Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Schneider Electric - Encore Du Potentiel Haussier... (SU)

- Modifié le 10/12/2014 11:45
zebulon1 Messages postés: 180 - Membre depuis: 14/11/2014

L'action Schneider Electric évolue en 4h dans un range serré entre le retracement fibonacci 61.80% à 60.87 et 63.20. Une sortie par le haut donnera un signal d'achat pour un retracement total du dernier mouvement baissier vers 66 points.

Zébulon, fan du site CentralCharts





Réponses
238 Réponses
1     ... 
1 de 238 - 29/11/2014 00:12
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, gagnant 1.61%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 4.11%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est supérieur à sa ligne de signal et positif. La configuration est haussière à court terme. Enfin, le titre est supérieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en hausse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 69.3 puis 71.1. Tandis que les prochains supports sont sur : 64 puis 62.9.

Notre préférence : Le titre Schneider Electric (SU) est haussier tant que 62.9 est support.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 62.9.
Cours de référence : 65.6.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
2 de 238 - 05/12/2014 09:56
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1481 - Membre depuis: 24/6/2003
Les analystes de Deutsche Bank ont abaissé vendredi leur recommandation sur le titre Schneider Electric (SU.FR) à "conserver" contre "achat", s'inquiétant des conséquences de la baisse des cours du pétrole et de la faiblesse du rouble sur les résultats de l'équipementier électrique. "Nous voyons désormais des tendances moins favorables pour 2015 qu'auparavant", écrivent-ils dans une note de recherche. Selon Deutsche Bank, la baisse des cours du pétrole a pour effet de ralentir les investissements liés à l'efficacité énergétique. La banque relève également que Schneider Electric réalise entre 6% et 7% de ses ventes en Russie et est donc exposé à la faiblesse du rouble. Cet effet devises pourrait contrebalancer l'impact favorable de l'affaiblissement de l'euro face au dollar, estime Deutsche Bank. D'après les analystes de la banque, Schneider Electric devrait présenter en février un nouveau plan de réductions de coûts, "mais nous pensons aujourd'hui que cela est largement anticipé". L'objectif de cours est réduit de 70 euros à 63 euros. A la Bourse de Paris, le titre Schneider Electric grapille dans les premiers échanges 0,1% à 63,50 euros.(blandine.henault@wsj.com)
3 de 238 - 19/12/2014 16:43
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Schneider bute dans la zone des 61/61,3E et retombe sous les 60E: les paliers de soutien court terme sont fragiles et le titre risque de menacer rapidement le récent support des 57,6E.

4 de 238 - 24/12/2014 13:29
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Après avoir une nouvelle fois plafonné sous les 61,3E, Schneider recule vers les 60E des 19 et 22 décembre. Dans l'hypothèse d'un enfoncement, le titre risquerait de glisser en direction du récent support des 57,6E du 15 décembre.
Le titre pourrait ensuite retracer le palier des 54,73E (plancher annuel de clôture du 15/10) puis les 53,5E (ex zénith de mars 2012).
5 de 238 - 30/12/2014 10:08
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Schneider s'expose à risque de cassure des 60E qui devrait déboucher sur le comblement du 'gap' des 59,23E du 17 décembre puis le retracement du plancher des 57,57E du 15/12.

6 de 238 - 30/12/2014 13:03
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Schneider Electric abandonne 1,9% à 60,2 euros aujourd'hui, ce qui porte à près de 5% ses pertes depuis le début de l'année.

L'exercice 2014 a notamment été marqué par la publication de résultats semestriels décevants, en juillet dernier.

Les analystes évoquent malgré tout un titre bon marché qui pourrait reprendre du terrain l'an prochain.

'Après avoir 'court-circuité' les prévisions de bénéfices pendant toute l'année 2014 (révisions en baisse continues de 6%), le consensus est en train d'infléchir ses prévisions pour 2015 et 2016', soulignent aujourd'hui les équipes de Barclays Bourse.

