Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Rubis (RUI)

- Modifié le 25/7/2011 20:31
Laboursefacile Messages postés: 13120 - Membre depuis: 03/12/2005

 


Les 41 euros ont bloqué les vélléités des vendeurs. Il ne reste plus qu'à guetter le retour de la ligne kagi au vert.

 





Réponses
195 Réponses
 ...   5   ... 
81 de 195 - 16/9/2014 12:23
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Commonwealth Bank of Australia (Other OTC: CBAUF - actualité) , agissant pour le compte de ses filiales gestionnaires de fonds, a déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 10 septembre 2014, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de Rubis (Paris: FR0000121253 - actualité) et détenir, pour le compte desdites filiales, 5,01% du capital et des droits de vote de ce distributeur de produits pétroliers.

Ce franchissement de seuils résulte d'une acquisition d'actions Rubis sur le marché.
82 de 195 - 19/9/2014 13:50
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Prenant près de 5% ce midi à 45,6 euros, l'action Rubis (Paris: FR0000121253 - actualité) tenait la tête des plus fortes hausses de l'indice SBF 120 après qu'un broker ait relevé son conseil à l'achat. Après des mois de performances décevantes, le distributeur et ?stockeur? de liquides pétroliers devrait retrouver de l'allant au second semestre, estime Exane BNP Paribas, qui conseille de nouveau d'acheter la valeur.

'Nous sommes d'avis que le dynamisme est sur le point de revenir', écrivent ce matin les analystes du bureau d'études, qui ont abandonné leur position 'neutre' au profit d'un conseil de 'surperformance'.

L'objectif de cours est également relevé de 49 à 51 euros.

Après un premier semestre sans relief, Exane s'attend à ce que la dynamique des profits du spécialiste de la retrouve de l'allant au second, en progressant 'à deux chiffres'.

83 de 195 - 22/9/2014 18:55
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002

(AOF) - Rubis (Paris: FR0000121253 - actualité) a indiqué lundi soir avoir remis au groupe Total une offre irrévocable de rachat de sa participation de 50% dans la SARA (Société Anonyme de la Raffinerie des Antilles), outil de raffinage et de logistique au coeur du dispositif pétrolier dans la zone des Antilles et Guyane françaises. Rubis, déjà actionnaire à hauteur de 35,5%, pourrait en cas d'avis favorable voir sa participation portée entre 71% et 85,5% en fonction du degré d'exercice du droit de préemption des tiers actionnaires. Le montant de cette offre n'a pas été précisé.
Le groupe d'aval pétrolier est déjà présent dans la région en distribution de différents fiouls, du GPL, de carburants pour l'aviation, de bitumes et de lubrifiants. Le rachat de la participation de Total viendra consolider la position de Rubis dans cette zone et accroître la complémentarité logistique et d'approvisionnement avec ses opérations réalisées dans l'ensemble de la zone Caraïbes.

Dans la continuité, Rubis restera engagé à faire de la SARA un outil industriel performant en investissant en matériel et en compétences. Cette offre ouvre la période d'obtention de l'avis des instances représentatives du personnel de la SARA.

De même, l'acquisition de cette participation est soumise à l'examen et accord des autorités de la concurrence qui seront notifiées à cet effet.


AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Numéro un français du stockage de fioul et GPL (15 % du marché national) et de la distribution de GPL (5 % du marché) ;
- Historique de croissance remarquable ;
- Forte diversité des débouchés, tournés vers des besoins primaires (chauffage, transport...) moins sensibles à la conjoncture ;
- Depuis cinq ans, développement de l'activité GPL en Europe (Allemagne, Espagne, Suisse et Turquie, soit 30 % des volumes vendus, France comprise), en Afrique (Afrique du Sud, Madagascar, Maroc et Sénégal, soit 13%) et dans les Caraïbes (57 %) ;
- Bonne expertise en matière d'intégration de sociétés acquises, avec 148 M? d'acquisitions en 2013 ;
- Situation financière saine encore renforcée en mai 2013 par une émission de Paceo.

Les points faibles de la valeur
- Sensibilité au climat social dans les Antilles françaises ;
- Pression structurelle dans le stockage des oléagineux et engrais qui apportent 12 % des recettes du stockage ;
- Dilution de la part des actionnaires en 2013 (lignes paceo et augmentation de capital pour financer l'acquisition des actifs caraïbéens de distribution de Chevron) ;
- Difficultés dans la distribution de GPL et de produits pétroliers en Afrique ;
- Impact des conditions climatiques sur l'activité Distribution de GPL ;
- Recul net des facturations en début d'année, d'où une révision en baisse des objectifs 2014.

Comment suivre la valeur
- Valeur à la fois de croissance et de rendement ;
- Croissance portée par des facteurs structurels à l'industrie pétrolière (complexité toujours plus importante de la logistique, réglementation accrue des normes en matière de stockage) ;
- Eventualité d'une taxation du diesel en France et risque d'une hausse des prix d'approvisionnement ;
- Fin début 2015 des investissements des 5 dernières années dans le stockage aux Pays-Bas et en Turquie, d'où des anticipations de forte croissance du bénéfice ;
- Vers une croissance du chiffre d'affaires 2014 inférieure à 10 % ;
- Valeur au capital éclaté mais non opéable, en raison de la présence d'associés commandités et gérants (1,96 % du capital seulement).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Services aux collectivités
Pénalisés par la conjoncture, les énergéticiens européens engagent des cessions d'actifs et des restructurations. En Allemagne, le développement massif des énergies renouvelables marginalise les centrales conventionnelles. Allié à une baisse de la demande, il fragilise les géants allemands. Au total, E.ON, RWE (Xetra: 703712 - actualité) , Vattenfall Allemagne et EnBW ont annoncé environ 25.000 suppressions d'emplois ces dernières années.
En Italie, la chute de la demande d'énergie a entraîné une accélération des cessions d'actifs. En Espagne, en 2013, le développement de la production hydraulique n'a, qu'en partie, compensé les mauvaises performances des centrales thermiques et nucléaires, affectées par la baisse de la demande. Iberdrola (Other OTC: IBDRY - actualité) compte réduire au minimum ses investissements en Espagne et les orienter en priorité vers d'autres marchés comme le Royaume-Uni (Other OTC: CEMTY - actualité) et les Etats-Unis.
84 de 195 - 29/9/2014 11:17
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Rubis refranchir les 45E et se prépare à retracer son récent zénith des 45,2E: au-delà, le titre s'attaquera à la MM100 (46E) avant de s'ouvrir la route des 46,66E (zénith des 8 juillet et 27 août).
85 de 195 - 15/10/2014 09:43
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1536 - Membre depuis: 24/6/2003
* RUBIS - Berenberg a initié la couverture du titre avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 52 euros, le broker soulignant la "bonne" visibilité du groupe grâce à ses contrats à long terme et le maintien de la demande pour ses produits. L'intermédiaire juge également attrayante la valorisation du titre.

86 de 195 - 15/10/2014 11:53
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1536 - Membre depuis: 24/6/2003
Le titre Rubis (RUI.FR) progresse de 1,3% à 42,49 euros mercredi dans la matinée, porté par une note positive de Berenberg, qui qualifie le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers de "bijou" dans l'industrie en aval. L'intermédiaire financier a initié le suivi de Rubis à "achat", avec un objectif de cours de 52 euros. "La société est un acteur de niche avec une bonne visibilité, en particulier grâce à ses contrats de long terme et la demande à venir pour ses produits", souligne l'intermédiaire financier. Rubis présente également une faible corrélation à la volatilité des prix du pétrole, note Berenberg. (blandine.henault@wsj.com)

87 de 195 - 03/11/2014 16:23
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
Evénement
5 novembre 2014 Chiffre d’affaires 3e trimestre 2014 (après Bourse)
10 février 2015 Chiffre d’affaires 4e trimestre 2014 (après Bourse)
11 mars 2015 Résultats annuels 2014 (après Bourse)
5 juin 2015 Assemblée Générale
88 de 195 - 05/11/2014 18:35
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Rubis (Paris: FR0000121253 - actualité) a généré un chiffre d'affaires neuf mois de 2,1 milliards d'euros, stable par rapport aux trois premiers trimestres de l'exercice écoulé.

