NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--Le groupe américain d'agroalimentaire General Mills, son concurrent Mondelez, Pfizer et Audi, filiale de Volkswagen, viennent s'ajouter à la liste des marques qui ont temporairement arrêté leurs publicités sur Twitter à la suite du rachat du réseau social par Elon Musk, ont indiqué des personnes proches du dossier.



Certains annonceurs craignent que l'homme d'affaires ne réduise la modération des contenus, ce qui pourrait entraîner une augmentation des contenus inappropriés sur la plateforme. D'autres entreprises interrompent leurs publicités en raison de l'incertitude qui règne au sein de la société, dont de hauts dirigeants ont été licenciés tandis qu'Elon Musk envisage une série de changements, ont ajouté certaines de ces personnes.



Les porte-parole de General Mills et de la branche américaine d'Audi ont confirmé que ces entreprises avaient interrompu la diffusion de leurs publicités sur Twitter. "Comme toujours, nous continuerons à surveiller cette nouvelle orientation et à évaluer nos dépenses de marketing", a indiqué une porte-parole de General Mills, dont les marques comprennent Cheerios et Häagen-Dazs.



Un représentant de Twitter n'a pas répondu à une demande de commentaire.



General Motors a interrompu ses publicités sur le réseau social la semaine dernière.



-Suzanne Vranica et Patience Haggin, The Wall Street Journal



(Version française Aurélie Henri) ed: LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 04, 2022 04:00 ET (08:00 GMT)




Copyright (c) 2022 Dow Jones & Company, Inc.
Unilever (EU:UNA)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2022 à Jan 2023 Plus de graphiques de la Bourse Unilever
Unilever (EU:UNA)
Graphique Historique de l'Action
De Jan 2022 à Jan 2023 Plus de graphiques de la Bourse Unilever