Le gestionnaire parisien - qui met en avant un rendement proche de 3,4% pour 2015 - recommande de profiter des accès de faiblesse de la valeur pour investir avec un objectif court terme de 66 euros, voire 69 euros pour 'les plus patients'.
7 de 238 - 08/1/2015 11:35
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Société Générale (SG) a ce matin changé son fusil d'épaule sur le titre du spécialiste des systèmes électriques basse tension Schneider Electric, qu'il conseille désormais d'acheter et non plus de conserver. Principaux arguments : le cycle d'acquisitions majeures se termine et devrait faire place à l'optimisation du portefeuille actuel. En outre, la croissance organique devrait enfin progresser. Autant de préludes à une expansion du multiple de capitalisation de l'action. L'objectif de cours de 65 reste inchangé.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Schneider Electric tenait la tête des hausses de l'indice CAC 40 en prenant 3,1% à 59,6 euros.

SG estime en effet que la stratégie du groupe en matière d'acquisitions, un facteur d'inquiétude de longue date, a bel et bien changé : l'heure des opérations majeures potentiellement déstabilisantes serait aujourd'hui terminée, l'acquisition d'Invensys ayant mis un terme à une frénésie d'opérations de croissance externe (19 milliards d'euros en dix ans).

La direction devrait maintenant se focaliser sur l'intégration d'un portefeuille d'activité désormais complet, ce que la journée investisseur du 19 février confirmera vraisemblablement.

Bref, au sein de Schneider Electric, l'accent devrait porter l'efficacité opérationnelle et l'optimisation. Société Générale n'exclut pas que le prochain plan stratégique du groupe ne débouche sur des gains de productivité (qui pourraient dépasser le milliard d'euros) et des réduction de frais généraux de nature à doper les marges.

En outre, la croissance organique du groupe, aux abonnés absents ces deux dernières années, pourrait enfin accélérer.

Enfin, il est possible qu'un programme de rachat d'actions de l'ordre de 1,5 milliard d'euros soit annoncé sur 2015/2017.
8 de 238 - 08/1/2015 12:10
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
L'action Schneider Electric (SU.FR) s'inscrit en hausse de 3,3% à 59,67 euros jeudi dans la matinée, alors que les analystes de Société Générale ont relevé leur recommandation sur le titre de "conserver" à "achat". La banque maintient son objectif de cours inchangé à 65 euros, mais considère que le changement de stratégie du fabricant de matériel électrique en matière d'acquisitions, de préservation des marges et de rentabilité des capitaux devrait rassurer les investisseurs. Cela devrait permettre une amélioration des multiples de valorisation du titre, conclut Société Générale. L'intermédiaire financier s'attend également à une accélération de la croissance en 2015. (yann.morellyalcover@wsj.com)
9 de 238 - 08/1/2015 17:08
juju95 Messages postés: 54 - Membre depuis: 06/1/2015
Vivement que je puisse tout vendre, je me demande même si je vais revenir sur le fond actions
Ca devient trop bizarre...
10 de 238 - 31/1/2015 10:52
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, perdant 1.82%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 10.54%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est supérieur à sa ligne de signal et positif. La configuration est haussière à court terme. Enfin, le titre est supérieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en hausse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 72.1 puis 74.2. Tandis que les prochains supports sont sur : 65.3 puis 64.

Notre préférence : Le titre Schneider Electric (Swiss: SNE.SW - actualité) (SU) est haussier tant que 64 est support.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 64.
Cours de référence : 67.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
11 de 238 - 14/2/2015 21:45
Ariane Messages postés: 1076 - Membre depuis: 29/9/2002
11/02/15 à 08:48 - Investir.fr

Schneider Electric. RBC relève sa recommandation de performance en ligne à surperformance. De son côté, JP Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours qui passe de 71 à 72 euros.
12 de 238 - 19/2/2015 08:35
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002


L'équipementier électrique Schneider Electric (SU.FR) a indiqué jeudi s'attendre à une croissance organique modérée et à une progression de ses marges cette année après une année 2014 marquée par des effets de changes défavorables et par l'acquisition d'Invensys.


En 2014, le résultat net s'est inscrit à 1,94 milliard d'euros, en hausse de 3% sur un an, tiré par la progression de l'activité liée aux acquisitions. Le groupe a également annoncé un relèvement de 3% de son dividende, à 1,92 euro par action.


Le résultat opérationnel courant (Ebita ajusté) a augmenté de 3%, à 3,46 milliards d'euros. Cet indicateur n'ayant pas progressé aussi rapidement que le chiffre d'affaires, la marge courante s'est contractée de 40 points de base, à 13,9%, pénalisée par des effets de change défavorables.


