PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les marchés d'actions européens ont cloturé en baisse vendredi après l'annonce de créations d'emplois inférieures aux attentes le mois dernier aux Etats-Unis, tandis que les investisseurs s'inquiètent d'un nouveau ralentissement au cours des prochains mois dû au variant Omicron.



L'indice Stoxx Europe 600 s'est replié de 0,6%, à 462,8 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont cédé 0,4% et 0,5%, respectivement. A Francfort, le DAX 40 a lâché 0,6%, et le FTSE 100 à Londres a reculé de 0,1%.



A Wall Street, l'indice Dow Jones perd 0,3% à la mi-journée. L'indice S&P 500 efface 1% et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, abandonne 2,2%. Les trois grands indices américains avaient clôturé en nette hausse jeudi.



Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont fortement ralenti au mois de novembre, à 210.000 emplois nets contre 546.000 en octobre, en données révisées. Les économistes interrogés par le Wall Street Journal anticipaient 573.000 embauches le mois dernier aux Etats-Unis.



Au cours des prochains mois, "le variant Omicron risque de peser sur le rebond du marché de l'emploi comme le Delta l'avait fait avant lui", a prévenu Justin Weidner, économiste de Deutsche Bank.



L'apparition d'Omicron engendre des risques mais la reprise ne devrait pas être mise en péril dans la mesure où chacune des récentes vagues de contaminations a eu de moins en moins d'impact sur l'économie, estime pour sa part Christoph Balz, chez Commerzbank.



En zone euro, la croissance de l'activité du secteur privé a accéléré un peu moins qu'initialement estimé au mois de novembre, après avoir connu une période de ralentissement de trois mois, selon les données définitives publiées vendredi par IHS Markit. L'indice PMI composite de la zone euro s'est redressé à 55,4 en novembre, contre 54,2 en octobre. L'indice est inférieur à l'estimation provisoire de 55,8 publiée le 23 novembre par IHS Markit.



SUR LES AUTRES MARCHES:



-Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans s'établit à 1,391%, contre 1,447% jeudi soir. Le rendement du Bund allemand à 10 ans évolue à -0,383%, contre -0,367% jeudi soir.



-L'euro est stable face au billet vert, à 1,1301 dollar.



-Les cours du pétrole montent après la décision de l'Opep+ de maintenir sa stratégie en matière de production. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés menés par la Russie ont annoncé jeudi une augmentation de leur production de 400.000 barils par jour en janvier, comme en décembre. Le contrat de février sur le Brent de mer du Nord 1,92 dollar, à 71,58 dollars le baril. Le contrat de janvier sur le brut léger doux (WTI) coté au Nymex gagne 1,51 dollar, à 68,01 dollars le baril.



VALEURS A SUIVRE:



-Dassault Aviation (+6,5%) a qualifié d'"historique" le contrat passé par les Emirats arabes unis et portant sur l'acquisition de 80 exemplaires de l'avion de chasse Rafale de l'avionneur. Les Emirats arabes unis ont également décidé d'acquérir 12 hélicoptères Caracal auprès d'Airbus (-2,5%), a indiqué l'Elysée, qui estime que le montant cumulé de ces contrats et des "éléments" qui y sont associés s'élève à plus de 17 milliards d'euros. Thales (+1,2%) a été également porté par l'annonce des commandes du Rafale, les équipements du spécialiste de l'électronique représentant environ 25% de la valeur de l'avion de chasse.



-Valneva a chuté de 14,5%. Un essai mené par l'hôpital universitaire de Southampton, dont les résultats ont été publiés jeudi, a semé le doute sur l'efficacité du candidat vaccin du laboratoire français comme dose de rappel du vaccin Pfizer-BioNTech. Les auteurs précisent cependant que le délai raccourci entre l'administration des doses initiales et des doses de rappel peut avoir limité les taux de réponse immunitaire constatés dans l'étude.



-Solutions 30 (+7,1%) a annoncé l'issue positive de la procédure de conciliation avec les banques du groupe, ce qui va lui permettre de retrouver avec ses créanciers "un mode de collaboration usuel". En désaccord avec la position du cabinet EY Luxembourg qui s'était abstenu d'auditionner les comptes 2020 du groupe, Solutions 30 avait, en début d'année, demandé au tribunal de commerce de Bobigny d'engager une procédure de conciliation et de nommer un médiateur pour l'aider dans ses discussions avec ses différentes parties prenantes.



-TechnipFMC (+2,3%) a relevé le montant total d'une offre de rachat de ses obligations, de 100 millions à 200 millions de dollars. Le 18 novembre, le groupe avait annoncé une offre de rachat portant sur quatre souches obligataires, à échéance au 16 octobre 2023, au 18 octobre 2023, au 30 juin 2025 et au 1er février 2026, pour 100 millions de dollars. Parmi ces souches, seule celle à échéance 2026 sera finalement concernée par l'offre relevée, avec un taux de 108,5%. Le paiement devrait intervenir le 6 décembre.



-Bureau Veritas (-1,5%) a livré ses perspectives financières à moyen terme, le groupe comptant notamment retrouver une marge en ligne avec celle antérieure à la crise. A l'horizon 2025, l'entreprise vise une marge opérationnelle ajustée supérieure à 16% à taux de changes constants, contre 13,4% en 2020 et 16,3% en 2019.



-Allianz (+0,5%) a annoncé des objectifs financiers pour les trois prochaines années, l'assureur allemand cherchant à se concentrer sur ses activités les plus rentables. Allianz vise une croissance annuelle moyenne de 5% à 7% pour son bénéfice par action entre 2022 et 2024. Cette croissance reposera sur une augmentation des revenus, une meilleure rentabilité et une gestion efficace du capital, a expliqué le groupe. Pour Jefferies, ces objectifs constituent une bonne surprise, car l'intermédiaire financier s'attendait à ce qu'Allianz présentent des objectifs similaires à son précédent plan stratégique.



-François Schott et Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: ECH



(Joshua Kirby, Dow Jones Newswires, a contribué à cet article)



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



December 03, 2021 12:04 ET (17:04 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA
FTSE 100 (FTSE:UKX)
Graphique Historique de l'Index
De Déc 2021 à Jan 2022 Plus de graphiques de la Bourse FTSE 100
FTSE 100 (FTSE:UKX)
Graphique Historique de l'Index
De Jan 2021 à Jan 2022 Plus de graphiques de la Bourse FTSE 100