Regulatory News:

Groupe Vicat (Paris:VCT):

  • Résultats en forte progression sur l’exercice
  • Marchés dynamiques et prix bien orientés
  • Solide génération de cash-flows et bilan solide
  • Dividende proposé à 1,65 euro par action

Compte de résultats simplifié 2021 approuvé par le Conseil d’Administration du 11 février 2022

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Chiffre d’affaires consolidé

3 123

2 805

+11,3%

+16,2%

EBITDA

619

557

+11,1%

+14,5%

Taux de marge (en %)

19,8

19,9

 

 

EBIT

360

298

+20,8%

+24,1%

Taux de marge (en %)

11,5

10,6

 

 

Résultat net consolidé

222

172

+29,1%

+31,8%

Taux de marge (en %)

7,1

6,1

 

 

Résultat net part du Groupe

204

156

+30,9%

+33,3%

Capacité d’autofinancement

488

460

+5,9%

+8,9%

Dans le cadre de cette publication, Guy Sidos, Président-Directeur Général a déclaré : « L’engagement des équipes Vicat a soutenu la progression des résultats du Groupe au cours d’un exercice contrasté par un effet de miroir inversé de l’année précédente.

Les dynamiques de nos marchés restent inchangées, soutenues par des prix favorablement orientés dans un contexte de demande soutenue. Elles permettent de compenser la forte augmentation des coûts de l’énergie et la progression des salaires.

Par les succès de l’innovation et la pertinence des investissements engagés, concentrés sur la décarbonation de ses procédés de fabrication et celle de ses produits commercialisés, le Groupe Vicat reste focalisé sur l’atteinte de ses objectifs de réduction de son empreinte carbone et la poursuite de sa croissance rentable ».

Avertissements :

  • Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les variations sont exprimées sur une base annuelle (2021/2020), et à périmètre et taux de change constants.
  • Les indicateurs alternatifs de performance (IAP), tels que les notions de « périmètre et change constants », de « chiffre d’affaires opérationnel », « d’EBITDA », « d’EBIT », « d’endettement net », de « gearing » ou encore de « leverage », font l’objet d’une définition accessible dans ce communiqué de presse en page d’annexe.
  • Ce communiqué de presse peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Document de Référence de la Société disponible sur son site Internet (www.vicat.fr). Elles ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations.

Des informations plus complètes sur Vicat sont disponibles sur son site Internet www.vicat.fr.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- L’activité du Groupe en 2021 affiche une forte progression compte tenu du dynamisme de ses marchés et d’un environnement de prix favorable, permettant de presque intégralement compenser la forte hausse des coûts de l’énergie enregistrée sur le second semestre. Avec la poursuite du phénomène épidémique en 2021 certains marchés sont restés perturbés mais les mesures mises en place ont permis au secteur de la construction de poursuivre ses activités.

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe atteint 3 123 millions d’euros, contre 2 805 millions d’euros en 2020, une progression de +11,3% en base publiée et de +16,2% à périmètre et taux de change constants.

L’évolution du chiffre d’affaires consolidé en base publiée résulte :

  • d’une croissance organique de l’activité de +16,2%, soutenue par des marchés dynamiques sur l’ensemble des zones d’activité du Groupe et par des prix favorablement orientés.
  • d’un effet de change défavorable de -3,6%, correspondant à un impact négatif de -102 millions d’euros sur l’année en raison l’appréciation du cours moyen de l’euro et de la dépréciation de la livre turque ;
  • Et d’un effet périmètre de -1,2%, qui se traduit par un impact négatif de -34 millions d’euros, lié pour l’essentiel à la cession de Créabéton Matériaux en Suisse, en partie compensée par de petites acquisitions dans le béton en France.

Le chiffre d’affaires opérationnel du Groupe s’établit à 3 558 millions d’euros, en croissance de +11,5% en base publiée et de +16,3% à périmètre et taux de change constants. Chacune des activités du Groupe a contribué à cette évolution favorable. En effet, l’activité Ciment (1 914 millions d’euros) affiche une hausse de +14,4% en base publiée et de +18,8% à périmètre et taux de change constants. Le chiffre d’affaires opérationnel du Béton & Granulats (1 191 millions d’euros) progresse de +10,0% en base publiée et +13,1% à périmètre et taux de change constants. Enfin, l’activité Autres Produits et Services (453 millions d’euros) est en croissance de +4,3% en base publiée et de +14,8% à périmètre et taux de change constants.

L’EBITDA consolidé du Groupe atteint 619 millions d’euros en 2021, en progression de +11,1% en base publiée et de +14,5% à périmètre et taux de change constants. La marge d’EBITDA s’établit à 19,8%, stable par rapport à 2020. L’évolution de l’EBITDA publié tient compte d’un effet de change défavorable de près de -17 millions d’euros, d’un effet périmètre négatif légèrement supérieur à -2 millions d’euros et enfin d’une croissance organique de près de +81 millions d’euros.

A périmètre et taux de change constants, la progression de l’EBITDA résulte :

  • d’une activité dynamique sur l’ensemble de ses marchés ;
  • d’une tendance générale de prix bien orientés qui compensent en grande partie l’inflation des coûts de l’énergie (+18% sur l’ensemble de l’année);
  • d’une forte réduction de la perte opérationnelle précédemment enregistrée en Égypte.

L’EBIT atteint 360 millions d’euros contre 298 millions en 2020, une progression de +20,8% en base publiée et de +24,1% à périmètre et taux de change constants. La marge d’EBIT sur le chiffre d’affaires consolidé atteint 11,5%, en hausse de +90 points de base (9,7% en 2019).

Le résultat d’exploitation atteint 336 millions d’euros, en hausse de +21,2% en base publiée et de +24,0% à périmètre et taux de change constants. Cette performance résulte pour l’essentiel des améliorations de la rentabilité opérationnelle tant au niveau de l’EBITDA que de l’EBIT, et tient compte d’une dépréciation complémentaire de près de 16 millions d’euros sur des créances liées aux investissements en Égypte.

L’amélioration du résultat financier de -5 millions d’euros (qui s’élève à -30 millions d’euros en 2021, contre -35 millions d’euros en 2020) est principalement liée à la réduction du coût moyen de la dette du Groupe, ainsi qu'à la variation positive des instruments financiers de couverture, compte tenu de l’augmentation des taux d’intérêts enregistrée dans les derniers mois de 2021.

La charge d’impôts augmente de -15 millions d’euros compte tenu de la progression du résultat avant impôt. Le taux apparent diminue par rapport au 31 décembre 2020, de 30,7% à 29,1% en 2021. Cette réduction du taux d’impôt provient essentiellement de la baisse du taux d’impôts en France et d’un mix pays favorable.

