Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Klepierre (LI)

- Modifié le 25/4/2011 19:41
Laboursefacile Messages postés: 13120 - Membre depuis: 03/12/2005

 


Les acheteurs peinent à reprendre le dessus. il faudra se hisser au-dessus des 28 euros pour y arriver.

 





Réponses
121 Réponses
  3    
41 de 121 - 12/2/2015 19:51
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
PARIS (Dow Jones)--Klépierre a dit jeudi tabler sur une croissance de son cash-flow net courant pour 2015, alors que le groupe s'apprête à fusionner avec le néerlandais Corio pour créer la deuxième société foncière cotée en Europe.

Pour cette année, Klépierre vise un cash-flow net courant de 2,10 à 2,15 euros par action, après 2,07 euros enregistrés l'an dernier et en 2013. La foncière visait un cash-flow annuel net courant par action de 2,03 euros à 2,05 euros pour 2014.

"Pour 2015 et prenant en compte les premières synergies du rapprochement, Klépierre prévoit une nouvelle fois une évolution positive de ses principaux indicateurs", a ajouté le président du directoire, Laurent Morel, cité dans un communiqué.

Le 8 janvier, Klépierre a clôturé avec succès son offre publique d'échange sur Corio. Le groupe travaille désormais à sa fusion avec la foncière néerlandaise, qui devrait intervenir au cours du premier trimestre. L'opération est de taille: elle doit permettre à Klépierre de faire passer son portefeuille de 14 milliards d'euros à 21 milliards d'euros, ce qui en ferait le deuxième groupe immobilier coté en Europe derrière Unibail-Rodamco (UL.AE).

De sa fusion avec Corio, Klépierre compte générer 60 millions d'euros de synergies par an d'ici trois à cinq ans. Environ 20 millions d'euros de synergies sont attendues lors de la première année d'intégration.

Baisse des loyers avec les cessions réalisées en 2014

Le rapprochement avec Corio doit permettre à Klépierre d'accélérer la croissance de ses loyers dans un contexte de consommation qui reste morose en Europe.

En 2014, l'exploitant de centres commerciaux a enregistré une baisse de 11,8% de ses loyers nets, à 745,2 millions d'euros. Le total des loyers bruts a reculé de 12,9% à 822,7 millions d'euros.

La baisse des loyers réflète les cessions d'actifs de 2,4 milliards d'euros réalisées en 2014 pour recentrer le portefeuille. Klépierre a notamment vendu en début d'année à Carrefour un portefeuille de 126 galeries commerciales.

Au 31 décembre 2014, l'actif net réévalué de liquidation (ANR) triple net (EPRA NNNAV) du groupe se montait à 29,6 euros par action, contre 28,7 euros fin juin 2014, grâce à la contribution du cash-flow et à l'augmentation de la valeur du portefeuille à périmètre constant.

Klépierre compte verser un dividende de 1,60 euro par action au titre de 2014, contre 1,55 euro versé pour l'exercice 2013. Le groupe s'est dit "confiant que la croissance du cash-flow soutiendra une nouvelle hausse de la distribution par action au titre de l'exercice 2015".

-Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE KLÉPIERRE :

