Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Orange (ORA)

- 26/8/2015 08:23
Grupo GuitarLumber Messages postés: 1616 - Membre depuis: 24/6/2003
Intraday Stock Chart: Orange.Graphiques historiques: Orange.
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

ORANGE : y viva espaÑa

22/08/15 à 01:00 - Investir 0 Commentaire(s)

L'analyse (Investir)

Dossier espagnol : bouclé. Orange a retiré de la cote, le 19 août, l'espagnol Jazztel après avoir parachevé le rachat obligatoire des 5,25 % du capital, que l'opérateur français ne détenait pas encore fin juin.

Lancée en septembre 2014, l'offre amicale de rachat sur Jazztel a reçu l'aval des autorités européennes et espagnoles en mai et, au prix de 13 € par action, Orange détenait 94,7 % du capital de l'opérateur espagnol en juin. Il a ainsi décaissé 3,18 milliards d'euros début juillet, puis encore 176 millions pour les derniers pourcents rachetés, soit au total 3,36 milliards. Orange est maintenant seul maître à bord et va pouvoir s'atteler à la fusion prévue d'Orange Espagne et Jazztel, qui devrait créer, selon Orange, le numéro deux espagnol dans le haut débit fixe et l'un des opérateurs les plus dynamiques dans le mobile. Le groupe prévoit surtout de tirer près de 1,3 milliard de synergies de ce rapprochement, que ce soit sur les coûts opérationnels ou sur les investissements réseaux, lui permettant de se renforcer dans un marché très concurrentiel mais où il est en train d'inverser la tendance et réalise de bonnes performances commerciales (comme l'a démontré le chiffre d'affaires du premier semestre). Cette opération s'inscrit à la fois dans la stratégie d‘Orange de favoriser la convergence fixe et mobile, en favorisant le haut débit, et dans l'aménagement de son portefeuille en termes de géographie.

Le groupe a ainsi cédé, cet été, Orange Arménie et est en négociation avec Bharti Airtel International pour l'acquisition de plusieurs filiales du groupe en Afrique. La prochaine « grosse » opération attendue par les marchés à l'international est la cession de sa participation dans l'opérateur mobile britannique EE (détenu à 50/50 avec Deutsche Telekom), pour laquelle un accord de cession global a été signé en février avec BT, sur la base d'une valeur d'entreprise d'environ 16 milliards. Il faudra toutefois attendre encore quelques mois pour cela.

Le conseil

Achat / Objectif : 18 €

L'amélioration des performances opérationnelles se poursuit et l'environnement est plus favorable à l'opérateur. Objectif : 18 € (ORA).



Réponses
1230 Réponses
 2    ... 
21 de 1230 - 07/9/2015 14:59
The Grumpy Old Men Messages postés: 1018 - Membre depuis: 02/1/2007

http://www.boursorama.com/actualites/la-hausse-du-...

22 de 1230 - 07/9/2015 19:50
The Grumpy Old Men Messages postés: 1018 - Membre depuis: 02/1/2007

Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, gagnant 0.57%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 0.14%.



Du point de vue de l'analyse technique :

le RSI est inférieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est

inférieur à sa ligne de signal et négatif. La configuration est

baissière à court terme. Enfin, le titre est inférieur à sa moyenne

mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.



Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 14.5 puis 14.9. Tandis que les prochains supports sont sur : 12.9 puis 12.4.



Notre préférence : Le titre Orange (Taiwan OTC: 4554.TWO - actualité) (ORA) est baissier tant que 14.9 est résistance.



Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 14.9.
Cours de référence : 14.2.

Copyright 1999 - 2015 TRADING CENTRAL

23 de 1230 - 07/9/2015 20:09
maywillow Messages postés: 1252 - Membre depuis: 27/1/2002

ORANGE (+2,31% à 14,17 euros) a signé la deuxième plus forte hausse du
CAC. Les analystes de Barclays ont mis en exergue le bon positionnement
de l'opérateur sur la fibre optique. Par ailleurs, Stéphane Richard,PDG
du groupe, a jugé dans une interview que la consolidation du secteur
n'était plus à l'ordre du jour mais qu'elle pourrait ressurgir en 2016
après l'attribution des nouvelles fréquences 4G.

24 de 1230 - 07/9/2015 20:17
maywillow Messages postés: 1252 - Membre depuis: 27/1/2002

(AOF) - Le PDG d'Orange Stéphane Richard assure que la consolidation
du secteur français des télécoms n'est plus à l'ordre du jour mais
pourrait resurgir en 2016, après la vente des nouvelles fréquences pour
la 4G. Dans un entretien aux Echos, le dirigeant rappelle que la France
est le pays européen dans lequel les marges des opérateurs sont les plus
faibles. "Et si Orange, qui repose sur de solides bases, est celui qui a
le moins besoin de la consolidation, la situation de chacun de nos
concurrents suscite des interrogations".Selon lui, Numericable-SFR perd
des clients, Bouygues Telecom en gagne, mais reste tendu financièrement,
et Free doit investir massivement dans son réseau.

Stéphane
Richard observe que le secteur européen en est à la première étape,
celle des consolidations nationales dites "in-market". Viendra une
seconde étape internationale, "cross border». Pour cela, explique-t-il,
il faudra qu'il y ait quelques signes que nous nous orientons bien vers
un marché unique européen des télécoms qu'il appelle de ses voeux.

"Nous
ne pouvons pas durablement avoir 28 législations, 28 régulateurs et 28
autorités de la concurrence en Europe. Nous jouons sur des marchés
nationaux quand les géants du Web jouent sur une scène mondiale. Quand
la perspective du marché unique sera claire, les opérateurs entreront en
mouvement et Orange aura vocation à jouer un rôle dans cette
consolidation".

Le PDG d'Orange a par ailleurs fustigé la
recherche absolue du low cost. Selon lui, "c'est une maladie
contemporaine très européenne et singulièrement française. L'idéologie
consumériste a fait des ravages et pousse à aller en permanence vers le
moins-disant".

A cet égard rappelle-t-il, la France est le
marché le plus compétitif de toute l'Europe. "Nous avons atteint des
niveaux de prix tels que désormais le client ne se focalise plus
seulement sur les tarifs mais aussi sur le réseau et le service. La
compétition reste féroce dans notre pays".

Orange n'entend
pas participer à cette surenchère. "Aujourd'hui, nous sommes en train de
prouver que l'on peut gagner des clients dans le fixe comme dans le
mobile sans massacrer les prix. Pour cela, nous misons sur la qualité de
notre réseau et sur notre service", explique Stéphane Richard.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Premier opérateur télécom du mobile et du fixe à haut débit sous la marque Orange en France, ainsi qu'en Pologne ;

-
L'un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux
entreprises multinationales, sous la marque Orange Business Services (15
% des revenus et plus de 7O % des parts de marché en France) ;

-
Accélération des réductions de coûts, refus de participer à la guerre
des prix dans le fixe avec un positionnement dans le haut de gamme dans
le mobile et l'internet haut débit (40 % du marché en France) ;

- Fusion SFR/Numéricable bénéfique à moyen terme sur les prix dans le fixe et le mobile ;

- Relais de croissance avec le lancement en Pologne et, depuis 2015, d'offres de services bancaires ;

-
Capacité à accroître la base clients dans les trois pays clés du groupe
-France (grâce au succès de la marque à bas prix Sosh), Espagne (avec
le rachat du numéro 4 Jazztel) et Pologne- et à maintenir son avance
technologique dans la fibre et le 4 G (couverture de 74 % de la
population en France).

Les points faibles de la valeur

-
Cadre réglementaire défavorable, marqué par une pression accrue des
instances régulatrices, voire politiques et intervention de l'Etat dans
la stratégie du groupe, par exemple en bloquant la vente de DailyMotion
;

- Sensibilité de la valorisation boursière aux déclarations des concurrents, tel Vodafone ;

- Dans un marché français du mobile très concurrentiel, recul persistant du chiffre d'affaires ;

- Sorties de trésorerie significatives pour financer les licences 4G ;

- Valeur un peu chère après un quasi-doublement du cours en 2014.

