Euro-dollar : la parité n'est plus d'actualité…

Share On Facebook

L’euro baisse contre l’USD depuis plus d’un an, à moins que ce ne soit le dollar qui monte contre toutes les monnaies. Il n’empêche que les points bas sur la devise européenne ont été atteints dès Mars à 1.06, alors que les commentateurs (j’en fais partie) attendaient pour la plupart une descente vers la parité, voire sur les plus bas historiques de 2002, à 0.85. Il est tout aussi notable que l’euro ne s’est pas particulièrement effondré durant la séquence grecque de Juin-Juillet, alors que les risques de « Grexit » étaient les plus forts, ce qui aurait désavoué le principe même de l’infaillibilité monétaire de la zone euro. Peut-on en tirer la conclusion que le pire a été vu sur l’euro, et que donc on peut s’attendre à une reprise ?
Va-t’on combler le gap de Janvier à 1.22 (cercle rouge sur le graphique ci-dessous) ?
Les arguments en faveur de l’euro sont maintenant plus nombreux :
1/ l’impact de la dévaluation va se faire clairement sentir sur les résultats des entreprises européennes, tout comme les exportatrices américaines vont commencer à manquer de souffle…
2/ Le différentiel de taux entre Europe et US reste favorable à ces derniers, mais les taux de la Zone Euro vont devoir refléter désormais le risque de liquidité qui n’a pas disparu avec le renflouement de la Grèce : on a probablement vu les points bas des taux allemands et français, et les autres pays vont peut-être aussi devoir s’ajuster du fait des besoins de financement qui subsistent en Europe. Le taux moyen de la dette publique en Zone Euro dépasse désormais les 90%.
En résumé, le différentiel de croissance entre les US et la ZE va se réduire du fait de la quasi-dévaluation de l’euro depuis un an, et le spread entre les taux de la Fed et ceux de la BCE a probablement vu son maximum.
Reste un facteur de hausse du dollar qui n’est pas épuisé : la chute du brut, favorisée par le retour de l’Iran sur les marchés et l’activisme de l’Arabie saoudite. Là aussi, le mouvement a été si fort depuis un an que la reprise pourrait se produire sans prévenir.
En conclusion : Rester investi en euros, tant que les cours se maintiennent sur 1.07…

©

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE À ADVFN, le site d'informations financières leader qui fournit les meilleures technologies de support au trading, les cours en temps réel, le carnet d'ordres, les graphiques interactifs pour les principaux marchés internationaux (Euornext, NYSE, NASDAQ, Borse Italienne, Bourse Allemande, etc.).

Cette zone ADVFN est dédiée aux articles financiers indépendants. Le contenu de ce blog est ajouté par une plate-forme de back-office, des auteurs indépendants et ne représent pas l'opinion de ADVFN Plc. ADVFN Plc ne cautionne ni exerce aucun contrôle sur le contenu du blog et donc n'accepte aucune responsabilité ou n'offre aucune garantie en ce qui concerne le contenu de cette section. Les opinions exprimées dans ce blog ne doivent pas être considérées comme une solicitation ou une promotion d'investissement. Le contenu disponible sur ADVFN.com n'a aucune intention de répondres aux besoins personnels de n'importe quel lecteur, mais il contient des informations générales. En particulier, les informations contentues ne constintuent pas un conseil ou une recommandation de ADVFN.com, elles ne doivent pas être utilisées par le lecteur pour prendre (ou ne pas prendre) des décisions concernant ses investissements.

Leave A Reply

 
Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P: V: D:20190520 04:55:09