Le résultat net consolidé s’établit à 222 millions d’euros en 2021 soit une hausse sensible de +31,8% à périmètre et taux de change constants et de +29,1% en base publiée. La marge sur le chiffre d’affaires s’établit à 7,1% en progression de 100 points de base par rapport à 2020 (5,8% en 2019).

Le résultat net part du Groupe s’élève à 204 millions d’euros, en progression de +33,3% à périmètre et taux de change constants et +30,9% en base publiée.

La capacité d’autofinancement s’établit à 488 millions d’euros, en hausse de +5,9 % en base publiée et de +8,9% à périmètre et taux de change constants, compte tenu de la forte progression de l’EBITDA généré au cours de l’exercice.

Sur la base des résultats annuels 2021, et confiant dans la capacité du Groupe à poursuivre son développement, le Conseil d’Administration, réuni en date du 11 février 2022, a décidé de proposer aux actionnaires de voter, lors de l’Assemblée Générale qui se tiendra le 13 avril 2022, la distribution d’un dividende de 1,65 euro par action.

1. Compte de résultat par zones géographiques

1.1. Compte de résultat France

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Chiffre d’affaires consolidé

1 074

963

+11,5%

+10,7%

EBITDA

201

171

+17,9%

+17,8%

EBIT

118

92

+27,8%

+28,4%

La performance du Groupe en France progresse au cours de l’exercice malgré un contexte sanitaire qui est resté contraignant. L’exercice a été marqué par une forte croissance au premier semestre, et un repli modéré au second semestre du fait d’une base de comparaison défavorable, et de l’impact croissant de la forte hausse des coûts de l’énergie. Dans ce contexte, l’EBITDA est en croissance sur l’ensemble de la période avec une amélioration de la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaire consolidé qui s’établit à 18,7% contre 17,7% en 2020.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel est en hausse de +9,4% à périmètre constant. Cette performance résulte d’une forte progression enregistrée au premier semestre qui a permis de compenser la contraction enregistrée sur les six derniers mois de l’exercice compte tenu d’une base de comparaison défavorable. Dans un contexte sectoriel qui est resté favorable, les prix sont en progression et l’EBITDA généré par cette activité progresse de +12,2% sur l’exercice.
  • Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Béton & Granulats est en hausse de +13,7% à périmètre constant. Cette évolution résulte d’une augmentation des livraisons de béton et de granulats et des prix soutenus. Sur ces bases, l’EBITDA généré par cette activité progresse de +21,8% à périmètre constant en 2021.
  • Dans l’activité Autres Produits & Services, le chiffre d’affaires opérationnel est en progression de +16,0% à périmètre constant sur la période. L’EBITDA de cette activité progresse de +48,5% sur la période.

1.2 Compte de résultat Europe (hors France)

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Chiffre d’affaires consolidé

394

423

-7,1%

+3,8%

EBITDA

89

97

-8,7%

-5,2%

EBIT

55

55

0,0%

+1,4%

Le marché Suisse, peu affecté par la pandémie en 2020, affiche une solide progression en 2021. L’Italie, qui a bénéficié d’une base de comparaison très favorable en début d’année compte tenu de la situation sanitaire et macro-économique particulièrement difficile du premier semestre 2020, enregistre une bonne performance sur l’exercice, soutenu par un marché de la construction favorablement orienté. L’EBITDA sur l’ensemble de la région recule de -5,2% à périmètre et taux de change constants, compte tenu d’un élément non récurrent enregistré en Suisse au cours du premier semestre.

En Suisse, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe est en progression de +3,0% à périmètre et change constants (-8,3% en base publiée compte tenu notamment de la cession de Créabéton Matériaux le 30 juin 2021). Dans ce pays, l’activité s’est poursuivie normalement sans impact significatif de l’épidémie sur l’environnement sectoriel. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 23,2%.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel affiche une hausse de +1,5% à périmètre et taux de change constants soutenu par une bonne tenue des marchés et des activités de valorisation des déchets. Compte tenu d’un élément non récurrent intervenu en début d’année, l’EBITDA généré par cette activité est en retrait de -13,5% à périmètre et taux de change constants.
  • Dans l’activité Béton & Granulats, le chiffre d’affaires opérationnel recule de -5,8% à périmètre et taux de change constants en raison de conditions climatiques moins favorables en début d’exercice, et des prix en baisse, notamment dans les granulats. Dans ce contexte, l’EBITDA généré par cette activité fléchit de -9,9% à périmètre et taux de change constants.
  • L’activité Autres Produits et Services enregistre un chiffre d’affaires opérationnel en hausse de +9,2% à périmètre et taux de change constants (-23,0% en base publiée, compte tenu de la cession de Créabéton Matériaux le 30 juin 2021 et de sa déconsolidation sur le second semestre). L’EBITDA généré par cette activité progresse de +56,3% à périmètre et taux de change constants.

En Italie, le chiffre d’affaires consolidé progresse de +22,3% sur la période, bénéficiant d’une base de comparaison favorable au premier semestre et d’un environnement bien orienté sur l’ensemble de l’exercice. Ainsi, l’activité et les prix sont en nette progression sur l’ensemble de l’année. L’EBITDA s’affiche en hausse de +108,0% par rapport à 2020.

1.3 Compte de résultat Amériques

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Chiffre d’affaires consolidé

672

636

+5,7%

+11,0%

EBITDA

140

141

-1,3%

+3,8%

EBIT

84

86

-3,3%

+2,0%

Aux États-Unis comme au Brésil, en dépit d’un environnement sanitaire difficile, l’activité est restée bien orientée. Après une forte accélération de l’activité au Brésil entamée dès le troisième trimestre 2020, le second semestre 2021 a été marqué par une base de comparaison nettement moins favorable, dans un environnement sectoriel qui reste néanmoins soutenu. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires et l’EBITDA de la zone Amériques sont tous deux en progression.

Aux Etats-Unis, l’environnement macro-économique et sectoriel est resté favorablement orienté sur l’exercice. Il est à noter que le premier semestre 2021 a été impacté en Californie par une base de comparaison défavorable compte tenu des volumes records livrés au cours de cette période en 2020. Ainsi, le chiffre d’affaires consolidé affiche une progression de +4,9% à périmètre et change constants sur l’ensemble de l’exercice, à 485 millions d’euros. L’EBITDA atteint 96 millions d’euros sur la période, en progression de +1,4% à périmètre et taux de change constants.

