BARCELONE (Agefi-Dow Jones)--Les transporteurs aériens International Consolidated Airlines Group (IAG), Deutsche Lufthansa et Air France-KLM ont tous confirmé leur intérêt pour un rachat de TAP Air Portugal après que le gouvernement portugais a annoncé son intention de vendre une participation majoritaire dans sa compagnie aérienne nationale.



Le gouvernement portugais a adopté jeudi un décret prévoyant la cession d'au moins 51% de la compagnie, en réservant jusqu'à 5% à ses employés. Le ministre des finances, Fernando Medina, a déclaré qu'il était à la recherche d'investisseurs de grande envergure, seuls ou en consortium, qui tireraient parti de leur contrôle de la compagnie aérienne pour développer son hub national à Lisbonne et renforcer la capacité d'autres aéroports du pays, y compris Porto.



"Nous ne cherchons pas à attirer des investisseurs purement financiers qui souhaiteraient entrer dans TAP pour ensuite vendre tout ou partie de l'entreprise, et nous souhaitons réaffirmer la contribution stratégique de TAP pour le pays", a souligné Fernando Medina.



La décision de privatiser la compagnie aérienne ouvre la voie à une nouvelle consolidation de l'industrie aéronautique européenne, après le rachat par Lufthansa de 41% d'ITA Airways, la compagnie italienne anciennement connue sous le nom d'Alitalia, et celui de l'espagnol Air Europa par IAG.



Un porte-parole d'IAG a déclaré que le groupe s'intéressait à TAP, car un accord représente une opportunité de développer le hub de Lisbonne et de renforcer son réseau. Outre British Airways, IAG détient notamment la compagnie espagnole Iberia et la compagnie irlandaise Aer Lingus.



"Nous comprenons maintenant mieux les attentes et les conditions posées par le gouvernement portugais et nous réitérons notre vif intérêt pour la privatisation de TAP", a indiqué pour sa part un porte-parole d'Air France-KLM, qui a dit attendre avec impatience la publication du décret-loi pour davantage de détails sur la procédure.



Le ou les groupes finalement retenus auront accès au vaste réseau de TAP notamment vers l'Amérique du Sud et vers les pays lusophones d'Afrique comme le Mozambique et Sao Tomé-et-Principe.



Cette privatisation intervient dans un contexte de reprise du transport aérien international à la suite de la pandémie, qui incite les compagnies aériennes à augmenter leurs capacités et à ouvrir de nouvelles liaisons.



-Mauro Orru, Dow Jones Newswires



(Version française et contribution Pierre-Jean Lepagnot et François Schott) ed: TVA



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



September 29, 2023 11:02 ET (15:02 GMT)




Copyright (c) 2023 Dow Jones & Company, Inc.
Air FranceKLM (EU:AF)
Graphique Historique de l'Action
De Fév 2024 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse Air FranceKLM
Air FranceKLM (EU:AF)
Graphique Historique de l'Action
De Mar 2023 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse Air FranceKLM