Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Cac_week-End_13/14-10 (PX1)

- 13/10/2007 10:29
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006

Bonjour à tous , je vous souhaite un très bon Week-End


Réponses
15 Réponses
1
1 de 15 - 13/10/2007 12:32
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
> http://fr.finance.yahoo.com/
2 de 15 - Modifié le 13/10/2007 12:35
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
> http://fr.biz.yahoo.com/12102007/290/le-retour-a-la-normale-se-poursuit-sur-le-marche.html
-
Le retour à la normale se poursuit sur le marché interbancaire

ven 12 oct, 18h58


LONDRES (Reuters) - Les conditions d'emprunts dans la zone euro sont presque revenues à ce qu'elles étaient avant le déclenchement de la crise internationale du crédit en août, le taux interbancaire à trois mois étant revenu vendredi à son plus bas niveau depuis près de deux mois.
Le taux à trois mois en euro à Londres a enregistré sa semaine de baisse la plus marquée depuis début juin 2003 et il a fini la séance à son plus bas depuis le 22 août.

La Banque centrale européenne (BCE) a fait savoir vendredi qu'elle avait retiré 30 milliards d'euros supplémentaires du marché monétaire à court terme, alors que les conditions de ce dernier continuaient à s'améliorer.

Les rendements des emprunts d'Etat de la zone euro à deux ans ont atteint eux leurs plus hauts depuis la mi-août, reflétant la confiance accrue des investisseurs dans les marchés de crédit.

"Cela évolue dans le bon sens, la lumière est assurément au bout du tunnel mais cela va prendre du temps", estime Orlando Green, stratège taux d'intérêt chez Calyon.

Le Libor à trois mois en euro a fini vendredi à 4,68375%, contre 4,72188% jeudi, après huit séances consécutives de baisse.

Ce taux reste environ 70 points de base au-dessus du taux de refinancement de 4,00% de la BCE, la référence, et proche de son plus haut de six ans.

Le Libor au jour le jour en euro a fini à 4,03125%, contre 3,85125% jeudi.

"Cela indique une confiance accrue dans le marché et c'est le plus important", écrit Green, de Calyon.
3 de 15 - 13/10/2007 12:44
Zo0m Messages postés: 507 - Membre depuis: 19/8/2007
Salut artes ,

Merci pour les infos et bon Week End à toi :)
4 de 15 - 13/10/2007 12:52
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
Salut Zo0m, bon W-E à toi aussi
5 de 15 - Modifié le 13/10/2007 13:05
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
SPECIAL cac week-end : http://www.thomaslegrain.com/category/economie/
6 de 15 - 13/10/2007 14:27
0CC Messages postés: 4515 - Membre depuis: 14/7/2007
he he
Image and video hosting by TinyPic
7 de 15 - 13/10/2007 14:33
0CC Messages postés: 4515 - Membre depuis: 14/7/2007
Tour de vis des banquiers sur la durée des prêts et les crédits relais
En raison des perspectives baissières du marché immobilier, les banquiers ne sont guère tentés d'adoucir les mensualités en allongeant la durée des prêts. Ils donnent également un tour de vis aux crédits relais souscrits dans des opérations d'achat-revente
8 de 15 - 13/10/2007 21:48
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
NEWS, café de l'économie : http://www.lexpansion.com/Cafe-Economie/
9 de 15 - Modifié le 13/10/2007 21:53
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
NEW YORK
Les prix du pétrole à leurs sommets à New York, nouveau record de clôture
AFP - 12/10/2007 - AFP
-

, http://www.lexpansion.com/economie/les-prix-du-petrole-a-leurs-sommets-a-new-york-nouveau-record-de-cloture_128890.html
-
Pétrole: nouveau record de clôture
Les prix du pétrole ont évolué vendredi à New York à leurs sommets, terminant sur un record de clôture, portés par les inquiétudes sur les tensions entre la Turquie et la partie kurde de l'Irak.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a pris 61 cents à 83,69 dollars à la clôture, effaçant ainsi son précédent record de clôture qui remontait au 20 septembre (83,32 dollars). Sur la semaine, qui a été marquée par des mouvements en dents de scie, les prix ont gagné plus de deux dollars.

Sur l'Intercontinental Exchange de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a progressé de 40 cents à 80,55 dollars. Il est monté jusqu'à 80,92 dollars, alors que son record historique se situe à 81,05 dollars.

A New York, les cours du brut ont repassé en séance la barre des 84 dollars, montant jusqu'à 84,05 dollars, à 5 cents de son dernier record (84,10 dollars, le 20 septembre), qui avait été atteint lors des échanges électroniques d'après-séance.

"La situation en Turquie a relancé les inquiétudes sur le plan géopolitique", a indiqué John Kilduff, analyste de MF Global.

La Turquie a affirmé mardi qu'elle lancerait "si nécessaire" des opérations transfrontalières pour éradiquer les camps de l'organisation séparatiste armée du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) installés dans le nord de l'Irak.

Vendredi, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s'est dit prêt à faire face à la réprobation internationale au cas où son pays déciderait d'attaquer les bases en Irak des rebelles kurdes de Turquie.

Le pétrole extrait des champs de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, est exporté via un oléoduc qui traverse cette zone avant de rejoindre le terminal turc de Ceyhan, sur la Méditerranée.

Fréquemment attaqué, "ce pipeline a plus souvent été fermé qu'ouvert sur les cinq dernières années", mais cela risque aussi "d'aggraver la situation générale dans le Moyen-Orient et d'apporter plus d'instabilité", a estimé M. Kilduff.

Par ailleurs, après une pause en début de séance, "le marché du pétrole a également connu la poursuite du mouvement de hausse qu'on a vu cette semaine", a poursuivi l'analyste.

Le complexe pétrolier a reçu un coup de fouet avec la publication, jeudi, du rapport mensuel de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), soulignant la précarité de l'approvisionnement dans les pays de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

Quelques heures après, le Département américain à l'Energie (DoE) avait fait état d'un recul de 1,7 million de barils des stocks de brut américains sur la semaine dernière, augmentant encore les inquiétudes sur l'approvisionnement en pétrole pour cet hiver.

Par ailleurs, "le marché s'était calmé par rapport à ce qu'on supposait être une économie atone, mais nous avons eu des données ces derniers jours qui ne montrent pas encore de ralentissement économique", a pointé M. Kilduff. Cela signifie que la demande va rester forte, selon l'analyste.

Vendredi notamment, ont été publiées une progression des ventes de détail de 0,6% en septembre par rapport à août, supérieure aux attentes, et une hausse de seulement 0,1% des prix à la production en septembre, hors énergie et alimentation, ce qui sont des signes d'une consommation persistante et d'une inflation contenue.

Selon John Kilduff, la semaine prochaine devrait débuter par un repli des cours du brut, "surtout si le week-end a été calme sur le plan géopolitique".

10 de 15 - 13/10/2007 22:14
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
SPECIAL WEEK-END


Jouez au golf
Par de nombreux côtés, la gestion d'un portefeuille rappelle le jeu de golf. Le score d'une partie de golf est constitué du nombre total de coups nécessaires pour parcourir les 18 trous d'un parcours. Chaque trou doit être réalisé en un certain nombre de coups, appelé le par. La somme des pars de tous les trous constitue le par total du parcours, lequel est en général de 72. A la fin de la partie, pour obtenir votre score, il suffit de retrancher le par au nombre de coups réellement réalisés. Si vous avez par exemple effectué 89 coups, vous avez joué 89-72=17. ../...

(lire la suite, les liens dans les MESSAGES 4&5)
11 de 15 - 14/10/2007 11:56
SCHIETT6 Messages postés: 1867 - Membre depuis: 18/8/2007
handicap de Ptikap / PAR 12 / bien lire PAR DOUZE ok ne pas mal interprété

salut à tous j'espère que vous passez un bon week end
12 de 15 - Modifié le 14/10/2007 13:55
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
voir : http://preview.tinyurl.com/38hzkf

direct: http://tinyurl.com/38hzkf

13 de 15 - 14/10/2007 15:50
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
CODE BLEU
14 de 15 - 14/10/2007 17:41
0CC Messages postés: 4515 - Membre depuis: 14/7/2007
"Le leasing aérien, où la demande de financement excède de loin l'offre, est
un premier pas logique", a-t-il poursuivi, relevant que la crise du crédit qui a
récemment gelé le secteur financier, "de nombreuses industries (...) regardent
désormais en Orient pour trouver un financement".
15 de 15 - Modifié le 14/10/2007 20:21
0CC Messages postés: 4515 - Membre depuis: 14/7/2007
résumé : Tant que les banques resteront lestées de ces "actifs", elles auront bien du mal à préter



De M4688903 (alenat) Boursomarquer M4688903 Ignorer M4688903 Recommander ce message 0
Création d'un pool bancaire pour 10:03 14/10/07
sauver la baraque !

Dernièrement je disais que le problème des autorités financières était de permettre aux banques lourdement lestées d'obligations pourries de les fourguer aux petits investisseurs.C'est pourquoi la Fed a baissé agressivement ses taux. C'est pourquoi le Working Groupe ( alias Plunge Protection Team ) soutient activement les marchés. C'est pourquoi les médias financiers ( et autres ), qui sont majoritairement aux mains des financiers, occultent la vérité, biaisant les présentations afin de stimuler la confiance (c'est vrai aux E-U, dans le monde entier, et en France où on a même vu vendredi l'AFP titrer sur les solides indicateurs économiques du jour!!! ).
Le dernier épisode, et qui en dit long sur la situation du crédit, est la formation, sous les bons auspices du Secrétatiat au Trésor, d'un pool bancaire mené par Citigroup dont l'objet est de créer un fond susceptible de racheter 100 milliard de ces obligations pourries.
L'enjeu est rien moins que d'éviter un effondrement du système. Citigroup, qui nous a dernièrement présenté de bonnes perspectives (!!!) ne détient pas moins de 400 milliads de ces obligations dont certaines ne valent sans doute pas 10% de leur valeur faciale. Imaginez l'effet sur les marchés et l'économie globale si les banques devaient constater les énormes pertes latentes sur la valeur des titres pourris qu'elles détiennent ? Tant que les banques resteront lestées de ces "actifs", elles auront bien du mal à préter.
Comme par hasard, le plan devrait être annoncé ce lundi, jour de la publication des résultats de Citigroup.
Reliez cette information ( cf. le WSJ ) à celle fournie par Reuters sur les rentrées de taxes dans les Etats américains, et vous aurez une idée de la situation.
Il reste que les autorités financières ont toujours la possibilité d'inonder le marché de liquidités, ce dont la Fed ne se privera pas, retardant ainsi l'échéance.

15 Réponses
1
Messages à suivre: (15)
Dernier Message: 14/Oct/2007 18h20

Titres Discutés
Indices Mondiaux
Australia -0.4%
Brazil 1.3%
Canada -0.1%
France 0.2%
Germany 0.1%
Greece 0.8%
Holland 0.1%
Italy 0.0%
Portugal -0.0%
US (DowJones) -0.2%
US (NASDAQ) -0.7%
United Kingdom 0.7%
Palmarès Hausse (%)
EU:KKOWA 0.01 92.9%
EU:MLFTI 0.04 33.3%
EU:MLPHW 0.70 16.7%
EU:CGGBT 0.09 15.8%
EU:SIGHT 1.31 14.7%
EU:ALCBS 0.06 14.5%
EU:ALTTI 2.56 14.3%
EU:MLSEQ 0.01 14.3%
EU:MAKBT 0.00 14.3%
EU:REAL 26.00 13.0%
Dernières Valeurs Consultées
EU
PX1
CAC 40
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20191023 00:03:33