Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Pernod Ricard (RI)

- 11/2/2016 09:58
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002
Intraday Stock Chart: Pernod RicardGraphiques historiques: Pernod Ricard
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

Pernod Ricard accélère au T2 2015-2016 grâce aux Etats-Unis

PERNOD RICARD
Actualités des sociétés
  • Toute l'information
  • Conseils
  • Recommandations
  • Rumeurs
  • Dividendes
  • Agenda
  • Dossiers
REUTERS | Le 11/02/16 à 07:31

image: http://investir.lesechos.fr/medias/2016/02/11/1525634_1455172323_221677-1266502537-pernodricard.jpg

PERNOD RICARD Pernod Ricard accélère au T2 2015-2016 grâce aux Etats-Unis

PARIS, 11 février (Reuters) - Pernod Ricard a accéléré le pas au deuxième trimestre de son exercice décalé, porté par une solide dynamique aux Etats-Unis et des effets calendaires positifs, tandis que ses ventes restent à la peine en Chine.

Le chiffre d'affaires du propriétaire de la vodka Absolut, du cognac Martell ou du whisky Jameson a totalisé 2,734 milliards d'euros sur le trimestre, signant une hausse de 6%, portée par des effets de change positifs.

A taux de change constants, le groupe a accéléré la cadence avec une croissance organique de 4% (après +3% au trimestre précédent), un chiffre supérieur aux 2,5% attendus.

Corrigée des effets du nouvel an chinois qui, plus précoce cette année, a avancé les expéditions de cognac, la croissance organique ressort cependant à 2%.

Sur l'ensemble du premier semestre, les ventes ont totalisé 4,958 milliards d'euros, un chiffre proche du consensus ThomsonReuters I/B/E/S de 4,97 milliards d'euros.

Le résultat opérationnel courant, à 1,438 milliard, s'inscrit au-dessous des attentes (1,46 milliard d'euros) et progresse de 3% à taux de change constants (+2% ajusté du décalage du nouvel an chinois).

Le groupe confirme sa prévision d'une croissance de son résultat opérationnel courant comprise entre 1% et 3% à changes constants en 2015-2016, après une hausse limitée à 2% au cours de l'exercice précédent. (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)


En savoir plus sur http://investir.lesechos.fr/actions/actualites/pernod-ricard-accelere-au-t2-2015-2016-grace-aux-etats-unis-1525634.php#JjHLrJo8xKuZ9uot.99


Réponses
55 Réponses
1  
1 de 55 - 11/2/2016 09:58
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002

Pernod Ricard accélère au T2 2015-2016 grâce aux Etats-Unis



PERNOD RICARD



Actualités des sociétés



  • Toute l'information
  • Conseils
  • Recommandations
  • Rumeurs
  • Dividendes
  • Agenda
  • Dossiers











REUTERS |
Le 11/02/16 à 07:31





1525634_1455172323_221677-1266502537-per

PERNOD RICARD





Pernod Ricard accélère au T2 2015-2016 grâce aux Etats-Unis

PARIS, 11 février (Reuters) - Pernod Ricard a accéléré le pas au deuxième trimestre de son exercice décalé, porté par une solide dynamique aux Etats-Unis et des effets calendaires positifs, tandis que ses ventes restent à la peine en Chine.

Le
chiffre d'affaires du propriétaire de la vodka Absolut, du cognac
Martell ou du whisky Jameson a totalisé 2,734 milliards d'euros sur le
trimestre, signant une hausse de 6%, portée par des effets de change
positifs.

A taux de change constants, le groupe a accéléré la
cadence avec une croissance organique de 4% (après +3% au trimestre
précédent), un chiffre supérieur aux 2,5% attendus.

Corrigée des
effets du nouvel an chinois qui, plus précoce cette année, a avancé les
expéditions de cognac, la croissance organique ressort cependant à 2%.

Sur
l'ensemble du premier semestre, les ventes ont totalisé 4,958 milliards
d'euros, un chiffre proche du consensus ThomsonReuters I/B/E/S de 4,97
milliards d'euros.

Le résultat opérationnel courant, à 1,438
milliard, s'inscrit au-dessous des attentes (1,46 milliard d'euros) et
progresse de 3% à taux de change constants (+2% ajusté du décalage du
nouvel an chinois).

