SAN FRANCISCO (Agefi-Dow Jones)--OpenAI a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi que son nouveau conseil d'administration avait officiellement pris ses fonctions et qu'il comprendrait un rôle d'observateur pour Microsoft, mettant ainsi fin à une période particulièrement mouvementée pour la société technologique à l'origine de la plateforme d'intelligence artificielle (IA) générative ChatGPT.



Les trois premiers membres du nouveau conseil d'administration ont été nommés dans le cadre du retour de Sam Altman au poste de directeur général la semaine dernière, après son limogeage inattendu par le précédent conseil. Les priorités des nouveaux administrateurs comprennent la création d'un comité indépendant chargé d'examiner les événements qui ont entouré l'éviction de Sam Altman, a indiqué Bret Taylor, le président du conseil d'administration.



Bret Taylor, Sam Altman et la directrice de la technologie d'OpenAI, Mira Murati, ont indiqué lors d'entretiens accordés au Wall Street Journal que la priorité absolue de l'entreprise était de rassurer ses salariés, ses clients et ses actionnaires sur son avenir.



"Ma priorité immédiate, ainsi que celle du conseil d'administration actuel, sera de continuer à stabiliser l'entreprise", a indiqué Sam Altman au Wall Street Journal.



De son côté, Mira Murati a souligné que les objectifs d'OpenAI en matière de sécurité, de recherche et de produits ne changeraient pas radicalement sous la houlette du nouveau conseil d'administration.



Sam Altman, qui a également repris officiellement son poste de directeur général mercredi, a ajouté qu'il espérait avoir de bonnes relations de travail avec les nouveaux membres du conseil d'administration, après deux semaines qu'il a qualifiées de "très intenses". Dans le cadre de son retour, le dirigeant a accepté de ne pas siéger au conseil d'administration.



Lors d'un entretien distinct, Bret Taylor a indiqué que le récent remaniement à la tête d'OpenAI avait été "assez traumatisant " pour les salariés, les utilisateurs et les entreprises qui s'appuient sur la technologie d'OpenAI. "Nous voulons nous assurer qu'ils peuvent tous compter sur le fait qu'OpenAI continuera de prospérer à long terme", a indiqué Bret Taylor.



Le projet d'accorder à Microsoft un rôle d'observateur au sein du conseil d'administration, sans droit de vote, a précisé Bret Taylor, donne un aperçu de la manière dont le nouveau conseil d'administration gérera l'une des nombreuses questions en suspens, à savoir si les actionnaires d'OpenAI auront davantage de poids et de visibilité sur la future gouvernance de l'entreprise.



Microsoft, qui a investi quelque 13 milliards de dollars dans OpenAI, et d'autres actionnaires ont été pris de court par la décision de quatre membres de l'ancien conseil d'administration de limoger Sam Altman le 17 novembre. Cette décision a déclenché cinq jours de chaos au cours desquels les investisseurs ont fait pression sur les administrateurs pour qu'ils réintègrent Sam Altman. Les salariés d'OpenAI ont menacé de démissionner en masse pendant cette période.



-Deepa Seetharaman, The Wall Street Journal



(Version française Aurélie Henri) ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 30, 2023 03:06 ET (08:06 GMT)




Copyright (c) 2023 Dow Jones & Company, Inc.
Microsoft (NASDAQ:MSFT)
Graphique Historique de l'Action
De Fév 2024 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse Microsoft
Microsoft (NASDAQ:MSFT)
Graphique Historique de l'Action
De Mar 2023 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse Microsoft