Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Vinci (DG)

- 29/1/2007 08:23
Laboursefacile Messages postés: 13120 - Membre depuis: 03/12/2005

Vinci




Vinci a consolide pendant toute l'annee 2006 avec un plus haut a 85
euros et un plus bas a 73 euros. Sortir de cette zone n'a pas ete chose
facile et une fois cette action reussie, la hausse s'est acceleree avec
une bonne anne 2007 en perspective.

Réponses
375 Réponses
 ...     19
361 de 375 - 28/11/2014 09:18
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
Les hausses tarifaires annuelles du tarif des péages autoroutiers sont calculées et présentées par l'Etat, selon une formule déterminée dans les contrats, au regard de l'inflation, a précisé jeudi dans un communiqué de presse l'Association des sociétés françaises d'autoroute (Asfa).


"Les sociétés d'autoroutes ont été informées de la publication par les services de l'Etat, dans le cadre du comité des usagers du réseau routier national, des hausses de tarifs résultant de l'application de l'inflation de référence aux lois contractuelles", souligne l'Asfa.


"Le processus de consultation du comité des usagers du réseau routier national est un processus administratif interne à l'Etat, auquel (les sociétés d'autoroute) ne sont pas associées", a ajouté l'association, en "s'étonnant donc des commentaires suscités par la divulgation de cette information".


Les tarifs des autoroutes augmentent chaque année au 1er février. Une hausse de 0,57% doit être présentée vendredi matin au comité des usagers, a indiqué jeudi à l'AFP une source proche du dossier.


Cette hausse est calculée selon une formule, inscrite dans le contrats entre les sociétés d'autoroute et l'Etat, qui tient compte notamment de l'inflation. Pour 2015, l'inflation du mois d'octobre 2014, prise en compte dans le calcul, est de 0,38%.


Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, aussi en charge des transports, a qualifié cette hausse d'"inadmissible". "On ne leur donnera pas cette autorisation", a-t-elle indiqué sur BFM TV, associant le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, dans cette décision.


"L'Etat au nom du pouvoir d'achat des Français va prendre ses responsabilités et va leur rappeler leurs droits et leurs devoirs", a-t-elle encore expliqué, interrogée en marge de la Conférence environnementale ouverte par le président François Hollande.


Les investissements réalisés par ces sociétés doivent également être pris en compte dans le calcul de la hausse des tarifs, ce qui fait l'objet de discussions avec l'Etat, avant de déterminer le pourcentage définitif d'augmentation, annoncé à la fin du mois de janvier.


Au 1er février 2014, les tarifs autoroutiers avaient augmenté de 0,80% en moyenne, tandis que le taux présenté en novembre était de 1,14%. La hausse moyenne annuelle s'élève à 1,90% depuis 2003.

dow jones news
362 de 375 - 29/11/2014 22:14
maywillow Messages postés: 1196 - Membre depuis: 27/1/2002
Agenda

5 février 2015
Résultats annuels de l'exercice 2014 - Réunion d'analystes et conférence de presse
8:30 - Conférence de presse
11:00 - Réunion d'analystes

23 avril 2015
Information trimestrielle - 1er trimestre 2015
Communiqué de presse le 23 avril 2015 après bourse.

30 juillet 2015
Résultats du 1er semestre 2015
Communiqué de presse le 30 juillet 2015 après bourse.

31 juillet 2015
Résultats semestriels de l'exercice 2015 - Conférence de presse et réunion d'analystes
8:30 - Conférence de presse
11:00 - Réunion d'analystes

22 octobre 2015
Information trimestrielle - 3éme trimestre 2015
Communiqué de presse le 22 octobre 2015 après bourse.
363 de 375 - 01/12/2014 10:56
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
La tendance baissière peut reprendreSYNTHESE


Le MACD est négatif et inférieur à sa ligne de signal. Cette configuration dégrade les perspectives sur le titre. Le RSI n'indique pas encore une survente donc la poursuite de la baisse est techniquement possible. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX


Le mouvement haussier semble être arrêté. Le titre est sous sa moyenne mobile à 50 jours située à 43.76 EUR. Le premier support est à 41.51 EUR, puis à 40.84 EUR et la résistance est à 45.53 EUR, puis à 46.21 EUR.

Dernier cours : 43.47
Support : 41.51 / 40.84
Resistance : 45.53 / 46.21
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : neutre
364 de 375 - 05/12/2014 18:40
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1538 - Membre depuis: 24/6/2003
Le secteur européen de la CONSTRUCTION (+2,9%) a également été soutenu par une note de Morgan Stanley dans laquelle le broker relève ses prévisions de résultats et souligne de "meilleures" valorisations avec des attentes "plus raisonnables" du marché.