La construction d’une nouvelle ligne de cuisson de 5 000 tonnes jour dans l’usine de Ragland en Alabama, s’est poursuivie en 2021. Ce nouvel outil sera mis en service au cours du premier semestre 2022, permettra à la fois d’accroître la capacité de l’usine pour répondre à la forte demande du marché, de réduire sensiblement les coûts de production et de participer activement aux objectifs de réduction des émissions de CO2 du Groupe.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel progresse de +1,8% à périmètre et taux de change constants en 2021 grâce à une bonne tenue des marchés sur lesquels le Groupe opère, notamment dans le Sud-Est, ainsi qu’à des prix en nette progression sur la période. Dans ce contexte, l’EBITDA généré par cette activité affiche une croissance de +2,3% à périmètre et taux de change constants.
  • Dans l’activité Béton, le chiffre d’affaires opérationnel affiche une croissance de +8,6% à périmètre et taux de change constants, soutenu par un environnement sectoriel favorable, notamment dans la région du Sud-Est, et par des prix moyens de vente en hausse. L’EBITDA généré par cette activité est en léger recul de -1,4% à périmètre et taux de change constants sur la période compte tenu notamment de l’inflation des coûts, notamment ceux liés au transport en raison de la forte augmentation du prix des carburants.

Au Brésil, le chiffre d’affaires consolidé atteint 187 millions d’euros en progression de +29,7% à périmètre et taux de change constants. L’activité est restée dynamique en dépit d’une situation sanitaire dégradée, et d’une base de comparaison défavorable sur le second semestre. Ainsi, l’EBITDA affiche une solide croissance sur l’ensemble de l’année, s’établissant à 43 millions d’euros, en hausse de +9,1% à périmètre et taux de change constants.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à 151 millions d’euros, contre 128 millions d’euros en 2020, une hausse de +27,6% à périmètre et taux de change constants. Cette performance résulte du dynamisme des marchés sur lesquels le Groupe opère et d’évolutions favorables des prix. Sur ces bases, et compte tenu de la forte hausse des coûts de l’énergie enregistrée au second semestre, l’EBITDA atteint 37 millions d’euros sur la période, contre 38 millions d’euros en 2020, une évolution qui marque une progression de +5,5% à périmètre et taux de change constants.
  • Dans l’activité Béton et Granulats, le chiffre d’affaires opérationnel atteint 55 millions d’euros, en progression de +42,6% à périmètre et taux de change constants. L’amélioration des conditions de marché s’est accompagnée d’une progression des prix, tant dans le béton que dans les granulats. Ainsi, l’EBITDA généré sur la période progresse de +36,3% à périmètre et taux de change constants.

1.4 Asie (Inde et Kazakhstan)

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Chiffre d’affaires consolidé

428

348

+23,0%

+27,9%

EBITDA

122

103

+18,4%

+23,2%

EBIT

88

68

+28,7%

+34,0%

La zone Asie, et plus particulièrement l’Inde, reste affectée par la crise sanitaire impactant l’environnement macro-économique et sectoriel.

En Inde, après un premier semestre qui a bénéficié d’une base de comparaison particulièrement favorable, le second semestre a été marqué par un environnement macro-économique toujours favorable mais impacté par une très forte inflation des coûts, notamment énergétiques, et des prix plus volatils en fin d’année. Ainsi, le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 363 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice 2021, en hausse de +31,0% à périmètre et taux de change constants.

Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA s’établit à 100 millions d’euros, en progression de +25,3% à périmètre et taux de change constants. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires consolidé atteint à 27,5%.

Au Kazakhstan, le Groupe enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 65 millions d’euros, en hausse de +13,6% à périmètre et taux de change constants. Cette performance résulte d’une nouvelle progression de l’activité du Groupe sur le marché domestique qui a compensé la baisse des exportations. Compte tenu de ce mix géographique favorable et du dynamisme du marché kazakh, les prix sont en nette progression.

L’EBITDA progresse de +15,1% à périmètre et taux de change constants et s’élève à 22 millions d’euros sur la période.

1.5 Compte de résultat Méditerranée (Égypte et Turquie)

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Chiffre d’affaires consolidé

228

173

+31,8%

+59,2%

EBITDA

3

-11

n.s

n.s

EBIT

-15

-29

+49,8%

+51,2%

La zone Méditerranée, impactée par une situation macro-économique et sectorielle dégradée, a progressé, tant en Turquie qu’en Égypte. Compte tenu de ces éléments, le Groupe enregistre une progression de son EBITDA en 2021.

En Turquie, l’environnement macro-économique et sectoriel est resté affecté par les conséquences de la dépréciation continue et de la très forte volatilité de la devise depuis août 2018. Le marché de la construction poursuit cependant son redressement. Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 150 millions d’euros, en progression de +58,0% à périmètre et taux de change constants. L’EBITDA est en nette progression sur l’ensemble de l’exercice, et atteint 13 millions d’euros, contre 8 millions d’euros en 2020.

  • Dans l’activité Ciment, l’amélioration de l’environnement sectoriel observée depuis fin 2020 s’est poursuivie en 2021. L’activité et les prix enregistrant une nette progression. Le chiffre d’affaires opérationnel de cette activité atteint à 109 millions d’euros, en hausse de +58,5% à périmètre et taux de change constants. Compte tenu de ces éléments l’EBITDA généré par cette activité s’établit à 10 millions d’euros, en progression de +63,1% à périmètre et taux de change constants. La hausse des prix a permis de compenser la forte inflation des coûts liée à la dépréciation de la devise et à la forte hausse des coûts de l’énergie.
  • Le chiffre d’affaires opérationnel de l’activité Béton & Granulats s’établit à 70 millions d’euros, une hausse de +62,7% à périmètre et taux de change constants. L’activité a bénéficié au cours de l’exercice de la poursuite de l’amélioration des conditions de marché et d’une hausse régulière et sensible des prix. L’EBITDA, à l’équilibre en 2020, atteint 2 millions d’euros en 2021.

En Égypte, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 78 millions d’euros, en hausse de +62,3% à périmètre et taux de change constants. Suite à la conclusion d’un accord de régulation du marché entre le gouvernement égyptien et l’ensemble des producteurs entré en vigueur en juillet 2021, l’environnement sectoriel a retrouvé plus de rationalité au cours du second semestre, permettant une augmentation régulière des prix, sur un marché favorablement orienté. Si ces éléments semblent constituer les premiers signes d’un changement de tendance longtemps attendu, l’EBITDA généré en Égypte reste néanmoins négatif de -10 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice (contre -19 millions d’euros en 2020), marqué par une nette amélioration au cours du second semestre.

1.6 Compte de résultat Afrique (Sénégal, Mali, Mauritanie)

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Chiffre d’affaires consolidé

327

262

+25,1%

+24,9%

EBITDA

65

56

+15,2%

+15,0%

EBIT

30

25

+20,0%

+19,8%

En zone Afrique, le Groupe bénéficie toujours d’un environnement sectoriel favorable, insensible aux crises géopolitiques régionales, soutenu par l’amélioration des performances de l’usine de Rufisque et la montée en puissance commerciale au Mali.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires opérationnel de la zone progresse de +25,1% à périmètre et taux de change constants s’appuyant sur le dynamisme du marché ouest-africain. Les prix au Sénégal sont stables sur l’ensemble de l’exercice. Ils augmentent au Mali et en Mauritanie. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA généré par cette activité s’améliore de +14,3% à périmètre et taux de change constants en 2021.
  • Au Sénégal, l’activité Granulats affiche un chiffre d’affaires consolidé de 30 millions d’euros, en hausse de +23,6% sur la période, porté par la reprise progressive des grands chantiers d’État dans un contexte de prix biens orientés. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA progresse de +19,9%.

2. Évolution de la situation financière au 31 décembre 2021

Au 31 décembre 2021, le Groupe maintient une structure financière solide avec des capitaux propres importants et un endettement net maîtrisé. Ainsi, à cette date, les capitaux propres s’élèvent à 2 606 millions d’euros contre 2 420 millions au 31 décembre 2020 en base pro forma (les données 2020 ont été retraitées suite à la décision de l’IFRS IC relative à la période de service à laquelle une société attribue un avantage pour certains régimes à prestations définies).

La dette financière nette s’élève à 1 318 millions d’euros au 31 décembre 2021 contre 1 202 au 31 décembre 2020.

Sur ces bases, les ratios financiers du Groupe au 31 décembre 2021 s’établissent à 2,13x pour le « leverage » (contre 2,16x au 31 décembre 2020) et à 50,6% pour le « gearing » (contre 49,7% au 31 décembre 2020 en base pro forma).

Le taux d’intérêt moyen de l’endettement brut au 31 décembre 2021 est stable à 3,1%, tout comme la maturité moyenne qui s’établit à 5,0 années.

Compte tenu du niveau de l’endettement net et de la liquidité du bilan du Groupe, l’existence des « covenants » contenus dans les contrats de financement à moyen ou long terme ne constitue pas un risque sur la situation financière du Groupe. Au 31 décembre 2021, le Groupe respecte l’ensemble des ratios visés par les « covenants » contenus dans les contrats de financement.

3. Investissements industriels et cash flows libres

Afin d’en faciliter la lisibilité, les investissements industriels et les cash flows libres seront désormais présentés en distinguant les investissements industriels de « maintenance » et les investissements « stratégiques », liés à des décisions opérationnelles de développement et donc ajustables en fonction de la conjoncture.

Les investissements de « maintenance » correspondent aux investissements effectués chaque année dans le cadre du maintien des performances techniques de l’outil industriel existant du Groupe.

Les investissements industriels « stratégiques » se décomposent en deux catégories :

  • Les investissements liés à la réduction de l’empreinte CO2 du Groupe, et mis en place dans le cadre de la stratégie Climat présentée lors du Capital Markets Day du 16 novembre 2021. Il s’agit d’investissements participant aux objectifs de réduction des émissions des gaz à effet de serre ;
  • Les investissements de croissance, liés à des projets globaux, notamment d’expansion de capacités, tel que le nouveau four de Ragland. Néanmoins, il est important de noter que la part de ces projets directement imputables à la réduction de l’empreinte CO2 sont pris en compte dans la première catégorie « investissements liés à la réduction de l’empreinte CO2 ».

(En millions d’euros)

2021

2020

2019

Investissements industriels de « maintenance »

155

129

162

Investissements industriels « stratégiques »

232

190

76

dont « réduction empreinte CO2 »

75

51

23

dont « croissance »

156

139

52

Total investissements industriels décaissés

387

319

238

 

 

 

 

Cash-flows libres (avant investissements « stratégiques »)

295

418

234

Cash-flows libres (calculés sur la base de l’ensemble des investissements industriels)

63

228

159

En 2021, les investissements industriels de maintenance se sont élevés à 155 millions d’euros, contre 129 millions d’euros en 2020.

Sur cette base, les cash-flows libres (avant investissements industriels « stratégiques ») s’élèvent à 295 millions d’euros, contre 418 millions d’euros en 2020 et 234 millions d’euros en 2019.

Les investissements de « croissance » de 156 millions d’euros en 2021 correspondent en grande partie à la poursuite de la construction du nouveau four de Ragland, aux États-Unis.

Enfin, les investissements liés à la « réduction de l’empreinte CO2 » du Groupe s’élèvent à 75 millions d’euros en 2021, en progression constante depuis 2019, traduisant une accélération des projets initiés dans le cadre de la stratégie Climat. A ce titre, le Groupe rappelle que le montant des investissements participant à la réalisation de ses objectifs de réduction de son empreinte CO2 sont estimés à 800 millions d’euros d’ici 2030, soit une moyenne de 80 millions d’euros par an.

4. Investissements financiers

4.1 Renforcement au capital de Ciplan

Le Groupe Vicat s’est renforcé au capital de CIPLAN (Brésil), à hauteur de 8% supplémentaires, portant sa participation à 74,13%. Ce complément correspond à la réalisation de la garantie de passif du précédent actionnaire majoritaire.

4.2 Renforcement de l’intégration verticale en France et en Suisse

Au cours de l’exercice 2021, le Groupe a poursuivi sa stratégie d’intégration verticale dans l’activité Béton et Granulats, en procédant à de petites acquisitions ciblées en France et en Suisse destinés à renforcer son maillage local.

4.3 Acquisition de Béton Direct en France

Le 22 décembre 2021, Vicat est devenu actionnaire majoritaire de Béton Direct, un acteur spécialisé dans la vente de béton prêt à l’emploi sur internet, ciblant exclusivement les particuliers et les petits artisans. Cette acquisition soutient la stratégie de Vicat en France sur 2 axes : la neutralité carbone et la transformation numérique. Le rachat de cette technologie avancée en e-commerce constitue une opportunité pour le groupe Vicat et Béton Direct d’asseoir leur position sur le marché des ventes directes aux particuliers, dont la demande progresse. Le montant de cette transaction n’a pas été rendu public, mais ne peut être considéré comme significatif compte tenu de la taille et de la capacité financière du Groupe Vicat.