Le groupe confirme sa prévision d'une
croissance de son résultat opérationnel courant comprise entre 1% et 3% à
changes constants en 2015-2016, après une hausse limitée à 2% au cours
de l'exercice précédent. (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)


En

savoir plus sur

http://investir.lesechos.fr/actions/actualites/per...

2 de 55 - 22/2/2016 21:35
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002

21/04/2016

Chiffre d'affaires 3ème trimestre

3 de 55 - 24/3/2016 09:16
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002

REUTERS |
Le 24/03/16 à 08:46



1538971_1458805684_1525667-1455181571-vo

PERNOD RICARD




Pernod Ricard-Exane BNP Paribas ramène sa recommandation à neutre | Crédits photo : Shutterstock

24 mars (Reuters) - Exane BNP Paribas annonce jeudi ramener sa recommandation sur Pernod Ricard de "surperformer" à "neutre". (Wilfrid Exbrayat pour le service français)


En

savoir plus sur

http://investir.lesechos.fr/actions/recos-analyste...

4 de 55 - 29/3/2016 09:17
The Grumpy Old Men Messages postés: 863 - Membre depuis: 02/1/2007

Les analystes d'UBS ont abaissé mardi leur
recommandation sur le titre Pernod Ricard à "neutre", contre "achat"
auparavant, s'inquiétant des performances du groupe de spiritueux en
Chine malgré une amélioration aux Etats-Unis. Le travail d'analyse d'UBS
et les prévisions données par la direction suggèrent que l'industrie
chinoise des spiritueux n'a pas connu d'amélioration et que Pernod
Ricard fait moins bien que le marché en Chine, soulignent les analystes.
Selon eux, le risque que représente la Chine pour Pernod Ricard est
plus important que ce à quoi ils s'attendaient. Leur objectif de cours
est abaissé de 121 euros à 106 euros. A la Bourse de Paris, le titre
Pernod Ricard a clôturé jeudi soir à 99,98 euros.
(blandine.henault@wsj.com) ed: VLV





(END) Dow Jones Newswires



March 29, 2016 02:42 ET (06:42 GMT)

5 de 55 - 31/3/2016 17:19
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002

(CercleFinance.com) - Pernod Ricard (Paris: FR0000120693 - actualité)

recule de 1,6% sur fond d'une note de Bryan Garnier qui reste à

'achat', mais abaisse sa valeur intrinsèque ('fair value') de 117 à 113

euros et retire le titre du géant des spiritueux de sa liste de valeurs

favorites ('top pick list').



Estimant que la croissance en

2015-16 et surtout en 2016-17 devrait être plus faible que prévu à cause

de la Chine, le broker abaisse de 2% en moyenne ses estimations de BPA

pour ces deux exercices, à des niveaux inférieurs de 2% et 4% aux

consensus.



'L'ajustement du consensus pourrait apporter un point

d'entrée attractif', juge toutefois Bryan Garnier, pour qui Pernod

Ricard offre de bonnes visibilités et exécutions tout en restant le

titre le moins cher du secteur des spiritueux.

6 de 55 - 31/3/2016 18:48
maywillow Messages postés: 1115 - Membre depuis: 27/1/2002

Le groupe de spiritueux Pernod Ricard (RI.FR) a
annoncé jeudi avoir réalisé l'acquisition d'une participation
majoritaire dans le gin haut de gamme allemand Monkey 47, pour un
montant montant non communiqué. Cette opération, annoncée en janvier, a
pu être réalisée après l'obtention des autorisations réglementaires.
(thomas.varela@wsj.com) ed : LBO





(END) Dow Jones Newswires



March 31, 2016 12:24 ET (16:24 GMT)

7 de 55 - 05/4/2016 12:19
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'une note sectorielle sur les

spiritueux, Société Générale (SG) a distingué le groupe français Pernod

Ricard (Paris: FR0000120693 - actualité) au détriment de Diageo (London: DGE.L - actualité) , prenant ainsi le contre-pied des analystes d'UBS (London: 0QNR.L - actualité)

la semaine passée. ?Contrairement à Diageo, nous estimons que Pernod

Ricard affiche une meilleure exposition de son portefeuille aux

catégories 'premium' à croissance plus rapide', indique une note de

recherche. Le (Taiwan OTC: 8490.TWO - actualité) conseil d'achat sur le titre est confirmé et l'objectif de cours à 12 mois est ajusté de 124 à 127 euros.



