PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les principaux indices boursiers européens ont terminé dans le vert mardi, mais la prudence reste de mise sur les marchés alors que la hausse des infections par le coronavirus dans plusieurs régions du monde fait planer des doutes sur le rythme de la reprise économique.



L'indice Stoxx Europe 600 a gagné 0,1%, à 409,1 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont pris 0,2% chacun. A Francfort, le DAX 30 s'est apprécié de 0,1% tandis que le FTSE 100 a cédé 0,1% à Londres.



Les investisseurs scrutent la situation sanitaire qui reste préoccupante, en Europe notamment, malgré le déploiement progressif des campagnes de vaccination. "Plusieurs gouvernements ont mis en place des restrictions strictes pour tenter de maîtriser le virus, qui connaît une résurgence", observe David Madden, analyste chez CMC Markets. Face à la hausse des contaminations et à la lenteur du processus de vaccination, "les restrictions risquent de ne pas être levées de sitôt", prévient l'analyste.



La Chine a également annoncé de nouveaux confinements cette semaine tandis que les Etats-Unis ont enregistré mardi le plus lourd bilan journalier depuis le début de la crise sanitaire, avec plus 4.300 décès.



Les indices américains prenaient un peu de hauteur à la mi-journée à Wall Street. Le S&P 500 gagnait 0,2% et le Nasdaq Composite s'adjugeait 0,6% mais l'indice Dow Jones (DJIA) était stable.



La Chambre des représentants doit voter mercredi pour engager une procédure de destitution de Donald Trump après le refus du vice-président, Mike Pence, d'invoquer le 25e amendement de la Constitution pour démettre le président de ses fonctions.



"Alors qu'on pensait que la victoire de Biden et la prise de contrôle des deux chambres du Congrès par le Parti démocrate ouvrait la voie à l'implémentation, même si de manière modérée, du programme de campagne, la réalité pourrait s'avérer bien plus complexe", avertit Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche de La Banque Postale Asset Management. Joe Biden pourrait ainsi devoir rechercher "plus de compromis avec l'aile modérée des républicains" et adopter un nouveau plan de soutien à l'économie "plutôt mesuré".



SUR LES AUTRES MARCHES:



-Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans évolue à 1,108%, contre 1,134% mardi soir. Le rendement du Bund allemand de même échéance s'établit à -0,518%, contre -0,465% mardi soir.



-L'euro perd 0,4% face au billet vert, à 1,2160 dollar.



-Les cours du pétrole se replient légèrement après six séances consécutives de hausse. Le contrat de mars sur le Brent de mer du Nord cède 35 cents, à 56,23 dollars le baril, et celui de février sur le brut léger doux (WTI) coté au Nymex perd 12 cents, à 53,11 dollars le baril.



VALEURS A SUIVRE :



-Carrefour (+13,4%, à 17,54 euros) et le canadien Couche-Tard (-10,6% à la Bourse de Toronto) ont annoncé dans la nuit de mardi à mercredi avoir engagé des discussions "très préliminaires" en vue d'étudier un projet de rapprochement. Couche-Tard a ensuite précisé avoir adressé une offre amicale et non engageante de rachat de Carrefour au prix de 20 euros par action. Même s'ils doutent de l'intérêt d'un tel rapprochement, compte tenu des synergies limitées entre les activités des deux groupes, plusieurs analystes estiment que cette démarche souligne la sous-valorisation du distributeur français.



Dans le sillage de Carrefour, Casino (+3,9%) et le belge Colruyt (+5,1% à Bruxelles) se sont également appréciés.



-Natixis (+3,8%) a bénéficié du relèvement d'objectif de cours d'UBS, de 2,8 à 3,3 euros. UBS estime que Natixis pourrait doubler le taux de rentabilité de ses fonds propres (ROTE) en cas de transfert de sa banque de financement et d'investissement à sa maison mère BPCE.



-Total (+1%) a signé un accord de coopération avec Engie (+1,3%) pour la construction du plus grand site de production d'hydrogène renouvelable en France, qui alimentera sa bioraffinerie de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône.



-L'équipementier automobile Faurecia (-1,1%) a annoncé qu'il présenterait ses perspectives et sa stratégie de moyen terme à l'occasion d'un Capital Markets Day qui se tiendra le 22 février. Faurecia a également annoncé que les trois administrateurs représentant le constructeur automobile PSA avaient quitté son conseil. "Ces démissions interviennent en application des engagements pris par PSA et Fiat Chrysler dans le cadre de leur opération de fusion", a expliqué Faurecia dans un communiqué.



-Le groupe espagnol de télécommunications Telefonica (+9,7% à Madrid) a annoncé mercredi que sa filiale Telxius Telecom avait signé un accord en vue de céder ses tours de télécommunications en Europe et en Amérique latine pour un montant de 7,7 milliards d'euros en numéraire au fonds de placement immobilier américain American Tower.



-François Schott et Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



January 13, 2021 12:27 ET (17:27 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA
FTSE 100 (FTSE:UKX)
Graphique Historique de l'Index
De Déc 2020 à Jan 2021 Plus de graphiques de la Bourse FTSE 100
FTSE 100 (FTSE:UKX)
Graphique Historique de l'Index
De Jan 2020 à Jan 2021 Plus de graphiques de la Bourse FTSE 100