5. Evènements récents

5.1 Poursuite de la construction du four de Ragland aux Etats-Unis

L’investissement d’une nouvelle ligne de cuisson de 5 000 tonnes par jour dans l’usine de Ragland en Alabama, démarré en 2019, s’est poursuivi en 2021. Conformément au plan initial, la mise en service de ce nouvel outil industriel utilisant les dernières technologies de production cimentière doit intervenir au cours du premier semestre 2022. Il s’agit d’un projet dit « global », à dimensions multiples :

  • ce nouveau four apportera les capacités additionnelles nécessaires pour répondre aux besoins des marchés du Groupe dans la région du Sud Est des Etats-Unis, en portant la capacité de cette usine à 1,8 million de tonnes par an, contre 1,2 million précédemment ;
  • la technologie utilisée, particulièrement efficace d’un point de vue énergétique, permettra de réduire les coûts de production de 30% par tonne produite ;
  • enfin, ce nouveau four, qui fonctionne sans charbon, participera activement aux objectifs du Groupe en terme de réduction de ses émissions de CO2.

5.2 Lancement de la construction d’un nouveau four au Sénégal

Le groupe, via sa filiale SOCOCIM Industries, a décidé de lancer un plan d’investissement de 240 millions d’euros en vue de la construction d’une nouvelle ligne de cuisson pour atteindre les objectifs suivants :

  • un doublement des capacités du Groupe sur la sous-région qui atteindra 7 millions de tonnes par an. Cette augmentation permettra de répondre aux besoins du marché sénégalais attendu en forte croissance sur les prochaines années, mais aussi d’approvisionner en clinker les broyeurs ciment de ses filiales ;
  • une très nette amélioration de la performance industrielle de l’ensemble de son dispositif au Sénégal en s’appuyant sur les dernières technologies cimentières. Cette efficacité accrue, notamment énergétique, permettra de réduire sensiblement les coûts de productions ;
  • enfin, ce nouveau four participera activement aux objectifs du Groupe en terme de réduction de ses émissions de CO2, avec notamment la capacité d’utiliser massivement des combustibles alternatifs.

La mise en service de ce nouveau dispositif industriel est prévue en 2024.

5.3 Partenariat industriel et investissement dans la société Haffner Energy

Le Groupe Vicat et le groupe Haffner Energy ont signé un accord industriel qui s’est traduit par une prise de participation dans le capital d’Haffner Energy dans le cadre de son introduction en Bourse réalisée le 15 février 2022. Sur la base de cet accord, Vicat et Haffner Energy allient leurs savoir-faire pour développer des solutions de décarbonation qui s’inscrivent dans la stratégie globale du Groupe Vicat de réduction de son empreinte carbone. Haffner Energy conçoit et fournit des technologies et services permettant de produire de l’hydrogène décarboné à partir de thermolyse et vaporeformage de la biomasse grâce à son procédé HYdrogen NO Carbon (« Hynoca® »). Ce procédé permet la production d’un hydrogène à un coût hautement compétitif, et de séquestrer 16 kg de CO2 par kg d’hydrogène produit.

5.4 Développement du premier liant zéro carbone

Le groupe Vicat a annoncé le 12 janvier dernier avoir développé un liant permettant de conserver l’ensemble des propriétés et des usages d’un ciment traditionnel tout en bénéficiant d’un bilan carbone correspondant à un niveau d’émissions nettes inférieur à 0 kg de CO2 équivalent par tonne.

Disposant de Modules d’Informations Environnementales vérifiés, ce nouveau liant atteint les niveaux d’émissions nettes de CO2 suivants :

  • Le liant 0133H, dont les performances techniques se rapprochent d’un ciment dit « 42,5 R » a une valeur de -15 kg de CO2 par tonne ;
  • Le liant 2402H, dont les performances techniques se rapprochent d’un ciment dit « 32,5 R » a une valeur de -310 kg de CO2 par tonne.

Ce nouveau liant innovant est destiné dans un premier temps au marché français afin de répondre aux exigences actuelles et attendues de la nouvelle règlementation RE2020.

Dans le cadre de son déploiement, plusieurs points d’étapes préalables à sa commercialisation en France sont prévus :

  • Réalisation de démonstrateurs au cours du printemps 2022 ;
  • Premiers chantiers dès 2022, après l’obtention de l’Appréciation Technique d’Expérimentation (ATEX) ;
  • Instruction et obtention d’un Avis Technique (ATEC) à partir de 2024 ;
  • Et enfin, sur la base des ATEC obtenus, distribution à l’échelle industrielle sur le marché français courant 2024.

Il est à noter que ce liant bas carbone fera l’objet d’une procédure de normalisation qui peut durer plusieurs années en France (environ 5 ans) ainsi qu’en Europe (autour de 10 ans), mais que cette étape n’est pas un prérequis à sa commercialisation une fois les ATEX et ATEC obtenus.

6. Perspectives 2022

En 2022, le Groupe s’attend à une nouvelle progression de son activité et à une amélioration de ses performances financières. Ainsi, l’EBITDA généré par le Groupe en 2022 devrait croître mais de façon moins sensible qu’en 2021.

Le Groupe pourra s’appuyer sur un environnement macro-économique et sectoriel qui devrait rester globalement favorable avec une hausse attendue des prix qui devrait permettre de compenser la forte progression des coûts de l’énergie, estimée à ce jour à environ 30%.

Néanmoins, l’exercice devrait être caractérisé par une forte saisonnalité, avec :

  • une base de comparaison défavorable sur le premier semestre, essentiellement en raison de la hausse sensible des coûts de l’énergie attendue sur cette période ;
  • une nette amélioration au second semestre qui bénéficiera d’une stabilisation progressive des coûts de l’énergie et du plein effet de la hausse attendue de ses prix de vente.

En 2022, le Groupe poursuivra ses efforts d’investissements, qui concerneront pour l’essentiel :

  • la finalisation des travaux de construction du nouveau four de Ragland aux États-Unis, dont le démarrage est attendu au cours du premier semestre de cette année ;
  • le début des travaux de construction du nouveau four (Four 6) au Sénégal ;
  • la montée en puissance de projets liés aux objectifs de réduction de son empreinte carbone ;
  • des efforts sur ses outils de production en Inde afin d’augmenter marginalement leurs capacités, et des investissements dans de nouveaux terminaux afin d’élargir son marché et de réduire ses coûts logistiques.