Comment suivre la valeur

- Valeur de rendement dans un secteur boursier considéré comme structurellement déflationniste par les analystes ;

-
Plan « Essentiels 2020 » centré sur l'expérience clients : connectivité
enrichie autour de la fibre et de la 4G, digitalisation et passage au
concept smart store pour 1/5ème des boutiques, diversification autour
des objets connectés et du mobile banking pour 1 Md€ de revenus et
lancement d'une nouvelle box en 2016 ;

- Poursuite du remodelage
du portefeuille d'actifs : après le rachat de l'espagnol Jazztel,
éventualités d'introductions en Bourse d'actifs africains ou de la
joint-venture anglaise EE, renforcement dans Cloudwatt (coentreprise de
cloud créée en partenariat avec la CDC et Thales) ...;

- Apaisement des spéculations sur un rapprochement avec Bouygues Telecom ou Telecom Italia ;

-
Avancées des guidances 2018 : ratio coûts indirects sur chiffre
d'affaires abaissé à 41,5 %, hausse des investissements avec des capex
supérieurs à 6 Mds€ ;

- Forte présence de l'Etat dans le capital (13,45 % directement et 13,5 % par le FSI), ce qui affecte la valorisation boursière. LE SECTEUR DE LA VALEUR

Opérateurs télécoms

Après
avoir subi sept années de baisse continue du marché, les opérateurs
devraient bénéficier d'une stabilisation progressive des revenus d'ici à
2016 et d'un retour à la croissance pour 2017, à un taux d'environ 1%
par an. Cette tendance résulterait du développement du très haut débit,
vendu un peu plus cher que l'ADSL, et de nouveaux usages. De grandes
opportunités résident pour les opérateurs dans le bond du nombre de
données (data) téléchargées et/ou échangées, et particulièrement dans
l'essor de la consommation de vidéos. La monétisation de ces nouveaux
usages devrait pousser les clients à souscrire des forfaits toujours
plus chers. Cela peut susciter des coopérations entre les acteurs
d'internet et les opérateurs télécoms. Les premiers ont besoin de
réseaux d'accès performants que les opérateurs télécoms peuvent leur
apporter. Quant aux acteurs du web, ils peuvent aider les opérateurs à
affiner la connaissance de leurs clients.

25 de 1230 - 09/9/2015 12:28
Ariane Messages postés: 1174 - Membre depuis: 29/9/2002

(CercleFinance.com) - Orange a annoncé mercredi

qu'il allait créer avec le singapourien Singtel, l'allemand Deutsche

Telekom et l'espagnol Telefonica des 'passerelles' entre écosystèmes de

start-ups.



Les structures dédiées à l'innovationicon1.png

avec les start-ups de Singtel (Singtel Innov8), Orange (Orange Fab),

Deutsche Telecom (hub:raum) et Telefónica (Telefónica Open Future) vont

unir leurs forces afin d'établir des passerelles entre leur systèmes à

travers l'Asie du Sud-Est, l'Afrique, l'Europe, l'Amérique Latine et le

Moyen-Orient.



Le partenariat - qui vise à lancer les start-ups

au-delà de leurs marchés domestiques respectifs - prévoit la mise en

relation avec des partenaires, l'utilisation d'espaces de co-working et

un accès aux activités opérationnelles des opérateurs.

26 de 1230 - 10/9/2015 12:22
waldron Messages postés: 9172 - Membre depuis: 17/9/2002

(CercleFinance.com) - Orange (Taiwan OTC: 4554.TWO - actualité)

annonce un investissement dans Chain, fournisseur de solutions

technologiques de blockchain, aux côtés de plusieurs autres entreprises,

notamment NASDAQ, Visa (Xetra: A0NC7B - actualité) , Citi, Capital One (Dusseldorf: 8CA.DU - actualité) et Fiserv (NasdaqGS: FISV - actualité) .



Le

consortium aura investi la somme totale de 30 millions de dollars. Les

nouveaux partenaires rejoindront également Chain pour former un groupe

de travail sur la technologie blockchain, qui aura pour objectif

d'explorer ses applications sur les marchés adressés par le consortium

et d'adopter une approche collaborative dans le développement de

nouvelles solutions.



La blockchain est un nouveau modèle de

transfert d'informations ou 'd'actifs' numériques remplaçant les

intermédiaires par le biais de réseaux sécurisés, chiffrés et

décentralisés. Cette technologie permet aux détenteurs d'actifs

d'effectuer des transactions instantanément et en sécurité.



