Campine 2.0 bat tous les records

Information règlementée – 18 mars 2024 – 08:00

2023 a été la première année complète pour Campine 2.0 depuis son expansion en France. Campine a réalisé un chiffre d'affaires record de 322 millions d'euros et un flux de trésorerie opérationnel (EBITDA) de 26,8 millions d'euros.

"Nous avons établi de nouveaux records au cours d'une année très difficile pour l'industrie, grâce aux résultats exceptionnels obtenus dans nos unités de recyclage", a déclaré avec fierté le PDG De Vos. David Wijmans, directeur de la division Métaux circulaires, apporte des précisions : "Les ventes d'alliages de plomb recyclés ont atteint un niveau record de 61 000 tonnes et les bénéfices tirés de la récupération d'autres métaux tels que l'antimoine, l'or et l'argent ont également été les plus élevés jamais enregistrés. Ces bénéfices records sont le résultat de plusieurs facteurs : la consolidation de la première année complète des entités françaises, de meilleures conditions commerciales avec les clients et les fournisseurs, la capacité de répercuter sur les prix de vente les augmentations de coûts induites par l'inflation et les prix relativement élevés des métaux." La forte contribution au bénéfice de la nouvelle business unit Polymères recyclés (rP) en France est certainement aussi remarquable. "La réglementation européenne obligeant les équipementiers à utiliser de plus en plus de matériaux recyclés, nous prévoyons des taux de croissance de 10 % et plus par an dans le domaine du recyclage des plastiques", conclut-il.

En raison de la faiblesse de la situation économique dans le secteur de la construction, la demande de retardateurs de flamme a chuté dans la division Specialty Chemicals de Campine. Les volumes ont diminué en moyenne de 16 % par rapport à l'année précédente. Cette faible demande a également entraîné une baisse générale du prix de nombreuses matières premières, notamment celui de l'antimoine métal : au premier trimestre 2023, le prix était d'environ 13 000 $/tonne, mais à la fin de l'année, il avait chuté à environ 11 500 $/tonne. L'unité de recyclage des plastiques PP a réalisé un volume d'environ 8 500 tonnes, ce qui représente une augmentation de 150 % pour Campine, la BU rP étant désormais consolidée pour une année complète.

La division Circular Metals, quant à elle, a connu une année faste en 2023. La petite unité commerciale Metals Recovery a battu des records, aidée par les prix élevés des métaux précieux et le traitement de flux de métaux plus complexes. Dans la division du recyclage des batteries, des conditions commerciales révisées ont permis de ramener les marges à des niveaux acceptables. Les prix du plomb au LME se sont maintenus à des niveaux relativement bons tout au long de l'année, bien qu'ils aient chuté au cours du premier semestre, avant de remonter à un sommet à l'automne, puis de redescendre vers la fin de l'année. La production d'alliages de plomb de Campine a également atteint un volume record d'environ 61 000 tonnes. Les usines françaises de cassage de batteries ont également enregistré de bons résultats.

Résultats financiersChiffre d'affaires

Campine a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 322,0 millions d'euros, contre 317,4 millions d'euros en 2022 (+2 %). Le volume total des ventes a augmenté d'environ 36 % pour atteindre près de 150 000 tonnes. Cette augmentation est entièrement due à la consolidation des usines françaises (une année complète contre six mois en 2022). Le fait que la croissance du volume ne se reflète pas entièrement dans la croissance du chiffre d'affaires est principalement dû à la baisse des prix des métaux et des matières premières qui sous-tendent nos prix de vente.

Résultats

L'EBITDA est passé de 26,6 millions d'euros en 2022 à 26,8 millions d'euros en 2023. Cet EBITDA apparemment stable a une composition différente, puisqu'il comprenait l'année dernière un résultat d'évaluation d'acquisition sans effet sur la trésorerie de 6,5 millions d'euros. Le flux de trésorerie d'exploitation total de 26,8 millions d'euros est donc bien un résultat d'exploitation record. Les nouvelles activités françaises ont déjà contribué à hauteur de 12 % au bénéfice du groupe (consolidation pré-IFRS).

Évolution du groupe avant et après l'acquisition : pour permettre une comparaison correcte, nous avons exclu l'année exceptionnelle Covid 2020 et l'année d'acquisition 2022, qui a été affectée par la comptabilité d'acquisition. Les chiffres actuels de 2023 sont présentés ci-dessous en comparaison avec 2019 et 2021.

  2019 2021 2023 2023
  Groupe = Seulement Belgique Groupe = Seulement Belgique Groupe consolidéBelgique + France Seulement Belgique
Chiffre d’affaires en € mio 192,5 226,3 322 262,5
EBITDA en € mio 13,3 22,6 26,8 23,9

Le résultat net (EAT) pour 2023 est de 13,7 millions d'euros contre 15,8 millions d'euros en 2022 (-13 %), mais cela s'explique à nouveau par le traitement de l'acquisition d'un montant net de 6,5 millions d'euros en 2022.

Solvabilité

Les ratios financiers sont également restés très solides en 2023. Bien que l'acquisition en 2022 ait été entièrement financée par des fonds propres et que cette expansion ait entraîné une augmentation des besoins en fonds de roulement, la solvabilité a de nouveau augmenté pour atteindre 55 % (fonds propres/total du bilan). Les ressources financières sont donc largement suffisantes pour poursuivre l'expansion.

DividendeLe conseil d'administration propose à l'assemblée générale de verser, sur la base des résultats de 2023, un dividende brut de 3,0 €/action, soit un total de 4,5 millions d'euros. Ce dividende reflète la politique de distribution d'1/3 du revenu net.