http://www.klepierre.com/espace-finance/communication-financiere/communiques/

Dow Jones Newswires
42 de 121 - 12/2/2015 22:16
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
* Vise un cash flow net courant entre E2,10 et 2,15 par action en 2015 * Progression de 3,1% des revenus locatifs en 2014 en données constantes * Dividende de E1,60 par action pour 2014 (Actualisé avec conférence téléphonique) PARIS, 12 février (Reuters) - Klépierre LOIM.PA , qui a vu ses revenus locatifs progresser de 3% l'an dernier, ne s'attend pas à une véritable amélioration de l'activité dans ses centres commerciaux en 2015 mais vise néanmoins une amélioration de son cash flow net courant. La société foncière, qui a finalisé en janvier l'acquisition du néerlandais Corio COR.AS , a indiqué jeudi qu'elle s'était fixée comme objectif d'atteindre un cash flow net courant compris entre 2,10 et 2,15 euros par action à la fin de l'année. Pour l'exercice 2014, le groupe a dégagé un cash flow net courant de 2,07 euros par action, au-dessus de son objectif. ID:nL6N0PW4LO Sous l'effet des 2,4 milliards d'euros de cessions d'actifs immobiliers, liées au recentrage du portefeuille de Klépierre, ses revenus locatifs dans les centres commerciaux ont atteint 706,9 millions d'euros, en repli de 11,3%. Mais à périmètre constant, ils progressent de 3,1%. Interrogé sur les perspectives pour 2015, Jean-Marc Jestin, le directeur des opérations du groupe, a déclaré s'attendre à une année "encore difficile" en France où ses revenus locatifs nets ont reculé l'an dernier de 10,2% en données courantes. "Les ventes ont été quelque peu difficiles chez les commerçants en 2014", a dit Jean-Marc Jestin, lors d'une conférence téléphonique. "On ne s'attend pas à une grosse amélioration en 2015." Le dirigeant a ajouté que le marché s'améliorait en Espagne mais que la situation en Italie était similaire à celle de la France. L'entreprise, détenue à près de 29% par Simon Property SPG.N et à 21% par BNP Paribas BNPP.PA , prévoit de verser un dividende 1,60 euro par action au titre de l'exercice 2014 contre 1,55 euro l'an dernier. En Bourse, avant l'annonce des résultats annuels, l'action Klépierre a clôturé à 43,165 euros (+1,68%). Le titre a gagné près de 21% depuis le début de l'année après une contraction de 6% en 2014. Le communiqué: http://bit.ly/1Clwh4G (Matthieu Protard et Leigh Thomas, édité par Jean-Michel Bélot)
43 de 121 - 13/2/2015 11:06
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
AOF) - Klépierre a dévoilé un cash-flow net courant par action 2014 stable à 2,07 euros et supérieur à son objectif. Le spécialiste de l'immobilier de centres commerciaux a précisé que l'optimisation de sa structure financière, conjuguée au relèvement de la notation de crédit à A- (de BBB+) depuis avril 2014 et à des taux d'intérêt faibles, a donné lieu à un coût moyen de la dette plus faible pour l'exercice (3% en moyenne) et à d'importantes économies financières.
Les revenus locatifs nets des centres commerciaux ont augmenté de 3,1% à périmètre constant, pour atteindre 622,4 millions d'euros sur l'exercice. Ils reculent de 11,3% à périmètre courant en raison des cessions de centres commerciaux réalisées ces deux dernières années pour un montant de 2,6 milliards d'euros en vue d'optimiser le portefeuille.

Selon Laurent Morel, Président du Directoire de Klépierre : "Fort de ses performances opérationnelles et de sa solidité financière, Klépierre va tirer pleinement parti en 2015 de la fusion avec Corio (Francfort: 391760.F - actualité) . Nous allons appliquer à cette base d'actifs complémentaires notre gestion dynamique et rigoureuse pour offrir à nos clients un portefeuille unique de centres commerciaux incontournables dans plus de 50 villes d'Europe. Le processus d'intégration des équipes se déroule rapidement et les organisations nouvelles sont en place. Pour 2015 et prenant en compte les premières synergies du rapprochement, Klépierre prévoit une nouvelle fois une évolution positive de ses principaux indicateurs. "

Le Conseil de surveillance de Klépierre proposera le versement d'un dividende en numéraire de 1,60 euro par action au titre de 2014, en hausse de 3,2%. Un dividende intérimaire de 0,91 euro par action a déjà été versé le 12 janvier 2015, en lien avec l'offre publique d'échange de Corio, et par conséquent, un dividende de 0,69 euro par action sera versé le 21 avril.

Au 31 décembre 2014, la valeur du portefeuille immobilier de Klépierre s'élevait à 13,8 milliards d'euros en part totale et à 11 milliards d'euros en part du Groupe. Les centres commerciaux représentent 96,3% de ce portefeuille en part totale. À périmètre et taux de changes constants, la variation de valeur des centres commerciaux au cours des 12 derniers mois représente une hausse de 2%.

A propos de ses perspectives, le groupe anticipe un cash-flow net courant pour l'exercice 2015 entre 2,10 et 2,15 euros par action. Le groupe est par ailleurs confiant que la croissance du cash-flow soutiendra une nouvelle hausse de la distribution par action au titre de l'exercice 2015.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Société d'investissement immobilier cotée (SIIC) spécialisée dans les centres commerciaux, parmi les leaders en Europe avec un patrimoine de 16 Mds? fin 2013;
- Positionnement défensif sur les très grands centres commerciaux (95,6 % du patrimoine), notamment les centres « Prime », d'une surface supérieure à 35 000 m2 ou de plus de 6 M de visiteurs par an;
- Pipeline de développement de 3 mds? dans les pays à fort potentiel de croissance à long terme, avec un taux d'occupation de 96 % ;
- Portefeuille réparti entre la France-Belgique pour 44 %, la Scandinavie (31 %), l'Italie (11 %), l'Espagne-Portugal (8 %) et l'Europe centrale (8 %) ;
- Situation financière saine avec un LTV (loan-to-value ou ratio de dette/fonds propres) inférieur à 40 % ;
- A l'issue de la fusion avec le néerlandais Corio, extension du périmètre en Allemagne, Pays-Bas et Turquie et obtention d'une place de leader ou n° 2 en France, Espagne, Italie et Portugal.