Sur ces bases, les investissements industriels sont attendus en hausse par rapport à 2021 et devraient s’établir autour de 400 millions d’euros, dont environ 130 millions d’euros d’investissements de « maintenance » et 270 millions d’investissements « stratégiques ». Le Groupe se gardera la possibilité d’adapter ces projets d’investissements, en réduisant si nécessaire la part de ses investissements dits de « croissance », en fonction de l’évolution de ses marchés et de sa génération de cash-flows.

Concernant les évolutions attendues par pays, le Groupe souhaite apporter les éléments d’appréciations suivants, qui resteront néanmoins très dépendants de l’évolution de la crise sanitaire et de son impact sur chacun d’entre eux :

  • En France, l’activité devrait rester bien orientée sur l’ensemble de l’exercice, soutenue par un environnement macro-économique qui devrait être favorable au secteur de la construction. Dans ce contexte, le Groupe s’attend à une légère progression de ses volumes et une hausse de prix marquée afin de compenser la hausse des coûts de l’énergie, et notamment de l’électricité ;
  • En Suisse, les activités Ciment et Béton & Granulats devraient bénéficier d’un secteur de la construction porteur ;
  • Aux États-Unis, l’activité devrait poursuivre sa croissance tant en termes de volumes que de prix. La mise en place du plan de relance de l’économie tel que présenté par le gouvernement américain devrait se faire progressivement ressentir à partir du second semestre de cette année. Sur ce marché, le Groupe devrait bénéficier dès la fin du premier semestre du démarrage du nouveau four de Ragland ;
  • Au Brésil, le niveau d’activité et de profitabilité enregistré en 2021 constitue une base de comparaison élevée, sur un marché qui devrait néanmoins rester favorablement orienté. Dans ce contexte, le Groupe s’attend à une activité stable sur l’ensemble de l’exercice soutenue par la poursuite de la hausse des prix ;
  • En Inde, l’environnement macro-économique et sectoriel devrait rester favorable. La hausse des coûts de l’énergie devrait progressivement se stabiliser dans un contexte de prix qui resteront très volatils ;
  • Au Kazakhstan, les performances atteintes au cours de l’exercice 2021 constituent une base de comparaison élevée. Si le contexte de marché devrait rester favorable, il restera néanmoins conditionné à l’évolution de la situation politique et sociale ;
  • En Turquie, la situation devrait poursuivre son amélioration progressive en 2022 mais restera soumise à l’évolution de la devise et des taux d’intérêts. La hausse des prix devrait permettre de compenser l’augmentation des coûts de l’énergie ;
  • En Égypte, dans un contexte sectoriel qui s’améliore progressivement, et sous réserve du maintien des mesures mises en place par le Gouvernement afin de rétablir un environnement de marché rationnel, les performances du Groupe sont attendues en nette progression sur l’ensemble de l’exercice ;
  • En Afrique de l’Ouest, l’activité devrait rester dynamique dans le Ciment soutenu par un environnement sectoriel favorablement orienté, tant en termes de volumes que de prix. L’activité Granulats au Sénégal devrait poursuivre son redressement.

Réunion de présentation et conférence téléphonique

Dans le cadre de cette publication, le groupe Vicat organise le 16 février 2022 une réunion d’information en français qui se tiendra au Pavillon Ledoyen, 8 avenue Dutuit, 75008 Paris, à 10h00.

Par ailleurs, une conférence téléphonique se tiendra en anglais le 16 février 2022 à 15h00, heure de Paris (14h00 heure de Londres et 09h00 heure de New York).

Pour participer en direct, composez l’un des numéros suivants :

France : +33 (0) 1 70 37 71 66 UK : +44 (0) 33 0551 0200 US : +1 212 999 6659

Cette conférence téléphonique sera également retransmise via webcast à partir du site www.vicat.fr. Un enregistrement de la conférence téléphonique sera immédiatement disponible pour retransmission à partir du site internet de Vicat ou en cliquant ici.

La présentation qui servira de support à cet évènement sera accessible à partir du site internet de Vicat ou en cliquant ici dès 10h00.

Prochain évènement :

Assemblée Générale Annuelle, le 13 avril 2022.

À propos du groupe Vicat

Le groupe Vicat emploie près de 9 500 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 3,123 milliards d'euros en 2021, provenant de ses activités de production de Ciment, de Béton & Granulats et Autres Produits & Services. Le Groupe est présent dans 12 pays : France, Suisse, Italie, États-Unis, Turquie, Égypte, Sénégal, Mali, Mauritanie, Kazakhstan, Inde et Brésil. Le groupe Vicat, groupe familial, est l'héritier d'une tradition industrielle débutée en 1817 avec l'invention du ciment artificiel par Louis Vicat. Créé en 1853, le groupe Vicat exerce aujourd’hui 3 métiers principaux que sont le Ciment, le Béton Prêt à l'Emploi (BPE) et les Granulats, ainsi que des activités complémentaires à ces métiers de base.

Groupe Vicat – Information financière– Annexes

Définition des indicateurs alternatifs de performance "IAP" :

  • Les données à périmètre et change constants permettent de déterminer l’évolution organique d’agrégats chiffrés entre deux périodes et de les comparer en neutralisant les impacts liés aux variations de taux de change et du périmètre de consolidation. Elles sont déterminées en appliquant aux chiffres de la période en cours, les taux de change et le périmètre de consolidation de la période antérieure.
  • Le chiffre d’affaires opérationnel d’un secteur géographique (ou d’une activité) correspond au chiffre d’affaires réalisé par le secteur géographique en question (ou l’activité) sous déduction du chiffre d’affaires intra-secteur (ou intra-activité).
  • Valeur Ajoutée : elle est égale à la valeur de la production diminuée des consommations intermédiaires.
  • Excédent Brut d’Exploitation : il est égal à la valeur ajoutée, diminuée des charges de personnel, des impôts et taxes (hors impôts sur les résultats et impôts différés) et augmentée des subventions d’exploitation.
  • EBITDA (Earning Before Interest, Tax, Depreciation and Amortization) : il se calcule en sommant l’Excédent Brut d’Exploitation et les autres produits et charges ordinaires
  • EBIT : (Earning Before Interest and Tax) : il se calcule en sommant l’EBITDA et les dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations ordinaires.
  • Capacité d’autofinancement : elle est égale au résultat net avant prise en compte des charges nettes calculées sans impact sur la trésorerie (soit principalement les dotations nettes aux amortissements et provisions, les impôts différés, les résultats de cession et les variations de juste valeur).
  • Cash-flow libre : il est égal aux flux nets opérationnels après déduction des investissements industriels nets de cessions.
  • L’endettement financier netreprésente la dette financière brute (composée du solde des emprunts auprès d’investisseurs et des établissements de crédit, de la dette résiduelle sur contrats de location financement, du solde des autres emprunts et dettes financières hors options de vente et de la trésorerie passive), nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie, y inclus la réévaluation des dérivés de couverture et de la dette.
  • Le Gearing est un ratio relatif à la structure financière correspondant à l’endettement net / capitaux propres consolidés.
  • Le Leverage est un ratio relatif à la rentabilité correspondant à l’endettement net / EBITDA consolidé.