VINCI a pris 5,13% à 45,33 euros, plus forte hausse du SBF 120, SAINT-GOBAIN 3,81% à 37,235 euros, BOUYGUES 3,49% à 30,97 euros et LAFARGE 3,15% à 60,21 euros.

365 de 375 - 08/12/2014 10:04
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

VINCI : Le mouvement reste haussierSYNTHESE


Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. On constate que le potentiel de hausse du RSI n'est pas épuisé. Les stochastiques ne sont pas surachetés, ce qui laisse intact le potentiel de hausse à moyen terme. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX


Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 40.59 EUR, puis à 39.23 EUR et la résistance est à 46.7 EUR, puis à 48.06 EUR.

Dernier cours : 45.33
Support : 40.59 / 39.23
Resistance : 46.7 / 48.06
Opinion court terme : positive
Opinion moyen terme : positive
366 de 375 - 08/12/2014 12:48
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - En forte hausse vendredi, Vinci ricoche sous 45,4E, un niveau qui ne correspond à rien graphiquement alors que le franchissement des 44E après 10 tentatives infructueuses semblait préfigurer un test des 46E: Est-ce un cas d'école de 'bull trap' ?

367 de 375 - 08/12/2014 18:24
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
PARIS, 8 décembre (Reuters) - Les actions Vinci et Eiffage s'inscrivent en net repli lundi à la Bourse de Paris, pénalisés par un vote vendredi dernier à l'Assemblée nationale visant à supprimer un avantage fiscal accordé aux sociétés d'autoroutes.
A 15h18, le titre Eiffage recule de 4,52% à 39,40 euros et celui de Vinci abandonne 1,63% à 44,59 euros. L'indice SBF 120 se replie de 0,6% au même instant.

"L'Assemblée nationale a voté un texte défavorable aux sociétés d'autoroutes avec la fin d'un avantage fiscal", commente un vendeur actions en poste à Paris.

Les amendements 403, 257 et 435 visant à mettre un terme à une exemption fiscale dont bénéficiaient les sociétés d'autoroutes ont été adoptés vendredi par les députés dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances rectificative pour 2014.

"En 2013, en effet, toutes les entreprises de France ont connu un coup de rabot, qui ne leur permet plus une déductibilité illimitée des intérêts d'emprunt", a déclaré vendredi à l'Assemblée Olivier Faure, député socialiste de Seine-et-Marne pour soutenir l'amendement 403.

"Or les sociétés d'autoroutes ont échappé à ce coup de rabot, et elles bénéficient aujourd'hui du régime qui s'applique aux délégataires de service public. Cet avantage représente, depuis 2006, la somme de 3,6 milliards d'euros", a-t-il ajouté.

Le gouvernement et les concessionnaires autoroutiers sont engagés dans un bras de fer depuis plusieurs semaines, avec au coeur de leurs discussions les tarifs des péages.

Le président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), pénalisée par le blocage du plan de relance autoroutier, doit d'ailleurs rencontrer le ministre de l'Economie Emmanuel Macron le 18 décembre pour l'interpeller sur les difficultés du secteur. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

368 de 375 - 09/12/2014 19:58
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, perdant 1.01%. Depuis le début de l'année, il est en baisse de 8.45%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est supérieur à sa ligne de signal et négatif. Le MACD doit dépasser la ligne du zéro pour valider une poursuite de la hausse. Enfin, le titre est inférieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en hausse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 46.7 puis 48. Tandis que les prochains supports sont sur : 42.5 puis 41.7.

Notre préférence : Achat court terme sur Vinci (Paris: FR0000125486 - actualité) (DG).

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 41.7.
Cours de référence : 43.3.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
369 de 375 - 09/12/2014 23:08
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
Inauguration du tunnel Liefkenshoek dans le port d’Anvers (Belgique) réalisé en consortium par VINCI
Rueil-Malmaison - 9 décembre 2014

Retour

La liaison ferroviaire Liefkenshoek a été inaugurée ce jour par Infrabel, le gestionnaire d’infrastructure du réseau ferroviaire belge, avant sa mise en service le 14 décembre 2014.

Ce projet établit une liaison supplémentaire entre les deux rives de l’estuaire de l’Escaut dans le port d’Anvers, actuellement le 2e port européen, pour accompagner l’augmentation du transport de marchandises, libérer des capacités ferroviaires sur les lignes de banlieue et désengorger ainsi le réseau routier.

Les travaux, confiés au groupement LocoRail, représentent un investissement total de 840 millions d’euros et ont été réalisés en partenariat public-privé (contrat DBFM). Le groupement LocoRail, qui rassemble CFE (25%), VINCI Concessions (25%) et BAM PPP–PGGM (50%), est en charge du financement, de la conception, de la construction et de la maintenance de l’infrastructure pendant 38 ans. Le financement est porté par la BEI (Banque européenne d’investissement) et six banques commerciales : Bayern LB, Bank Nederlandse Gemeenten, BNP Paribas Fortis, ING, Banco Santander et Société Générale.

La conception-construction a été confiée à la société LocoBouw, composée de MBG, CEI-De Meyer, VINCI Construction Grands Projets et Wayss & Freytag Ingenieurbau. Les travaux comprennent l’infrastructure et les installations techniques du tunnel long de 16,2 km, dont 4,27 km de tranchées ouvertes et fermées, la rénovation du tunnel existant (Beverenspoortunnel) et un double tunnel foré de près de 6 km. Très complexes, ils ont débuté fin 2008 et se sont terminés en juillet 2013 conformément au calendrier prévu. L’année 2014 a été dévolue aux tests de la ligne.


A propos de VINCI
VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et de la construction, employant 191000 collaborateurs dans une centaine de pays pour un chiffre d’affaires en 2013 de 40,3 milliards d’euros.
Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et ne se limite pas à ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités.
Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général.
www.vinci.com
370 de 375 - 10/12/2014 10:21
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
Vinci (EU:DG)
Intraday Stock Chart
Today : Mercredi 10 Décembre 2014
(CercleFinance.com) - Vinci annonce l'inauguration du tunnel Liefkenshoek dans le port d'Anvers en Belgique. Ce réseau établit une liaison supplémentaire entre les deux rives de l'estuaire de l'Escaut dans le port d'Anvers. Il permet d'augmenter le transport de marchandises, libérer des capacités ferroviaires sur les lignes de banlieue et désengorger ainsi le réseau routier.

Les travaux ont été confiés au groupement LocoRail. Il représente un investissement total de 840 millions d'euros. Le groupement LocoRail rassemble CFE (25%), Vinci Concessions (25%) et BAM PPP-PGGM (50%). Il est en charge du financement, de la conception, de la construction et de la maintenance de l'infrastructure pendant 38 ans.

La conception-construction a été confiée à la société LocoBouw, composée de MBG, CEI-De Meyer, Vinci Construction Grands Projets et Wayss & Freytag Ingenieurbau.

Les travaux comprennent l'infrastructure et les installations techniques du tunnel long de 16,2 km, dont 4,27 km de tranchées ouvertes et fermées, la rénovation du tunnel existant (Beverenspoortunnel) et un double tunnel foré de près de 6 km.
371 de 375 - 10/12/2014 14:41
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
DOW JONES NEWS


Le projet de "loi Macron" porté par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron va autoriser l'exploitation de lignes d'autocars sur le territoire national, et renforce la régulation des autoroutes, selon le dossier de présentation de la loi à la presse diffusé mercredi.


L'actuelle Autorité de régulation des activités ferroviaires (ARAF) deviendra l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER), dotée selon le ministère de pouvoirs "extrêmement étendus" pour réguler le secteur autoroutier, contenir les tarifs de péages, mettre plus de concurrence dans les marchés d'autoroutes, et donner son avis sur l'ouverture des lignes d'autocars nationales.

372 de 375 - 10/12/2014 17:23
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
Eiffage et Vinci s'illustraient mercredi après-midi en tête des plus fortes hausses du SBF 120 (+6,4% à 40,1 euros et +4,2% à 45,05 euros respectivement vers 15h20). La demande faite par 152 députés socialistes dans une lettre envoyée au Premier ministre de racheter par anticipation les concessions autoroutières, ne semble visiblement pas très crédible aux yeux du marché.

Le rachat par anticipation "ne peut se faire qu’au 1er janvier de chaque année, moyennant un préavis d’un an, notifié au concessionnaire, rappelle la lettre", publiée par Les Echos, précisant qu' "un rachat acté avant le 31 décembre 2014 permettrait de travailler tout au long de l’année 2015 à la mise en œuvre d’une autre gestion du réseau autoroutier".

Mais si la résiliation par anticipation des concessions autoroutières pour motif d’intérêt général est contractuellement possible, "les délais sont très serrés", font remarquer aujourd'hui les analystes Natixis.

Le courtier souligne surtout que "les concessionnaires auraient droit à une indemnité correspondant au préjudice subi par elle du fait de la résiliation, et dont le montant sera estimé selon la méthode d'actualisation des flux de trésorerie disponibles après impôts".

Après calcul, il ressort que l'addition totale pour l'Etat s'élèverait à 53 milliards d'euros. Or, pour le broker, un financement via une émission d’obligation, portée par une structure ad -hoc qui ne serait pas consolidée dans la dette publique française, a peu de chance d'être validée par Bruxelles.

D'autre part, alors que l’idée des auteurs de la lettre serait ensuite de "revendre les concessions dans de meilleures conditions", Natixis fait remarquer que "les candidats éventuels seront pour le moins méfiants" étant donné l’acharnement politique dont font l'objet ces autoroutes (et leurs bénéfices) depuis des mois.

Retrouvez cet article sur Tradingsat.com

373 de 375 - 10/12/2014 20:58
waldron Messages postés: 8945 - Membre depuis: 17/9/2002
Bourse-Eiffage,Vinci accélèrent,Valls rassure sur les autoroutes
mercredi 10 décembre 2014 15h55
Imprimer cet article[-] Texte [+] PARIS, 10 décembre (Reuters) - Les actions Eiffage et Vinci accélèrent leur hausse mercredi après-midi à la Bourse de Paris, le Premier ministre Manuel Valls ayant rassuré sur le sujet sensible des autoroutes, enjeu d'un bras de fer depuis des semaines entre le gouvernement et les concessionnaires.
A 15h50, le titre Eiffage gagne 5,94% à 39,935 euros et Vinci 3,94% à 44,965 euros, plus fortes hausses de l'indice SBF 120, en baisse de 0,09% au même instant.

"Les deux titres réagissent aux propos du Premier ministre Valls qui a dit dans ses propositions de réformes économiques que les contrats actuels sur les péages autoroutiers seraient honorés et qu'un nouveau régulateur des péages autoroutiers serait créé", a déclaré à Reuters un trader en poste à Paris.

Le projet de loi pour la croissance et l'activité présenté ce mercredi étend les compétences de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires (ARAF) au secteur autoroutier, la dotant ainsi de compétences concernant les tarifs des péages.

Le gouvernement, a indiqué Bercy, "ne pourra pas soumettre un contrat déjà signé à une autorité nouvellement créée". Mais, a ajouté le ministère, "ce sont des contrats à renouvellement rapide, comme il y a régulièrement des extensions, des travaux".

Manuel Valls a par ailleurs déclaré devant les députés à l'Assemblée nationale s'agissant des autoroutes qu'aucune solution ne devait être exclue et qu'il fallait une remise à plat totale.

Eiffage et Vinci ont été pénalisés ces derniers jours par un vote vendredi à l'Assemblée nationale visant à supprimer un avantage fiscal accordé aux sociétés d'autoroutes.

"Malgré les incertitudes politiques à court terme, la faiblesse actuelle de l'action constitue une opportunité d'achat", estimait dans une note, dans la matinée, Société générale au sujet de Vinci.

Le broker soulignait notamment le rendement du dividende de 4,25% attendu pour 2015 de l'action Vinci ou encore la stratégie de développement du groupe dans les concessions aéroportuaires. (Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Blaise Robinson, Francesco Canepa à Londres, édité par Dominique Rodriguez)

374 de 375 - 04/5/2016 20:35
Pauline75 Messages postés: 2620 - Membre depuis: 10/9/2013
Vinci a annoncé le succès du placement par sa filiale ASF (Autoroutes du Sud de la France) d`une émission obligataire de 500 millions d`euros, à échéance mai 2026, assortie d`un coupon de 1% l`an.

L`opération a été sursouscrite environ 4 fois, confirmant la confiance des investisseurs dans la qualité du crédit de la société, notée A- par Standard & Poor`s et Baa1 par Moody`s, avec perspective stable.

Réalisée dans le cadre de son programme EMTN, cette émission est destinée à refinancer la dette existante d`ASF. Elle lui permet de profiter des excellentes conditions de marché afin de continuer à optimiser le coût de sa dette et d`en allonger la maturité moyenne.
375 Réponses
 ...     19
Messages à suivre: (375)
Dernier Message: 19/Juin/2016 14h10

Titres Discutés
Indices Mondiaux
Australia 0.7%
Brazil 1.1%
Canada 0.1%
France 0.4%
Germany 0.6%
Greece 0.3%
Holland 0.1%
Italy 1.0%
Portugal 0.9%
US (DowJones) 0.8%
US (NASDAQ) 0.7%
United Kingdom 0.8%
Palmarès Hausse (%)
EU:ADUDS 0.00 200.0%
EU:MLFSG 0.02 90.0%
EU:NLFBS 0.01 80.0%
EU:AVT 0.02 60.2%
EU:MLIOC 0.25 56.3%
EU:PIX 0.98 56.1%
EU:FINM 0.24 43.7%
EU:MLAAT 0.24 20.0%
EU:JXR 0.07 18.2%
EU:EURBU 0.00 16.7%
Dernières Valeurs Consultées
EU
DG
Vinci
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20191212 23:54:59