PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le constructeur automobile Nissan a plongé de 5,45% à 950,70 yens mardi à la Bourse de Tokyo alors que Carlos Ghosn, président de la société japonaise et PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, a été placé en garde à vue, soupçonné par la justice japonaise d'avoir dissimulé une partie de ses revenus. Nissan a mené depuis plusieurs mois une enquête interne qui a révélé plusieurs fautes graves de la part de Carlos Ghosn, et coopère actuellement avec les autorités japonaises. Un conseil d'administration de Nissan se tiendra jeudi au cours duquel il sera proposé aux administrateurs de démettre Carlos Ghosn de ses fonctions.



"Bien qu'une attention particulière devra évidemment être portée aux avancées des enquêtes, nous pensons que le marché devrait surtout se concentrer sur la stratégie de Nissan post-Ghosn et sur ses effets", indique Airfumi Yoshida de Citigroup. L'analyste estime que l'impact sur les ventes de Nissan devrait être limité, mais l'incertitude sur le titre devrait selon lui persister au vu des interrogations sur l'avenir de l'alliance avec Renault et Mitsubishi. Nomura pour sa part pense que les turbulences que traverse Nissan pourraient perturber l'alliance entre les trois constructeurs automobiles, tout en voyant un impact limité sur l'opérationnel de Nissan.



L'action Mitsubishi a de son côté abandonné 6,85% à 680 yens, sa plus mauvaise performance depuis deux ans et demi. Le groupe japonais a indiqué mardi matin qu'il proposerait de démettre Carlos Ghosn de ses fonctions de président.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 20, 2018 01:22 ET (06:22 GMT)




Copyright (c) 2018 L'AGEFI SA
Renault (EU:RNO-EUR)
Graphique Historique de l'Action
De Oct 2020 à Nov 2020 Plus de graphiques de la Bourse Renault
Renault (EU:RNO-EUR)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2019 à Nov 2020 Plus de graphiques de la Bourse Renault