ADVFN Logo ADVFN

Hot Features

Registration Strip Icon for alerts Inscrivez-vous pour des alertes en temps réel, un portefeuille personnalisé et des mouvements de marché.

Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Saint Gobain - Correction Attendue ! (SGO)

- Modifié le 10/12/2014 11:45
zebulon1 Messages postés: 180 - Membre depuis: 14/11/2014

L'action Saint Gobain fait apparaître une divergence baissière en journalier, pile au moment ou le cours teste la borne haute de son canal baissier.... Avec la fermeture des marchés US à venir pour Thanksgiving, les marchés Européens pourrait corriger ce qui va dans le sens de l'analyse.

Zébulon, fan du site CentralCharts





Réponses
383 Réponses
  3   ... 
41 de 383 - 12/1/2015 10:26
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Saint-Gobain a lancé officiellement aujourd'hui à Shangai (Chine) la cinquième édition de son Concours de l'Innovation, un événement créé en 2008 et destiné à récompenser les start-up aspirant à développer et à commercialiser les solutions les plus innovantes dans l'habitat, l'énergie et l'environnement, notamment les produits pour la construction, les matériaux avancés, l'efficacité énergétique et le développement durable.

Ledit Concours est organisé et sponsorisé par le département NOVA External Venturing et offre aux lauréats des prix pour un montant total de 100.000 dollars.

Trois prix seront décernés par le jury: le premier prix d'un montant de 50.000 dollars, le deuxième de 25.000 dollars et le troisième de 15.000 dollars. D'une valeur de 10.000 dollars, le 'Prix de la Communauté Saint-Gobain' sera quant à lui décerné à l'un des huit finalistes à l'issue d'une campagne de vote interne aux employés de Saint-Gobain.

Enfin, au-delà des dotations financières, l'équipe NOVA évaluera tous les finalistes afin d'entamer une potentielle collaboration sous la forme d'un partenariat, dans le cadre d'accords de co-développement, commerciaux, de distribution et de fabrication, ou sous la forme de prises de participation, a expliqué le groupe.


42 de 383 - 13/1/2015 11:20
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Sika, le groupe suisse spécialisé dans la chimie de la construction dont Saint-Gobain tente de prendre le contrôle, a enregistré en 2014 un chiffre d'affaires 5,6 milliards de francs suisses (4,6 milliards d'euros environ), soit une hausse de 8,3% en francs suisses qui atteint 13% en devises locales. 'Tous les objectifs de croissance pour l'année 2014 ont été dépassés', commente la direction, qui a relevé ses prévisions de résultat. Sika réaffirme à l'occasion son opposition à la prise de contrôle par Saint-Gobain ?sous sa forme actuelle?, et prône toujours ?un dialogue constructif? avec toutes les parties concernées.

En effet, ce taux de croissance s'avère supérieur aux dernières prévisions : fin octobre dernier, Sika tablait, pour l'ensemble de 2014, sur une progression de ses ventes à devises locales de 9 à 11%.

En outre, la direction s'attendait alors à un résultat d'exploitation en progression de 8 à 12% par rapport à celui de 2013, ce qui dans le meilleur des cas l'aurait porté à 586,3 millions de francs. Or en prévision des comptes annuels qui seront publiés le 27 février prochain, Sika s'attend désormais à un résultat d'exploitation de plus de 600 millions de francs, ce qui présage d'une marge d'au moins 10,8%, à comparer avec 10,2% en 2013.

A la Bourse de Zurich ce matin, l'action Sika prend 3,4% à 3.100 francs suisses.

L'an dernier, les ventes de Sika, connu notamment pour ses mortiers de spécialité et ses produits d'étanchéïté, ont décollé (en devises locales) de 15,2% dans les pays émergents.

Même au 4e trimestre (T4) 2014, qui souffrait d'une base de comparaison difficile après une progression de près de 18% au T4 2013, la croissance en monnaies locales a atteint 5,1%. De plus l'effet de changes s'est très sensiblement atténué, la progression des ventes trimestrielles à changes constants étant au T4 de 4,6%. A titre de comparaison, l'effet de changes a pesé à hauteur de 4,7% sur les ventes de l'ensemble de 2014.

Selon le directeur général, Jan Jenisch, 'notre stratégie 2018, qui repose notamment sur une implantation croissante dans les pays émergents via de nouvelles usines (huit l'an dernier, ndlr) et le lancement de nouveaux produits, produit des résultats qui dépassent nos anticipations'.

Sika évoque enfin, succinctement, l'offre de Saint-Gobain. Rappelons que le groupe français de matériaux de construction a annoncé, le 8 décembre dernier, un accord avec les actionnaires familiaux : ces derniers, les Burkard-Schenker, ont conclu la vente à Saint-Gobain des participations détenues au sein de la société de portefeuille Schenker-Winkler Holding, soit 16,1% du capital de Sika, mais surtout 52,4% des droits de vote, moyennant environ 2,3 milliards d'euros.

Or le management de Sika conteste formellement cette opération et semble maintenant à couteaux tirés avec les Burkard-Schenker. Ces derniers exigent la tenue d'une assemblée générale extraordinaire afin de démettre certains membres du conseil d'administration, afin d'en prendre le contrôle. Sika tardant à répondre, Schenker-Winkler Holding a même porté, le 5 janvier, sa demande devant le tribunal cantonal de Zoug. De son côté, Saint-Gobain reste pour l'instant discret.

A ce propos, la direction de Sika réaffirme ses positions antérieures, sans évoquer d'assemblée générale : 'le conseil d'administration et le management rejettent la prise de contrôle (par Saint-Gobain) sous sa forme actuelle. Toutefois, la direction continuera d'agir dans l'intérêt de Sika et de ses actionnaires, ce qui comprend la tenue d'un dialogue constructif avec toutes les parties concernées'.

43 de 383 - 13/1/2015 15:33
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Qivivo, un spécialiste français des thermostats intelligents, a annoncé mardi avoir levé 900.000 euros auprès de Saint-Gobain, du fonds d'investissement Go Capital et de la Banque publique d'investissement (BPI).

Le thermostat Qivivo, qui est le fruit de plus de deux ans de recherche et développement, s'inspire notamment du secteur automobile pour l'optimisation de la consommation énergétique du foyer.

Qivivo Thermostat est fabriqué en France et distribué dans le réseau grand public.

'Ils ont automatisé pour les particuliers ce qui était jusqu'à aujourd'hui réservé des grandes constructions. La technologie (...) ouvre de nouvelles perspectives pour le marché de la rénovation énergétique', a commenté Gérald Fafet, le directeur général de Saint-–Gobain Recherche.

Les fonds doivent permettre à Qivivo d'accélérer son développement au niveau national et de financer ses projets de R&D.

44 de 383 - 14/1/2015 10:05
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Le titre Saint-Gobain devrait rester sous pression
Le Revenu le 13/01/2015 à 14:530Sauvegarder l'article Envoyer à un ami Imprimer l'article Sauvegarder l'article Envoyer à un ami Imprimer l'article Partager 0Tweet 0 
À l'occasion de son 350e anniversaire, Saint-Gobain a présenté des pavillons à Shanghai. Montrant la capacité d'innovation du groupe dans ses différents métiers, ils vont faire le tour du monde. (© Saint-Gobain)
(lerevenu.com) - En marge du lancement à Shanghai des festivités célébrant le 350ème anniversaire de Saint-Gobain, son PDG, Pierre-André de Chalendar, s’est à nouveau dit convaincu de parvenir à s’entendre avec le management du suisse Sika, leader mondial de la chimie de construction et numéro deux mondial des adhésifs et joints pour ses pour applications industrielles.

Début décembre, le français avait annoncé le rachat auprès de la famille fondatrice Burkard de 16,1% du capital et 52,4% des droits de vote de Sika, moyennant 2,3 milliards d’euros. Problème: les administrateurs et les managers du suisse sont hostiles à cette prise de contrôle par Saint-Gobain, qui ne prévoit pas de lancer une offre sur la totalité du capital.

Bloc "A lire aussi"
Sika est une belle prise pour Saint-Gobain. Le groupe vient de dévoiler un chiffre d’affaires 2014 de 4,6 milliards d’euros environ (5,6 milliards de francs suisses), en hausse de 8,3% dans la devise helvétique. Il a aussi relevé sa prévision de résultat d’exploitation 2014, qui devrait dépasser les 600 millions de francs suisses, contre une estimation préalable de 586 millions.

Ses métiers sont très proches de ceux de Saint-Gobain, et le rapprochement des deux firmes apparaît prometteur. Le français table d’ailleurs sur un montant de synergies élevé (100 millions d’euros dès 2017


Lire la suite sur le revenu.com

45 de 383 - 14/1/2015 11:02
juju95 Messages postés: 54 - Membre depuis: 06/1/2015
A moyen terme, Saint-Gobain se trouve sous sa moyenne mobile 100 jours (35.22)!! a surveiller car mauvais pour saint gobain à MT
mais ils sont en train de se recentrer sur leur coeur de métier donc je pense que c'est le moment d'acheter.
46 de 383 - 14/1/2015 12:14
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Partager0Share0
Sociétés :AKT. UBS AG FI Enhanced Large Cap Growth ETNCOURS LIÉSSymbole Cours Variation
SIK.F 2 626,98 +1,99

FBGX 110,25 -0,16

(CercleFinance.com) - La direction de Sika, le chimiste des matériaux suisse, persiste et signe : elle s'oppose toujours à la prise de contrôle du groupe par Saint-Gobain, du moins dans les termes annoncés. Elle vient d'ailleurs de recevoir le renfort de Bill Gates et de sa fondation, mais aussi des gestionnaires d'actifs Fidelity et Threadneedle, qui agissent de concert. L'objectif semble d'améliorer l'offre de Saint-Gobain. Les directions des deux groupes pourraient d'ailleurs se rencontrer sous peu à ce propos, selon un analyste.

A Zurich, l'action Sika prend 1,2% à 3.173 francs, quand à Paris le titre Saint-Gobain recule de 1,5% à 33,98 euros.

Dans un communiqué publié ce matin, la direction de Sika indique que quatre investisseurs 'lui ont témoigné leur soutien actif' : Cascade Investment (société de gestion d'actifs contrôlée par Bill Gates), la fondation Bill & Melinda Gates, Fidelity Worldwide Investment (la branche internationale de Fidelity ; 275,8 milliards de dollars sous gestion) et Threadneedle Investments (92,6 milliards de livres sterling sous gestion).