Elle

peut faciliter l'émission et le transfert de types d'actifs très variés,

comme des titres financiers, des cartes cadeaux, du crédit mobile, des

points de fidélité ou encore des crédits d'énergie. Les transactions

sont enregistrées automatiquement sur un registre partagé par l'ensemble

du réseau, améliorant la transparence du système.



De plus,

l'utilisation de signatures cryptographiques réduit les risques, permet

de se protéger de toute fraude et fait des transferts effectués sur la

blockchain une alternative crédible aux systèmes centralisés disponibles

aujourd'hui.

27 de 1230 - 10/9/2015 12:23
waldron Messages postés: 9172 - Membre depuis: 17/9/2002

(CercleFinance.com) - Orange (Taiwan OTC: 4554.TWO - actualité)

annonce un investissement dans Chain, fournisseur de solutions

technologiques de blockchain, aux côtés de plusieurs autres entreprises,

notamment NASDAQ, Visa (Xetra: A0NC7B - actualité) , Citi, Capital One (Dusseldorf: 8CA.DU - actualité) et Fiserv (NasdaqGS: FISV - actualité) .



Le

consortium aura investi la somme totale de 30 millions de dollars. Les

nouveaux partenaires rejoindront également Chain pour former un groupe

de travail sur la technologie blockchain, qui aura pour objectif

d'explorer ses applications sur les marchés adressés par le consortium

et d'adopter une approche collaborative dans le développement de

nouvelles solutions.



La blockchain est un nouveau modèle de

transfert d'informations ou 'd'actifs' numériques remplaçant les

intermédiaires par le biais de réseaux sécurisés, chiffrés et

décentralisés. Cette technologie permet aux détenteurs d'actifs

d'effectuer des transactions instantanément et en sécurité.



Elle

peut faciliter l'émission et le transfert de types d'actifs très variés,

comme des titres financiers, des cartes cadeaux, du crédit mobile, des

points de fidélité ou encore des crédits d'énergie. Les transactions

sont enregistrées automatiquement sur un registre partagé par l'ensemble

du réseau, améliorant la transparence du système.



De plus,

l'utilisation de signatures cryptographiques réduit les risques, permet

de se protéger de toute fraude et fait des transferts effectués sur la

blockchain une alternative crédible aux systèmes centralisés disponibles

aujourd'hui.

28 de 1230 - 16/9/2015 10:23
waldron Messages postés: 9172 - Membre depuis: 17/9/2002

Orange (EU:ORA)
Intraday Stock Chart

Today : Mercredi 16 Septembre 2015

Click Here for more Orange Charts.

Le titre Orange (ORA.FR) gagne 2,5% à 14,17 euros mercredi dans les
premiers échanges, alors que les analystes de Deutsche Bank ont relevé
leur recommandation sur l'action de l'opérateur télécoms de "conserver" à
"achat". L'intermédiaire financier souligne que la valeur a reculé de
12% depuis la fin juillet et l'annonce de l'acquisition de quatre
filiales d'Airtel en Afrique. Dans ce contexte, "la plupart des
inquiétudes qui justifiaient notre conseil à "conserver" (potentiel
limité par rapport à l'objectif de cours, attentes trop basses du
consensus sur les investissements, risque de fusions-acquisitions pour
un prix élevé, annonces d'Iliad dans le mobile) sont désormais
dépassées", expliquent les analystes. Deutsche Bank estime à 40% la
probabilité d'une consolidation du marché télécoms en France dans les 12
prochains mois, un scénario qui impliquerait une amélioration du revenu
moyen par utilisateur (ARPU) d'Orange dans le mobile et une hausse des
marges. L'objectif de cours est relevé de 16,20 euros à 16,50 euros.
(blandine.henault@wsj.com) ed/EC





(END) Dow Jones Newswires



September 16, 2015 03:15 ET (07:15 GMT)

29 de 1230 - 16/9/2015 20:07
maywillow Messages postés: 1252 - Membre depuis: 27/1/2002

Orange (EU:ORA)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Mercredi 16 Septembre 2015

Plus de graphiques de la Bourse Orange

L'autorité britannique de la concurrence et des marchés, la
Competition and Markets Authority (CMA), a déclaré mercredi qu'elle
envisageait d'examiner le projet du conglomérat asiatique Hutchison
Whampoa (0013.HK) d'acquérir l'opérateur mobile britannique O2 auprès du
groupe de télécommunications espagnol Telefonica (TEF.MC).