Compte de résultats par activités

L’ensemble des états financiers 2021 sont disponibles, ainsi que les annexes, sur le site internet de la société : www.vicat.fr

Activité Ciment

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Volumes (milliers de tonnes)

28 141

25 043

+12,4%

 

CA Opérationnel

1 914

1 673

+14,4%

+18,8%

CA Consolidé

1 633

1 421

+14,9%

+19,4%

EBITDA

456

415

+9,9%

+13,2%

EBIT

300

264

+13,5%

+16,9%

Activité Béton & Granulats

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

Volumes Béton (milliers de m3)

10 472

9 309

+12,5%

 

Volume Granulats (milliers de tonnes)

23 998

22 713

+5,7%

 

CA Opérationnel

1 191

1 083

+10,0%

+13,1%

CA Consolidé

1 158

1 050

+10,3%

+13,2%

EBITDA

133

121

+10,4%

+12,3%

EBIT

49

34

+45,8%

+47,2%

Activité Autres Produits & Services

(En millions d’euros)

2021

2020

Variation

(publiée)

Variation (à périmètre et taux de change constants)

CA Opérationnel

453

434

+4,3%

+14,8%

CA Consolidé

332

334

-0,6%

+11,9%

EBITDA

30

21

+39,0%

+51,9%

EBIT

11

0

n.s

n.s

Principaux états financiers de l’exercice 2021

Compte de résultats

(en milliers d'euros)

Notes

2021

2020

 

 

Chiffre d'affaires

4

3 122 940

2 805 162

Achats consommés

 

(2 002 119)

(1 720 244)

Valeur ajoutée

 

1 120 821

1 084 918

Charges de personnel

5

(483 699)

(489 921)

Impôts, taxes et versements assimilés

 

(56 968)

(62 078)

Excédent brut d'exploitation

 

580 154

532 919

Autres produits et charges ordinaires

7

38 964

24 396

EBITDA

 

619 118

557 315

Dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations ordinaires

6

(259 196)

(259 467)

EBIT

 

359 922

297 848

Autres produits et charges non ordinaires

7

(28 291)

(6 080)

Dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations non ordinaires

6

4 793

(14 207)

Résultat d’exploitation

 

336 424

277 561

Coût de l’endettement financier net

 

(28 442)

(36 870)

Autres produits financiers

 

19 363

20 671

Autres charges financières

 

(20 919)

(18 630)

Résultat financier

8

(29 998)

(34 829)

Quote-part dans les résultats des sociétés associées

11.1

5 156

4 021

Résultat avant impôt

 

311 582

246 753

Impôts sur les résultats

9

(89 398)

(74 609)

Résultat net consolidé

 

 

 

222 184

 

172 144

Part attribuable aux intérêts minoritaires

 

18 005

16 149

Part attribuable au Groupe

 

204 179

155 995

 

 

 

Résultat par action (en euros)

 

 

 

Résultat net part du groupe de base et dilué par action

15

4,55

3,47

Bilan

Actif

 

 

 

(en milliers d'euros)

Notes

31 décembre 2021

31 décembre 2020 (1)

 

 

Goodwill

10.1

1 157 232

1 118 874

Autres immobilisations incorporelles

10.2

173 653

170 812

Immobilisations corporelles

10.3

2 169 041

1 987 852

Droits d'utilisation relatifs aux contrats de location

10.4

195 112

186 829

Immeubles de placement

10.5

32 218

14 831

Participations dans des entreprises associées

11.1

92 774

77 873

Actifs d'impôts différés

9

68 012

68 965

Créances et autres actifs financiers non courants

11.2

219 241

239 176

Total des actifs non courants

 

4 107 283

3 865 212

Stocks et en-cours

12.1

429 243

354 937

Clients et autres débiteurs

12.2

436 219

440 874

Actifs d'impôts exigibles

9

6 947

3 328

Autres créances

12.3

206 475

152 496

Trésorerie et équivalents de trésorerie

13

527 393

422 843

Total des actifs courants

 

1 606 277

1 374 478

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL DE L'ACTIF

 

5 713 560

5 239 690

 

 

Passif

 

 

 

(en milliers d'euros)

Notes

31 décembre 2021

31 décembre 2020 (1)

 

 

Capital

 

179 600

179 600

Primes

 

11 207

11 207

Auto-contrôle

 

(52 194)

(53 587)

Réserves consolidées

 

2 800 755

2 689 713

Réserves de conversion

 

(579 950)

(640 805)

Capitaux propres part du Groupe

 

2 359 418

2 186 128

Intérêts minoritaires

 

246 681

234 310

Total capitaux propres

15

2 606 099

2 420 438

Provisions retraite et autres avantages postérieurs à l’emploi

16.1

108 529

125 860

Autres provisions

16.2

104 974

116 764

Dettes financières et options de vente

14.2

1 291 434

1 270 162

Obligations locatives

14.2

159 883

157 563

Impôts différés passifs

9

219 800

214 196

Autres passifs non courants

 

23 927

37 999

Total des passifs non courants

 

1 908 547

1 922 544

Provisions

16

10 381

13 522

Dettes financières et options de vente à moins d'un an

14.2

371 119

165 375

Obligations locatives à moins d'un an

14.2

55 502

47 382

Fournisseurs et autres créditeurs

17.1

459 647

375 329

Passifs d'impôts exigibles

 

27 558

24 557

Autres dettes

17.2

274 707

270 543

Total des passifs courants

 

1 198 914

896 708

Total des passifs

 

3 107 461

2 819 252

 

 

TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS

 

5 713 560

5 239 690

(1) Les données 2020 ont été retraitées de la décision de l’IFRS IC relative à la période de service à laquelle une société attribue un avantage pour certains régimes à prestations définies (voir note 16.1.1).