Au total, ces quatre entités ont déclaré qu'elles détiennent 8,6% du capital de Sika et 4,6% des droits de vote, et qu'elles agissent de concert.

Dans une lettre adressée au management de Sika, les quatre investisseurs précités expriment, selon la direction, 'leurs profondes inquiétudes à propos du devenir des activités de Sika et de ses 16.000 employés dans l'optique de la vente éventuelle de la participation de la famille Burkard à Saint-Gobain' .

Le concert d'actionnaires estime que sous sa forme actuelle, l'opération 'porterait significativement et durablement atteinte aux intérêts de la majorité des actionnaires du groupe. Le concert assure donc Sika de son soutien actif dans la recherche d'une solution de manière aussi rapide que possible, et dans l'idée de garantir les perspectives de long terme de la société et de ses actionnaires'.

Rappelons que le 8 décembre dernier, Saint-Gobain a annoncé la conclusion d'un accord d'achat de la participation de la famille Burkard-Schenker (16,1% du capital de Sika, mais surtout 52,4% des droits de vote) détenue via la société de portefeuille Schenker-Winkler Holding. Le prix de la transaction, soit 2,75 milliards de francs suisses, équivaut à 2,3 milliards d'euros. Saint-Gobain n'a pas prévu de lancer une OPA sur le solde du capital.

La direction de Sika, manifestement non consultée, s'oppose à cette opération depuis le début, ce qui a suscité la colère des Burkard-Shenker, qui demandent la tenue d'une assemblée générale extraordinaire (ils viennent de saisir la justice en ce sens) afin de démettre trois membres du conseil d'administration.

Mais il n'est pas certain que l'intention de Sika soit empêcher purement et simplement le rapprochement. Peut-être s'agit plutôt d'en améliorer les termes.

D'ailleurs, dans une note de recherche publiée ce matin, UBS (NYSEArca: FBGX - actualité) rapporte que le directeur général de Sika, Jan Jenisch, a déclaré hier, en présentant les ventes 2014, que les discussions (avec Saint-Gobain) tardent, mais qu'il 's'attend à une rencontre dans un très proche avenir'.
47 de 383 - 15/1/2015 15:04
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(AOF) - Saint-Gobain, conformément à sa politique de couverture des risques de change, a confirmé, dans un bref communiqué, avoir couvert en euros le montant de 2,75 milliards de francs suisses pour l'acquisition du contrôle de Sika.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Leader mondial du vitrage organisé en quatre divisions : distribution (44 % des ventes), produits de construction (28 %), matériaux innovants et vitrages plats (22 %) et emballage.
- Depuis 2007, recentrage sur les métiers de l'habitat avec un positionnement sur le domaine porteur de l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments (32 % des ventes, dont 27 % en France) ;
- Priorité donnée aux produits et solutions à forte valeur ajoutée qui devront passer à 53 % des ventes en 2018 contre 24 % en 2013 ;
- Enracinement local des implantations de la branche Distribution ;
- Retour de la capacité à accroître les prix de vente, notamment dans le vitrage, pour compenser la hausse des coûts de matières premières ;
- Réduction de l'endettement et amélioration de la situation financière par la cession de la filiale américaine Verallia.

Les points faibles de la valeur
- Caractère cyclique de l'activité, 4/5èmes des ventes étant réalisées dans le secteur de la construction ;
- Présence encore trop forte en Europe -71 % des ventes- loin devant les émergents -19 %- et l'Amérique du nord ;
- Erosion des marges dans l'emballage en Europe et dans la distribution en France ;
- Abandon du plan stratégique 2011-2015 en raison des incertitudes macro-économiques.

Comment suivre la valeur
- Evolution en Europe des mises en chantier et des permis de construire d'une part, des ventes automobiles d'autre part ;
- Forte sensibilité à la parité de l'euro contre le dollar, la livre, le real brésilien et le peso argentin ;
- Réalisation de la stratégie 2014-2018 : 66 % des actifs industriels hors de l'Europe occidentale, notamment en Amérique du Nord, Asie et Afrique, accélération de la rotation du portefeuille, forte croissance externe, avec 4 Mds? de cibles déjà identifiées ;
- Vers un durcissement du programme de réduction des coûts, qui sera chiffré en février 2015 ;
- Spéculations sur la vente de la filiale américaine de distribution Norandex ;
- Réalisation de l'objectif 2014 d'une « nette progression du résultat d'exploitation attendue entre 5 et 10 %» ;
- Capital éclaté, avec Wendel (Paris: FR0000121204 - actualité) comme premier actionnaire (12 % et 20 % des droits de vote), mais non opéable en raison de la présence de la Caisse des Dépôts (2,5 %) et d'une grande implication des salariés (2,5 %).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Construction - Matériaux
L'Unicem (Union Nationale des Industries des Carrières et des matériaux de construction) compte beaucoup sur le plan de relance gouvernemental pour la construction et sur le soutien aux investissements des collectivités locales. En effet, en juillet dernier les livraisons de granulats ont chuté de 13,7% (données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables) par rapport à juillet 2013 et la production de béton a reculé de 9%. L'activité évolue négativement à la fois dans les travaux publics (qui ont nettement ralenti depuis avril) et le bâtiment (avec des baisses de mises en chantier). La confirmation de l'engagement financier de l'Etat pour les investissements en infrastructures constitue déjà un premier signal positif.
48 de 383 - 15/1/2015 15:49
brigitte33 Messages postés: 49 - Membre depuis: 06/1/2015
(CercleFinance.com) - Dans un communiqué laconique, Saint-Gobain confirme avoir couvert en euros le montant de 2,75 milliards de francs suisses pour l'acquisition du contrôle de Sika, conformément à sa politique de couverture des risques de change.