A

la Bourse de Paris, l'action Pernod Ricard parvient à reste

quasi-stable à 97,5 euros, ce qui en fait la valeur la mieux orientée

d'un CAC 40 en baisse de près de 2%.



D'une manière générale,

estime SG, 'la 'premiumisation' (la concentration des ventes sur les

grandes marques aux plus fortes marges, ndlr) devrait selon nous

constituer le principal catalyseur de la croissance du secteur de

spiritueux, quelle que soit la catégorie concernée', peut-on lire. Et

?l'un des plus grands bénéficiaires de la tendance de montée en gamme

premium? serait Pernod Ricard.



En effet, selon SG, les ventes de

la vodka Absolut de Pernod Ricard devraient surperformer celles de

Smirnoff, la marque clé en la matière de Diageo. La note cite également

la ?croissance soutenue? du whiskey irlandais Jameson. Du côté des

cognacs, ?nous estimons que Martell devrait afficher une bonne

performance en Chine, ainsi qu'aux Etats-Unis à la suite de son

lancement?, ajoute SG.



Et les spécialistes de conclure, alors

que la génération des ?millenials? suscite beaucoup d'intérêt : ?Pernod

Ricard est parvenu à un bon équilibre entre ses coûts de marketing et la

croissance de son chiffre d'affaires. Il affiche une exposition

satisfaisante aux tendances de consommation de la génération Y, avec un

bon historique en matière d'innovation.?

8 de 55 - 15/4/2016 20:56
Pauline75 Messages postés: 2620 - Membre depuis: 10/9/2013
Selon une source de marché, Exane BNP Paribas a abaissé sa recommandation sur Pernod Ricard de Surperformance à Neutre et maintenu son objectif de cours de 103 euros. L'exercice 2016 sera le troisième consécutif marqué par un chiffre d'affaires et un bénéfice atones. L'Asie a constitué la plus grosse déception, bien que les Amériques et l'Europe n'aient pas été formidables non plus, indique le bureau d'études. Beaucoup des 14 principales marques du groupe ont lutté.

Le courtier admire Pernod Ricard sur beaucoup d'aspects (visibilité des marques, vision de long terme notamment). Toutefois, il estime que le groupe aura des difficultés à séduire le marché à court terme. Il faudra du temps pour que Pernod Ricard atteigne son objectif de croissance organique de 4% à 5%.
9 de 55 - 03/5/2016 18:16
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1438 - Membre depuis: 24/6/2003

Pernod Ricard (EU:RI)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Mardi 3 Mai 2016

Plus de graphiques de la Bourse Pernod Ricard

(CercleFinance.com) - Pernod Ricard, est entrée en négociations

exclusives avec Sazerac pour la cession de Paddy, la quatrième marque

mondiale de whiskey irlandais.



Irish Distillers, filiale de

Pernod Ricard, continuerait à produire le whiskey irlandais Paddy sur le

site de la distillerie de Midleton.



Mark Brown, Président et

Directeur Général de Sazerac, a déclaré: ' Sur le marché mondial, c'est

le whiskey irlandais qui a connu la plus forte croissance en volume sur

ces cinq dernières années, dépassant tous les autres segments '.



Anna

Malmhake, Présidente Directrice Générale d'Irish Distillers, a déclaré :

' L'accord avec Sazerac, s'il est conclu, permettrait d'étendre la

renommée et la diffusion du whiskey irlandais à l'international '.



Paddy

est la quatrième marque mondiale de whiskey irlandais dans le monde,

avec 200 000 caisses de 9 litres vendues dans 28 pays chaque année.
Irish Distillers et Sazerac envisagent de réaliser la transaction au cours des prochaines semaines.