Les points faibles de la valeur
- Incertitudes liées à l'intégration de Corio, notamment sur les synergies attendues ;
- Dilution de la part des actionnaires de Klépierre en raison de l'augmentation de capital (1,14 action pour 1 action Corio) ;
- Encore une petite exposition à l'Espagne (3,5 % de la valorisation après cessions à Carrefour (London: 0NPH.L - actualité) ), marché très tendu, et difficultés persistantes en Europe centrale ;
- Valeur relativement chère avec un beau parcours boursier depuis l'entrée dans le capital de Simon Property (NYSE: SPG - actualité) , qui a entraîné une suppression de la décote sur ANR.

Comment suivre la valeur
- Valeur défensive en raison de la déconnexion entre le montant des loyers perçus par la foncière d'une part, et le chiffre d'affaires des commerçants, d'autre part ;
- Deux ratios à surveiller, celui de l'Actif net réévalué ou ANR, donnée clé du secteur foncier en Bourse, et celui du taux de vacance, indicateur de tendance du marché immobilier. Evaluation de la valorisation boursière en comparant le cours de Bourse à cet ANR par action ;
- Corrélation boursière avec le niveau des taux d'intérêt ;
- Spéculations sur une cession de Klémurs après la vente, à la fin du 1er semestre 2014, de l'activité bureaux ;
- Résultat de la fusion sous forme d'OPE qui se terminera le 7 janvier 2015, l'opération étant soumise à l'apport d'au moins 95 % du capital de Corio ;
- Interrogations sur la position de BNP Paribas (London: 0HB5.L - actualité) , aujourd'hui actionnaire à hauteur de 21,9 % des titres, derrière l'américain Simon Property Group ( 28,9 %). Après la fusion, la part de la banque descendrait à moins de 14 %, à quasi égalité d'APG (ancien porteur de Corio) et derrière Simon Property (autour de 18 %).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Immobilier
En immobilier résidentiel l'année 2014 a été difficile, marquée par une baisse des ventes de logements neufs, des mises en chantier en recul et des prix moyens en diminution de près de 3%, au niveau national, dans l'ancien. Dans ce contexte, l'activité des promoteurs immobiliers pâtit de l'incertitude quant à la réalisation de certains projets. En revanche, les investissements en immobilier d'entreprise (bureaux, commerces, immobilier logistique et locaux industriels), ont enregistré un boom l'an passé. Près de 24 milliards d'euros (dont 17 milliards rien qu'en Ile de France) ont été investis en 2014 sur ce créneau, qui a bénéficié d'un bond des investissements de 57% en un an, selon certains professionnels. Cette forte progresion s'explique par le fait que, même si les loyers des bureaux et commerces ont eu tendance à baisser en 2014, cet investissement locatif offre une rentabilité très attractive par rapport aux autres placements sans risque. L'explosion de ces investissements est généralisée à l'Europe, où 206 milliards d'euros ont été investis en 2014. Cela représente la troisième meilleure année historique, après 2006 et le record de 2007 (275 milliards).

44 de 121 - 13/2/2015 12:42
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - '2014 a été une année remarquable et structurante pour Klépierre : nous avons réalisé un travail majeur d`optimisation de notre portefeuille avec la cession de deux milliards d`euros de galeries commerciales, tout en accélérant avec l`acquisition de Corio notre stratégie de spécialisation dans les centres commerciaux leaders en Europe. Notre modèle économique a encore une fois démontré ses qualités : toutes nos régions d`implantation ont contribué positivement à la croissance organique des revenus', a commenté Laurent Morel, président du directoire, à propos des comptes annuels du groupe, qui a notamment généré 903,8 millions d'euros de chiffre d'affaires, contre environ un milliard à fin 2013.

Les revenus locatifs se sont pour leur part élevés à 833 millions d'euros, contre 953,4 millions, tandis que les loyers nets sont ressortis à 745,2 millions d'euros, à comparer avec 845 millions.

Désormais bien engagé, le processus de fusion entre Klépierre et Corio devrait quant à lui s'achever au 31 mars prochain. 'Le processus d'intégration est en cours, des équipes locales dédiées et dotées d`une connaissance approfondie du marché retail régional et global ont d'ores et déjà commencé à collaborer', a détaillé le groupe, selon lequel cette opération devrait se traduire par quelque soixante millions d'euros de synergies annuelles à horizon trois à cinq ans.

Le Conseil de surveillance de Klépierre proposera de son côté le versement d`un dividende en numéraire de 1,6 euro par action au titre de 2014, soit 5 cents de plus que l'année précédente. Entièrement pris sur l`activité SIIC de Klépierre, ce montant reflète un taux de distribution de 79 % du cash flow net courant du groupe. Cette recommandation sera soumise aux actionnaires lors de l'Assemblée générale annuelle qui se tiendra le 14 avril prochain. Un dividende intérimaire de 0,91 euro par action a déjà été versé le 12 janvier 2015, en lien avec l'offre publique d'échange (OPE) de Corio. Par conséquent, un dividende de 0,69 euro par action sera versé le 21 avril. Tous les anciens actionnaires de Corio ayant échangé leurs actions contre celles de Klépierre seront autorisés à recevoir ce versement supplémentaire.