L'euro plonge de 14,5% par rapport au franc suisse ce jeudi, à moins de 1,03 franc, à la suite de la décision surprise, prise en cours de matinée par la Banque Nationale Suisse (BNS), d'abolir le cours plancher de 1,20 franc pour un euro.

'Le franc demeure certes à un niveau élevé, mais depuis l'introduction du cours plancher, sa surévaluation s'est dans l'ensemble atténuée. L'économie a pu profiter de cette phase pour s'adapter à la nouvelle situation', explique l'institut monétaire.

Pour mémoire, le 8 décembre dernier, Saint-Gobain avait annoncé avoir conclu l'achat de la participation de la famille Burkard-Schenker (soit 16,1% du capital de Sika, mais surtout 52,4% des droits de vote) pour 2,75 milliards de francs.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés
49 de 383 - 15/1/2015 15:50
laurencefily Messages postés: 45 - Membre depuis: 06/1/2015
merci beaucoup waldron pour ces infos

a+
50 de 383 - 15/1/2015 19:04
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, perdant 2.84%. Depuis le début de l'année, il est en baisse de 5.24%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est inférieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est inférieur à sa ligne de signal et négatif. La configuration est baissière à court terme. Enfin, le titre est inférieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 34.9 puis 35.6. Tandis que les prochains supports sont sur : 30.2 puis 29.1.

Notre préférence : Le titre Saint-Gobain (SGO) est baissier tant que 35.6 est résistance.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 35.6.
Cours de référence : 33.4.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
51 de 383 - 16/1/2015 18:09
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - La direction de Saint-Gobain a rapporté via un communiqué avoir rencontré celle de Sika aujourd'hui à Zürich (Suisse).

Sika restera une société suisse, cotée à la bourse suisse, et dont le siège social restera à Baar, ont assuré les responsables du groupe français, lequel a aussi fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de faire une offre pour les actions restantes.

Et de poursuivre : 'la politique de développement et la politique financière actuelles seront confirmées et il n'y aura pas de réduction du portefeuille d'activités de Sika, comme il n'y aura pas d'apport des mortiers qui priverait Saint-Gobain du bénéfice des synergies.'

Selon les estimations de Saint-Gobain, le rapprochement des deux groupes créera au minimum de 150 à 180 millions d'euros de synergies par an. Celles-ci sont 'en grande majorité des synergies de croissance et de développement sur des marchés adjacents, ainsi que des synergies d'achats'. De fait, il n'y aura pas de restructurations.

Saint-Gobain a également proposé que des équipes communes soient mises en place dans quelques pays pour préciser, au plus près du terrain, les gisements concrets de synergies à exploiter dès que possible après le closing. Elles seront appuyées par une petite équipe centrale sur les thèmes des achats, de la R&D, des ventes et du développement.

Naturellement, le Conseil d'Administration comprendra une majorité de représentants de Saint-Gobain, qui est en effet l'actionnaire de contrôle. Il comprendra également une forte représentation d'administrateurs indépendants dont une partie sera élue directement par les actionnaires détenant des actions au porteur.
52 de 383 - 16/1/2015 19:42
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(AOF) - Les dirigeants de Saint-Gobain et de Sika se sont rencontrés vendredi à Zurich. Pendant cette réunion, le numéro un mondial des matériaux de construction a fait des propositions au conseil d'administration et au management de Sika pour assurer la poursuite du développement de Sika dans les meilleures conditions et pour réaliser au plus vite, dès le closing, les synergies identifiées, dans l'intérêt de l'ensemble des actionnaires. Le groupe français a assuré que Sika restera une société suisse, cotée à la bourse suisse, et dont le siège social restera à Baar.
Saint-Gobain n'a pas l'intention de faire une offre pour les actions restantes. La politique de développement et la politique financière actuelles seront confirmées et il n'y aura pas de réduction du portefeuille d'activités de Sika, comme il n'y aura pas d'apport des mortiers qui priverait Saint-Gobain du bénéfice des synergies.

Le groupe français a proposé une méthode pour préciser et réaliser les synergies après le closing et ainsi apporter à Sika un surcroît de croissance et de profitabilité. Il ressort désormais clairement des analyses faites tant par le management de Sika que par celui de Saint-Gobain que le rapprochement des deux groupes créera au minimum 150 à 180 millions d'euros de synergies par an. Pour les mettre en oeuvre, il n'est nullement nécessaire d'apporter l'activité de mortiers de Saint-Gobain à Sika.