10 de 55 - 03/5/2016 19:58
Pauline75 Messages postés: 2620 - Membre depuis: 10/9/2013
Irish Distillers, filiale de Pernod Ricard, a annoncé son entrée en négociations exclusives avec Sazerac concernant la cession de Paddy, la quatrième marque mondiale de whiskey irlandais (200.000 caisses de 9 litres vendues dans 28 pays chaque année).

Selon les termes de la transaction, et si celle-ci est réalisée, Irish Distillers continuerait à produire le whiskey irlandais Paddy sur le site de la distillerie de Midleton. Ce projet n'aurait aucun impact sur l'emploi au sein d'Irish Distillers.

Pernod Ricard précise que cette cession s'inscrit dans la stratégie de simplification du portefeuille de marques et pourrait, notamment permettre des investissements ciblés sur les autres marques clés de whiskey irlandais, dont Jameson et Powers, afin de soutenir leurs croissances continues.

Sous réserve des négociations en cours, Irish Distillers et Sazerac envisagent de signer et réaliser la transaction simultanément au cours des prochaines semaines.
11 de 55 - 17/5/2016 21:14
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002

Pernod Ricard (RI.FR) et sa filiale Irish
Distillers ont annoncé mardi avoir finalisé la cession de la marque de
whiskey irlandais Paddy au groupe Sazerac, pour un montant non dévoilé.




Pernod Ricard avait annoncé début mai avoir engagé des négociations
exclusives dans ce sens. Pour le groupe de vins et de spiriteux, la
vente de Paddy s'inscrit dans le cadre de sa stratégie de simplification
de son portefeuille.





-Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@wsj.com ed : LBO





(END) Dow Jones Newswires



May 17, 2016 11:57 ET (15:57 GMT)

12 de 55 - 31/5/2016 20:26
maywillow Messages postés: 1115 - Membre depuis: 27/1/2002



Publié le 31/05/2016 à 11h37

(Boursier.com) — L'action Pernod Ricard
consolide ce mardi sur le marché parisien en concédant 0,47% à 98,72
euros en matinée. Les investisseurs réagissent à la présentation
stratégique publiée par le groupe à propos de ses débouchés en Asie,
continent qui contribue pour un tiers dans ses ventes. Dans ce document,
le groupe évoque des perspectives favorables en Inde mais des revenus
en baisse en Chine en 2016. Si les ventes de Martell résistent, le
Scotch est encore en repli à un rythme à deux chiffres dans le pays,
selon Pernod Ricard.

Le groupe identifie cependant des
opportunités de croissance à terme en raison de la mutation du marché.
Il cible particulièrement les classes moyennes qui ne sont pas affectées
par les effets de la politique anti-ostentatoire du gouvernement.
Pernod Ricard privilégie de nouveaux canaux de distribution comme le
e-commerce qui est en plein boom avec des volumes en hausse de 33%
depuis le début de l'année pour le digital.

13 de 55 - 08/6/2016 18:19
maywillow Messages postés: 1115 - Membre depuis: 27/1/2002

Bernstein considère Pernod Ricard et Engie comme des « opportunités d’investissement tactique »





  • Cours
  • Actualités
  • Recommandations
  • Historique
  • Dérivés
  • Société
  • Forum











Par Clément d'Espagnac |

investir.fr |
Le 08/06/16 à 16:35
@clem_trading


Dans une vaste note publiée ce jour, Bernstein a sélectionné sept
valeurs européennes qui ne sont pas exposées à un risque
macro-économique majeur, qui sont sous-valorisées par rapport à leur
secteur respectif et sur lesquelles la banque est optimiste. Deux
d’entre elles sont françaises, il s’agit de Pernod Ricard et d’Engie.





1558027_1465396703_1070356-1437978817-mo

Morning Meeting





Bernstein considère Pernod Ricard et Engie comme des « opportunités
d’investissement tactique » ?


La banque d’affaires new-yorkaise Bernstein a déniché sept valeurs
européennes (Anglo American, qui s’octroie d’ailleurs la meilleure
performance du Stoxx 600 européen aujourd’hui, Engie, Kingfisher, Pernod Ricard, Sainsbury’s, Standard Chartered et Telecom Italia) bon marché et possédant une situation fondamentale solide. « Pour les gérants de portefeuilles qui sont à la recherche d’idées (d’investissement), nous pensons que ces entreprises représentent une opportunité tactique tangible dans l’immédiat », précise-t-elle.

