PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les titres des principaux constructeurs et équipementiers automobiles européens évoluent en hausse mercredi, profitant d'un rebond plus large des valeurs cycliques mais aussi de commentaires rassurants de General Motors.



Vers 16h30, l'indice sectoriel Stoxx Europe 600 Automobiles & Parts gagnait 2%, tandis que le Stoxx Europe 600 prenait 0,4%. A Paris, Stellantis s'adjugeait 4,7%, Forvia avançait de 3,8%, Valeo de 3,4% et Renault de 1,9%. A Francfort, Elringklinger montait de 4,6% tandis que BMW et Mercedes-Benz empochaient 2,8% et 2,1%, respectivement.



General Motors a annoncé mercredi le lancement d'un programme de rachat d'actions "accéléré" de 10 milliards de dollars ainsi qu'une hausse de son dividende trimestriel de 33% en 2024, alors que le groupe américain s'attend à dégager de solides bénéfices cette année en dépit de la grève qui a touché certaines de ses usines en septembre-octobre.



Après avoir suspendu le mois dernier ses prévisions pour l'année en cours, le groupe a indiqué mercredi s'attendre à un bénéfice net compris entre 9,1 milliards et 9,7 milliards de dollars en 2023, contre 9,9 milliards de dollars en 2022. Le titre General Motors bondit de près de 10% à Wall Street, tirant l'ensemble du segment automobile.



Malgré le ralentissement des ventes de véhicules électriques ces derniers mois et des baisses de prix en Chine, les analystes de JPMorgan restent positifs sur les perspectives du secteur. "Nous continuons à voir un potentiel de rebond des volumes en Europe et en Amérique du Nord [...] au cours des deux prochaines années. A moyen terme, nous sommes convaincus que la démocratisation des véhicules électriques sera le principal facteur de hausse des volumes", a indiqué la banque dans une note publiée mercredi.



Alors qu'elle prévoit une hausse de 1,8% de la production automobile mondiale en 2024, JPMorgan a relevé mercredi sa recommandation sur Michelin et Gestamp à "neutre" au lieu de "sous-pondérer". Elle a par ailleurs maintenu sa recommandation "surpondérer" sur Renault, Stellantis, Forvia et Valeo.



Des rendements attrayants



"Les marchés des véhicules électriques ont récemment connu une offre excédentaire dans de nombreuses régions, y compris en Chine, ce qui a donné lieu à une concurrence féroce", soulignait de son côté l'agence Fitch dans une note publiée la semaine dernière. Cependant "nous ne nous attendons pas à ce que le ralentissement de la demande en Europe dure longtemps, car le risque de pénalités augmentera si les parcs automobiles ne respectent pas les objectifs en matière d'émissions", avait-elle ajouté.



L'arrivée de nouveaux modèles électriques plus abordables, tels que la Renault 5 et la Citroën ë-C3, et la baisse attendue des taux d'intérêt pourraient contribuer à redynamiser le marché européen l'année prochaine.



"Le secteur est fortement sous-valorisé par rapport à ses moyennes historiques et offre aujourd'hui des rendements attrayants", estime Vincent Courtois, analyste chez Groupe Financière d'Uzès.



"Dans un contexte de forte inflation et de volumes relativement faibles, les équipementiers français font preuve d'agilité et maintiennent une solide activité commerciale, auprès d'une base de clientèle plus diversifiée", ajoute l'analyste.



Freinée par la pénurie de semi-conducteurs après la pandémie, puis par une forte inflation, la production automobile mondiale n'a toujours pas retrouvé ses niveaux de 2019. Néanmoins, la résistance des bénéfices des constructeurs généralistes et les opportunités liées à l'électrique à moyen terme pourraient conduire à une revalorisation du secteur.



-François Schott, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 29, 2023 10:44 ET (15:44 GMT)




Copyright (c) 2023 L'AGEFI SA
Valeo (EU:FR)
Graphique Historique de l'Action
De Fév 2024 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse Valeo
Valeo (EU:FR)
Graphique Historique de l'Action
De Mar 2023 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse Valeo