Les synergies sont en grande majorité des synergies de croissance et de développement sur des marchés adjacents, ainsi que des synergies d'achats. Il n'y aura donc pas de restructurations. Au contraire, le rapprochement de Sika et de Saint-Gobain est une opportunité pour les collaborateurs des deux groupes d'évoluer dans un périmètre élargi et de mieux satisfaire les demandes réciproques en compétences.

Saint-Gobain a proposé que des équipes communes soient mises en place dans quelques pays pour préciser, au plus près du terrain, les gisements concrets de synergies à exploiter dès que possible après le closing. Elles seront appuyées par une petite équipe centrale sur les thèmes des achats, de la R&D, des ventes et du développement. Cela permettra de détecter les meilleures pratiques et de les généraliser. Cette structure légère permettra de respecter la nature décentralisée de la gestion des deux entreprises.

Le conseil d'administration comprendra une majorité de représentants de Saint-Gobain, actionnaire de contrôle. Il comprendra également une forte représentation d'administrateurs indépendants dont une partie sera élue directement par les actionnaires détenant des actions au porteur. La répartition des synergies et les transactions entre Sika et Saint-Gobain seront effectuées sur une base équitable (« on arms-length and fair basis ») comme cela se pratique fréquemment au sein d'un même groupe, ce qui est déjà le cas chez Sika entre les différents pays.



AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Leader mondial du vitrage organisé en quatre divisions : distribution (44 % des ventes), produits de construction (28 %), matériaux innovants et vitrages plats (22 %) et emballage.
- Depuis 2007, recentrage sur les métiers de l'habitat avec un positionnement sur le domaine porteur de l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments (32 % des ventes, dont 27 % en France) ;
- Priorité donnée aux produits et solutions à forte valeur ajoutée qui devront passer à 53 % des ventes en 2018 contre 24 % en 2013 ;
- Enracinement local des implantations de la branche Distribution ;
- Retour de la capacité à accroître les prix de vente, notamment dans le vitrage, pour compenser la hausse des coûts de matières premières ;
- Réduction de l'endettement et amélioration de la situation financière par la cession de la filiale américaine Verallia.

Les points faibles de la valeur
- Caractère cyclique de l'activité, 4/5èmes des ventes étant réalisées dans le secteur de la construction ;
- Présence encore trop forte en Europe -71 % des ventes- loin devant les émergents -19 %- et l'Amérique du nord ;
- Erosion des marges dans l'emballage en Europe et dans la distribution en France ;
- Abandon du plan stratégique 2011-2015 en raison des incertitudes macro-économiques.

Comment suivre la valeur
- Evolution en Europe des mises en chantier et des permis de construire d'une part, des ventes automobiles d'autre part ;
- Forte sensibilité à la parité de l'euro contre le dollar, la livre, le real brésilien et le peso argentin ;
- Réalisation de la stratégie 2014-2018 : 66 % des actifs industriels hors de l'Europe occidentale, notamment en Amérique du Nord, Asie et Afrique, accélération de la rotation du portefeuille, forte croissance externe, avec 4 Mds? de cibles déjà identifiées ;
- Vers un durcissement du programme de réduction des coûts, qui sera chiffré en février 2015 ;
- Spéculations sur la vente de la filiale américaine de distribution Norandex ;
- Réalisation de l'objectif 2014 d'une « nette progression du résultat d'exploitation attendue entre 5 et 10 %» ;
- Capital éclaté, avec Wendel (Paris: FR0000121204 - actualité) comme premier actionnaire (12 % et 20 % des droits de vote), mais non opéable en raison de la présence de la Caisse des Dépôts (2,5 %) et d'une grande implication des salariés (2,5 %).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Construction - Matériaux
L'Unicem (Union Nationale des Industries des Carrières et des matériaux de construction) compte beaucoup sur le plan de relance gouvernemental pour la construction et sur le soutien aux investissements des collectivités locales. En effet, en juillet dernier les livraisons de granulats ont chuté de 13,7% (données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables) par rapport à juillet 2013 et la production de béton a reculé de 9%. L'activité évolue négativement à la fois dans les travaux publics (qui ont nettement ralenti depuis avril) et le bâtiment (avec des baisses de mises en chantier). La confirmation de l'engagement financier de l'Etat pour les investissements en infrastructures constitue déjà un premier signal positif.
53 de 383 - 16/1/2015 20:02
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
par Matthieu Protard et Oliver Hirt

PARIS/ZURICH (Reuters) - Saint-Gobain a tenté vendredi de faire un pas en direction du suisse Sika, opposé à ce que le groupe français prenne son contrôle, mais, selon deux sources proches de Sika, aucun accord n'a été trouvé lors d'une réunion entre les dirigeants des deux sociétés.

Saint-Gobain, dans un communiqué diffusé après la réunion, a déclaré ne pas avoir l'intention de faire une offre sur les actions Sika restantes une fois réalisée l'opération en cours, ni avoir l'intention de contraindre Sika à réduire la taille de ses activités.

Le groupe français a signé début décembre un accord pour racheter à la famille Burkard-Schenker, l'actionnaire de contrôle de Sika, 16,1% du capital et 52,4% des droits de vote du groupe suisse, leader mondial de la chimie de la construction. Mais Saint-Gobain se heurte depuis le début à l'hostilité de la direction de Sika.