Le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 24,94 milliards d'euros, en hausse 6,6%. A changes et périmètre constants, la croissance est de 1,4%, tirée par les ventes réalisées en Amérique du Nord et en Asie.


Selon FactSet, les analystes prévoyaient en moyenne un résultat net de 2,03 milliards d'euros et un chiffre d'affaires de 24,83 milliards d'euros.


Pour 2015, Schneider Electric a indiqué viser une marge d'Ebita ajustée de 14 à 14,5%, une croissance organique modérée à un chiffre et des effets de changes très favorables, à hauteur de 1,5 milliard d'euros.


LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:


"Pour 2015, nous anticipons une poursuite de la croissance en Amérique du Nord, des signes de stabilisation en Europe de l'Ouest et des tendances contrastées dans les nouvelles économies. Dans ce contexte, le groupe vise pour 2015 une croissance modérée à un chiffre ("low single digit") du chiffre d'affaires et une marge d'EBITA ajusté comprise entre 14% et 14.5%, en faisant l'hypothèse qu'il n'y ait aucun effet devise défavorable sur le taux de marge", a commenté Jean-Pascal Tricoire, le président du directoire de Schneider Electric, cité dans un communiqué.


LE CONTEXTE:


Depuis quelques années, Schneider Electric voit ses ventes augmenter bien plus rapidement en Asie et sur les marchés émergents qu'en Europe de l'Ouest. En 2011, le président du directoire, Jean-Pascal Tricoire, et d'autres membres de la direction ont quitté Paris pour s'installer à Hong Kong de manière à se rapprocher de marchés essentiels pour Schneider.


Au début octobre, le groupe a finalisé la cession du contrôle de la société Custom Sensors & Technologies (CST), spécialisée dans le design et la production de capteurs à Carlyle (CG) et PAI Partners. Cette opération entre dans le cadre de la revue d'actifs stratégiques du groupe, qui cherche à se renforcer dans les technologies de gestion de l'énergie et d'efficacité, combinant distribution électrique et automatismes. En décembre, Schneider Electric a finalisé l'acquisition de la société turque Günsan Elektrik.


-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@wsj.com


(Eric Chalmet a contribué à cet article)


COMMUNIQUES FINANCIERS DE SCHNEIDER ELECTRIC:


http://http://www.schneider-electric.com/sites/corporate/fr/finance/communiques/derniers-communiques.page
13 de 238 - 19/2/2015 09:13
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
(AOF) - Schneider Electric (Swiss: SNE.SW - actualité) a annoncé un résultat net part du groupe en hausse de 11% (à taux de change constant) à 1,941 milliard d'euros en 2014. Le résultat opérationnel (EBITA) a progressé de 8% à 3,463 milliards, représentant 13,9% du chiffre d'affaires de l'année, en baisse de 40 points de base. La marge EBITA a gagné 0,4%, à 13,9%. Le fabricant de matériel électrique a vu ses revenus augmenter de 9% à 24,939 milliards d'euros, dont 1,4% issu de la croissance organique.
Schneider Electric a également annoncé une proposition de dividende de 1,92 euro par action, en hausse de 3%, intégralement payé en numéraire

Au titre de 2015, le groupe anticipe une poursuite de la croissance en Amérique du Nord et des signes de stabilisation en Europe de l'Ouest. Les nouvelles économies afficheront des tendances contrastées : accélération en Inde, environnement difficile en Russie, amélioration progressive attendue en Chine.

Invensys, intégrée dans le périmètre de Schneider Electric en 2014, devrait continuer à contribuer à la performance du groupe. Au premier trimestre 2015, le management s'attend à une possible baisse organique du chiffre d'affaires sur le trimestre, ce dernier étant pénalisé par des bases de comparaison élevées, notamment en Chine et pour Invensys.