La CMA a indiqué qu'elle pourrait demander à la Commission européenne
de lui renvoyer le dossier pour qu'elle procède à une enquête
approfondie, a-t-elle expliqué dans un communiqué. Le régulateur
britannique a précisé qu'il voulait recueillir des commentaires du
secteur sur la question jusqu'au 24 septembre, y compris sur
d'éventuelles craintes que la fusion entre Three, l'opérateur mobile
britannique de Hutchison, et O2 se traduise par une diminution
"substantielle" de la concurrence au Royaume-Uni.



La
semaine dernière, la Commission européenne a déclaré qu'elle déciderait
d'ici au 16 octobre si elle autorise ou non l'opération.





-Simon Zekaria, Dow Jones Newswires (Version française Maylis Jouaret) ed/EC





(END) Dow Jones Newswires



September 16, 2015 12:36 ET (16:36 GMT)

30 de 1230 - 17/9/2015 09:01
Laboursefacile Messages postés: 13120 - Membre depuis: 03/12/2005
Les services d'Orange se sont bien améliorés. Espérons que ça dure ....
31 de 1230 - 21/9/2015 19:04
Grupo GuitarLumber Messages postés: 1616 - Membre depuis: 24/6/2003

Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, gagnant 2.54%. Depuis le début de l'année, il est en baisse de 0.11%.



Du point de vue de l'analyse technique :

le RSI est inférieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est

supérieur à sa ligne de signal et négatif. La configuration est mitigée

à court terme. Enfin, le titre est inférieur à sa moyenne mobile 50

jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.



Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 15.2 puis 15.7. Tandis que les prochains supports sont sur : 13.6 puis 13.3.



Notre préférence : Un rebond court terme sur Orange (ORA) est possible.



Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 13.3.
Cours de référence : 14.1.

Copyright 1999 - 2015 TRADING CENTRAL

32 de 1230 - 22/9/2015 20:55
sarkasm Messages postés: 1203 - Membre depuis: 26/2/2009

Orange devrait se relancer à la hausse.



Certes, la croissance du premier opérateur français se situe en phase de
maturité avec une stabilité du chiffre d’affaires, mais le secteur se
situe dans une tendance de regroupement qui pourrait générer une hausse
du revenu moyen par utilisateur (ARPU). La marque va voir prochainement
l’introduction de Deezer son partenaire chez qui elle possède 11 % du
capital.



Techniquement, le titre a réalisé une relance un V sur la base des 12.50
EUR et ceci de manière énergique. Depuis quelques séances, les
amplitudes intraday se réduisent. Cette baisse de la volatilité, couplée
au retournement de la moyenne mobile quotidienne à la hausse, pourrait
inciter les acheteurs à revenir de manière consensuelle et d’entraîner
le titre sur la borne haute des 15.50 EUR. Un stop sous les 13 EUR
viendrait protéger la ligne en cas de nouvelle hésitation graphique.




ORANGE : ORANGE : Réduit sa volatilité


equipeZB_21.jpg

Patrick Rejaunier

33 de 1230 - 24/9/2015 20:38
maywillow Messages postés: 1252 - Membre depuis: 27/1/2002



Publié le 24/09/2015 à 20h11

(Boursier.com) — Eiffage a choisi Orange comme partenaire numérique de 'smartseille', le démonstrateur de l'EcoCité Euroméditerranée.

'smartseille',
le démonstrateur de l'EcoCité Euroméditerranée, est un projet
immobilier de 58.000 m2, conçu et réalisé par Eiffage, en partenariat
avec Euroméditerranée et la Ville de Marseille. L'ambition est de
répondre aux besoins des habitants et des usagers. Eiffage a ainsi
imaginé des logements et des bureaux avec accès aux nouvelles
technologies, à prix maîtrisés, tout en prenant en compte les enjeux en
termes de développement urbain durable.

Grâce à l'implication
d'Euroméditerranée et au soutien de la Ville de Marseille, qui agit
comme catalyseur en venant occuper un premier immeuble de bureaux,
'smartseille' représente la première démonstration concrète d'une
'smartcity' sur l'extension d'Euroméditerranée. Eiffage a retenu les
savoir-faire d'Orange pour piloter la mise en place de l'ensemble des
solutions numériques du quartier témoin 'smartseille'.

L'opérateur
historique français de téléphonie dotera le quartier d'une
infrastructure réseau globale 'Très Haut Débi'. Les espaces publics
seront couverts en Wi-Fi, en libre-service pour tous. Orange sera aussi
pourvoyeur de services innovants destinés à simplifier le parcours du
résident, participer au développement du lien social et inciterau
partage de ressources : e-conciergerie, affichages dynamiques, bornes
interactives, parkings partagés. Enfin, un portail web et mobile
communautaire est destiné à fédérer l'ensemble des services du quartier.
Il servira également de plateforme d'échanges entre les habitants. Le
quartier sera équipé en vidéosurveillance par Orange.

34 de 1230 - 28/9/2015 00:06
Ariane Messages postés: 1174 - Membre depuis: 29/9/2002

jeudi 22 Octobre


Résultats Groupe du 3ème trimestre 2015

35 de 1230 - 28/9/2015 19:59
Ariane Messages postés: 1174 - Membre depuis: 29/9/2002

Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, perdant 2.97%. Depuis le début de l'année, il est en baisse de 3.07%.



Du point de vue de l'analyse technique :

le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est

supérieur à sa ligne de signal et négatif. Le MACD doit dépasser la

ligne du zéro pour valider une poursuite de la hausse. Enfin, le titre

est inférieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.



Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 15.1 puis 15.6. Tandis que les prochains supports sont sur : 13.4 puis 13.



Notre préférence : Achat court terme sur Orange (Taiwan OTC: 4554.TWO - actualité) (ORA).



Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 13.
Cours de référence : 13.7.

Copyright 1999 - 2015 TRADING CENTRAL

36 de 1230 - 29/9/2015 19:16
Ariane Messages postés: 1174 - Membre depuis: 29/9/2002

Bouygues (EU:EN)
Intraday Stock Chart

Today : Mardi 29 Septembre 2015

Click Here for more Bouygues Charts.

L'Arcep, l'autorité de régulation des télécommunications, a annoncé
mardi que Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR avaient déposé un
dossier de candidature pour l'attribution de la bande 700 MHz. "L'Arcep
va désormais étudier les dossiers de candidatures, afin de s'assurer
que ceux-ci respectent les critères de recevabilité et de qualification
de la procédure", a indiqué le régulateur dans un communiqué. "A l'issue
de cette instruction, d'ici un mois environ, l'Arcep publiera la liste
des candidats qui seront admis à participer aux enchères", a-t-il
précisé. Les enchères se dérouleront au mois de novembre afin que les
autorisations puissent être délivrées à la fin de l'année 2015.
(eric.chalmet@wsj.com) ed/LB





(END) Dow Jones Newswires



September 29, 2015 12:28 ET (16:28 GMT)

37 de 1230 - 29/9/2015 19:23
Pauline75 Messages postés: 2620 - Membre depuis: 10/9/2013
C'est vrai qu'orange entend rester plus chère que tout le monde !
38 de 1230 - 29/9/2015 20:38
grupo Messages postés: 998 - Membre depuis: 11/5/2004


Objets connectés-Bouygues et Orange veulent concurrencer Sigfox





29/09/15 à 19:56

-

Reuters


0
Commentaire(s)

par Joseph Sotinel

PARIS, 29 septembre (Reuters) - Bouygues Telecom veut que son réseau
pour objets connectés couvre la majorité du territoire français au
premier semestre 2016, a annoncé l'opérateur mardi, alors que la
concurrence sur ce type de réseau s'accentue avec le déploiement de
celui d'Orange et la multiplication d'annonces du spécialiste du secteur, Sigfox, une des start-up françaises préférées des investisseurs.

Des montres connectées aux compteurs électriques qui partagent
automatiquement la consommation des particuliers, le marché des objets
connectés croît année après année, et les opérateurs français veulent se
positionner pour leur fournir un réseau propre.