Des fonds d'investissement, comme Threadneedle Investments, Fidelity Worldwide Investment et deux fonds liés au milliardaire américain Bill Gates, se sont désormais ralliés à la direction du groupe suisse dans son opposition aux intentions de Saint-Gobain.

La direction et les membres du conseil opposés au projet peuvent ralentir et compliquer l'opération mais ne peuvent pas l'empêcher totalement en raison de la structure de l'actionnariat, qui garantit à la famille Burkard-Schenker le contrôle de la société sans avoir à détenir la majorité des actions.

Dans son communiqué, Saint-Gobain assure que "la politique de développement et la politique financière actuelles de Sika seront confirmées". Le numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction précise aussi que Sika restera une société suisse, cotée à la Bourse suisse, et dont le siège social restera à Baar.

PROPOSITIONS DE SIKA "REJETÉES"

La direction de Sika, confirmant la rencontre à Zurich, a de son côté déclaré dans un communiqué que Saint-Gobain continuait d'ignorer les effets néfastes de la transaction pour Sika et ses actionnaires.

Selon une des sources contactées par Reuters, le PDG de Saint-Gobain Pierre-André Chalendar n'a pas assisté à la réunion, une absence qui aurait irrité la direction de Sika.

"Saint-Gobain n'est pas venu avec de nouvelles propositions. Ils n'ont montré aucune volonté de faire des ajustements à leurs propositions initiales", a déclaré cette source.

"Ils ont rejeté deux propositions essentielles émanant de Sika : Sika a proposé de fusionner les activités mortier et a demandé à Saint-Gobain de faire une offre aux actionnaires publics de Sika."

Interrogée par Reuters, la société d'investissement Wendel, premier actionnaire de Saint-Gobain avec 11,7% du capital, a réaffirmé son soutien aux projets du groupe français.

"Nous sommes convaincus de l'intérêt du rapprochement stratégique avec Sika", a déclaré une porte-parole de Wendel.

A Paris, avant son communiqué, Saint-Gobain a clôturé à 33,435 euros (+0,15%).

En prenant le contrôle de Sika, Saint-Gobain entend accélérer son repositionnement sur les solutions pour l'habitat et l'industrie. Il vise le même objectif stratégique en enclenchant la vente du reste de sa filiale d'emballages en verre Verallia.

Selon deux sources proches du dossier, Saint-Gobain s'apprête à lancer à la fin février ou en mars le processus de cession de Verallia, une opération dont le montant pourrait atteindre trois milliards d'euros.

(Edité par Dominique Rodriguez)
54 de 383 - 16/1/2015 20:04
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
Saint-Gobain (SGO.FR) a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de lancer une OPA sur la totalité du capital du suisse Sika (SIK.VX) lorsqu'il aura acquis une participation de contrôle dans la société, qui restera cotée à la bourse de Zurich. Après une rencontre avec les dirigeants de Sika, le groupe français a toutefois indiqué qu'à l'issue de l'acquisition d'une participation de contrôle, ses représentants occuperaient la majorité des sièges au conseil d'administration. "Le rapprochement des deux groupes créera au minimum 150 à 180 millions d'euros de synergies par an", a ajouté Saint-Gobain dans un communiqué, tout en précisant avoir "une totale confiance dans les managers" de Sika. En décembre, le groupe de matériaux de construction a présenté un projet de prise de contrôle du spécialiste de la chimie de construction Sika pour 2,75 milliards de francs suisses, qui s'est heurté à l'hostilité de la direction et du conseil d'administration du groupe suisse. L'action Saint-Gobain a clôturé vendredi à 33,44 euros. (thomas.varela@wsj.com)
55 de 383 - 19/1/2015 08:30
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

SAINT-GOBAIN : Sous les résistances, une consolidation est probable

SYNTHESE

Le MACD est négatif et inférieur à sa ligne de signal. Cette configuration dégrade les perspectives sur le titre. Le RSI n'indique pas encore une survente donc la poursuite de la baisse est techniquement possible. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la baisse. Il est sous sa moyenne mobile à 50 jours située à 34.75 EUR. La moyenne mobile à 20 jours est inférieure à la moyenne mobile à 50 jours. Notre premier support est à 30.08 EUR, puis à 28.36 EUR et la résistance est à 36.94 EUR, puis à 37.8 EUR.
Dernier cours : 33.44
Support : 30.08 / 28.36
Resistance : 36.94 / 37.8
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : negative
56 de 383 - 19/1/2015 09:12
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
(AOF) - Les dirigeants de Saint-Gobain et de Sika se sont rencontrés vendredi à Zurich. Pendant cette réunion, le numéro un mondial des matériaux de construction a fait des propositions au conseil d'administration et au management de Sika pour assurer la poursuite du développement de Sika dans les meilleures conditions et pour réaliser au plus vite, dès le closing, les synergies identifiées, dans l'intérêt de l'ensemble des actionnaires. Le groupe français a assuré que Sika restera une société suisse, cotée à la bourse suisse, et dont le siège social restera à Baar.Saint-Gobain n'a pas l'intention de faire une offre pour les actions restantes. La politique de développement et la politique financière actuelles seront confirmées et il n'y aura pas de réduction du portefeuille d'activités de Sika, comme il n'y aura pas d'apport des mortiers qui priverait Saint-Gobain du bénéfice des synergies.

