(Actualisation: commentaires des dirigeants, précisions sur la performance au second semestre, nominations au conseil d'administration, contexte)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le numéro un mondial du luxe LVMH s'est dit "confiant" dans la poursuite de sa croissance en 2024 alors que le groupe a fait état de performances contrastées pour l'ensemble de l'exercice écoulé.



Au quatrième trimestre, les ventes de LVMH se sont établies à 23,95 milliards d'euros, en hausse de 10% à taux de change et périmètre constants, par rapport à la même période de 2022. Ce montant est globalement en ligne avec les attentes des analystes, qui tablaient sur un chiffre d'affaires de 23,62 milliards d'euros pour la période.



Par rapport au troisième trimestre, la croissance a marqué le pas en Europe mais elle a accéléré aux Etats-Unis et en Asie, hors Japon.



Sur l'ensemble du deuxième semestre, la croissance organique est ressortie à 10%, contre 17% au premier.



"La croissance de LVMH s'est normalisée au second semestre", après un début d'année encore marqué par les effets de reprise post-Covid, a commenté le directeur financier du groupe, Jean-Jacques Guiony, lors de la présentation de ces résultats.



Cela n'a pas empêché le groupe aux 75 maisons de luxe d'inscrire des chiffres records au titre de l'exercice écoulé. LVMH a dégagé en 2023 un bénéfice net de 15,17 milliards d'euros, en hausse de 8% par rapport à 2022.



Son résultat opérationnel a également progressé de 8%, à 22,80 milliards d'euros, tandis que son chiffre d'affaires s'est étoffé de 13% en données comparables, à 86,15 milliards d'euros.



Le marché américain plus porteur en 2024



"La performance de 2023 illustre l'exceptionnel pouvoir d'attraction de nos maisons et leur capacité à créer le désir au cours d'une année pourtant tendue au plan économique et géopolitique", a commenté le président-directeur général du groupe, Bernard Arnault.



"Je suis personnellement très confiant pour 2024", a-t-il ajouté, évoquant les Jeux olympiques en France et les élections américaines comme autant d'occasions d'alimenter la croissance des marques du groupe. "Je crois que l'économie sera mieux orientée en 2024 pour nos produits", a-t-il affirmé.



Les investisseurs pourraient se montrer plus circonspects. La croissance des dépenses personnelles de luxe dans le monde devrait ralentir aux alentours de 5% ou moins en 2024, selon une étude publiée la semaine dernière par les instituts Bain/Altagamma, alors que certains clients se montrent plus sélectifs et ont tendance à privilégier les "expériences" aux achats physiques. Dans ce contexte, les marques de luxe devront surveiller leur rentabilité, affirment les auteurs de l'étude.



LVMH a indiqué qu'il proposerait lors de la prochaine assemblée générale un dividende de 13 euros par action au titre de l'exercice écoulé, contre 12 euros pour l'exercice précédent.



Le groupe proposera également la nomination de trois nouveaux administrateurs: Henri de Castries, ancien PDG d'Axa, Frédéric Arnault, PDG de la division Montres de LVMH, et Alexandre Arnault, vice-président exécutif de Tiffany. Ils rejoindront au sein du conseil deux autres enfants de Bernard Arnault, Delphine, PDG de Dior Couture, et Antoine, président de Berlutti et directeur général de Christian Dior SE.



-François Schott, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: LBO



COMMUNIQUES FINANCIERS DE LVMH :



http://www.lvmh.fr/communication-financiere/communiques



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



January 25, 2024 13:22 ET (18:22 GMT)




Copyright (c) 2024 L'AGEFI SA
LVMH Moet Hennessy Louis... (PK) (USOTC:LVMUY)
Graphique Historique de l'Action
De Fév 2024 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse LVMH Moet Hennessy Louis... (PK)
LVMH Moet Hennessy Louis... (PK) (USOTC:LVMUY)
Graphique Historique de l'Action
De Mar 2023 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse LVMH Moet Hennessy Louis... (PK)