Enfin, le cash flow net courant pour l'exercice en cours devrait se situer entre 2,1 et 2,15 euros par action, sans prendre en compte le produit d`intérêt issu de l'étalement de la mise en juste valeur de la dette de Corio (+ 0,15 à + 0,2 euro par titre).
45 de 121 - 13/2/2015 15:17
jgpgw Messages postés: 38 - Membre depuis: 10/5/2007
test
46 de 121 - 16/2/2015 09:19
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


KLEPIERRE : Le surachat incite à la prudence à court terme

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. En outre, le RSI montre des signes de fragilité car il est particulièrement suracheté. Le caractère suracheté du marché est aussi confirmé par le haut niveau des stochastiques. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 40.46 EUR, puis à 39.11 EUR et la résistance est à 45.84 EUR, puis à 47.18 EUR.
Dernier cours : 44.29
Support : 40.46 / 39.11
Resistance : 45.84 / 47.18
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
47 de 121 - 23/2/2015 08:35
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


KLEPIERRE : Le surachat incite à la prudence à court terme

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. En outre, le RSI montre des signes de fragilité car il est particulièrement suracheté. Le caractère suracheté du marché est aussi confirmé par le haut niveau des stochastiques. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 41.83 EUR, puis à 40.72 EUR et la résistance est à 47.39 EUR, puis à 48.5 EUR.
Dernier cours : 44.66
Support : 41.83 / 40.72
Resistance : 47.39 / 48.5
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
48 de 121 - 28/2/2015 10:44
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002

Boursier.com - Mouvement des Insiders - édition abonnés



Le tableau ci-dessous reprend les informations que nous avons synthétisées au sujet d'achat et de ventes opérés récemment par des mandataires sociaux d'entreprises cotées.
Déclarations des dirigeants en date du 27/02/2015


Société Déclarant Opération Total %K
FONCIERE DES MURS ASSURANCES DU C Cession 73 288 810,00 € 4,30 %
KLEPIERRE LAURENT MOREL Cession 386 312,50 € NS
KLEPIERRE LAURENT MOREL Cession 385 021,00 € NS
49 de 121 - 02/3/2015 10:04
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


KLEPIERRE : La situation technique est plutôt incertaine

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d'indications particulières à court terme. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Après un plus haut à 45.64 EUR le titre corrige vers la moyenne mobile à 50 jours à 40.09 EUR : le comportement des cours sur ce niveau permettra d'envisager la poursuite du mouvement à moyen terme. Les premiers points d'achats (ou supports court terme) sont à 41.53 EUR et 40.44 EUR. Les résistances sont à 47.03 EUR et 48.13 EUR.
Dernier cours : 43.69
Support : 41.53 / 40.44
Resistance : 47.03 / 48.13
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
50 de 121 - 02/3/2015 20:31
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
KLEPIERRE a progressé de 3,28% à 45,125 euros. Société générale, à l'achat sur le titre, a relevé son objectif de cours de 42 à 51 euros dans le cadre d'une étude soulignant le changement de taille et de modèle économique de la foncière avec la fusion avec Corio.
51 de 121 - 02/3/2015 21:03
Anonyme
tu n'as rien de gentil ni rien d'humain d'ailleurs
tu es tellement multiple que tu ne dois plus savoir qui tu es vraiment
Agites tes bourses pleines tu finiras bien par ramasser pour te tenir compagnie
A leurs risques et perils
sinon il y a les cellules disoleùent à l'HP pour te calmer un peu a partager naturellement avec ton petit camarade

Horribles avatars de pseudos humains completement dingues
52 de 121 - 04/3/2015 20:12
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

KLEPIERRE : La situation technique est plutôt incertaine

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d'indications particulières à court terme. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Après un plus haut à 45.64 EUR le titre corrige vers la moyenne mobile à 50 jours à 40.09 EUR : le comportement des cours sur ce niveau permettra d'envisager la poursuite du mouvement à moyen terme. Les premiers points d'achats (ou supports court terme) sont à 41.53 EUR et 40.44 EUR. Les résistances sont à 47.03 EUR et 48.13 EUR.
Dernier cours : 43.69
Support : 41.53 / 40.44
Resistance : 47.03 / 48.13
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
53 de 121 - 06/3/2015 18:14
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Klépierre valide la cassure du support des 43,7E, ce qui valide du même coup un 'M' baissier sous 45,55/45,65E les 24 février et 5 mars.
Le premier objectif à la baisse se situe vers 41,85E (plancher du 9 février) puis au niveau du 'gap' des 40,20E du 2 février.
54 de 121 - 07/3/2015 08:29
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002

KLEPIERRE : « Quand les taux remonteront, les revenus de Klépierre suivront »

Laurent Morel - Président du Directoire

06/03/15 à 17:35 - Investir.fr 0 Commentaire(s)
La société doit conclure son rapprochement avec le Néerlandais Corio fin mars. Le nouvel ensemble, deuxième foncière commerciale européenne derrière Unibail-Rodamco, reste présidé par Laurent Morel.
Laurent Morel, Président du Directoire de Klépierre Laurent Morel, Président du Directoire de Klépierre | Crédits photo : Patrick Lazic

Vous avez mené la plus importante opération financière du secteur depuis la fusion d’Unibail avec Rodamco en 2007. Comment se déroule le rapprochement avec Corio ?

L’offre publique d’échange s’est terminée le 16 janvier, à l’issue de laquelle 93,6% des titres Corio étaient détenus par Klépierre. Nous avions préparé la fusion des deux entités depuis un moment et le plan d’intégration est déjà lancé. Des responsables ont été nommés pour chaque pays. Nous sommes tout à fait prêts à mettre en œuvre les synergies annoncées, c’est-à-dire 20 millions d’euros en rythme annuel dès 2015, avec un objectif parfaitement tenable de 60 millions d’ici trois à cinq ans.

Quel sera le nom du nouvel ensemble ?

Le nom de la société restera Klépierre.

Au-delà des 60 millions annoncés, quels bénéfices pouvez-vous tirer de votre changement de taille ?

L’effet taille est significatif, car avec Corio nous augmentons de 50 % notre patrimoine de centres commerciaux de référence. Toutefois, ce n’est pas quelque chose de nouveau pour Klépierre, car nous étions déjà un acteur paneuropéen de référence pour les enseignes. A ce titre, notre groupe était déjà le premier bailleur de H&M, Sephora, et McDonald’s en Europe, pour ne citer que ceux-là. Certes le rapprochement avec Corio nous donne encore plus de poids dans cette relation avec les grandes enseignes. Dans notre métier, il faut à la fois avoir la taille critique pour travailler sur un pied d’égalité avec elles et – surtout – être pertinent localement. Sur chacune des zones de chalandise il faut avoir une position locale qui, pour l’enseigne, soit incontournable. Dans l’Est parisien, une enseigne ne peut faire l’impasse de Val-d’Europe ou Créteil. A Paris, tout le monde veut aller à Saint-Lazare ! A Toulouse, il faut être à Blagnac ; à Montpellier, c’est Odysseum ; à Rome, il faut être à Porta di Roma ; à Rotterdam, il faut être à Alexandrium ; etc. Par ailleurs, nous avons déjà beaucoup d’histoires de développement d’enseignes. Klépierre a été le premier à amener Victoria’s Secret en Europe, dans son centre d’Emporia, en Suède.

L’intense programme de cessions mené au cours des dernières années touche-t-il à sa fin ?

La rotation continue de nos actifs fait partie de notre stratégie. Klépierre a cédé 4 milliards d’euros d’actifs en trois ans, Corio a cédé 2 milliards et nous n’allons pas changer cette stratégie de gestion. Il y a deux façons de créer de la valeur dans ce métier. La première, c’est de faire mieux avec ce qu’on a, par exemple en renégociant certains baux ; la seconde, c’est d’améliorer notre patrimoine par rotation du capital. Il faut toujours juger une entreprise comme la nôtre par sa performance de gestion et sa performance d’allocation. Je crois que depuis trois ans Klépierre a fait preuve d’une grande maîtrise sur ces deux axes. Nous avons à la fois cédé un nombre important d’immeubles, comme les galeries commerciales vendues à Carrefour, et réalloué du capital avec l’acquisition de Corio. Nous avions pour objectif de nous recentrer sur un seul type d’actifs – les centres commerciaux de référence en Europe – et de réduire notre dette à 40 % de nos fonds propres. Ces objectifs annoncés début 2012, réaffirmés et soutenus par l’arrivée de Simon Property Group au capital, ont été remplis dès le début de l’année dernière. Tout cela a conduit à la notation A- octroyée par S&P à Klépierre, qui nous permet de nous financer dans les meilleures conditions. Nous allons continuer à rechercher cette performance d’allocation, en saisissant les opportunités d’acquisition ou de développement qui offriraient un meilleur profil de croissance que celui des actifs cédés. Nous allons donc faire un arbitrage sur certains actifs, qui vont convenir à des fonds ou des assureurs parce qu’ils offrent un rendement sécurisé sur les vingt ans qui viennent, mais qui n’ont pas le même profil de croissance que celui que l’on peut obtenir sur des actifs que nous avons nous-mêmes développés ou acquis.

En termes de taille, les actifs dont vous parlez font-ils partie des plus petits ?

Pas forcément. Prenez l’exemple de Saint-Lazare. Ce centre commercial ne fait que 11.000 m² et c’est pourtant un des plus performants!

Y aura-t-il des arbitrages géographiques ?

Klépierre est partisan d’une exposition spécifique à certaines zones. Nos centres commerciaux sont implantés dans les villes ou les régions d’Europe qui présentent les plus forts taux de croissance démographique et de revenus. Pour ce qui est de la France, c’est la région parisienne ou les agglomérations du sud de la France, notamment Bordeaux, Toulouse, Montpellier ou Marseille.

Investir en Grèce est-il envisageable ?

La Grèce représente actuellement moins de 0,5 % de nos revenus, et je ne crois pas qu’il y ait des perspectives de croissance favorables pour notre métier à l’heure actuelle.

Comment va évoluer la dette maintenant que vous êtes à 40 % de levier ?

L’actionnaire de Klépierre achète avant tout un cash-flow en croissance, mais pas à n’importe quel prix. Il y a un élément de sécurité dans ce revenu qui est primordial pour l’investisseur. L’environnement actuel de taux bas et d’inflation stagnante n’est pas une raison, selon moi, pour augmenter le levier. Vous savez comme moi que les taux bas ne sont pas éternels. Nous avons atteint notre objectif et n’avons pas l’intention de revenir sur nos pas. En ce qui concerne le coût moyen de la dette, il est à 3 % pour 2014 contre 3,5 % en 2013, et devrait continuer à baisser au fur et à mesure de nos opérations tant que les taux restent bas.

Va-t-il égaler le chiffre publié par Unibail (2,6 %) ?

Il n’y a plus beaucoup d’écarts structurels entre la dette d’Unibail et la nôtre, à l’heure actuelle. L’année 2015 va être consacrée à un travail sur la dette ex-Corio.

Certaines études pointent du doigt la croissance du parc commercial français, jugée dangereuse alors que la consommation est en baisse. Craignez-vous une situation de « suroffre » ?

Il y a toujours un risque de surproduction marginale dans un environnement concurrentiel normalement ouvert. La seule alternative à cela, c’est la réglementation totale de l’économie. Il est normal que dans un pays ouvert comme le nôtre, il y ait une forme de libre entreprise. Cela étant dit, Klépierre gère des centres commerciaux depuis très longtemps, avec des règles à respecter pour que ceux-ci fonctionnent, comme les liaisons avec l’infrastructure de transport, la centralité urbanistique, et l’accompagnement d’une évolution démographique. On peut créer des centres commerciaux, mais il faut les rentabiliser par la suite. La logique de Klépierre c’est de sélectionner des emplacements qui permettent de capter une clientèle nouvelle ou en formation. Certains centres sont créés de manière trop hardie, dans des régions trop reculées, sans respecter ces règles fondamentales : ils n’auront peut-être pas le succès escompté. Pour ce qui est de Klépierre, je vous rassure, l’exigence est là et je suis convaincu que le succès sera au rendez-vous.

Comment vous adaptez-vous à l’essor du commerce par Internet ?

Nous sommes convaincus qu’Internet représente une formidable opportunité, à la fois de multiplier les canaux de communication avec les consommateurs mais aussi d’enrichir leur expérience dans nos centres. Nous avons été les premiers à digitaliser la publicité dans les centres commerciaux. Un accord passé avec le groupe média Clear Channel nous a permis d’équiper tous nos grands centres commerciaux de panneaux publicitaires numériques similaires à ceux que l’on trouve dans le métro. C’est un support qui est en train de s’imposer. Par ailleurs nos centres commerciaux disposent chacun d’un site Internet propre, très orienté produits, avec notamment tous les catalogues des enseignes. Le but n’est pas vraiment de vendre sur Internet. Un grand industriel américain disait que le digital transforme tout mais ne remplace rien, du point de vue immobilier. C’est-à-dire qu’il transforme complètement la relation des gens avec l’endroit sans remplacer l’endroit, qui conserve son rôle de délivrance du produit et concentre la valeur ajoutée.

Le cours de Bourse a beaucoup monté ces dernières années. Si cela continue, allez-vous encore augmenter le dividende pour maintenir un rendement élevé ?

La promesse de Klépierre, c’est un business model sain. Les deux indicateurs clés à regarder sont la croissance des cash-flows et la maîtrise de l’endettement. Il est facile de faire croître les cash-flows en augmentant le levier, surtout avec les taux actuels. Nous sommes les seuls à maintenir un faible niveau d’endettement tout en augmentant nos cash-flows, c’est notre business model fondamental. Nous faisons progresser le dividende parallèlement à la croissance du cash-flow net courant par action. En 2014 il est resté stable à 2,07 € alors que nous avons cédé des actifs représentant 125 millions de loyers et que nous nous sommes désendettés de 1,8 milliard d’euros. C’est une énorme performance opérationnelle et financière, obtenue grâce aux taux bas et aux extraordinaires gains de productivité que nous avons réalisés. Pour l’année prochaine nous augmenterons le dividende, si le cash-flow net courant continue à croître comme nous le prévoyons.

Beaucoup de foncières cotent maintenant au-delà de la valeur de leur ANR, comment le percevez-vous ?

Les valeurs d’actifs ont toujours un temps de retard en immobilier puisqu’elles s’appuient sur les transactions de marché. Je ne suis pas sûr que les ANR d’aujourd’hui correspondent à la réalité. En revanche, le rapport entre le prix de l’action et le cash-flow net par action est dans des ordres de grandeur relativement habituels. Il reflète moins l’optimisme des gens sur les perspectives économiques générales que la confiance dans le business model de Klépierre en particulier.

Craignez-vous la hausse des taux d’intérêt ?

Nous avons la chance d’avoir un business model qui nous permet à la fois de profiter des taux quand ils sont bas et de faire croître notre activité en période d’inflation. En effet nos revenus sont indexés sur l’inflation, puisque nos loyers comportent une partie liée au chiffre d’affaires du client. Quand les taux remonteront, c’est-à-dire quand l’inflation redémarrera, les revenus de Klépierre suivront. Avec un décalage d’un an tout au plus.

Klépierre a-t-il sa place au Cac 40 ?

Nous avons une belle histoire à raconter. Il faut souligner la réussite extraordinaire du secteur des Siic, qui a un leadership européen et français, avec des grands champions, dont Klépierre fait partie. Les Siic entraînent dans leur sillage tout une industrie de l’immobilier français. Compte tenu de la réussite de Klépierre, ce n’est donc pas illégitime. Pourquoi ne pas en faire profiter un plus large public ?

Retrouvez notre analyse de la valeur dans Investir-Le Journal des Finances ce week-end et dans sa version numérique dès vendredi soir à partir de 20 heures.
55 de 121 - 09/3/2015 11:35
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Les valeurs foncières Klépierre (LI.FR), Foncière des Régions (FDR.FR), Unibail-Rodamco (UL.AE) ou encore Icade (ICAD.FR) évoluent parmi les plus fortes baisses de l'indice SBF 120 lundi, pénalisées par des dégradations de recommandation de JPMorgan Cazenove. Dans une note consacrée au secteur immobilier en Europe, les analystes de la banque estiment que le programme d'assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne (BCE) devrait in fine bénéficier en Bourse aux foncières britanniques plutôt qu'à celles d'Europe continentale. Le conseil de JPMorgan a été abaissé de "neutre" à "sous-pondérer" sur Icade et de "surpondérer" à "neutre" sur Klépierre et Unibail-Rodamco. La recommandation a été maintenue à "neutre" sur Foncière des Régions, dont le titre perd 3,2% à 85,01 euros. Klépierre cède 2,4% à 42,40 euros, Unibail-Rodamco recule de 2,5% à 246,95 euros et Icade abandonne 2,5% à 76,13 euros. (blandine.henault@wsj.com)
56 de 121 - 09/3/2015 11:43
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


KLEPIERRE : La situation technique est plutôt incertaine

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d'indications particulières à court terme. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Après un plus haut à 45.64 EUR le titre corrige vers la moyenne mobile à 50 jours à 41.13 EUR : le comportement des cours sur ce niveau permettra d'envisager la poursuite du mouvement à moyen terme. Les premiers points d'achats (ou supports court terme) sont à 42.19 EUR et 40.14 EUR. Les résistances sont à 48.35 EUR et 50.41 EUR.
Dernier cours : 43.46
Support : 42.19 / 40.14
Resistance : 48.35 / 50.41
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
57 de 121 - 16/3/2015 08:26
maywillow Messages postés: 1190 - Membre depuis: 27/1/2002


Klépierre va racheter le centre commercial Plenilunio de Madrid au fonds Orion European Real Estate III pour 375 millions d'euros de valeur brute d`actif. Le financement sera réalisé via les fonds propres de la foncière, qui affichait fin 2014 un niveau de liquidités de 2,7 milliards d'euros. Un financement hypothécaire partiel n'est pas exclu. Cette acquisition devrait être finalisée avant la fin du mois de mars 2015 sous le régime SOCIMI.

Un centre presque entièrement loué

Le centre de 230 boutiques couvre 70.000 m(2) à 11 kilomètres du centre-ville, pour 10,5 millions de visiteurs accueillis en un an. Il complètera le maillage de la capitale espagnole par la foncière, qui possède déjà La Gavia (au sud-est de la ville) et Principe Pio (au centre). Plenilunio, situé dans une zone de chalandise dynamique et aisée, affiche un taux d`occupation financier de 99,3% et offre une solide dynamique de chiffre d'affaires (+15% en 2014 pour les revenus des commerçants).

La transaction renforce les positions espagnoles de Klépierre, avec un portefeuille composé à plus de 80% de cinq centres commerciaux de premier plan (les trois centres madrilènes, Meridiano à Tenerife et Mare Magnum à Barcelone). La valeur du portefeuille espagnol est ainsi portée à 1,4 MdE. Plenilunio devrait apporter 21 ME aux revenus annuels bruts du groupe, qui a d'ores et déjà identifié un nombre d`actions commerciales et de gestion qui permettront de générer des cash-flows additionnels et accélèreront la différenciation de Pleniluni


































































Klépierre va racheter le centre commercial Plenilunio de Madrid au fonds Orion European Real Estate III pour 375 millions d'euros de valeur brute d`actif. Le financement sera réalisé via les fonds propres de la foncière, qui affichait fin 2014 un niveau de liquidités de 2,7 milliards d'euros. Un financement hypothécaire partiel n'est pas exclu. Cette acquisition devrait être finalisée avant la fin du mois de mars 2015 sous le régime SOCIMI.

Un centre presque entièrement loué

Le centre de 230 boutiques couvre 70.000 m(2) à 11 kilomètres du centre-ville, pour 10,5 millions de visiteurs accueillis en un an. Il complètera le maillage de la capitale espagnole par la foncière, qui possède déjà La Gavia (au sud-est de la ville) et Principe Pio (au centre). Plenilunio, situé dans une zone de chalandise dynamique et aisée, affiche un taux d`occupation financier de 99,3% et offre une solide dynamique de chiffre d'affaires (+15% en 2014 pour les revenus des commerçants).

La transaction renforce les positions espagnoles de Klépierre, avec un portefeuille composé à plus de 80% de cinq centres commerciaux de premier plan (les trois centres madrilènes, Meridiano à Tenerife et Mare Magnum à Barcelone). La valeur du portefeuille espagnol est ainsi portée à 1,4 MdE. Plenilunio devrait apporter 21 ME aux revenus annuels bruts du groupe, qui a d'ores et déjà identifié un nombre d`actions commerciales et de gestion qui permettront de générer des cash-flows additionnels et accélèreront la différenciation de Pleniluni

BOURSIER








58 de 121 - 16/3/2015 11:00
maywillow Messages postés: 1190 - Membre depuis: 27/1/2002
KLEPIERRE : La situation technique est plutôt incertaine

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d'indications particulières à court terme. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Après un plus haut à 45.64 EUR le titre corrige vers la moyenne mobile à 50 jours à 41.97 EUR : le comportement des cours sur ce niveau permettra d'envisager la poursuite du mouvement à moyen terme. Les premiers points d'achats (ou supports court terme) sont à 39.69 EUR et 38.77 EUR. Les résistances sont à 46.15 EUR et 47.99 EUR.
Dernier cours : 44.2
Support : 39.69 / 38.77
Resistance : 46.15 / 47.99
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive

SOURCE TEC
59 de 121 - 19/3/2015 18:12
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Klépierre and Corio annoncent que toutes les conditions suspensives à la réalisation de la fusion entre Klépierre et Corio sont satisfaites. La fusion devrait prendre effet le 31 mars 2015.

Les assemblées générales d`actionnaires de Corio et Klépierre qui se sont tenues respectivement le 8 et le 11 décembre 2014 ont adopté, à une majorité écrasante, la résolution relative à la fusion des deux sociétés. Klépierre et Corio constatent maintenant que toutes les conditions suspensives relatives à la Fusion sont satisfaites.

La parité d'échange applicable dans le cadre de la Fusion sera égale à la parité d'échange retenue dans le cadre l'Offre. En conséquence, à la date de réalisation de la fusion et par l'effet de celle-ci, et sans qu`il soit besoin d'une quelconque action de la part de Klépierre ou des actionnaires de Corio, les actionnaires restants de Corio (autres que Klépierre) recevront 1,14 action Klépierre pour chaque action Corio qu`ils détiennent.

Klépierre devrait donc émettre 7.319.177 actions nouvelles, en rémunération des 6.420.331 actions Corio détenues par les actionnaires minoritaires restants de Corio.

Les actions nouvelles Klépierre émises dans le cadre de la fusion seront éligibles au solde du dividende à payer par Klépierre sur l'exercice 2014 à la suite de l`assemblée générale annuelle de Klépierre à tenir en 2015. Ce dividende, d'un montant de 0,69 euro par action sera détaché de l`action le 17 avril 2015 et mis en paiement en numéraire le 21 avril 2015.
60 de 121 - 23/3/2015 09:52
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

KLEPIERRE : Les signaux haussiers sont intacts

SYNTHESE

Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. On constate que le potentiel de hausse du RSI n'est pas épuisé. Les stochastiques, pour leur part, se trouvent dans la zone de surachat, une correction est probable à court terme. Les volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 41.22 EUR, puis à 39.1 EUR et la résistance est à 48.67 EUR, puis à 50.8 EUR.
Dernier cours : 46.57
Support : 41.22 / 39.1
Resistance : 48.67 / 50.8
Opinion court terme : positive
Opinion moyen terme : positive
121 Réponses
  3    
Messages à suivre: (121)
Dernier Message: 10/Déc/2015 18h53

Dernières Valeurs Consultées
EU
LI
Klepierre
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P: V: D:20191014 08:52:55