Le groupe français a proposé une méthode pour préciser et réaliser les synergies après le closing et ainsi apporter à Sika un surcroît de croissance et de profitabilité. Il ressort désormais clairement des analyses faites tant par le management de Sika que par celui de Saint-Gobain que le rapprochement des deux groupes créera au minimum 150 à 180 millions d'euros de synergies par an. Pour les mettre en oeuvre, il n'est nullement nécessaire d'apporter l'activité de mortiers de Saint-Gobain à Sika.

Les synergies sont en grande majorité des synergies de croissance et de développement sur des marchés adjacents, ainsi que des synergies d'achats. Il n'y aura donc pas de restructurations. Au contraire, le rapprochement de Sika et de Saint-Gobain est une opportunité pour les collaborateurs des deux groupes d'évoluer dans un périmètre élargi et de mieux satisfaire les demandes réciproques en compétences.

Saint-Gobain a proposé que des équipes communes soient mises en place dans quelques pays pour préciser, au plus près du terrain, les gisements concrets de synergies à exploiter dès que possible après le closing. Elles seront appuyées par une petite équipe centrale sur les thèmes des achats, de la R&D, des ventes et du développement. Cela permettra de détecter les meilleures pratiques et de les généraliser. Cette structure légère permettra de respecter la nature décentralisée de la gestion des deux entreprises.

Le conseil d'administration comprendra une majorité de représentants de Saint-Gobain, actionnaire de contrôle. Il comprendra également une forte représentation d'administrateurs indépendants dont une partie sera élue directement par les actionnaires détenant des actions au porteur. La répartition des synergies et les transactions entre Sika et Saint-Gobain seront effectuées sur une base équitable (« on arms-length and fair basis ») comme cela se pratique fréquemment au sein d'un même groupe, ce qui est déjà le cas chez Sika entre les différents pays.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Leader mondial du vitrage organisé en quatre divisions : distribution (44 % des ventes), produits de construction (28 %), matériaux innovants et vitrages plats (22 %) et emballage.

- Depuis 2007, recentrage sur les métiers de l'habitat avec un positionnement sur le domaine porteur de l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments (32 % des ventes, dont 27 % en France) ;

- Priorité donnée aux produits et solutions à forte valeur ajoutée qui devront passer à 53 % des ventes en 2018 contre 24 % en 2013 ;

- Enracinement local des implantations de la branche Distribution ;

- Retour de la capacité à accroître les prix de vente, notamment dans le vitrage, pour compenser la hausse des coûts de matières premières ;

- Réduction de l'endettement et amélioration de la situation financière par la cession de la filiale américaine Verallia.

Les points faibles de la valeur

- Caractère cyclique de l'activité, 4/5èmes des ventes étant réalisées dans le secteur de la construction ;

- Présence encore trop forte en Europe -71 % des ventes- loin devant les émergents -19 %- et l'Amérique du nord ;

- Erosion des marges dans l'emballage en Europe et dans la distribution en France ;

- Abandon du plan stratégique 2011-2015 en raison des incertitudes macro-économiques.

Comment suivre la valeur

- Evolution en Europe des mises en chantier et des permis de construire d'une part, des ventes automobiles d'autre part ;

- Forte sensibilité à la parité de l'euro contre le dollar, la livre, le real brésilien et le peso argentin ;

- Réalisation de la stratégie 2014-2018 : 66 % des actifs industriels hors de l'Europe occidentale, notamment en Amérique du Nord, Asie et Afrique, accélération de la rotation du portefeuille, forte croissance externe, avec 4 Mds€ de cibles déjà identifiées ;

- Vers un durcissement du programme de réduction des coûts, qui sera chiffré en février 2015 ;

- Spéculations sur la vente de la filiale américaine de distribution Norandex ;

- Réalisation de l'objectif 2014 d'une « nette progression du résultat d'exploitation attendue entre 5 et 10 %» ;

- Capital éclaté, avec Wendel comme premier actionnaire (12 % et 20 % des droits de vote), mais non opéable en raison de la présence de la Caisse des Dépôts (2,5 %) et d'une grande implication des salariés (2,5 %). LE SECTEUR DE LA VALEUR

Construction - Matériaux

L'Unicem (Union Nationale des Industries des Carrières et des matériaux de construction) compte beaucoup sur le plan de relance gouvernemental pour la construction et sur le soutien aux investissements des collectivités locales. En effet, en juillet dernier les livraisons de granulats ont chuté de 13,7% (données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables) par rapport à juillet 2013 et la production de béton a reculé de 9%. L'activité évolue négativement à la fois dans les travaux publics (qui ont nettement ralenti depuis avril) et le bâtiment (avec des baisses de mises en chantier). La confirmation de l'engagement financier de l'Etat pour les investissements en infrastructures constitue déjà un premier signal positif.
57 de 383 - 19/1/2015 09:22
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris qui devrait poursuivre sur sa lancée de la semaine dernière et ouvrir en hausse, les marchés anticipant l'annonce d'un important programme de rachats d'actifs par la BCE à l'issue de son conseil jeudi. A 08h29, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 progresse de 0,37% et flirte avec les 4.400 points.