Si certains objets se connectent à travers les smartphones ou se
connectent au Wi-Fi, d'autres ont besoin d'un réseau au cahier des
charges simple: des coûts très bas et une dépense énergétique minime
pour des débits faibles.

Alors que certains groupes, comme l'opérateur espagnol Telefonica, ont décidé de s'appuyer sur le réseau de Sigfox, Bouygues et Orange ont préféré développer leurs propres réseaux, en s'appuyant sur la technologie LoRa (Long Range, ou longue portée).

Cette technologie bas débit est entre autre soutenue par l'Alliance
LoRa, une association qui regroupe 127 entreprises, et qui vise à
imposer ce protocole comme un standard international.

Bouygues a déjà rejoint l'Alliance, et Orange
n'a pas encore donné sa décision. "Il y a une nécessité: avoir un
écosystème fédéré pour que le développement des objets connectés se
fasse", a affirmé Pascal Ancian, directeur marketing stratégique du
groupe Orange, contacté par Reuters.

LES AMBITIONS DES OPÉRATEURS CONTRE LE BILAN DE SIGFOX

L'opérateur historique français mise sur une explosion du marché,
avec 25 milliards d'objets connectés en 2020, et compte proposer des
services à tous les niveaux de la chaîne, depuis la vente en boutique
jusqu'au déploiement de son réseau.

Plus concrets, Bouygues Telecom et Colas, l'entreprise de
construction de routes qui appartient au groupe Bouygues, affirment que
la technologie LoRa leur permet de géolocaliser un véhicule par
triangulation, sans utiliser de GPS, un service que Sigfox ne propose
pas encore.

L'Alliance LoRa insiste sur cette multiplicité des usages, et veut
voir dans Sigfox un concurrent qui pourrait devenir obsolète. "Avec
Sigfox, si votre projet est un petit peu décalé de ce qu'ils proposent,
vous avez un problème. Avec LoRa, vous pouvez chercher un opérateur dont
le modèle vous convienne", a jugé Geoff Mulligan, président de
l'Alliance, interrogé en marge de la conférence de Bouygues.

Le président exécutif de Sigfox, Ludovic Le Moan, dénonce ces
annonces ambitieuses comme "une surenchère ridicule", et met en avant
son bilan actif. "Nous sommes engagés auprès de nos clients sur un
niveau de service, que nous délivrons", a-t-il affirmé, estimant par
exemple que la technologie de géolocalisation par triangularisation
n'est pas au point.

Le réseau de Sigfox est déjà présent dans dix pays et devrait être
déployé dans un onzième dans les jours qui viennent. La start-up, qui a
levé 100 millions d'euros en février, pourrait connaître une nouvelle
levée de fonds d'ici à 2017. (Edité par Matthieu Protard)

39 de 1230 - 30/9/2015 16:42
grupo Messages postés: 998 - Membre depuis: 11/5/2004



Publié le 30/09/2015 à 15h41

(Boursier.com) — A l'occasion d'un déplacement à Saint Théodorit, dans le Gard, Stéphane Richard -PDG d'Orange-
a évoqué les premières mesures mises en place dans le cadre de la
mission pour l'amélioration de la qualité du traitement des points
sensibles du réseau fixe sur le cuivre, et initiées au début de l'été.
Afin de poursuivre l'amélioration de la qualité du réseau, Orange a mis
en place un plan d'optimisation du traitement des interventions, qui
commence à porter ses fruits, grâce à la mise en place d'une
organisation s'appuyant à la fois sur une expertise nationale et sur le
renforcement de l'organisation de proximité à la maille territoriale.

Une Charte Qualité Réseau et une application interactive

Les
premiers résultats montrent une baisse de 15% du nombre de clients en
instance d'intervention. Pour renforcer cette tendance, Orange vient
d'annoncer le lancement de deux nouvelles initiatives pour renforcer le
dialogue avec les collectivités locales et améliorer l'efficacité des
interventions sur le réseau. D'une part, le groupe met en place une
Charte Qualité Réseau qui va ainsi être proposée à tous les
départements. Le Gard sera le premier département à en bénéficier.
D'autre part, Orange met en place une application interactive, Signal
Réseaux, dédiée à la signalisation des dysfonctionnements et au suivi de
leur prise en charge par les équipes du groupe. Cette application sera
disponible dans un second temps sur Smartphone. Elle permettra de créer
une boucle courte avec les collectivités territoriales au bénéfice de
tous les clients.