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

Engie, 10-20% à prendre facilement

Sur les trois dernières années, le cours de l’action Engie a abandonné près de 15%. En cause ? « Une
combinaison de difficultés sur les matières premières (affectant les
segments européens du gaz et de l’énergie), de turbulences
macroéconomiques et monétaires (réduisant les marges du secteur
énergétique mondial), de problèmes technologiques et réglementaires avec
les installations nucléaires belges.
» Ces handicapes ont contraint
les spécialistes européens de l’énergie à abaisser leurs prévisions et
réduire progressivement leur dividende.

Alors
quelles sont les raisons pour lesquelles Bernstein voit en Engie une
opportunité d’investissement ? Premièrement, parce qu’« Engie a opté
pour une transformation stratégique radicale qui va rendre son mixe
industriel en meilleure adéquation avec le nouveau paysage énergétique.
» Selon la banque d’affaires, à la fin du plan de transformation, « 55-65%
de l’excédent brut d’exploitation de la société viendra d’activités
régulées/semi-régulées, contre 39% à fin 2015, soutenant la thèse d’un
rattrapage de l’action d’environ 10-20%.
» Aussi, elle anticipe une
hausse de l’excédent brut d’exploitation de 5-6% avant cessions E&P
(exploration et production) sur la période 2016-2019, soutenu par une
reprise du secteur de l’énergie mondial lui-même porté par l’expansion
des services énergétiques et des infrastructures. « Ceci pourrait être aidé par un rebond des prix du pétrole et du gaz au-dessus des prévisions actuelles », précise la banque.

Enfin, la combinaison d’une forte génération de cash-flow, de mesures de réduction des coûts et d’un programme de rotation d’actifs « garantit
la couverture du nouveau dividende et donc le plus important rendement
dans le secteur européen de l’énergie en 2016 (environ 7%) et l’un des
plus importants pour 2017-2018 (environ 5%)
. »

Pernod Ricard, une décote de 20% par rapport au secteur

« Pernod Ricard a essuyé une douloureuse combinaison de difficultés qui a nettement réduit la croissance en deux ans et demi », résume Bernstein. En obstacles, il cite notamment les mesures anti-corruption et anti-consommation ostentatoire en Chine
qui viennent pénaliser les ventes du groupe dans ce pays. Aussi, les
spiritueux haut de gamme ont connu beaucoup de difficultés à
l’international, à l’image de la marque Absolut aux Etats-Unis.
La banque d’affaires note cependant que la croissance organique tend à
repartir vers le nord en 2015 et début 2016, et s’attend à une poursuite
de la progression « lente mais régulière. »

Alors que les prévisions de croissance des ventes de spiritueux importés en Chine restent opaques, « aujourd’hui, les Etats-Unis sont bien plus importants pour Pernod Ricard que la Chine, contribuant pour près de 20% à l’Ebit du groupe, et la tendance y est bien orientée. » « Jameson a été un succès phénoménal »
outre Atlantique, à tel point que la marque représente désormais près
de 20% des ventes là-bas. Par ailleurs, les ventes de la marque Absolut
(30% du chiffre d’affaires aux USA) ont retrouvé le chemin de la
croissance, après quelques trimestres difficiles.

Enfin, la
société se paie environ 20% moins cher que les autres sociétés de son
secteur, ce qui offre, là aussi, une opportunité d’investissement pour
Bernstein.


En savoir plus

sur

http://investir.lesechos.fr/actions/actualites/ber...

14 de 55 - 23/6/2016 19:32
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1438 - Membre depuis: 24/6/2003

Le groupe de vins et spiritueux Pernod Ricard
(RI.FR) a annoncé jeudi qu'il versera un acompte sur dividende de 0,90
euro par action, au titre de l'exercice 2015/16 en cours.




"Comme les années précédentes, cet acompte est égal à 50% du dividende
de l'exercice antérieur", a précisé le groupe dans un communiqué. Cet
acompte sera détaché le 6 juillet et mis en paiement le 8 juillet.