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a annoncé lundi la dissociation des fonctions de président et directeur général à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires du 19 mai 2015.

Lorenzo Bini Smaghi sera nommé président du conseil d'administration et Frédéric Oudéa, actuel PDG, directeur général.

* SAINT-GOBAIN s'apprête à lancer le processus de cession de sa filiale d'emballages en verre Verallia, une opération dont le montant pourrait atteindre trois milliards d'euros, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

Le groupe a par ailleurs tenté vendredi de faire un pas en direction des dirigeants de la société suisse Sika, farouchement opposés à la prise de contrôle engagée par Saint-Gobain.
58 de 383 - 19/1/2015 13:02
waldron Messages postés: 9809 - Membre depuis: 17/9/2002
COURS LIÉS
Symbole Cours Variation
SGO.AS 33,50 +0,06

(CercleFinance.com) - Le titre Saint-Gobain progresse de près de 1% aujourd'hui profitant d'une recommandation positive d'Aurel BGC.

Le bureau d'analyses est à l'achat sur la valeur et fixe l'objectif de cours à 47 E. La direction de Saint-Gobain a indiqué avoir rencontré celle de Sika vendredi dernier à Zürich (Suisse).

Sika restera une société suisse, cotée à la bourse suisse, et dont le siège social restera à Baar, ont assuré les responsables du groupe français, lequel a aussi fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de faire une offre pour les actions restantes.

Le management Suisse indique de son côté que ' les inquiétudes des actionnaires de Sika, de son management et de son Conseil ne sont pas prises au sérieux. Sika souligne également qu'il ne partage pas les vues de Saint-Gobain concernant les synergies ' précise Aurel BGC.

Selon les estimations de Saint-Gobain, le rapprochement des deux groupes créera au minimum de 150 à 180 millions d'euros de synergies par an. Celles-ci sont 'en grande majorité des synergies de croissance et de développement sur des marchés adjacents, ainsi que des synergies d'achats' a indiqué le groupe. De fait, il n'y aura pas de restructurations.

' Saint-Gobain est confiant concernant la solidité juridique de la clause d'opting-out. Il tente désormais d'amadouer un management de Sika apparemment très remonté ' indique Aurel BGC.

' C'est sans doute une des clés du rapprochement : si le top-management quitte Sika à l'issue du closing (quid du mid-management ?), il sera certainement plus difficile pour Saint-Gobain de mettre en place les synergies. Hors, ce sont elles qui justifient la prime versée à la holding de la famille Burkard '.
59 de 383 - 20/1/2015 12:45
Grupo GuitarLumber Messages postés: 1716 - Membre depuis: 24/6/2003


BlackRock (BLK) détient 5,04% du capital et 4,15% des droits de vote du producteur de matériaux de construction Saint-Gobain (SGO.FR), selon un avis publié mardi par l'Autorité des marchés financiers.


Par courrier reçu le 20 janvier, le gestionnaire d'actifs américain a déclaré avoir franchi en hausse, le 15 janvier dernier, le seuil de 5% du capital de Saint-Gobain pour le compte de clients et de fonds dont il assure la gestion.


Ce franchissement de seuil résulte d'une acquisition d'actions sur le marché, précise l'avis.


-Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; djbourse.paris@dowjones.com
60 de 383 - 20/1/2015 12:52
Grupo GuitarLumber Messages postés: 1716 - Membre depuis: 24/6/2003
Achat Call Saint-Gobain A536B

Date : 20/01/2015
Sous-jacent : Saint-Gobain (ISIN : FR0000125007).
Warrant : Call A536B (ISIN : NL0010791604).
Échéance : 18/12/2015
Prix d'exercice : 38,0000
Stratégie : Achat à 1.46 euro.

Le titre a cassé à la hausse une oblique descendante. Une poursuite de la reprise est attendue en direction de 39.6.


Objectifs et niveau d'invalidation sur le warrant :
1er objectif : 2.42 (66%).
2nd objectif : 3.07 (110%).
Invalidation sous : 0.88 (-40%).
Copyright 1999 - 2015 TRADING CENTRAL
383 Réponses
  3   ... 
Messages à suivre: (383)
Dernier Message: 22/Janv/2017 08h43

Titres Discutés
EU:SGO 71.90 -0.1%
Cie de SaintGobain
Cie de SaintGobain
Cie de SaintGobain
Indices Mondiaux
Australia -0.5%
Brazil -1.1%
Canada -1.0%
France -0.2%
Germany -0.1%
Greece -1.3%
Holland -0.0%
Italy 0.0%
Portugal 0.7%
US (DowJones) -1.2%
US (NASDAQ) -1.6%
United Kingdom 0.9%
Palmarès Hausse (%)
EU:MLAAT 0.10 47.7%
EU:QEV 10.00 30.7%
EU:ALRPD 0.11 18.5%
EU:ALMDT 3.87 17.3%
EU:ALSPW 1.11 15.6%
EU:ALHYP 8.08 15.4%
EU:ALDOL 0.00 14.3%
EU:PROAC 0.05 12.9%
EU:LIG 0.00 12.5%
EU:ALCOF 388 12.1%

Dernières Valeurs Consultées