(Actualisation: réaction en Bourse après les annonces de Ryanair)



BARCELONE (Agefi-Dow Jones)--La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a relevé lundi sa prévision de bénéfice après impôt pour l'exercice 2023-2024 et annoncé qu'elle verserait son premier dividende ordinaire l'an prochain, après avoir publié des résultats en forte croissance au deuxième trimestre.



Vers 11h20, l'action Ryanair grimpait de 6%, à 16,11 euros, à la Bourse de Dublin.



Ces annonces soutiennent l'ensemble des valeurs du transport aérien en Europe. A la Bourse de Paris, Air France-KLM prend 2,5%. A Londres, International Consolidated Airlines gagne 1,1%, easyJet s'adjuge 3,6% et Wizz Air monte de 2,5%.



Ryanair vise désormais un bénéfice après impôt et hors éléments exceptionnels compris entre 1,85 milliard et 2 milliards d'euros pour son exercice 2023-2024, à comparer à une précédente prévision d'une "modeste" progression de cet indicateur par rapport à l'exercice 2022-2023. Le bénéfice avait alors atteint 1,43 milliard d'euros.



La compagnie low-cost a par ailleurs confirmé anticiper une hausse de 9% de son trafic, à 183,5 millions de passagers, pour l'exercice en cours, mais a précisé que "le nombre définitif dépendra[it] du respect par Boeing de ses engagements de livraison d'ici à la fin de l'année".



Ryanair avait annoncé fin septembre qu'elle réduirait son programme d'automne et d'hiver, en raison de retards dans les livraisons attendues d'avions de Boeing. La compagnie irlandaise a précisé lundi travailler avec le constructeur aéronautique américain et son équipementier Spirit pour minimiser les retards avant la saison d'été 2024.



Le dividende représentera 25% du bénéfice à partir de 2025



Ryanair a par ailleurs annoncé un dividende ordinaire de 400 millions d'euros au titre de l'exercice en cours, qui sera versé en deux acomptes du même montant en février et septembre 2024. Pour les exercices suivants, Ryanair compte reverser à ses actionnaires environ 25% de son bénéfice après impôt sous forme de dividendes ordinaires.



"En outre, le conseil d'administration, tout en tenant compte des conditions de marché et en veillant à ce que le groupe conserve un niveau prudent de liquidités pour financer sa dette et ses besoins d'investissement, conservera la flexibilité d'envisager, le cas échéant, de verser les liquidités excédentaires aux actionnaires par le biais de dividendes exceptionnels et/ou de rachats d'actions", a indiqué Ryanair dans son communiqué.



Au deuxième trimestre, clos fin septembre, Ryanair a dégagé un bénéfice net de 1,52 milliard d'euros, à comparer à 1,08 milliard d'euros un an plus tôt.



Le chiffre d'affaires est ressorti à 4,93 milliards d'euros au deuxième trimestre, contre 4,01 milliards d'euros un an auparavant. Sur l'ensemble du premier semestre, le chiffre d'affaires a augmenté de 30%, à 8,58 milliards d'euros. Le consensus établi par FactSet portait sur 8,5 milliards d'euros.



Au premier semestre, le groupe a transporté 105,4 millions de passagers, soit 11% de plus qu'à la période correspondante de 2022. Ryanair a précisé que les tarifs moyens avaient augmenté de 24% et que la facture de carburant avait crû de 29%.



-Anthony O. Goriainoff, Dow Jones Newswires



(Version française et contribution Aurélie Henri) ed: VLV - LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 06, 2023 05:27 ET (10:27 GMT)




Copyright (c) 2023 Dow Jones & Company, Inc.
Air FranceKLM (EU:AF)
Graphique Historique de l'Action
De Fév 2024 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse Air FranceKLM
Air FranceKLM (EU:AF)
Graphique Historique de l'Action
De Mar 2023 à Mar 2024 Plus de graphiques de la Bourse Air FranceKLM