-Yann Morell y Alcover, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; yann.morellyalcover@wsj.com ed: ECH





(END) Dow Jones Newswires



June 23, 2016 12:11 ET (16:11 GMT)

15 de 55 - 13/8/2016 09:17
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002

Mercredi 31 août : Bouygues, bioMérieux, Elior (résultats), Maurel et Prom (résultats)...
- Jeudi 1er septembre : Pernod Ricard, Bolloré...

16 de 55 - 31/8/2016 10:02
The Grumpy Old Men Messages postés: 863 - Membre depuis: 02/1/2007

(CercleFinance.com) - Oddo réaffirme son opinion 'neutre' et son objectif de cours de 89 euros sur Pernod Ricard (Paris: FR0000120693 - actualité)

, se déclarant prudent pour la publication des résultats annuels du

géant des vins et spiritueux, le jeudi 1er septembre au matin.



'Le

secteur des spiritueux nous parait bien optimiste notamment concernant

le redémarrage du marché chinois. Seul le marché américain est moteur de

croissance pour Pernod Ricard où la 'premiumisation' risque de

s'essouffler en 2016-2017', estime l'analyste.



Pour le quatrième

trimestre comptable, il attend une croissance organique de seulement

+0,7%, du fait d'un contexte toujours délicat en Chine et pour le travel

retail, d'un effet d'ajustement sur le marché américain et d'un

environnement très difficile en France.



Sur l'ensemble de l'exercice 2015-2016, Oddo attend une croissance organique du CA (Francfort: A0JC59 - actualité)

de +2,1% en ligne avec le consensus, un Ebit de 2.258 millions d'euros

(consensus à 2.268 millions) et un résultat net récurrent de 1.336

millions (consensus à 1.381 millions).



'Sur 2016-2017, Pernod se traite d'après nos estimations avec un PE de 20 fois contre 21 fois pour Diageo (London: DGE.L - actualité)

. Cette décote nous semble justifiée notamment concernant les

incertitudes sur le marché indien, devenu deuxième marché de Pernod',

ajoute l'analyste.

17 de 55 - 02/9/2016 11:37
grupo Messages postés: 809 - Membre depuis: 11/5/2004

(CercleFinance.com) - Oddo Securities a réduit vendredi sa recommandation sur Pernod Ricard (Paris: FR0000120693 - actualité) de 'neutre' à 'alléger' avec un objectif de cours inchangé à 89 euros.



Dans

sa note, l'analyste revient sur des résultats 2015-2016 'en

demi-teintes' notamment marqués par une croissance organique de 1,8%

arrivée en dessous des attentes (+2,1%).



Oddo met notamment en

évidence le 'très fort ralentissement' de l'Inde, le deuxième marché du

groupe où la croissance est ressortie à 6% au 4ème trimestre contre +14%

sur les neuf premiers mois de l'exercice.



L'intermédiaire estime par ailleurs que la visibilité pour l'exercice 2016-2017 reste 'faible'.



Alors

que Pernod Ricard a indiqué viser une croissance interne du résultat

opérationnel courant entre 2% et 4%, Oddo évoque une croissance

'modeste' qui présente quelques incertitudes.



'La bonne

performance récente du titre en absolu et en relatif marché (près de

+10% en trois mois) nous semble généreuse', estime-t-il.



'Il nous

semble raisonnable de prendre ses profits face aux incertitudes et à

une valorisation exigeante pour une croissance modeste de l'Ebit et des

BPA', conclut le professionnel.

18 de 55 - 02/9/2016 17:26
grupo Messages postés: 809 - Membre depuis: 11/5/2004



Portrait de Alexandre Ricard

Alexandre Ricard

Age : 44

Patrimoine public : 5 479 516 USD

Principales sociétés : fr.pngPernod Ricard SA

Biographie : Mr. Alexandre Ricard is Member-Management Board at Pernod Ricard Asia SAS, Chairman & Chief Executiv

» Lire la suite

Pernod Ricard : 'la premiumisation au coeur de la stratégie'.




share with twitter




share with LinkedIn


http://www.zonebourse.com/barons-bourse/Alexandre-Ricard-4137/actualites/Pernod-Ricard-la-premiumisation-au-coeur-de-la-strategie---22997420/" target="popup">
share with facebook




share via e-mail







0





0



02/09/2016 | 15:49

Pernod Ricard a dévoilé
hier des résultats annuels décrits comme 'solides' et 'encourageants',
mais surtout marqués par une montée en gamme. Si certains marchés
restent difficiles comme la Chine, d'autres pays ont fait preuve d'une
indéniable vigueur. Gilles Bogaert, le directeur financier du groupe de
vins et spiritueux, revient avec Cercle Finance sur ce cru 2015/2016.

Cercle Finance: Alexandre Ricard,
le PDG du groupe, a déclaré hier que 'plus on monte en gamme, plus on
rencontre de la croissance'. Pouvez-vous nous expliquer les ressorts de
cette 'premiumisation'?

Gilles Bogaert: Ce constat est surtout
valable pour le marché américain. Sur un marché comme les Etats-Unis qui
signe une croissance en volume de 2%, avoir le bon 'mix' s'avère
essentiel car il permet d'aller chercher de la croissance sur les
segments dits 'premium' et 'super premium', qui bénéficient d'une forte
appétence de la part des consommateurs qui éprouvent une pleine
confiance. La tendance n'est pas nouvelle. Depuis 30 ans, les marques
étiquetées 'premium' affichent systématiquement des taux de croissance
deux fois supérieurs à la moyenne du marché. Il s'agit d'une tendance de
fond, structurelle, qui concerne aussi les pays émergents comme l'Inde
où une véritable classe moyenne est en train d'apparaître. La
'premiumisation' constitue depuis toujours le coeur de la stratégie de
Pernod Ricard et nous restons persuadés que ce levier continuera à la
fois de nous assurer de la croissance et des marges confortables.

CF: Comment expliquez-vous vos bonnes performances aux Etats-Unis sur l'exercice écoulé?

GB:
Nos bonnes performances aux USA s'expliquent là encore par la qualité
de notre portefeuille de produits, qui y est particulièrement complet.
Il est vrai également que Jameson représente actuellement notre marque
star Outre-Atlantique car cet 'irish whiskey' répond parfaitement aux
attentes des consommateurs actuels, avec un goût à la fois différent des
scotches écossais et des bourbons américains. Glenlivet profite lui de
son caractère haut de gamme pour attirer un public de connaisseurs.
Parallèlement, nos marques nouvelles comme la tequila Avion nous
permettent de générer de la croissance sur les terres des 'millennials',
ces jeunes consommateurs avides de nouveautés et d'initiatives dans le
digital. S'il est vrai que la situation de certaines de nos marques peut
s'avérer plus complexe, comme c'est le cas aujourd'hui pour Absolut,
ces difficultés sont compensées au sein de notre portefeuille par les
marques à plus fort potentiel.

CF: L'Inde est désormais votre deuxième marché. Quelle est l'origine de ce succès?

GB:
C'est un marché sur lequel nous sommes présents depuis une quinzaine
d'années grâce à Seagram qui avait eu la bonne idée d'y lancer des
whiskies premium produits localement. Nous faisons aujourd'hui
fructifier cet héritage tout en bénéficiant de la croissance des classes
moyennes émergentes du pays, prêtes à payer plus cher pour des marques
de meilleure qualité. Nous pouvons désormais y revendiquer une part de
marché de l'ordre de 50% sur le segment des whiskies locaux haut de
gamme. Et même si l'environnement règlementaire est contraignant et
instable, le pays offre de formidables opportunités de croissance tout
en générant des niveaux de marge pas trop éloignés de la moyenne du
groupe.

CF: Après plusieurs années difficiles, faut-il croire en
un redressement des performances en Chine, où vos ventes ont chuté de 9%
sur le dernier exercice?

GB: Nous parlons d'un pays peuplé de
1,4 milliard d'habitants dont la classe moyenne émergente voit ses rangs
grossir de plus de 12% chaque année. Le potentiel est énorme car les
importations de spiritueux ne représentent que 1% du marché total. Le
marché des spiritueux importés s'est d'abord construit sur le haut de
gamme, qui souffre depuis quatre ans en raison de la politique
anti-dépenses ostentatoires. En tant que leader des acteurs
internationaux, nous sommes bien placés pour nous adapter à la
transformation du marché en développant davantage nos marques premium
comme Ballantine's Finest et Absolut. Nous avons par ailleurs débloqué
des moyens à destination de nos relais de croissance et constitué une
force de vente dédiée aux marques premium. S'il existe encore une
incertitude sur le retour à la croissance en Chine, nous pensons que
l'exercice 2016/2017 sera meilleur que l'exercice écoulé.

CF: Le rachat du gin artisanal Monkey 47 est-il en passe d'être finalisé?

GB:
L'acquisition est à un stade très avancé. Nous avons d'ores et déjà
incorporé l'ensemble des équipes, dont le fondateur Alexander Stein,
appelé à jouer un rôle important dans ce partenariat. L'idée maintenant
est de développer la présence internationale de la marque, dont nous
avons repris la distribution dans de nombreux pays, tout en conservant
son côté 'décalé' et original. Les comptes de la société seront
d'ailleurs consolidés en année pleine dès l'exercice 2016/2017 par
intégration globale puisque nous avons pris une participation
majoritaire dans l'entreprise. Monkey 47 va également rejoindre notre
incubateur américain censé façonner les grandes marques de demain, car
nous jugeons qu'il existe un véritable potentiel aux USA.

19 de 55 - 13/9/2016 10:02
maywillow Messages postés: 1115 - Membre depuis: 27/1/2002

Les analystes de Jefferies ont relevé mardi
leur recommandation sur le titre Pernod Ricard (RI.FR) de "conserver" à
"achat" et porté leur objectif de cours de 106 euros à 115 euros. "Après
plusieurs années difficiles, nous nous attendons à un retour de la
croissance et pensons que la progression du chiffre d'affaires à moyen
terme de 4% à 5% ainsi que l'amélioration des marges deviendront de plus
en plus visibles", expliquent les analystes. Ces derniers soulignent
que Pernod Ricard est une des valeurs les moins chères du secteur, en
raison de craintes "exagérées" sur la génération de trésorerie. Les
analystes de Jefferies ont par ailleurs initié leur suivi sur Rémy
Cointreau (RCO.FR) à "conserver". A la Bourse de Paris, le titre Pernod
Ricard gagnait dans les premiers échanges 0,8% à 104,80 euros et
l'action Rémy Cointreau avançait de 0,4% à 76,15 euros.



(blandine.henault@wsj.com) ed: ECH





(END) Dow Jones Newswires



September 13, 2016 03:05 ET (07:05 GMT)

20 de 55 - 10/10/2016 15:28
waldron Messages postés: 8610 - Membre depuis: 17/9/2002

Pernod Ricard: continue de plafonner sous 108E.

Pernod Ricard Eur1.55 (EU:RI)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Lundi 10 Octobre 2016

Plus de graphiques de la Bourse Pernod Ricard Eur1.55

(CercleFinance.com) - Pernod Ricard rebondit sur 103,3E, c'est à dire

sur la base du corridor 102/108E qui perdure depuis le 5 août.
Aucune

indication directionnelle n'émerge à se stade mais le plafonnement sous

les 108E s'apparente à un lent processus de 'distribution' amorcé vers

108E du 5 novembre au 3 décembre 2015.

55 Réponses
1  
Messages à suivre: (55)
Dernier Message: 18/Oct/2018 07h20

Titres Discutés
RI 132 1.1%
Pernod Ricard
Pernod Ricard
Pernod Ricard
Indices Mondiaux
Australia 0.1%
Brazil 0.4%
Canada 0.4%
France -0.6%
Germany -0.3%
Greece -1.3%
Holland 0.3%
Italy -0.0%
Portugal -0.7%
US (DowJones) 0.3%
US (NASDAQ) -0.5%
United Kingdom 0.3%
Palmarès Hausse (%)
R805S 0.45 394.4%
C686S 1.29 394.2%
U895S 2.00 392.6%
171EC 0.68 385.7%
5943S 2.09 384.9%
G116T 0.69 384.6%
674NC 1.11 382.6%
M818Z 0.24 380.0%
B091S 0.58 379.2%
C649S 2.25 377.7%
Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P:43 V: D:20181021 15:03:05