PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le géant des cosmétiques L'Oréal a fait état jeudi d'un recul de ses ventes en données comparables de 4,8% au premier trimestre, pénalisées par la crise sanitaire et les mesures de confinement, malgré un rebond de la croissance en Chine en mars.



"Toutes les zones géographiques ont subi progressivement l'impact des fermetures de points de vente et la mise en place des mesures de confinement : d'abord en Chine dès janvier, puis dans le reste du monde, particulièrement en Europe de l'Ouest à partir du début du mois de mars et en Amérique du Nord fin mars", a expliqué Jean-Paul Agon, le PDG du groupe, cité dans un communiqué. "Quant au Travel Retail, il est marqué par la forte restriction mondiale des déplacements", a ajouté le dirigeant.



De janvier à mars, le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 7,22 milliards d'euros, en repli de 4,3% en données publiées et en baisse de 4,8% à périmètre et taux de change constants. Jean-Paul Agon a toutefois affirmé que son groupe avait surperformé le marché des cosmétiques qui a perdu 8% au cours de la même période.



L'Oréal avait indiqué le 30 mars anticiper une baisse de son chiffre d'affaires d'environ 5% au premier trimestre par rapport à la même période de 2019. L'Oréal avait alors suspendu ses perspectives pour 2020 en raison du manque de visibilité causé par la crise sanitaire.



Par géographies, dans la région Asie-Pacifique, premier marché du groupe, les revenus ont reculé de 3,7% en données comparables. La Chine a toutefois enregistré une croissance de 6,4% en données comparables sur le trimestre, grâce notamment à un rebond enregistré en mars. "La Chine montre d'ores et déjà une reprise encourageante de la consommation de produits de beauté", a souligné Jean-Paul Agon .



En Europe de l'Ouest, les ventes ont chuté de 7,7% en données comparables tandis qu'en Amérique du Nord, les revenus se sont repliés de 4,8% hors effets de changes et de devises. Dans ces deux régions, l'activité a été perturbée par les mesures de confinement à partir de mars.



Au niveau de ses divisions, la cosmétique active a enregistré une croissance organique de 13,2%, car près des deux tiers des revenus sont réalisés dans les pharmacies et les drugstore, qui sont restés ouverts malgré la crise. Toutes les autres divisions ont accusé un repli de leurs ventes en données comparables: les produits professionnels ont vu leurs revenus chuter de 10,5%, le Luxe de 9,3% et les produits grand public de 3,6%.



Jean-Paul Agon a par ailleurs souligné que le e-commerce continuait de progresser fortement, avec une croissance de 52,6% sur le trimestre, et représentait désormais 20% des ventes.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: ECH





COMMUNIQUES FINANCIERS DE L'OREAL:





http://www.loreal-finance.com/fr/actualites





Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



April 16, 2020 12:31 ET (16:31 GMT)




Copyright (c) 2020 L'AGEFI SA
LOreal (EU:OR)
Graphique Historique de l'Action
De Oct 2020 à Nov 2020 Plus de graphiques de la Bourse LOreal
LOreal (EU:OR)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2019 à Nov 2020 Plus de graphiques de la Bourse LOreal