L'activité a cependant bondi de 14% au troisième trimestre à 717,7 millions d'euros.

La division 'Rubis Energie' a enregistré 643,2 millions d'euros de revenus, en hausse de 15% en glissement annuel. Les zones Europe (143,3 millions d'euros de chiffre d'affaires, en augmentation de 30% par rapport au troisième trimestre), Caraïbes (456,4 millions d'euros, +13%) et Afrique (43,5 millions d'euros, +4%) ont toutes trois enregistré une croissance de leurs ventes sur la période.

En volume, l'activité dans ce pôle a grimpé de 12% (+1% à périmètre constant)

Le segment 'Rubis Terminal' a pour sa part vu son chiffre d'affaires progresser de 6% sur un an à 74,5 millions d'euros. Celui-ci provient à hauteur de 34,3 millions d'euros du stockage de produits liquides a enregistré et de 40,3 millions du négoce de produits pétroliers.

D'une façon générale, la poursuite du reflux des cotations de produits pétroliers (propane : - 11 %) a continué à générer une configuration favorable au niveau de la marge unitaire sur le troisième trimestre, le mouvement s'accélérant en octobre, a détaillé Rubis.


89 de 195 - 05/11/2014 20:00
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
RUBIS : Rubis: forte hausse de l'activité et situation financière "solide" au 3e trimestre
05/11/14 à 18:23 - Dow Jones 0 Commentaire(s)

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers Rubis a annoncé mardi une hausse de 14% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, sous l'effet des acquisitions récemment réalisées et grâce à une activité bien orientée dans ses principales divisions.

"Il n'y a eu aucun évènement depuis la publication des comptes au 30 juin 2014 susceptible de modifier de façon significative la structure financière du groupe qui reste solide en fin de trimestre", a également indiqué Rubis, sans fournir de prévisions annuelles.

Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 717,7 millions d'euros au trimestre écoulé. La branche Rubis Énergie affiche une activité en volume en hausse de 12%, dont une croissance de 1% à périmètre constant. Les recettes de stockage de Rubis Terminal augmentent pour leur part de 7%.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Globalement, la poursuite du reflux des cotations de produits pétroliers (propane : -11%) a continué à générer une configuration favorable au niveau de la marge unitaire sur le troisième trimestre, le mouvement s'accélérant en octobre", a déclaré le groupe.

"Le principal élément de changement de périmètre de la période sous revue est constitué par l'intégration de la filiale de distribution de GPL au Portugal", a rappelé Rubis.

LE CONTEXTE:

Rubis est spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers en Europe, en Afrique et dans les Caraïbes. Le groupe réalise régulièrement des acquisitions pour accélérer son développement. La distribution représente plus de 85% de son activité.

Fin juillet, Rubis a acquis, via sa filiale Vitogaz Switzerland, les actifs de distribution de GPL de Total en Suisse.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE RUBIS:

http://http://www.rubis.fr/fr/dernieres-publications/communiques-et-avis.htm

Dow Jones Newswires

90 de 195 - 06/11/2014 08:45
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002

(AOF) - Rubis (Paris: FR0000121253 - actualité) a dévoilé, après la clôture des marchés, un chiffre d'affaires en hausse de 14% à 717,7 millions d'euros pour le compte du troisième trimestre. Dans le détail, les revenus de la division "Energie" de l'opérateur spécialisé dans l'aval pétrolier ont progressé de 15% à 643,2 millions d'euros tandis que les ventes du pôle "Rubis Terminal" ont progressé de 6% à 74,5 millions d'euros, notamment grâce à une hausse des recettes pétrole France (+8%) et des recettes tous produits hors France (+24%).
Sur 9 mois, le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 2,07 milliards d'euros.

En Europe, les volumes commercialisés s'élèvent à 185 000 mètres cubes. Le groupe souligne que le troisième trimestre reste traditionnellement une période sans relief dans cette zone géographique en termes de consommation d'énergie.

