PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les marchés actions européens ont terminé la séance de mardi en ordre dispersé, tiraillés entre la chute des valeurs technologiques et le rebond des valeurs pétrolières.



Le président de la Réserve fédérale (Fed) a réaffirmé mardi que la banque centrale américaine ne réduirait pas ses rachats d'actifs tant qu'elle n'aurait pas réalisé des "progrès substantiels" dans l'atteinte de ses objectifs de plein emploi et d'inflation. Auditionné par le Sénat, Jerome Powell a souligné l'efficacité des rachats obligataires pour soutenir l'économie, indiquant ne pas partager les inquiétudes de certains sénateurs quant à leur impact sur l'inflation.



Le responsable a déclaré tabler sur une progression temporaire de l'inflation aux Etats-Unis, mais a écarté le scénario d'un dérapage durable et important des prix sous l'effet des politiques de relance budgétaire et monétaire.



L'indice Stoxx Europe 600 a cédé 0,4%, à 411,3 points. A Paris, le CAC 40 a pris 0,2% tandis que le SBF 120 s'est adjugé 0,2%. A Francfort, le DAX 30 a abandonné 0,6% tandis que le FTSE 100 à Londres a pris 0,2%.



A Wall Street, le Dow Jones perd 0,4% en séance et le S&P 500 abandonne 0,8%, alors que le le Nasdaq Composite chute de 2%.



SUR LES AUTRES MARCHES:



-Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans évolue peu, à 1,363% contre 1,364% lundi soir. Le rendement du Bund allemand de même échéance s'établit à -0,314%, contre -0,336% lundi soir.



-L'euro cède 0,1% face au billet vert, à 1,2146 dollar.



-Les contrats pétroliers évoluent en ordre dispersé. Le contrat d'avril sur le Brent de la mer du Nord prend 12 cents, à 64,47 dollars le baril, tandis que celui de même échéance sur le brut léger doux (WTI) coté au Nymex cède 6 cents, à 61,63 dollars le baril.



VALEURS A SUIVRE :



-Les valeurs aériennes ont gagné du terrain après que le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a dévoilé un plan de déconfinement progressif du pays. Aéroports de Paris a bondi de 4,9%, Air France-KLM a pris 2,6%, tandis qu'à Londres, easyJet a progressé de 4,5%. Le plan prévoit un assouplissement des restrictions appliquées aux voyages à l'étranger, mais pas avant le 17 mai, une date qui pourrait être modifiée par le gouvernement en cas d'évolution de la situation sanitaire.



-Les valeurs des secteurs pétrolier et parapétrolier ont monté dans le sillage des cours du brut. Vallourec s'est adjugé 6,2% et Total a gagné 2,2%.



-Le spécialiste de l'hydrogène McPhy (-4,3%) et les producteurs d'énergies renouvelables Albioma (-3%) et Neoen (-0,7%) se sont repliés, pâtissant de prises de bénéfices de la part des investisseurs. "Les secteur de l'hydrogène et des renouvelables sont en cours de consolidation, après un beau parcours en 2020 et subissent des prises de bénéfices, les fondamentaux restant inchangés", a expliqué Nicolas Royot, analyste chez Portzamparc.



-La banque HSBC (-0,9% à Londres) a vu son bénéfice net chuter de 35% sur un an en 2020, la crise économique liée à la pandémie de coronavirus ayant entraîné un bond des pertes pour créances douteuses et un repli des taux d'intérêt. La banque ne s'attend plus à atteindre l'objectif d'un rendement des fonds propres ROTE situé entre 10% et 12% en 2022. Elle vise désormais un ROTE supérieur ou égal à 10% à moyen terme.



-A Wall Street, Tesla chute de 4,8%, accusant une quatrième séance consécutive de baisse. Le titre évolue en dessous du niveau de 695 dollars atteint lors de son inclusion dans l'indice S&P 500.



-Eric Chalmet, François Berthon et Alice Doré, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 95; echalmet@agefi.fr ed: LBO-TVA



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



February 23, 2021 12:37 ET (17:37 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA