Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Manitou (MTU)

- 23/10/2015 11:41
maywillow Messages postés: 1196 - Membre depuis: 27/1/2002
Intraday Stock Chart: Manitou BFGraphiques historiques: Manitou BF
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

(CercleFinance.com) - Confronté à un contexte moins porteur que prévu, Manitou, le spécialiste des engins de manutention et principalement des chariots-élévateurs, a divisé par deux la prévision de croissance de ses ventes pour 2015, à 3%. En revanche, la marge opérationnelle courante s'annonce toujours vers 4,5%.

A la Bourse de Paris, l'action Manitou perd 6,8% ce matin à 13,5 euros dans un marché en hausse.

Au 3e trimestre (T3), les ventes du groupe basé à Ancenis ont reculé de 8% à 273 millions d'euros, d'où un CA (NasdaqGS: CA - actualité) sur neuf mois en baisse de 2% à 954 millions

Directeur général du groupe, Michel Denis a expliqué que 'l'activité du troisième trimestre connaît un ralentissement, conséquence d'une pause des investissements loueurs aux Etats-Unis, d'un retrait de la zone Asie-Pacifique-Afrique et des effets de la crise russe. Le manque de visibilité a été accentué par les soubresauts récents des marchés et entraîne les acquéreurs à repousser leurs décisions d'investissement'.

Au T3, la principale division MHA ('Material Handling & Access', soit Manutention et nacelles) a vu la tendance empirer : ses ventes se sont contractées de de 8% à 168 millions d'euros, après - 3% au T2. Sur neuf mois, son CA plie de 2% à 594 millions d'euros.

La division CEP (Compact Equipment Products) a chuté de 19% au T3 à 50 millions, après + 16% au T2 et + 26% sur le premier semestre.

La branche de services S&S, elle, a vu ses ventes augmenter de 5% à 55 millions.

Quid des commandes, qui présagent de l'activité future ? Les prises de commandes ont baissé au T3 de 8,7% sur un an à 189 millions, et le montant du carnet à fin septembre plie de 5,6% à 253 millions.

De ce fait, Manitou a lancé un avertissement sur ses ventes en divisant par deux sa prévision antérieure : le groupe n'attend plus, sur l'ensemble de 2015, qu'une hausse de 3% environ de son CA, contre + 6% environ, chiffre qui avait été confirmé le 29 juillet.

Michel Denis déclaré que 'l'activité du dernier trimestre restera sensible à la saisonnalité agricole en Amérique du Nord et aux achats d'opportunité des loueurs'

En revanche, pas de profit warning : la marge opérationnelle courante s'annonce toujours aux environs de 4,5%. Pour mémoire, elle était déjà de 4,5% au premier semestre 2015 et de 3,9% en 2014.

Pour le bureau d'études Portzamparc, c'est clairement une déception : voilà une semaine environ, les analystes tablaient sur des ventes de 314 millions au T3, en hausse de 6,3%.

Société Générale (SG), en revanche, indiquait voilà trois jours que 'l'atonie du marché en Europe du Sud (27% du CA au premier semestre 2015) (devrait rester) à l'ordre du jour alors que la France ne rebondit pas.' 'MHA est pénalisée par la fin du contrat Toyota (assemblage de mâts, 16 millions d'euros)', ajoutaient-ils.

Les analystes se montraient plus confiants sur la rentabilité, 'les efforts de réorganisation n'ayant produit que partiellement leurs effets'.

Portzamparc visait alors un objectif de cours de 19,7 euros et SG de 21,7 euros



Réponses
4 Réponses
1
1 de 4 - 23/10/2015 11:42
maywillow Messages postés: 1196 - Membre depuis: 27/1/2002

(CercleFinance.com) - Confronté à un contexte moins porteur que prévu,

Manitou, le spécialiste des engins de manutention et principalement des

chariots-élévateurs, a divisé par deux la prévision de croissance de ses

ventes pour 2015, à 3%. En revanche, la marge opérationnelle courante

s'annonce toujours vers 4,5%.



A la Bourse de Paris, l'action Manitou perd 6,8% ce matin à 13,5 euros dans un marché en hausse.



Au 3e trimestre (T3), les ventes du groupe basé à Ancenis ont reculé de 8% à 273 millions d'euros, d'où un CA (NasdaqGS: CA - actualité) sur neuf mois en baisse de 2% à 954 millions



Directeur

général du groupe, Michel Denis a expliqué que 'l'activité du troisième

trimestre connaît un ralentissement, conséquence d'une pause des

investissements loueurs aux Etats-Unis, d'un retrait de la zone

Asie-Pacifique-Afrique et des effets de la crise russe. Le manque de

visibilité a été accentué par les soubresauts récents des marchés et

entraîne les acquéreurs à repousser leurs décisions d'investissement'.



Au

T3, la principale division MHA ('Material Handling & Access', soit

Manutention et nacelles) a vu la tendance empirer : ses ventes se sont

contractées de de 8% à 168 millions d'euros, après - 3% au T2. Sur neuf

mois, son CA plie de 2% à 594 millions d'euros.



La division CEP

(Compact Equipment Products) a chuté de 19% au T3 à 50 millions, après +

16% au T2 et + 26% sur le premier semestre.



La branche de services S&S, elle, a vu ses ventes augmenter de 5% à 55 millions.



Quid

des commandes, qui présagent de l'activité future ? Les prises de

commandes ont baissé au T3 de 8,7% sur un an à 189 millions, et le

montant du carnet à fin septembre plie de 5,6% à 253 millions.



De

ce fait, Manitou a lancé un avertissement sur ses ventes en divisant

par deux sa prévision antérieure : le groupe n'attend plus, sur

l'ensemble de 2015, qu'une hausse de 3% environ de son CA, contre + 6%

environ, chiffre qui avait été confirmé le 29 juillet.



Michel

Denis déclaré que 'l'activité du dernier trimestre restera sensible à la

saisonnalité agricole en Amérique du Nord et aux achats d'opportunité

des loueurs'



En revanche, pas de profit warning : la marge

opérationnelle courante s'annonce toujours aux environs de 4,5%. Pour

mémoire, elle était déjà de 4,5% au premier semestre 2015 et de 3,9% en

2014.



Pour le bureau d'études Portzamparc, c'est clairement une

déception : voilà une semaine environ, les analystes tablaient sur des

ventes de 314 millions au T3, en hausse de 6,3%.



Société

Générale (SG), en revanche, indiquait voilà trois jours que 'l'atonie du

marché en Europe du Sud (27% du CA au premier semestre 2015) (devrait

rester) à l'ordre du jour alors que la France ne rebondit pas.' 'MHA est

pénalisée par la fin du contrat Toyota (assemblage de mâts, 16 millions

d'euros)', ajoutaient-ils.



Les analystes se montraient plus

confiants sur la rentabilité, 'les efforts de réorganisation n'ayant

produit que partiellement leurs effets'.



Portzamparc visait alors un objectif de cours de 19,7 euros et SG de 21,7 euros

2 de 4 - 23/10/2015 11:48
maywillow Messages postés: 1196 - Membre depuis: 27/1/2002


MANITOU BF
:
Manitou trébuche, pénalisé par un avertissement et les Etats-Unis





23/10/15 à 11:10

-

Reuters


0
Commentaire(s)

PARIS, 23 octobre (Reuters) - L'action Manitou
signe dans des volumes nourris l'une des plus fortes baisses de
l'indice CAC Mid & Small vendredi matin à la Bourse de Paris au
lendemain de l'annonce par le spécialiste des engins de manutention d'un
avertissement sur la croissance de son activité sur l'ensemble de
l'année.

A 11h03, le titre recule de 5,17% à 13,75 euros dans des volumes
représentant 1,8 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois
sur Euronext.
Au même instant, le CAC Mid & Small avance de 0,66% dans des
volumes équivalents à 26% de leur moyenne journalière habituelle.

Manitou
a réduit de moitié jeudi sa perspective de croissance du chiffre
d'affaires pour l'année 2015 étant donné un contexte difficile et le
niveau de prise de commandes à fin septembre.

Le groupe vise désormais une croissance de chiffre d'affaires pour
l'exercice 2015 de l'ordre de 3,0%, contre une précédente perspective
confirmée fin juillet de l'ordre de +6%. L'objectif de marge
opérationnelle courante a en revanche était confirmée aux alentours de
4,5%.

"Si le management se montrait, au premier semestre, confiant sur le
marché américain qui restait jusqu'alors le moteur de la croissance, ce
dernier s'est grippé au troisième trimestre (notamment du fait de
l'attitude des loueurs) sans être compensé par l'Europe où la dynamique
commerciale reste difficile", commente dans une note Gilbert Dupont.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de la société a reculé
de 8%, à 273 millions d'euros, avec une baisse de 11% en Europe du Nord,
de 9% en Amériques et une chute de 21% dans la zone
Asie-Pacifique-Afrique et Moyen-Orient (APAM).

"Après le warning de Wacker Neuson, la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre de Manitou
confirme les craintes que nous avions sur le marché américain qui
semble aujourd'hui atteindre ses limites en termes d'investissements
alors que les perspectives de croissances restent fragiles", souligne
Gilbert Dupont.

La société de Bourse a décidé d'abaisser "sensiblement" ses
prévisions 2015 et 2016 et son objectif de cours de 19 à 14,5 euros sur
la valeur. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

3 de 4 - 19/11/2015 20:00
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1538 - Membre depuis: 24/6/2003

Manitou Bf (EU:MTU)
Graphique Historique de l'Action

1 Mois : De Oct 2015 à Nov 2015

Plus de graphiques de la Bourse Manitou Bf

(CercleFinance.com) - Confronté à un contexte moins porteur que prévu,

Manitou, le spécialiste des engins de manutention et principalement des

chariots-élévateurs, a divisé par deux la prévision de croissance de ses

ventes pour 2015, à 3%. En revanche, la marge opérationnelle courante

s'annonce toujours vers 4,5%.



A la Bourse de Paris, l'action Manitou perd 6,8% ce matin à 13,5 euros dans un marché en hausse.



Au

3e trimestre (T3), les ventes du groupe basé à Ancenis ont reculé de 8%

à 273 millions d'euros, d'où un CA sur neuf mois en baisse de 2% à 954

millions



Directeur général du groupe, Michel Denis a expliqué que

'l'activité du troisième trimestre connaît un ralentissement,

conséquence d'une pause des investissements loueurs aux Etats-Unis, d'un

retrait de la zone Asie-Pacifique-Afrique et des effets de la crise

russe. Le manque de visibilité a été accentué par les soubresauts

récents des marchés et entraîne les acquéreurs à repousser leurs

décisions d'investissement'.



Au T3, la principale division MHA

('Material Handling & Access', soit Manutention et nacelles) a vu la

tendance empirer : ses ventes se sont contractées de de 8% à 168

millions d'euros, après - 3% au T2. Sur neuf mois, son CA plie de 2% à

594 millions d'euros.



La division CEP (Compact Equipment

Products) a chuté de 19% au T3 à 50 millions, après + 16% au T2 et + 26%

sur le premier semestre.



La branche de servicesicon1.png S&S, elle, a vu ses ventes augmenter de 5% à 55 millions.



Quid

des commandes, qui présagent de l'activité future ? Les prises de

commandes ont baissé au T3 de 8,7% sur un an à 189 millions, et le

montant du carnet à fin septembre plie de 5,6% à 253 millions.



De

ce fait, Manitou a lancé un avertissement sur ses ventes en divisant

par deux sa prévision antérieure : le groupe n'attend plus, sur

l'ensemble de 2015, qu'une hausse de 3% environ de son CA, contre + 6%

environ, chiffre qui avait été confirmé le 29 juillet.



Michel

Denis déclaré que 'l'activité du dernier trimestre restera sensible à la

saisonnalité agricole en Amérique du Nord et aux achats d'opportunité

des loueurs'



En revanche, pas de profit warning : la marge

opérationnelle courante s'annonce toujours aux environs de 4,5%. Pour

mémoire, elle était déjà de 4,5% au premier semestre 2015 et de 3,9% en

2014.



Pour le bureauicon1.png

d'études Portzamparc, c'est clairement une déception : voilà une

semaine environ, les analystes tablaient sur des ventes de 314 millions

au T3, en hausse de 6,3%.



Sociétéicon1.png

Générale (SG), en revanche, indiquait voilà trois jours que 'l'atonie

du marché en Europe du Sud (27% du CA au premier semestre 2015) (devrait

rester) à l'ordre du jour alors que la France ne rebondit pas.' 'MHA

est pénalisée par la fin du contrat Toyota (assemblage de mâts, 16

millions d'euros)', ajoutaient-ils.



Les analystes se montraient

plus confiants sur la rentabilité, 'les efforts de réorganisation

n'ayant produit que partiellement leurs effets'.



Portzamparc visait alors un objectif de cours de 19,7 euros et SG de 21,7 euros.

4 de 4 - 27/4/2018 12:01
Ariane Messages postés: 1099 - Membre depuis: 29/9/2002


Manitou flambe après un début d'année canon


JB.A.



publié le 27/04/2018 à 11h17








Manitou flambe après un début d'année canon






Crédit photo © Manitou



(Boursier.com) — Dans les premières positions du SRD, Manitou
s'envole de 9,6% à 36,1 euros après un trimestre record. Fort de prises
de commandes également historiques, le leader mondial de la manutention
tout-terrain anticipe désormais une progression de chiffre d'affaires
2018 de plus de 15% (contre plus de 10% auparavant) et une amélioration
du résultat opérationnel courant de l'ordre de 80 points de base par
rapport à 2017.

Suite à cette annonce, la Société Générale a réitère son conseil 'achat' tout en portant son objectif de 40 à 43 euros.

4 Réponses
1
Messages à suivre: (4)
Dernier Message: 27/Avr/2018 10h01

Titres Discutés
EU:MTU 19.10 0.0%
Manitou BF
Manitou BF
Manitou BF
Indices Mondiaux
Australia -0.8%
Brazil 0.3%
Canada 0.0%
France 0.0%
Germany 0.0%
Greece 0.2%
Holland 0.0%
Italy 0.0%
Portugal 0.0%
US (DowJones) 0.1%
US (NASDAQ) 0.4%
United Kingdom 0.0%
Palmarès Hausse (%)
EU:2CRSI 4.99 0.0%
EU:AAA 0.10 0.0%
EU:AALB 39.26 0.0%
EU:AB 5.14 0.0%
EU:ABCA 6.64 0.0%
EU:ABEEI 16.15 0.0%
EU:ABEO 20.00 0.0%
EU:ABFW 94.73 0.0%
EU:ABI 71.01 0.0%
EU:ABIO 25.85 0.0%
Dernières Valeurs Consultées
EU
MTU
Manitou BF
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20191212 08:12:28