A périmètre constant les volumes sont stables : la faiblesse de l'indice climatique de septembre - en baisse de 20% par rapport à 2013 - a retardé le démarrage des commandes de fuel ou de GPL. L'entrée en consolidation du Portugal au 1er juillet explique la forte hausse (+48%) des volumes à périmètre réel.


AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Numéro un français du stockage de fioul et GPL (15 % du marché national) et de la distribution de GPL (5 % du marché) ;
- Historique de croissance remarquable ;
- Forte diversité des débouchés, tournés vers des besoins primaires (chauffage, transport...) moins sensibles à la conjoncture ;
- Depuis cinq ans, développement de l'activité GPL en Europe (Allemagne, Espagne, Suisse et Turquie, soit 30 % des volumes vendus, France comprise), en Afrique (Afrique du Sud, Madagascar, Maroc et Sénégal, soit 13%) et dans les Caraïbes (57 %);
- Bonne expertise en matière d'intégration de sociétés acquises, avec 148 M? d'acquisitions en 2013 et le rachat des activités GPL de Total en Suisse ;
- Situation financière saine encore renforcée en mai 2013 par une émission de Paceo.

Les points faibles de la valeur
- Sensibilité au climat social dans les Antilles françaises et aux conditions climatiques pour l'activité Distribution ;
- Pression structurelle dans le stockage des oléagineux et engrais qui apportent 12 % des recettes du stockage ;
- Dilution de la part des actionnaires en 2013 (lignes paceo et augmentation de capital pour financer l'acquisition des actifs caraïbéens de distribution de Chevron) ;
- Impact négatif du retard dans le chantier en Turquie et d'un décret plus sévère gérant la raffinerie Sara en Martinique ;
- Recul net des facturations en début d'année, d'où une révision en baisse des objectifs 2014 ;
- Valeur sanctionnée en Bourse.

Comment suivre la valeur
- Valeur à la fois de croissance et de rendement ;
- Croissance portée par des facteurs structurels à l'industrie pétrolière (complexité toujours plus importante de la logistique, réglementation accrue des normes en matière de stockage) ;
- Eventualité d'une taxation du diesel en France et risque d'une hausse des prix d'approvisionnement ;
¬- Fin début 2015 des investissements des 5 dernières années dans le stockage à Anvers, d'où des anticipations de forte croissance du bénéfice ;
- Vers une croissance du chiffre d'affaires 2014 inférieure à 10 % ;
- Valeur au capital éclaté mais non opéable, en raison de la présence d'associés commandités et gérants (1,96 % du capital seulement).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Services aux collectivités
Engagés dans un nouveau paysage énergétique, les énergéticiens mondiaux, surtout européens, doivent s'adapter face à l'érosion de la rentabilité de leur activité de production électrique, d'après le cabinet de conseil Bain & Company. Selon une étude, sur les cinq dernières années, dans certaines régions, les marges issues de la production d'électricité ont diminué de plus de moitié, ce qui rend non rentables de nombreuses centrales à charbon en Amérique du Nord et des centrales à cycle combiné gaz en Europe, conçues pour ne fonctionner que lors des périodes de pointe de la demande. Certains groupes doivent donc revoir leur portefeuille d'actifs et déterminer comment réduire les coûts.

91 de 195 - 21/11/2014 12:14
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Berenberg confirme ce matin son conseil d'achat sur le titre du groupe français Rubis (Other OTC: RUBSF - actualité) , en soulignant la haute qualité de l'affaire et sa capacité d'intégration des fusions-acquisitions. Après avoir rencontré à Francfort le directeur financier du distributeur et 'stockeur' de produits pétroliers, Bruno Krief, les analystes de la banque privée allemande maintiennent aussi leur objectif de cours de 52 euros sur la valeur.

A la Bourse de Paris, l'action Rubis reste neutre à 47,3 euros alors que l'indice CAC 40 prend plus de 1%.

Le bureau d'études souligne que Rubis a su se doter de positions commerciales fortes sur des marchés de niche où les barrières à l'entrée sont élevées, tant dans le stockage (30% du résultat d'exploitation) que dans la distribution (70%). Le groupe se positionne globalement comme leader sur ses marchés.