Résultats par division

Specialty Chemicals - chiffre d'affaires 127,5 mio € (-17 %) - EBITDA 4,6 mio € (-29 %)

Cette division (segment d'activité) comprend les business units Trioxyde d'Antimoine (ATO), Flame Retardant Masterbatches (FRMB) et recycled Polymers (rP).

Le volume des ventes de la division Specialty Chemicals a augmenté de 14 % pour atteindre environ 21 000 tonnes. Cette augmentation est entièrement due aux volumes de "polypropylène recyclé" (rPP) en provenance de France. Les volumes supplémentaires de rPP ont compensé la baisse du volume des retardateurs de flamme, la baisse due à la mauvaise situation économique dans le secteur de la construction.

Le chiffre d'affaires est fortement lié à l'évolution des prix des matières premières et de l'antimoine, ce qui se traduira par une baisse des revenus des ventes en 2023. Les ventes se sont élevées à 127,5 millions d'euros, contre 153,5 millions d'euros (-17 %) un an plus tôt. Le prix moyen du métal d’antimoine au Metal Bulletin en 2023 était de 12 050 $/tonne, en baisse de 8,5 % par rapport à 2022, où le prix moyen était de 13 160 $/tonne.

L'EBITDA s'est élevé à 4,6 millions d'euros, soit une baisse de 29 % par rapport aux 6,4 millions d'euros de l'année précédente. La réduction des prix des matières premières et de l'antimoine a entraîné une dépréciation de nos stocks et a exercé une pression sur les marges.

Circular Metals - chiffre d'affaires 236,4 moi € (+20 %) - EBITDA 22,2 mio € (+77 %)

Cette division (segment d'activité) comprend les business units Plomb (Pb), Metals Recovery (MR) et recycled Batteries (rB).

L'année 2023 s'est achevée sur un volume de ventes d'environ 129 000 tonnes, ce qui représente une augmentation de 40 % par rapport aux 91 000 tonnes de 2022. Une fois encore, l'augmentation est entièrement due aux volumes en France. La division plomb de Beerse a atteint un volume de ventes record d'environ 61 000 tonnes d'alliages de plomb, principalement en raison de la forte demande du marché au cours du premier semestre de l'année. Au second semestre, la demande a légèrement diminué en raison des faibles tarifs des conteneurs maritimes, ce qui a entraîné une augmentation des importations de plomb et de batteries au plomb en provenance d'Asie.

Le prix moyen du plomb au LME en 2023 était de 1 975 €/tonne, soit environ 3 % de moins qu'en 2022 (2 040 €/tonne). L'augmentation des primes à la vente pour les alliages spéciaux et l'amélioration des conditions d'approvisionnement ont permis de compenser l'inflation et d'autres augmentations de coûts. Les volumes en provenance de France ont apporté une contribution appréciable, car nos frais généraux n'ont pas augmenté malgré l'expansion française.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 20 % pour atteindre 236,4 millions d'euros, contre 196,8 millions d'euros en 2022, tandis que l'EBITDA a augmenté pour atteindre 22,2 millions d'euros, contre 12,5 millions d'euros (+77 %) en 2022.

Perspectives pour 2024

La demande de produits de notre division Specialty Chemicals gagne un peu de terrain au premier trimestre 2024 par rapport à la faible demande de 2023. Cependant, on ne sait pas encore si cette tendance à la hausse se poursuivra. Quoi qu'il en soit, les prix du métal d’antimoine augmentent à nouveau, ce qui entraîne déjà un effet positif sur la valorisation des stocks et une amélioration des marges. Les prix du PP vierge augmentent aussi lentement, ce qui a un effet positif sur la demande de PP recyclé. En outre, les réglementations européennes exigent que l'industrie utilise de plus en plus de plastiques recyclés, ce qui garantit la poursuite de la croissance de notre division française de PPr.

Dans notre division Circular Metals, les prix du plomb au LME se sont quelque peu redressés après la baisse de décembre. Le prix oscille désormais entre 1 900 et 2 000 €/tonne. La demande de plomb reste bonne en moyenne. Nous pensons que la hausse des prix des conteneurs maritimes, due aux problèmes du canal de Suez, pourrait stimuler la demande locale européenne dans le courant de l'année, car les importations asiatiques deviennent plus chères et moins fiables. Campine utilisera également davantage de fractions de batteries provenant de ses sites français dans sa fonderie en Belgique. Plusieurs nouveaux clients s'intéressent de plus en plus à ces produits, ce qui devrait se concrétiser dans le courant de l'année 2024 et pourrait entraîner une croissance supplémentaire.

EBITDA : Bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissementEBIT : résultat brut d'exploitation avant intérêts et impôts, également appelé résultat d'exploitationEAT : Résultat net, également appelé Résultat de l'exercice.

Le commissaire, EY Bedrijfsrevisoren, représenté par M. Ludovic Deprez, a confirmé que les procédures d'audit, qui sont terminées quant au fond, n'ont pas révélé de corrections significatives qui devraient être apportées aux informations comptables incluses dans les informations réglementées.

Le rapport financier annuel sera rendu public le 22 avril 2024 sur le site internet de Campine.Pour plus d'informations, veuillez contacter Karin Leysen : tel : +32 14 60 15 49 / karin.leysen@campine.com 

Pièce jointe

  • 23 annee FR
Campine NV (EU:CAMB)
Graphique Historique de l'Action
De Juin 2024 à Juil 2024 Plus de graphiques de la Bourse Campine NV
Campine NV (EU:CAMB)
Graphique Historique de l'Action
De Juil 2023 à Juil 2024 Plus de graphiques de la Bourse Campine NV