François Berthon,



Agefi-Dow Jones





PARIS (Agefi-Dow Jones)--Grâce à la vaccination, les maisons de retraite sont devenues en quelques semaines l'endroit le mieux protégé du Covid-19. Chez Orpea, le numéro deux du secteur des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en France, 85% des résidents et 57% des collaborateurs sont vaccinés.



Mieux, "plus de 95% des établissements ne présentent plus aucun cas de Covid-19 et le pourcentage de résidents testés positifs à la Covid-19 est de 0,2% au 3 mai 2021, dont la plupart sont asymptomatiques", a précisé l'entreprise mardi soir. La campagne de vaccination avait démarré début janvier au sein des populations vulnérables des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD).



Les effets sur l'activité de cette sécurisation des établissements sur un plan sanitaire sont demeurés limités au premier trimestre. La croissance organique de 1% enregistrée par le groupe sur la période s'est inscrite légèrement en deçà de celle de 1,2% du quatrième trimestre 2020.



La hausse de 4,7% du chiffre d'affaires à données publiées a essentiellement résulté des opérations de croissance externe menées en 2020, telles que les acquisitions des groupes de santé mentale Sinoué et Clinipsy.



Les maisons de retraite se remplissent à nouveau



Pour autant, la performance peut être jugée encourageante. D'abord parce que la base de comparaison du début d'année était particulièrement élevée. Les mois de janvier et février 2020 de la période pré-pandémique comptaient parmi les plus dynamiques de l'histoire du groupe.



Surtout, l'amélioration de l'environnement sanitaire a commencé à se répercuter sur le taux d'occupation des établissements. Depuis mars, la dynamique de reprise de cet indicateur, très suivi par les analystes, "s'est accélérée, sous l'effet de la campagne vaccinale et d'un rythme d'admissions soutenu", a indiqué Orpea.



D'un côté, l'efficacité des vaccins a fait chuter la mortalité. Celle-ci est "inférieure de 54% en avril par rapport à avril 2020, et même de 10% par rapport à la moyenne sur 2018 et 2019", souligne le courtier Jefferies.



De l'autre, le groupe enregistre une reprise sensible des visites en vue de nouvelles admissions potentielles. Les familles qui avaient différé l'entrée en maisons de retraite de leurs proches en pleine crise cherchent à nouveau à leur trouver une place. "Sur avril, le niveau des admissions serait même identique à celui d'avril 2019, alors que les sorties seraient en recul de 10%", note Oddo BHF.



Cette bonne dynamique sur le taux d'occupation "devrait s'accélérer au cours du deuxième trimestre", estime de son côté Stifel, avec un retour progressif à la normale que la société espère pour la fin d'année.



Un important pipeline



L'image des Ehpad croulant sous les demandes n'aura donc que temporairement disparu. Dans un marché de la dépendance où les capacités restent insuffisantes pour répondre à une demande en croissance structurelle, Orpea a ouvert plus de 500 lits au premier trimestre. Mais l'essentiel des 4.055 lits que le groupe a prévu d'ouvrir cette année -- contre 1.500 en 2020 -- sera concentré au second semestre, ce qui semble plutôt une bonne chose compte tenu de la physionomie de la reprise.



Offrant toujours la plus forte croissance embarquée du secteur grâce à ses ouvertures programmées de lits, le groupe a réitéré son objectif d'une croissance d'au moins 6% de son chiffre d'affaires en 2021. Une prévision que les analystes considèrent comme une borne basse, le consensus tablant sur 8% de hausse du chiffre d'affaires cette année.



Les quelques 25.000 lits en construction sur les 23 pays où le groupe est présent constituent un important réservoir de croissance sécurisée. "Le pipeline est la clé de la croissance organique", confirme Jefferies, pour qui tous ces nouveaux lits devraient apporter 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires supplémentaires d'ici à 2025.



En Bourse, l'objectif de cours moyen de 123,1 euros des analystes sondés par Factset confère un potentiel d'un peu plus de 15% par rapport au cours de 106,8 euros, en légère hausse, observé mercredi après-midi.





-François Berthon, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 93; fberthon@agefi.fr ed: ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



May 05, 2021 10:57 ET (14:57 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA