAINT-GOBAIN : Le mouvement reste haussier

SYNTHESE

Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. On constate que le potentiel de hausse du RSI n'est pas épuisé. Les stochastiques ne sont pas surachetés, ce qui laisse intact le potentiel de hausse à moyen terme. Les volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 35.22 EUR, puis à 33.85 EUR et la résistance est à 42.03 EUR, puis à 43.39 EUR.
Dernier cours : 39.79
Support : 35.22 / 33.85
Resistance : 42.03 / 43.39
Opinion court terme : positive
Opinion moyen terme : positive
97 de 383 - 16/2/2015 10:17
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Au-dessus de 37, une hausse vers 42.7 puis 45.08 est attendue.
Call adapté : strike : 40 - maturité : 04.09.2015 - bid/ask : 0.59 / 0.6 - delta : 47 - Kilovar : 0 - Mnemo : 2918T

Pivot : 37

Scénario alternatif : Seule la cassure des 37 invalidera notre scénario. Dans ce cas, une correction vers 31.8 devrait se dessiner.
Put adapté : strike : 37.5 - maturité : 04.12.2015 - bid/ask : 0.764 / 0.774 - delta : -39 - Kilovar : 300 - Mnemo : 4145T

Commentaire : Le titre s'affranchit de la résistance à 39.5 euros, libérant un nouveau potentiel de hausse. Le RSI est positivement orienté sans être en territoire de sur-achat. Viser 42.7 et 45.08 euros en extension. Invalidation sous 37 euros.

Par la rédaction de L'Obsa, Le spécialiste des produits dérivés en bourse depuis 1989 (www.lobsa.com)

Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
98 de 383 - 16/2/2015 12:50
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de SAINT GOBAIN , entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo Call parfaitement adapté (4957C).

Ce produit dérivé extrêmement réactif, émis par CITI, pourra être travaillé par les investisseurs les plus actifs.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'analyse graphique en données quotidiennes de l'action SAINT GOBAIN permet d'identifier une tendance haussière à court terme.

Sur le plan des indicateurs de tendance, la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) fait office de support pour les cours.

Le volume d'échange est fourni lors des phases d'accélération haussière, une donnée technique favorable à notre anticipation.

PREVISION

Dans ce contexte, les investisseurs les plus actifs miseront sur ce scénario haussier (call) en se positionnant sur le turbo Call, émis par CITI et de code mnemonique 4957C, sur SAINT GOBAIN , à 0.46 €.

Ils prendront leurs bénéfices lorsque le sous-jacent atteindra les 44.99 € ou limiteront leurs pertes en vendant le turbo en cas de rupture des 38.14 €.

On prendra soin de noter qu'en contrepartie d'un effet de levier très important, si la barrière désactivante à 35 € (tracé en violet) est atteinte par le sous-jacent, la perte du capital est totale.

Retrouvez cet article sur Tradingsat.com

99 de 383 - 16/2/2015 13:42
Anonyme
tu es fou ET mechant
pas de WS donc et je vais illico chez mes amis NE CHANGE RIEN

100 de 383 - 16/2/2015 16:59
Anonyme
PB REGLE!
383 Réponses
 ...   5   ... 
Messages à suivre: (383)
Dernier Message: 22/Janv/2017 08h43

Titres Discutés
EU:SGO 71.90 -0.1%
Cie de SaintGobain
Cie de SaintGobain
Cie de SaintGobain
Indices Mondiaux
Australia -0.5%
Brazil -1.1%
Canada -1.0%
France -0.2%
Germany -0.1%
Greece -1.3%
Holland -0.0%
Italy 0.0%
Portugal 0.7%
US (DowJones) -1.2%
US (NASDAQ) -1.6%
United Kingdom 0.9%
Palmarès Hausse (%)
EU:MLAAT 0.10 47.7%
EU:QEV 10.00 30.7%
EU:ALRPD 0.11 18.5%
EU:ALMDT 3.87 17.3%
EU:ALSPW 1.11 15.6%
EU:ALHYP 8.08 15.4%
EU:ALDOL 0.00 14.3%
EU:PROAC 0.05 12.9%
EU:LIG 0.00 12.5%
EU:ALCOF 388 12.1%