Fondamentalement, la branche Stockage profite de la baisse des capacités provoquée en France par les contraintes réglementaires, et elle est dotée d'une solide capacité à fixer ses prix. La branche Energie, elle, est très exposée aux pays émergents des Caraïbes et d'Afrique, ainsi que sur le segment de niche du GPL.

Dernièrement, l'activité de Rubis a été jugée positive au 3e trimestre malgré la relative douceur du début de la saison froide en Europe.

Enfin, le bilan sain du groupe lui permet de continuer à réaliser des acquisitions profitables. Il pourrait y consacrer de 250 à 300 millions d'euros, estime Berenberg. D'ailleurs, Rubis devrait boucler sous peu la reprise les parts de Total dans la raffinerie martiniquaise SARA, dans laquelle il portera ainsi sa participation actuelle (35%) à un taux allant de 71 % et 85,5 %. Une opération qui sera ?immédiatement relutive? d'environ 5%, indique la note.
92 de 195 - 25/12/2014 17:43
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002

TEC


RUBIS : Le mouvement n'incite pas à revenir à très court terme


SYNTHESE


Le MACD est négatif et inférieur à sa ligne de signal. Cette configuration dégrade les perspectives sur le titre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne donnent pas de signaux particuliers. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX


Après un plus haut à 48.17 EUR le titre corrige vers la moyenne mobile à 50 jours à 46.09 EUR : le comportement des cours sur ce niveau permettra d'envisager la poursuite du mouvement à moyen terme. Les premiers points d'achats (ou supports court terme) sont à 43.74 EUR et 42.66 EUR. Les résistances sont à 49.13 EUR et 50.21 EUR.

Dernier cours : 46.84
Support : 43.74 / 42.66
Resistance : 49.13 / 50.21
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
93 de 195 - 29/12/2014 14:46
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


RUBIS : Les signaux haussiers sont intactsSYNTHESE


Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. On constate que le potentiel de hausse du RSI n'est pas épuisé. Les stochastiques ne sont pas surachetés, ce qui laisse intact le potentiel de hausse à moyen terme. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX


Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 43.75 EUR, puis à 42.69 EUR et la résistance est à 50.15 EUR, puis à 51.21 EUR.

Dernier cours : 47.53
Support : 43.75 / 42.69
Resistance : 50.15 / 51.21
Opinion court terme : positive
Opinion moyen terme : positive
94 de 195 - 12/1/2015 14:10
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - En dépit d'une actualité adverse sur le front du pétrole (poursuite de la chute des cours pour cause de surproduction), Rubis déborde la résistance des 48,20E du 5 juin puis des 50,43E, ex-zénith du 30mai 2014.

95 de 195 - 19/1/2015 22:43
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1536 - Membre depuis: 24/6/2003
TEC


RUBIS : Le mouvement reste haussier

SYNTHESE

Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. On constate que le potentiel de hausse du RSI n'est pas épuisé. Les stochastiques, pour leur part, se trouvent dans la zone de surachat, une correction est probable à court terme. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 46.34 EUR, puis à 45.05 EUR et la résistance est à 52.77 EUR, puis à 54.06 EUR.
Dernier cours : 49.96
Support : 46.34 / 45.05
Resistance : 52.77 / 54.06
Opinion court terme : positive
Opinion moyen terme : positive
96 de 195 - 27/1/2015 12:06
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
Berenberg considère même que la chute des prix du pétrole constitue une bonne nouvelle pour Rubis, qui répercute la baisse des cours sur ses clients avec un temps de retard et qui pourrait in fine se traduire par une augmentation de la consommation de carburant, un élément encourageant pour le groupe.

Le bureau d'études évoque par ailleurs une année 2015 qui s'annonce 'intéressante' pour le spécialiste de l'aval pétrolier avec plusieurs catalyseurs laissant présager une accélération des bénéfices, à commencer par les récentes acquisitions réalisées en Suisse et au Portugal.
97 de 195 - 02/2/2015 09:10
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

RUBIS : Les signaux haussiers sont intacts

SYNTHESE

Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. On constate que le potentiel de hausse du RSI n'est pas épuisé. Les stochastiques, pour leur part, se trouvent dans la zone de surachat, une correction est probable à court terme. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 47.79 EUR, puis à 45.95 EUR et la résistance est à 55.13 EUR, puis à 56.97 EUR.
Dernier cours : 51.39
Support : 47.79 / 45.95
Resistance : 55.13 / 56.97
Opinion court terme : positive
Opinion moyen terme : positive
98 de 195 - 05/2/2015 09:12
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - De nouveau, Rubis est en bonne voie de réaliser une acquisition significative, cette fois dans l'Océan indien. Le groupe est entré en négociations exclusives avec les 'majors' pétro-gazières Shell et Total en vue de leur racheter leur cofiliale de distribution de l'île française de La Réunion, la Société Réunionnaise de Produits Pétroliers (SRPP). Aucun montant n'a été précisé à ce stade.

'Premier opérateur local avec un réseau comprenant 51 stations-service, la SRPP commercialise également des fiouls commerciaux, du GPL et des lubrifiants. La société contrôle et opère la totalité des installations logistiques d'approvisionnement de l'île', précise le distributeur et 'stockeur' de produits pétroliers.

L'an dernier, la SRPP a réalisé un CA de 250 millions d'euros et dégagé un résultat brut d'exploitation normatif de 22 millions.

Il s'agirait donc, sous réserve de sa concrétisation, d'une opération d'importance, puisque les ventes de Rubis sur les neuf premiers mois de 2014 atteignaient 2,08 milliards d'euros.

Selon la direction de Rubis, cette acquisition 'qui sera autofinancée, représentera un renforcement de son activité dans l'océan Indien (Madagascar, Comores, Afrique australe), en l'élargissant à l'activité de distribution de tous produits pétroliers, avec l'avantage d'une logistique intégrée.'
99 de 195 - 05/2/2015 22:03
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Portzamparc a renouvelé sa recommandation 'renforcer' avec un objectif de cours de 54,4 euros sur Rubis alors que le groupe a annoncé être entré en négociation exclusive avec Shell et Total pour l'acquisition de leur filiale commune de distribution la SRPP (Société réunionnaise de produits pétroliers) à la Réunion.

'Rubis se renforce sur la zone océan indien (Madagascar, Comores, Afrique australe) en acquérant un acteur de niche sur un marché structurellement importateur', souligne le broker nantais, alors que la SRPP, premier opérateur local avec un réseau de 51 stations-service et qui dispose d'un dépôt d'une capacité de 250.000 mètres cubes (et distribue environ 170.000 mètres cubes de produits par an), est aujourd'hui détenue à parité par Shell et Total.

Il s'agit d'une opération 'de taille moyenne et à un prix attractif', commente Portzamparc, qui souligne que le chiffre d'affaires est d'environ 250 millions d'euros pour un résultat brut d'exploitation (RBE) d'environ 22 millions.

D'un montant total d'environ 100-110 millions d'euros, cette opération 'de croissance externe opportuniste' représente environ 5 fois l'excédent brut d'exploitation (EBE) et dix fois le résultat net. Elle sera entièrement autofinancée.

Dans l'attente de l'accord de l'autorité de la concurrence, d'ici cet été a priori, Portzamparc dit enfin ne pas intégrer la SRPP dans ses prévisions.
100 de 195 - 09/2/2015 14:51
waldron Messages postés: 8940 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

RUBIS : Les résistances sont proches

SYNTHESE

Le MACD est positif et supérieur à sa ligne de signal. Cette configuration confirme la bonne orientation du titre. Néanmoins, le RSI se trouve dans la zone de surachat, on peut s'attendre à une correction technique à court terme. De plus, les stochastiques sont très élevés, ce qui confirme les risques en cas de retournement brutal. Les volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 49.96 EUR, puis à 48.92 EUR et la résistance est à 55.14 EUR, puis à 56.17 EUR.
Dernier cours : 53.24
Support : 49.96 / 48.92
Resistance : 55.14 / 56.17
Opinion court terme : neutre
Opinion moyen terme : positive
195 Réponses
 ...   5   ... 
Messages à suivre: (195)
Dernier Message: 02/Déc/2019 12h39

Dernières Valeurs Consultées
EU
RUI
Rubis
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20191209 02:59:01