Dans ce contexte, le Groupe vise pour 2015 une croissance organique modérée à un chiffre (low single digit) pour le chiffre d'affaires, une marge d'EBITA ajusté comprise entre 14,0 et 14,5% et un impact favorable et important des devises, estimé à environ 1,5 milliard d'euros sur le chiffre d'affaires sur la base des taux actuels.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Numéro un mondial des équipements pour la gestion de l'énergie, organisé en 5 grands métiers : les solutions et services (43 % des ventes), les infrastructures de distribution de l'électricité (27 %), l'industrie (17 %), les data centers (14 %) et la construction (7 %) ;
- Implantation géographique équilibrée entre l'Europe (23 %), l'Amérique du Nord (23 %), l'Asie-Pacifique (28 %) et le reste du monde ;
- Positionnement sur les thématiques énergétiques porteuses : efficacité énergétique, smart grids, intégration des énergies renouvelables, électrification/urbanisation des zones émergentes, modernisation des réseaux...;
- Innovation produit (5 % des revenus) et amélioration opérationnelle au coeur de la stratégie ;
- Acquisition du britannique Invensys, relutive sur le bénéfice par action dès 2014 et renforçant les positions dans les logiciels et les automatismes ;
- Compétitivité accrue par la baisse de l'euro et situation financière saine.

Les points faibles de la valeur
- Faible visibilité structurelle sur les perspectives de croissance en raison d'un cycle d'activité court ;
- Marchés de la construction, notamment non résidentielle, et de l'investissement industriel toujours en berne en Europe où sont confirmées les inquiétudes sur la France (7 % des ventes) ;
- Montée des incertitudes sur la Chine, sur la Russie (6 à 7 % des ventes) et sensibilité aux commandes des pétroliers (8 % des ventes), ralenties par la baisse du cours du pétrole ;
- Secteur de la gestion de l'énergie peu connu du grand public : métiers difficiles à appréhender pour les investisseurs ;
- Valeur chère près de ses plus hauts historiques.

Comment suivre la valeur
- Sensibilité à l'évolution du marché immobilier, notamment européen et chinois ;
- Poursuite des réductions de coûts (- 8 % entre 2012 et 2014), dans la production et dans les fonctions support, organisées dans le plan stratégique « Connect », déjà réalisé à 60 % ;
- Précisions attendues sur la pénétration des marchés émergents où le mid-market représente 7O % de la demande mais seulement 3O % des ventes du groupe ;
- Accélération des activités de services et des transferts de sites de production hors de France ;
- Capital éclaté mais non opéable en raison de la présence de la Caisse des dépôts (3,7 %).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Biens d'équipement
Le secteur, qui comprend de nombreuses sociétés cycliques, devrait bénéficier d'un meilleur environnement économique en 2015. La baisse de l'euro et des cours du pétrole devraient avoir un impact favorable sur la demande.
Néanmoins l'industrie ferroviaire pourrait lancer des plans sociaux, suite à la chute des commandes de matériel roulant, attendue dès 2016 par La Fédération des industries ferroviaires (FIF). Elle se traduirait par plus de 15.000 suppressions d'emplois d'ici 2018, dont 10.000 emplois industriels et 5.000 emplois de prestataires de services. Quelques centaines suppressions d'emplois sont attendues dès 2015, notamment du côté de l'ingénierie. Ces pertes d'emploi sont concentrées sur cinq bassins d'emploi : le Bas-Rhin, la Charente-Maritime, le Nord et les Hautes-Pyrénées.

14 de 238 - 19/2/2015 09:58
juju95 Messages postés: 54 - Membre depuis: 06/1/2015
Merci WALDRON
15 de 238 - 19/2/2015 10:00
brigitte33 Messages postés: 49 - Membre depuis: 06/1/2015
Tendance positive à CT et MT
Objectif : 80e
16 de 238 - 23/2/2015 08:49
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


SCHNEIDER ELECTRIC SA : Les résistances sont proches

SYNTHESE

Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. Néanmoins, le RSI se trouve dans la zone de surachat, on peut s'attendre à une correction technique à court terme. De plus, les stochastiques sont très élevés, ce qui confirme les risques en cas de retournement brutal. Les volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 65.95 EUR, puis à 64.67 EUR et la résistance est à 74.89 EUR, puis à 76.16 EUR.
Dernier cours : 71.38
Support : 65.95 / 64.67
Resistance : 74.89 / 76.16
Opinion court terme : neutre
Opinion moyen terme : positive
17 de 238 - 25/2/2015 15:18
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
Credit Suisse a confirmé mercredi son opinion "Surperformance" et son objectif de cours de 22,70 euros sur AXA. Le résultat opérationnel de 5060 millions d'euros annoncé par l'assureur au titre de l'exercice 2014 s'est révélé supérieur de 1% environ aux attentes du broker et du consensus. La "surperformance dans l'assurance vie [...] a plus que compensé la relative faiblesse de l'assurance dommage", note Credit Suisse.

