(Actualisation : principales concessions d'Alstom, commentaires du groupe et de Margrethe Vestager, la vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--La Commission européenne (CE) a autorisé vendredi l'acquisition de Bombardier Transportation par Alstom, sous conditions.



"Cette autorisation est subordonnée au respect intégral d'une série d'engagements proposés par Alstom", a indiqué la Commission dans un communiqué.



Il est ressorti de l'enquête de la Commission que l'opération, telle qu'initialement notifiée, aurait posé de graves problèmes de concurrence dans les secteurs du matériel roulant à très grande vitesse, du matériel roulant pour grandes lignes et de la signalisation pour les grandes lignes, a souligné la CE.



"L'enquête a confirmé que l'opération envisagée ne posait pas de problème de concurrence sur les autres marchés, en particulier ceux de la signalisation urbaine et grande ligne, sur lesquels Bombardier occupe une position très limitée" dans l'Espace économique européen, a ajouté la Commission.



Alstom a proposé une série d'engagements pour répondre aux préoccupations de la Commission, a indiqué l'institution dans son communiqué.



Parmi ces concessions figurent la cession des actifs de Bombardier actuellement affectés au "Zefiro", la plateforme de trains à très grande vitesse développée conjointement avec Hitachi.



Alstom s'est également engagé a cédé sa plateforme de trains grandes lignes Coradia Polyvalent, son usine Reichshoffen, en France, la plateforme de trains grandes lignes Talent 3 de Bombardier et l'usine de Bombardier à Hennigsdorf, en Allemagne.



Alstom s'est également engagé sur la fourniture d'accès à des tiers à certaines interfaces et à certains produits des différentes unités de signalisation embarquée et des systèmes de gestion du contrôle des trains (TCMS) de Bombardier Transport, a précisé l'équipementier ferroviaire dans un communiqué distinct.



Finalisation attendue au premier semestre 2021



"Les cessions seront réalisées en conformité avec tous les processus sociaux en vigueur et en respectant les consultations avec les instances représentatives du personnel", a ajouté Alstom, rappelant que le projet d'acquisition restait soumis à d'autres approbations réglementaires de plusieurs autres autorités et aux conditions de finalisation habituelles.



La finalisation du projet d'acquisition est prévue pour le premier semestre 2021, a ajouté Alstom.



De cette opération "résultera une entité plus forte issue de la concentration d'Alstom et de Bombardier", a commenté Margrethe Vestager, la vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence.



"Grâce aux mesures correctives, la nouvelle entreprise restera soumise à la concurrence sur ses principaux marchés, au bénéfice des clients et consommateurs européens", a ajouté la responsable.



-Eric Chalmet, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 95; echalmet@agefi.fr ed: VLV-FRB



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



July 31, 2020 09:51 ET (13:51 GMT)




Copyright (c) 2020 L'AGEFI SA
Alstom (EU:ALO)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2020 à Sept 2020 Plus de graphiques de la Bourse Alstom
Alstom (EU:ALO)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2019 à Sept 2020 Plus de graphiques de la Bourse Alstom