"Un défi" pour le groupe

"Le rôle
d'Orange est d'être toujours là pour connecter chacun à ce qui lui est
essentiel. Plus que jamais, notre ambition est d'offrir l'accès à
Internet avec un débit suffisant à tous nos clients, où qu'ils se
trouvent sur le territoire. Face aux contraintes géographiques ou
climatiques, c'est un défi complexe, que s'attachent à relever les
hommes et les femmes d'Orange au quotidien sur le terrain", a indiqué
Stéphane Richard à cette occasion.

500 ME par an investis dans le cuivre

Rappelons
que le réseau cuivre d'Orange représente 1 million de kilomètres
d'artères, 15 millions de poteaux, 16.000 noeuds de raccordement,
répartis sur tout le territoire français. Les territoires ruraux
représentent 20% de la population française et 60% du réseau d'Orange.
L'investissement par ligne fixe y est deux fois plus important qu'en
zone urbaine. 500 millions d'euros sont investis chaque année dans le
réseau cuivre.

40 de 1230 - 30/9/2015 18:59
grupo Messages postés: 998 - Membre depuis: 11/5/2004



Publié le 30/09/2015 à 18h08

(Boursier.com) — Alors que les réseaux 4G se déploient déjà très
largement à l'échelle mondiale, l'industrie des télécommunications
anticipe d'ores et déjà l'évolution vers la 5e génération de réseaux
mobiles, envisagée à horizon 2020. Le développement de la 5G vise à
démultiplier la capacité et la rapidité des réseaux mobiles, et à
améliorer la connectivité afin d'accompagner l'émergence de nouveaux
usages comme l'internet des objets.

Des tests sur la commune de Belfort

A cette fin, l'ARCEP vient de délivrer à Orange
une autorisation d'expérimentation pour procéder à des tests sur la
commune de Belfort jusqu'à la fin de l'année 2016. Ces tests constituent
une étape vers le développement des technologies 5G. Ils s'inscrivent
dans le cadre du programme européen 5G-PPP, un partenariat public-privé
entre la Commission européenne et l'industrie des télécommunications, et
plus particulièrement dans le cadre du projet mmMagic.

Etude des conditions d'utilisation entre 6 et 100 GHZ

Ce
projet a pour objectif d'étudier les conditions d'utilisation par la 5G
de bandes de fréquences dites 'millimétriques', entre 6 GHz et 100 GHz.
Ces fréquences très hautes sont encore inutilisées par les réseaux
mobiles actuels et représentent un enjeu majeur pour atteindre les
objectifs de performance attendus par la 5G.

La recherche de
fréquences 5G harmonisées mondialement dans cette gamme sera lancée au
lendemain de la Conférence mondiale des radiocommunications de novembre
2015.

1230 Réponses
 2    ... 
Messages à suivre: (1230)
Dernier Message: 14/Juin/2021 06h28

Titres Discutés
EU:ORA 9.66 -2.6%
Orange.
Orange.
Orange.
Indices Mondiaux
Australia -0.8%
Brazil -0.0%
Canada -0.2%
France -0.9%
Germany -1.2%
Greece 0.3%
Holland -0.5%
Italy -0.7%
Portugal -0.7%
US (DowJones) -0.1%
US (NASDAQ) 0.2%
United Kingdom -0.2%
Palmarès Hausse (%)
EU:ALVTX 8.26 99.5%
EU:ALTTI 5.00 37.4%
EU:MLPRI 14.90 24.2%
EU:ALEUA 4.70 20.5%
EU:MLFTI 0.07 17.4%
EU:SFCA 1.70 17.2%
EU:MLTBM 4.16 14.9%
EU:MLHPI 31.00 14.6%
EU:MLACT 1.59 14.4%
EU:ALDR 0.01 10.8%
Dernières Valeurs Consultées
EU
ORA
Orange
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20210623 17:08:22