Pour le broker, l'amélioration du dividende, et la solide situation financière du groupe devraient contribuer à réduire la décote de valorisation du titre. "Surtout, les résultats d'aujourd'hui mettent en avant la flexibilité accrue du capital d'AXA", souligne-t-il, au vu d'un cash flow qui dépasse largement le surcroît de dividende à payer.

Retrouvez cet article sur Tradingsat.com
18 de 238 - 27/2/2015 16:37
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
CercleFinance.com) - Jefferies rehausse son objectif de cours sur Schneider Electric (Swiss: SNE.SW - actualité) de 52 à 60 euros, sur la base de multiples de valorisation cibles plus élevés, mais il réaffirme son opinion 'sous-performance' sur le titre de l'équipementier énergétique.

'Après avoir dépensé environ 110% de son flux de trésorerie disponible pour des acquisitions depuis 2003, Schneider est maintenant un grand groupe avec 25 milliards d'euros de revenus en 2014 et 185.000 employés', souligne le broker, pour qui 'la simple taille de la compagnie rendra hors de portée une croissance de première ordre'.

L'intermédiaire financier considère en outre que Schneider est devenu une action dépendante de la production industrielle, donnée pour laquelle il anticipe une croissance modeste en 2015, et juge que la valorisation demeure excessive.

Jefferies remonte ses hypothèses de chiffre d'affaires pour le groupe de 2-4%, mais il abaisse celles pour le résultat d'exploitation et le BPA de 2-5%, traitant désormais les charges de restructuration comme des dépenses d'activité régulières.

'Les marges ont eu tendance à baisser depuis 2010, et nous ne voyons qu'un potentiel de redressement limité pour elles, à moins d'une accélération majeure des conditions macroéconomiques', estime le courtier.
19 de 238 - 27/2/2015 19:32
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, gagnant 0.84%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 18.76%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à 70. Cela peut indiquer un titre en forte tendance haussière ou plutôt dans un état suracheté et que donc une correction s'impose (surveiller les divergences). Le MACD est supérieur à sa ligne de signal et positif. La configuration est haussière à court terme. Enfin, le titre est supérieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 76 puis 78.1. Tandis que les prochains supports sont sur : 69.8 puis 68.5.

Notre préférence : Le titre Schneider Electric (Swiss: SNE.SW - actualité) (SU) est haussier tant que 68.5 est support.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 68.5.
Cours de référence : 72.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL .
20 de 238 - 02/3/2015 17:59
waldron Messages postés: 8830 - Membre depuis: 17/9/2002
SCHNEIDER ELECTRIC SA : Risque de correction sous les résistances

SYNTHESE

Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. Néanmoins, le RSI se trouve dans la zone de surachat, on peut s'attendre à une correction technique à court terme. De plus, les stochastiques sont très élevés, ce qui confirme les risques en cas de retournement brutal. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 67.93 EUR, puis à 66.37 EUR et la résistance est à 74.18 EUR, puis à 75.74 EUR.
Dernier cours : 71.98
Support : 67.93 / 66.37
Resistance : 74.18 / 75.74
Opinion court terme : neutre
Opinion moyen terme : positive
238 Réponses
1     ... 
Messages à suivre: (238)
Dernier Message: 07/Mar/2017 11h14

Titres Discutés
EU:SU 72.68 -0.8%
Schneider Electric
Schneider Electric
Schneider Electric
Indices Mondiaux
Australia 0.3%
Brazil -0.0%
Canada -0.2%
France -0.2%
Germany -0.6%
Greece 0.2%
Holland -0.2%
Italy -0.2%
Portugal -0.2%
US (DowJones) -0.4%
US (NASDAQ) -1.0%
United Kingdom -0.1%
Palmarès Hausse (%)
EU:J392S 4.67 147.1%
EU:J395S 2.50 42.9%
EU:Q158S 4.25 41.2%
EU:Q144S 1.20 36.4%
EU:EFI 0.22 20.0%
EU:MLGEQ 0.02 20.0%
EU:FCP 0.73 18.9%
EU:ALTRI 3.78 16.0%
EU:J312S 4.91 12.1%
EU:SEC 0.94 11.9%
Dernières Valeurs Consultées
EU
SU
Schneider ..
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P: V: D:20190519 07:01:14