Tableau des flux de trésorerie

(en milliers d'euros)

Notes

2021

2020

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles

 

 

 

 

Résultat net consolidé

 

222 184

172 144

 

 

 

 

Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence

 

(5 156)

(4 021)

Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence

 

1 208

4 860

Charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité :

 

 

- amortissements et provisions

 

255 811

276 796

- impôts différés

 

5 717

5 086

- plus ou moins values de cession

 

(7 622)

(5 114)

- gains et pertes latents liés aux variations de juste valeur

 

(3 625)

128

- autres

 

19 070

10 693

 

 

Capacité d'autofinancement

 

487 587

460 572

 

 

 

Variation du besoin en fonds de roulement

 

(48 674)

67 647

 

 

Flux nets de trésorerie générés par les activités opérationnelles (1)

18.1

438 913

528 219

 

 

 

Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement

 

 

 

 

Décaissements liés à des acquisitions d'immobilisations :

 

 

- immobilisations corporelles et incorporelles

 

(386 570)

(319 370)

- immobilisations financières

 

(40 157)

(23 613)

 

 

Encaissements liés à des cessions d'immobilisations :

 

 

- immobilisations corporelles et incorporelles

 

10 759

18 946

- immobilisations financières

 

4 105

4 912

 

 

Incidence des variations de périmètre

 

(31 005)

(2 992)

 

 

Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissement

18.2

(442 868)

(322 117)

 

 

 

 

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement

 

 

 

 

Dividendes versés

 

(74 116)

(74 282)

Augmentations / Réductions de capital

 

0

250

Emissions d’emprunts

14

331 443

210 729

Remboursements d’emprunts

14

(140 122)

(209 432)

Remboursements des dettes locatives

14

(52 963)

(62 198)

Acquisitions d'actions propres

 

(22 887)

(7 555)

Cessions – attributions d'actions propres

 

24 701

4 423

 

 

Flux nets de trésorerie liés aux opérations de financement

 

66 056

(138 065)

Incidence des variations de cours des devises

 

9 182

(37 552)

Variation de la trésorerie

 

71 283

30 485

Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à l'ouverture

13.2

359 159

328 674

Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à la clôture

13.2

430 442

359 159

 

 

(1) :

 

- Dont flux de trésorerie provenant des impôts sur le résultat : (84,3) millions d’euros en 2021 et (34,5) millions d’euros en 2020.

- Dont flux de trésorerie provenant des intérêts décaissés et encaissés : (27) millions d’euros en 2021 dont (10.2) millions d'euros au titres des frais financiers sur contrats IFRS16 et (36) millions d’euros en 2020 dont (9,7) millions d'euros au titres des frais financiers sur contrats IFRS16.

Variation des capitaux propres

(en milliers d'euros)

 

Capital

Primes

Auto - contrôle

Réserves consolidées

Réserves de conversion

Capitaux propres part du Groupe

Intérêts minoritaires

Total capitaux propres

Au 1er janvier 2020 (1)

179 600

11 207

(52 416)

2 606 610

(405 786)

2 339 215

264 767

2 603 982

Résultat annuel

155 995

155 995

16 149

172 144

Autres éléments du résultat global (1) (2)

(3 394)

(234 959)

(238 353)

(36 719)

(275 072)

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat global

0

0

0

152 601

(234 959)

(82 358)

(20 570)

(102 928)

 

 

 

Dividendes distribués

(66 369)

(66 369)

(8 232)

(74 601)

Variation nette des actions propres

(1 171)

(1 455)

(2 626)

(2 626)

Autres variations

(1 674)

(60)

(1 734)

(1 655)

(3 389)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au 31 décembre 2020 (1)

179 600

11 207

(53 587)

2 689 713

(640 805)

2 186 128

234 310

2 420 438

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au 1er janvier 2021

179 600

11 207

(53 587)

2 689 713

(640 805)

2 186 128

234 310

2 420 438

Résultat annuel

204 179

204 179

18 005

222 184

Autres éléments du résultat global (2)

5 387

60 855

66 242

7 666

73 908

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat global

0

0

0

209 566

60 855

270 421

25 671

296 092

 

 

 

Dividendes distribués

(66 314)

(66 314)

(7 890)

(74 204)

Variation nette des actions propres

1 569

174

1 743

1 743

Variations de périmètre et acquisitions complémentaires

(26 024)

(26 024)

(5 328)

(31 352)

Autres variations

(6 535)

(6 535)

(82)

(6 617)

 

 

 

 

 

 

 

Au 31 décembre 2021

179 600

11 207

(52 018)

2 800 580

(579 950)

2 359 419

246 681

2 606 099

(1) Les données 2020 ont été retraitées de la décision de l’IFRS IC relative à la période de service à laquelle une société attribue un avantage pour certains régimes à prestations définies (voir note 16.1.1).

(2) Stock par nature des autres éléments du résultat global : Les autres éléments du résultat global comprennent pour l’essentiel les écarts de conversion cumulés à la clôture depuis fin 2003. Pour mémoire, en application de l’option offerte par IFRS1, les écarts de conversion accumulés avant la date de transition aux IFRS ont été reclassés en report à nouveau à cette date.

Résultat global

(en milliers d'euros)

2021

2020 (1)

Résultat net consolidé

222 184

172 144

 

 

 

Autres éléments du résultat global

 

 

 

 

 

Eléments non recyclables au compte de résultat :

 

 

Réévaluation du passif net au titre des prestations définies

7 350

3 328

Autres éléments non recycables au compte de resultat:

(2 127)

0

Impôt sur les éléments non recyclables

(2 574)

(547)

 

 

 

Eléments recyclables au compte de résultat :

 

 

Ecarts de conversion

69 699

(281 574)

Couverture des flux de trésorerie

1 946

4 878

Impôt sur les éléments recyclables

(386)

(1 157)

 

 

 

Autres éléments du résultat global (après impôt)

73 908

(275 072)

 

 

 

Résultat global

296 092

(102 928)

Part attribuable aux intérêts minoritaires

25 671

(20 570)

Part attribuable au Groupe

270 421

(82 358)

(1) Les données 2020 ont été retraitées de la décision de l’IFRS IC relative à la période de service à laquelle une société attribue un avantage pour certains régimes à prestations définies (voir note 16.1.1).

 

Relations Investisseurs : Stéphane Bisseuil : Tél. + 33 1 58 86 86 05 stephane.bisseuil@vicat.fr

Presse : Marie-Raphaelle Robinne Tél. +33 (0)4 74 27 58 04 marie-raphaelle.robinne@vicat.fr

Vicat (EU:VCT)
Graphique Historique de l'Action
De Juin 2022 à Juil 2022 Plus de graphiques de la Bourse Vicat
Vicat (EU:VCT)
Graphique Historique de l'Action
De Juil 2021 à Juil 2022 Plus de graphiques de la Bourse Vicat